Une équipe dévoile des structures moléculaires jouant un rôle majeur dans la formation des caillots sanguins

30 Avril, 2014, 18:00 BST de Shanghai Institute of Materia, CAS

-- Les structures du récepteur P2Y12 humain sont la clé des médicaments antithrombotiques de nouvelle génération

SHANGHAI, 30 avril 2014 /PRNewswire/ -- Une équipe internationale, menée par des scientifiques du Shanghai Institute of Materia Medica (SIMM) de la Chinese Academy of Sciences, a trouvé la structure détaillée d'un récepteur qui joue un rôle clé dans l'activation plaquettaire et la coagulation sanguine. Ces travaux ont une incidence sur le traitement des maladies cardiovasculaires et d'autres maladies.

Dans deux articles publiés par la revue Nature le 1er mai, les scientifiques fournissent une carte détaillée du récepteur P2Y12R humain, couplé aux protéines Gi. Les cibles des médicaments antithrombotiques représentent un marché de plusieurs milliards de dollars U.S.

« Ces nouveaux travaux permettent non seulement d'approfondir la compréhension de l'activation de cette super-famille de récepteurs, mais ils fourniront également un éclairage précieux pour l'amélioration et le développement de médicaments anti-P2Y12 ciblant les maladies cardiovasculaires et d'autres maladies », déclare le chef de l'équipe Qiang Zhao, professeur au SIMM. « Je suis particulièrement fier de la collaboration internationale de grande qualité entre la Chine, les États-Unis et l'Allemagne qui a permis d'accomplir cette recherche. »

Les structures ont été résolues par le SIMM en collaboration avec des groupes de recherche des National Institutes of Health (NIH, États-Unis), du GPCR Network du Scripps Research Institute (États-Unis), de l'iHuman Institute de l'Université ShanghaiTech (Chine) et de l'Université de Bonn (Allemagne).

« Ce que cette recherche nous a appris pourrait ouvrir la voie à la création de médicaments pour lesquels les restrictions et les risques relatifs à la santé sont amoindris », déclare le Dr Kenneth A. Jacobson. « Potentiellement, nos découvertes peuvent changer considérablement la vie des patients. »

Une activation plaquettaire non appropriée peut entraîner des situations mettant en jeu le pronostic vital, comme une angine de poitrine instable, une crise cardiaque ou un AVC. Chacun des médicaments ciblant le P2Y12R actuellement commercialisés comporte certaines limitations, et les efforts de développement de meilleurs traitements ont été entravés par une mauvaise compréhension de l'interaction récepteur-ligand.

Ces études décrivent pour la première fois la structure du P2Y12R, de façon complexe avec un agoniste complet et un antagoniste réversible du P2Y12R non-nucléotide conçu par AstraZeneca. En associant les connaissances exhaustives des trois structures, les chercheurs ont bénéficié d'une compréhension détaillée de la reconnaissance des différents types de médicaments par le récepteur.

« Les recherches relatives au récepteur P2Y12 sont une source d'espoir pour d'autres applications », affirme le Dr Christa E. Muller de l'Université de Bonn. « En effet, le récepteur P2Y12 concerné est, par exemple, impliqué dans les métastases des cellules tumorales. Dans ce domaine également, de nouvelles options de recherche contre le cancer pourraient apparaître. »

LA

SOURCE Shanghai Institute of Materia, CAS