Une éradication possible de l'hépatite C en Europe à l'horizon 2030

17 Février , 2016, 10:00 GMT de Hepatitis B&C Public Policy Association

BRUXELLES, February 17, 2016 /PRNewswire/ --

Des acteurs européens de premier plan, experts, médecins spécialistes et associations de défense des patients d'hépatite, ont affirmé leur volonté d'éliminer le virus de l'hépatite C (VHC) en Europe pour l'horizon 2030.

Le « Manifeste pour l'éradication de l'hépatite C » a été présenté au premier Sommet européen de lutte contre le VHC organisé par l'Association pour une politique publique relative aux hépatites B et C (Hepatitis B and C Public Policy Association), avec le soutien des principales associations européennes de patients et de cliniciens.

Les signataires du « Manifeste pour l'éradication de l'hépatite C » s'engagent à :

  • Faire de l'hépatite C et de son élimination une priorité de santé publique claire à tous les niveaux en Europe
  • Veiller à l'implication directe des patients, de la société civile et d'autres intervenants pertinents dans l'élaboration et l'application de stratégies d'éradication de l'hépatite C
  • Accorder une attention particulière aux liens entre l'hépatite C et l'exclusion sociale
  • Organiser une Semaine européenne de sensibilisation à l'hépatite

Dans son discours liminaire, le commissaire européen chargé de la santé et de la sécurité alimentaire, Vytenis Andriukaitis, a souligné que : « Dans l'Union européenne, l'hépatite C était autrefois désignée comme une épidémie "silencieuse", mais il est maintenant temps de faire la lumière sur ce sujet. Je salue donc des initiatives comme ce Sommet et le Manifeste pour l'éradication qui encourageront l'action,  la sensibilisation du public et le débat sur cette question ».

À l'issue de vingt-cinq années de recherches, les scientifiques ont élaboré un traitement efficace contre l'hépatite C qui ouvre des perspectives prometteuses pour son éradication en Europe dans les dix prochaines années. « Ce qui nous aurait autrement pris une centaine d'années est désormais à portée de main ! Toutefois, cette occasion unique ne saura se concrétiser qu'avec des mesures politiques à l'appui », explique le professeur Angelos Hatzakis, coprésident de l'Association pour une politique publique relative aux hépatites B et C, tout en poursuivant, « Notre Manifeste pour l'éradication sert de point de ralliement pour les décideurs et les défenseurs des intérêts des malades. Si nous nous mobilisons dès à présent, l'éradication de l'hépatite C en Europe sera une réalité d'ici à 2030 ».

Les défis spécifiques relatifs à l'hépatite C exigent des approches globales axées sur les patients à l'échelle du système de santé, en vue de la sensibilisation à la maladie, de la prévention et de soins intégrés. Tous les intervenants sont ainsi appelés à mettre en commun leurs diverses ressources et compétences pour une riposte concertée.

« Vaincre l'hépatite C en Europe est d'autant plus important dans le contexte actuel de crises internationales et d'afflux de réfugiés vers nos pays », a expliqué Cristian-Silviu Buşoi, député européen et coprésident du groupe Les amis du foie auprès du Parlement européen. M. Buşoi a rajouté : « Les stratégies d'élimination doivent tenir compte du rapport entre l'hépatite C et des groupes marginalisés, comme les immigrés récents, les consommateurs de drogues injectables et d'autres encore ».

« Ce Manifeste résume notre vision et engagement à éliminer l'hépatite C en Europe », a déclaré le professeur Michael P. Manns, coprésident de l'Association pour une politique publique relative aux hépatites B et C, avant de rajouter, « pour y parvenir, des mesures concrètes s'imposent à tous les niveaux ». Afin d'encourager la prise de mesures, le Manifeste sera présenté devant les gouvernements locaux et nationaux ainsi que devant diverses institutions européennes.

Signataires   

Le Manifeste pour l'éradication bénéficie du soutien des organismes suivants :

  • l'Association européenne des malades du foie (ELPA, European Liver Patients Association)
  • l'Association européenne pour l'étude du foie (EASL, European Association for the Study of the Liver)
  • le Conseil de prévention de l'hépatite virale (VHPB,Viral Hepatitis Prevention Board) le Correlation Network
  • le Centre international pour la migration, la santé et le développement ( ICMHD, International Centre for Migration, Health and Development)
  • l'Alliance mondiale contre l'hépatite (WHA, World Hepatitis Alliance)
  • l'Association pour une politique publique relative aux hépatites B et C (Hepatitis B & C Public Policy Association)

À propos de l'hépatite C en Europe    

  • Dans l'UE chaque année, la mortalité liée au VHC est plus élevée que celle liée au VIH.
  • Le VHC est sept fois plus fréquent que le VIH en Europe.
  • On estime à 15 millions le nombre d'Européens porteurs d'infections chroniques par le virus de l'hépatite C, dont 5,5 millions dans les États membres de l'UE ; chaque année 27 000 à 29 000 nouveaux cas d'infections par le VHC sont diagnostiqués dans l'UE/EEE.
  • Selon les données disponibles, le nombre annuel de décès causés par le VHC a quadruplé dans certains pays européens au cours des 20 dernières années.

À propos du premier Sommet européen de lutte contre le VHC   

Le Sommet européen de lutte contre le VHC a été organisé par l'Association pour une politique publique relative aux hépatites B et C, en partenariat avec l'Association européenne pour l'étude du foie (EASL), l'Association européenne des malades du foie (ELPA) et le Correlation Network. Le Sommet était soutenu financièrement par AbbVie, BMS, Gilead et MSD. Rassemblant 120 décideurs et intervenants d'Europe et d'ailleurs, le Sommet bénéficiait de l'appui officiel de l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT), du Centre international pour la migration, la santé et le développement (CIMSD), du Groupe Les amis du foie auprès du Parlement européen et de l'Alliance mondiale contre l'hépatite (WHA).

À propos de l'Association pour une politique publique relative aux hépatites B et C   

Fondée en 2009 par un groupe d'acteurs européens de premier plan, scientifiques, experts en santé publique et associations de défense des patients, l'Association pour une politique publique relative aux hépatites B et C a vocation à encourager et à faciliter la formulation de politiques publiques, au niveau national comme international, visant l'information, la prévention et la prise en charge des hépatites virales B et C. Dans cette optique, l'approche unique de l'Association vise la collaboration et le rassemblement des intervenants majeurs dans le domaine de ces maladies, notamment des régulateurs, patients, cliniciens, communautés de santé publique, la société civile et le secteur privé. Pour de plus amples informations sur les activités de l'Association, veuillez visiter notre site sur http://www.hepbcppa.org

 

Pour plus d'informations, veuillez contacter :
Ann Fox de l'Association pour une politique publique relative aux hépatites B et C
afox@hepbcppa.org
19 rue Eugène Ruppert
L-2453 Luxembourg
Tél. : +39-339-65-96-105

LA

SOURCE Hepatitis B&C Public Policy Association