Une avancée majeure des méthodes de prédiction de structure cristalline démontrée par le dernier test en aveugle organisé par le CCDC

04 Novembre, 2015, 09:00 GMT de The Cambridge Crystallographic Data Centre (CCDC)

CAMBRIDGE, Angleterre and PISCATAWAY, New Jersey, November 4, 2015 /PRNewswire/ --

Le Cambridge Crystallographic Data Centre (CCDC) annonce que les résultats de son 6e test en aveugle de méthodes de prédiction de structure cristalline démontrent une avancée significative de ces méthodes par rapport aux tests en aveugle précédents. Cette année, les structures cristallines de tous les systèmes du test, y compris les complexités associées aux polymorphes, aux sels et aux hydrates, ont été générées par au moins une méthode. De plus, un certain nombre de ces structures cristallines ont été prédite pour être la forme la plus stable.

Les participants de ce test en aveugle avaient été invités à prédire les structures cristallines tridimensionnelles complètes de cinq composés dont la structure n'avait pas été publiée, uniquement à partir de la structure chimique et des conditions de cristallisation de base. Ces participants provenaient d'un nombre record de 25 groupes différents, venant de 14 pays (Argentine, Autriche, Canada, Chine, Allemagne, Inde, Italie, Japon, Pays-Bas, Pologne, Russie, Émirats Arabes Unis, Grande-Bretagne et États-Unis).

Les structures du test en aveugle incluaient un co-cristal, une molécule avec de nombreuses liaisons flexibles, un sel hydraté et une molécule pharmaceutique avec cinq polymorphes connus mais non publiés - cette molécule nous a été communiquée par une société pharmaceutique tout particulièrement pour ce test en aveugle. L'inclusion d'une molécule pharmaceutique polymorphique pour la première fois met en évidence la valeur des connaissances venant de la prédiction de structure cristalline pour l'identification des problèmes liés au polymorphisme et des opportunités pour des molécules d'importance commerciale. Le sel hydraté est le premier système à trois composés dans le test en aveugle, et potentiellement une des structures les plus difficiles à prédire jusqu'à maintenant.

« Globalement, les structures à prédire dans ce test en aveugle étaient bien plus difficiles que lors des tests précédents », a commenté Colin Groom, le directeur exécutif du CCDC. « Les résultats cette année sont donc particulièrement impressionnants. La plus grande participation et la diversité des méthodes adoptées soulignent l'importance des méthodes de prédiction de structure cristalline, en particulier pour la recherche et le développement dans l'industrie pharmaceutique. »

Le professeur Richard Cooper de l'université d'Oxford, qui a sélectionné les systèmes à prédire pour le test en aveugle, a ajouté, « Ces structures à prédire ne sont pas des systèmes modèles mais ont été sélectionnées pour représenter des défis du monde réel. Les résultats remarquables de ce test en aveugle démontrent l'énorme potentiel des méthodes de prédiction de structure cristalline pour faire avancer l'aspect expérimental de la chimie des états solides. »

Un article détaillant les résultats complets du test en aveugle va être publié dans une édition spéciale sur la prédiction de structure cristalline organique du journal de l'Union Internationale de Cristallographie, Acta Cryst. B.

à propos du Cambridge Crystallographic Data Centre 

Le Cambridge Crystallographic Data Centre se consacre à l'avancement de la chimie et de la cristallographie au bénéfice du public. Le centre apporte sa contribution à la chimie structurale dans le monde par des études de recherche collaborative et par le développement et la mise à jour constante de la Cambridge Structural Database (CSD), l'unique base de données mondiale de structures cristallines de petites molécules organiques.

La CSD a été établie il y a 50 ans comme l'une des premières bases de données numériques et compte maintenant plus de 800 000 structures. Le CCDC contribue à aider les chercheurs scientifiques en fournissant des logiciels haut de gamme pour l'analyse structurelle et des services experts de recherche pour la modélisation de récepteurs, le design de molécules actives, le docking de ligand, l'optimisation de molécules, les études de formulation et la recherche sur les matériaux. Toutes les structures de la CSD sont disponibles par Internet, et la base de données complète ainsi que les logiciels associés sont distribués dans environ 1 400 sites de recherche de par le monde, y compris des institutions académiques dans 80 pays et les plus grandes sociétés mondiales de l'industrie pharmaceutique et chimique.

Initialement établi au sein du département de chimie de l'université de Cambridge, le CCDC est aujourd'hui un organisme de recherche indépendant et un institut partenaire de l'université de Cambridge, établi comme organisme à but non lucratif. Le CCDC est établi sur deux sites, un à Cambridge et un dans le New Jersey. Avec plus de 50 ans d'expertise scientifique, le CCDC a démontré sa capacité en recherche scientifique avec plus de 750 publications dans des revues. http://www.ccdc.cam.ac.uk

Contact:

CCDC: Paul Davie, General Manager, Cambridge Crystallographic Data Centre Inc.
davie@ccdc.cam.ac.uk

LA

SOURCE The Cambridge Crystallographic Data Centre (CCDC)