Un traitement innovant contre le cancer reçoit le soutien du NICE

25 Juillet, 2013, 15:03 BST de Sirtex Medical Limited

LONDRES, July 25, 2013 /PRNewswire/ --

AU ROYAUME-UNI, DE NOUVELLES RECOMMANDATIONS DEVRAIENT AMÉLIORER L'ACCÈS AUX MICROSPHÈRES SIR-SPHERES® POUR LES PATIENTS ATTEINTS D'UN CANCER PRIMAIRE DU FOIE

L'Institut national du Royaume Uni pour la santé et l'excellence clinique (NICE pour National Institute for Health and Clinical Excellence) vient de publier des recommandations visant à soutenir l'utilisation systématique de la SIRT (radiothérapie interne sélective) pour le traitement des patients atteints d'un cancer primaire du foie.[1] Cette décision constitue une excellente nouvelle pour les patients présentant la forme la plus courante de cancer primaire du foie, appelée carcinome hépatocellulaire (CHC), pour lesquels peu d'options de traitement efficaces sont actuellement disponibles.

La radiothérapie interne sélective est utilisée pour le traitement des tumeurs hépatiques inopérables. Elle implique l'injection de millions de minuscules microsphères radioactives dans le foie via l'artère hépatique (approvisionnement en sang). Chacune de ces microsphères est enduite d'un isotope radioactif émetteur de rayons bêta appelé « yttrium 90 ». Le rayonnement apporte un traitement localisé au niveau des cellules tumorales, tout en laissant intactes les cellules normales du foie. Les microsphères SIR-Spheres, qui représentent une forme de radiothérapie interne sélective, ont été approuvées en Europe en 2002, et plus de 35 000 traitements ont déjà été dispensés à travers le monde. Plus de 500 patients ont également reçu ce traitement en Grande-Bretagne. Les recommandations du NICE, publiées le 24 juillet 2013, ont confirmé que la preuve scientifique de l'innocuité et de l'efficacité de la radiothérapie interne sélective pour les patients atteints de CHC est maintenant considérée comme adéquate, ce qui signifie que les patients éligibles du NHS (National Health Service, le système de la santé publique du Royaume-Uni) sont maintenant à même de bénéficier d'un meilleur accès à ce traitement.

Le Dr Harpreet Wasan, consultant en oncologie au Hammersmith Hospital, Imperial College, a déclaré :

« La radiothérapie interne sélective est un traitement innovant pour les patients souffrant de tumeurs hépatiques primaires inopérables, où peu d'autres options de traitement efficaces sont disponibles. C'est une excellente nouvelle que le NICE ait publié des recommandations à l'appui des dernières preuves relatives à la radiothérapie interne sélective dans le traitement du CHC, et cela devrait permettre aux patients concernés d'avoir accès à la radiothérapie interne sélective dans le cadre du NHS. J'espère qu'en conséquence, les 'prescriptions en fonction du code postal' et les délais de traitement dus à la longueur du processus de demande de financement et d'approbation ne seront plus un problème pour traiter les patients éligibles du NHS avec de la radiothérapie interne sélective. »

À propos du carcinome hépatocellulaire

Le carcinome hépatocellulaire (CHC) affecte principalement les individus dont le foie est gravement atteint ou cirrhotique à la suite d'affections telles que l'hépatite ou l'alcoolisme. Il s'agit de l'un des dix cancers les plus courants au monde, près de 750 000 cas étant diagnostiqués chaque année, et de la troisième cause de mortalité par cancer.[2] Il est plus fréquent dans les régions où la prévalence de l'hépatite est plus élevée, comme c'est le cas en Asie-Pacifique et en Europe du Sud.

Le CHC peut uniquement être traité chirurgicalement, soit par résection des parties malades du foie, soit par transplantation du foie d'un donneur sain.  Cependant, ces interventions sont inadaptées pour la grande majorité des patients, dont la survie peut varier de quelques mois à deux ans ou plus, principalement en fonction de l'état du foie au moment de leur diagnostic et de l'ampleur de l'envahissement tumoral.

Renseignements complémentaires :

L'utilisation des microsphères SIR-Spheres est approuvée en Australie, dans l'Union européenne (marquage CE), en Nouvelle-Zélande, en Suisse, en Turquie et dans plusieurs autres pays pour le traitement des tumeurs hépatiques non résécables.

Les microsphères SIR-Spheres ont également reçu une approbation de pré-commercialisation (PMA) de la FDA et sont indiquées aux États-Unis pour le traitement des tumeurs hépatiques métastatiques non résécables liées à un cancer primaire colorectal en association avec une chimiothérapie intra-artérielle hépatique avec la floxuridine.

®SIR-Spheres est une marque commerciale déposée de Sirtex SIR-Spheres Pty Ltd.

Références :

  1. National Institute for Health and Clinical Excellence. Selective internal radiation therapy for primary hepatocellular carcinoma (Interventional Procedure Guidance 460). Londres : NICE, juillet 2013.
  2. GLOBOCAN. Liver Cancer Incidence and Mortality Worldwide in 2008.

732-EUA-0713

LA

SOURCE Sirtex Medical Limited