Un sondage révèle que 90 % de la population adulte ignore le risque d'ostéoporose chez les hommes

20 Octobre, 2014, 08:00 BST de The International Osteoporosis Foundation (IOF)

NYON, Suisse, October 20, 2014 /PRNewswire/ --


L'ostéoporose peut entraîner des fractures douloureuses, une perte d'autonomie, voire un décès prématuré. Néanmoins, c'est une maladie toujours méconnue du grand public et négligée par les médecins durant les examens physiques de routine.  

Lors de la Journée Mondiale de l'Ostéoporose, la Fondation Internationale pour l'Ostéoporose (IOF) a dévoilé les résultats d'un nouveau sondage. On découvre qu'en moyenne, 90 % des 13 258 adultes interrogés ignoraient à quel point les fractures dues à l'ostéoporose étaient fréquentes chez les hommes. On estime qu'un homme sur cinq de plus de 50 ans est touché par la maladie. Les données confirment que, même si elle est fréquente, grave et potentiellement mortelle, l'ostéoporose reste une maladie largement sous-estimée et négligée. Le sondage multinational a été réalisé dans 12 pays auprès d'une population adulte. Les résultats indiquent que cette méconnaissance est universelle, quels que soient le sexe et le pays d'origine.

Le professeur John Kanis (Président de l'IOF), a déclaré : « Malheureusement, en ignorant le risque auquel les hommes sont confrontés, ils s'exposent eux-mêmes à un avenir porteur de douleurs, de perte d'autonomie, voire même d'un décès prématuré. Ce problème s'accentue davantage du fait que les médecins n'abordent pas la question de la santé osseuse de leurs patients lors des examens de routine. » Le sondage précise que les hommes de plus de 50 ans ayant bénéficié d'une consultation avaient 18 % moins de chances que les femmes du même âge de subir un quelconque examen portant sur leur santé osseuse. Cette différence était encore plus évidente dans certains pays, notamment les États-Unis (31 %), le Brésil (30 %), la Belgique (23 %) et l'Espagne (22 %).

Le sondage a révélé que :

  • 90 % des personnes interrogées ignoraient à quel point les fractures dues à l'ostéoporose étaient fréquentes chez les hommes : 73 % d'entre elles ont sous-estimé le risque de fractures chez les hommes et 17 % ont déclaré qu'elles « ne savaient pas ».
  • 71 % des personnes de plus 50 ans (la tranche d'âge la plus touchée par la maladie) ont sous-estimé le risque d'ostéoporose chez les hommes.
  • Après le calcul de la moyenne des résultats de tous les pays, seulement 8 % des hommes de plus de 50 ans ont estimé correctement que les fractures dues à l'ostéoporose touchaient environ 1 homme sur 5 à travers le monde. À titre de comparaison, ce chiffre s'élevait à 10 % chez les femmes. Avec seulement 3 % des sondés ayant répondu correctement, le Royaume-Uni a enregistré le taux de sensibilisation le plus faible, suivi par la Belgique (6 %), la Jordanie (6 %), les États-Unis (7 %), l'Espagne (8 %), les Émirats arabes unis (8 %), l'Inde (9 %), le Brésil (11 %), l'Australie (12 %), l'Afrique du Sud (14 %), le Mexique (18 %) et la Chine (20 %). Il convient de noter que même s'il existe des variations régionales et nationales à l'égard du poids de l'ostéoporose, la majorité des personnes interrogées ont largement sous-estimé le risque.
  • En moyenne, 53 % des hommes interrogés de plus de 50 ans et ayant bénéficié d'un examen physique de routine chez leur médecin ont déclaré ne jamais avoir subi un quelconque examen portant sur leur santé osseuse au cours d'une consultation. Par exemple, aucune question n'a été posée sur leur santé osseuse ; les facteurs de risque pour l'ostéoporose n'ont pas été exposés ; on ne leur a pas demandé s'ils avaient déjà souffert d'un os fracturé ; on ne leur a pas prescrit un examen de la densité minérale osseuse. À titre de comparaison, ce chiffre s'élève à 35 % chez les femmes de plus de 50 ans.

À propos du sondage    

Sauf mention contraire, toutes les données proviennent de la société YouGov Plc. Les recherches ont été menées en ligne au mois de juillet 2014* dans les pays suivants (nombre de personnes interrogées entre parenthèses) : Australie (1 000), Belgique (1 000), Brésil (1 001), Chine (1 031), Inde (1 045), Jordanie (1 001), Mexique (1 032), Afrique du Sud (502), Espagne (1 029), Émirats arabes unis (1 026), Royaume-Uni (2 424), États-Unis (1 167). Les chiffres ont été pondérés et représentent l'ensemble des adultes (18 ans minimum) interrogés dans leur pays respectif.

*Fiche d'information du sondage : http://www.worldosteoporosisday.org/press-centre

Organisée chaque année le 20 octobre, la Journée Mondiale de l'Ostéoporose marque le point d'orgue d'une campagne menée pendant une année. http://www.worldosteoporosisday.org

La Journée Mondiale de l'Ostéoporose bénéficie d'un soutien mondial grâce à des subventions éducatives provenant d'Amgen, UCB, Fonterra, Lilly, MSD, Pfizer Consumer Healthcare.

À propos de la Fondation Internationale pour l'Ostéoporose (IOF)  

L'IOF est la plus importante ONG du monde à consacrer ses efforts à la prévention, au diagnostic et au traitement de l'ostéoporose et des maladies musculo-squelettiques associées. http://www.iofbonehealth.org

  

Contact presse
Charanjit K. Jagait, IOF
Tél. : +41-79-874-52-08
cjagait@iofbonehealth.org

LA

SOURCE The International Osteoporosis Foundation (IOF)