Une nouvelle étude examine l'incidence de la nouvelle génération de statines sur l'ischémie myocardique

16 Novembre, 2000, 14:55 GMT de Bayer

<div> <UL> <LI>L'importance de l'&amp;#233;tude PRINCESS a mis en lumi&amp;#232;re les r&amp;#233;sultats ult&amp;#233;rieurs de l'&amp;#233;tude MIRACL </LI></UL> <P> Nouvelle-Orl&amp;#233;ans - Les r&amp;#233;sultats de l'&amp;#233;tude MIRACL ont aujourd'hui d&amp;#233;montr&amp;#233; un effet positif de l'utilisation pr&amp;#233;coce de la th&amp;#233;rapie aux statines de nouvelle g&amp;#233;n&amp;#233;ration. Les &amp;#233;v&amp;#233;nements isch&amp;#233;miques combin&amp;#233;s &amp;#233;taient nettement r&amp;#233;duits parmi la population totale de l'&amp;#233;tude pr&amp;#233;sentant un angor instable ou un infarctus du myocarde sans onde Q. Alors que ces r&amp;#233;sultats compl&amp;#232;tent de mani&amp;#232;re appr&amp;#233;ciable les connaissances sur le traitement de patients atteints d'infarctus du myocarde, ils soul&amp;#232;vent &amp;#233;galement plusieurs questions sans r&amp;#233;ponse, dont l'incidence &amp;#224; plus long terme de la th&amp;#233;rapie agressive aux statines de troisi&amp;#232;me g&amp;#233;n&amp;#233;ration en cas d'attaque. Ces points seront abord&amp;#233;s par l'&amp;#233;tude PRINCESS (Prevention of re-INfarction by early treatment of CErivaStatin Study - &amp;#233;tude sur la pr&amp;#233;vention de la r&amp;#233;cidive d'infarctus par un traitement &amp;#224; la cerivastatine). </P> <P> Le groupe total de patients de l'&amp;#233;tude MIRACL a permis d'obtenir des r&amp;#233;sultats globaux positifs. Il a toutefois &amp;#233;t&amp;#233; impossible d'obtenir une signification statistique dans les sous-groupes des patients atteints d'angor instable et d'infarctus du myocarde sans onde Q qui ont pr&amp;#233;sent&amp;#233; tous deux une &amp;#233;volution positive. Ceci souligne la n&amp;#233;cessit&amp;#233; de recherches suppl&amp;#233;mentaires. L'&amp;#233;tude PRINCESS examinera si l'utilisation de la cerivastatine imm&amp;#233;diatement apr&amp;#232;s l'infarctus du myocarde emp&amp;#234;che une r&amp;#233;cidive parmi le large &amp;#233;ventail de patients ayant subi un infarctus du myocarde avec et sans onde Q. </P> <P> Des deux types distincts d'infarctus du myocarde, les infarctus du myocarde aigus sans onde Q sont caract&amp;#233;ris&amp;#233;s par un infarctus plus petit et repr&amp;#233;sentent environ 28 % des hospitalisations en raison de douleurs thoraciques, et les patients pr&amp;#233;sentent un risque de mortalit&amp;#233; en h&amp;#244;pital moindre. Les infarctus du myocarde avec onde Q sont le r&amp;#233;sultat d'un infarctus mod&amp;#233;r&amp;#233; &amp;#224; important et repr&amp;#233;sentent environ 27% des hospitalisations en raison de douleurs thoraciques. Les patients pr&amp;#233;sentent un bien plus grand risque de mortalit&amp;#233; au moment de l'&amp;#233;v&amp;#233;nement. </P> <P> Chercheur principal dans l'&amp;#233;tude PRINCESS, le Professeur Lablanche, H&amp;#244;pital cardiologique de Lille en France, d&amp;#233;clare : &amp;quot;Nous nous r&amp;#233;jouissons des r&amp;#233;sultats positifs de l'&amp;#233;tude MIRACL, mais il subsiste toujours plusieurs questions sans r&amp;#233;ponse chez les patients atteints d'un infarctus du myocarde. Ceci accentue l'importance de l'&amp;#233;tude PRINCESS ; nous avons toujours besoin de preuves suppl&amp;#233;mentaires et estimons que l'utilisation de la cerivastatine dans l'&amp;#233;tude PRINCESS les fournira.&amp;quot; </P> <P> Les r&amp;#233;sultats de l'&amp;#233;tude MIRACL et la raison du traitement &amp;#224; la cerivastatine dans l'&amp;#233;tude PRINCESS ont &amp;#233;t&amp;#233; attribu&amp;#233;s &amp;#224; plusieurs facteurs, notamment une baisse puissante et rapide des LDL engendrant une stabilisation de la plaque, une r&amp;#233;duction des marqueurs inflammatoires et l'am&amp;#233;lioration de la fonction endoth&amp;#233;liale. La cerivastatine a d&amp;#233;montr&amp;#233; ces effets par une diminutioni rapide des LDL-C et l'am&amp;#233;lioration de la fonction endoth&amp;#233;liale apr&amp;#232;s seulement deux semaines de traitement.ii La th&amp;#233;rapie &amp;#224; la cerivastatine a &amp;#233;galement r&amp;#233;v&amp;#233;l&amp;#233; un effet positif sur la stabilisation de la plaque, en &amp;#233;paississant la capsule fibreuse et en r&amp;#233;duisant le nombre de macrophages.iii </P> <P> L'&amp;#233;tude PRINCESS examinera si l'utilisation de la cerivastatine imm&amp;#233;diatement apr&amp;#232;s l'infarctus du myocarde emp&amp;#234;che une r&amp;#233;cidive parmi le large &amp;#233;ventail de patients ayant subi un infarctus du myocarde avec et sans onde Q. Parmi les finalit&amp;#233;s, citons la r&amp;#233;duction de la mortalit&amp;#233;-morbidit&amp;#233; &amp;#224; 3 mois et 2 ans, l'effet sur les marqueurs inflammatoires, la modification des param&amp;#232;tres lipidiques et de s&amp;#233;curit&amp;#233;. Le traitement sera administr&amp;#233; dans les 48 heures apr&amp;#232;s un infarctus du myocarde aigu. Les patients seront choisis al&amp;#233;atoirement pour recevoir la cerivastatine ou un placebo pendant trois mois, apr&amp;#232;s quoi suivront un traitement &amp;#224; la cerivastatine ouvert pendant un minimum de deux ans. PRINCESS est une &amp;#233;tude en contr&amp;#244;le parall&amp;#232;le, contr&amp;#244;l&amp;#233;e contre placebo en double aveugle, randomis&amp;#233;e, multicentrique et multinationale de la cerivastatine 0,4 mg contre placebo dans le traitement pr&amp;#233;coce de quelque 3 000 patients atteints d'un infarctus du myocarde aigu. L'&amp;#233;tude sera men&amp;#233;e dans 250 centres en Europe et en Am&amp;#233;rique du Nord. </P> <P> La cerivastatine (Baycol/Lipobay&amp;#153;) est une puissante statine de nouvelle g&amp;#233;n&amp;#233;ration. Une nouvelle &amp;#233;tudeiv de la dyslipid&amp;#233;mie mixte vient de fournir des donn&amp;#233;es impressionnantes par le traitement de 95 % des patients conform&amp;#233;ment aux recommandations du NCEP (National Cholesterol Education Program) pour le LDL-C ainsi qu'une r&amp;#233;duction de 32 % des triglyc&amp;#233;rides, illustrant ainsi la puissante capacit&amp;#233; de r&amp;#233;duction des lipides de la cerivastatine. </P> <P> R&amp;#233;f&amp;#233;rences : </P> <P> 1. Data on File, Bayer AG 2000 </P> <P> 2. Schmieder RE, Jacobi J, Delles C, Schlaich MP, Schneider M, John S. Lipid -lowering Therapy with Cerivastatin Improves Endothelial Function After 2 Weeks. 256A, Abstract 10469 </P> <P> 3. Aikawa M et al. Circulation 1998;98: I-47 </P> <P> 4. CAVEAT Trial, Data on File </div> <div> <UL> <LI>L'importance de l'&amp;#233;tude PRINCESS a mis en lumi&amp;#232;re les r&amp;#233;sultats ult&amp;#233;rieurs de l'&amp;#233;tude MIRACL </LI></UL> <P> Nouvelle-Orl&amp;#233;ans - Les r&amp;#233;sultats de l'&amp;#233;tude MIRACL ont aujourd'hui d&amp;#233;montr&amp;#233; un effet positif de l'utilisation pr&amp;#233;coce de la th&amp;#233;rapie aux statines de nouvelle g&amp;#233;n&amp;#233;ration. Les &amp;#233;v&amp;#233;nements isch&amp;#233;miques combin&amp;#233;s &amp;#233;taient nettement r&amp;#233;duits parmi la population totale de l'&amp;#233;tude pr&amp;#233;sentant un angor instable ou un infarctus du myocarde sans onde Q. Alors que ces r&amp;#233;sultats compl&amp;#232;tent de mani&amp;#232;re appr&amp;#233;ciable les connaissances sur le traitement de patients atteints d'infarctus du myocarde, ils soul&amp;#232;vent &amp;#233;galement plusieurs questions sans r&amp;#233;ponse, dont l'incidence &amp;#224; plus long terme de la th&amp;#233;rapie agressive aux statines de troisi&amp;#232;me g&amp;#233;n&amp;#233;ration en cas d'attaque. Ces points seront abord&amp;#233;s par l'&amp;#233;tude PRINCESS (Prevention of re-INfarction by early treatment of CErivaStatin Study - &amp;#233;tude sur la pr&amp;#233;vention de la r&amp;#233;cidive d'infarctus par un traitement &amp;#224; la cerivastatine). </P> <P> Le groupe total de patients de l'&amp;#233;tude MIRACL a permis d'obtenir des r&amp;#233;sultats globaux positifs. Il a toutefois &amp;#233;t&amp;#233; impossible d'obtenir une signification statistique dans les sous-groupes des patients atteints d'angor instable et d'infarctus du myocarde sans onde Q qui ont pr&amp;#233;sent&amp;#233; tous deux une &amp;#233;volution positive. Ceci souligne la n&amp;#233;cessit&amp;#233; de recherches suppl&amp;#233;mentaires. L'&amp;#233;tude PRINCESS examinera si l'utilisation de la cerivastatine imm&amp;#233;diatement apr&amp;#232;s l'infarctus du myocarde emp&amp;#234;che une r&amp;#233;cidive parmi le large &amp;#233;ventail de patients ayant subi un infarctus du myocarde avec et sans onde Q. </P> <P> Des deux types distincts d'infarctus du myocarde, les infarctus du myocarde aigus sans onde Q sont caract&amp;#233;ris&amp;#233;s par un infarctus plus petit et repr&amp;#233;sentent environ 28 % des hospitalisations en raison de douleurs thoraciques, et les patients pr&amp;#233;sentent un risque de mortalit&amp;#233; en h&amp;#244;pital moindre. Les infarctus du myocarde avec onde Q sont le r&amp;#233;sultat d'un infarctus mod&amp;#233;r&amp;#233; &amp;#224; important et repr&amp;#233;sentent environ 27% des hospitalisations en raison de douleurs thoraciques. Les patients pr&amp;#233;sentent un bien plus grand risque de mortalit&amp;#233; au moment de l'&amp;#233;v&amp;#233;nement. </P> <P> Chercheur principal dans l'&amp;#233;tude PRINCESS, le Professeur Lablanche, H&amp;#244;pital cardiologique de Lille en France, d&amp;#233;clare : &amp;quot;Nous nous r&amp;#233;jouissons des r&amp;#233;sultats positifs de l'&amp;#233;tude MIRACL, mais il subsiste toujours plusieurs questions sans r&amp;#233;ponse chez les patients atteints d'un infarctus du myocarde. Ceci accentue l'importance de l'&amp;#233;tude PRINCESS ; nous avons toujours besoin de preuves suppl&amp;#233;mentaires et estimons que l'utilisation de la cerivastatine dans l'&amp;#233;tude PRINCESS les fournira.&amp;quot; </P> <P> Les r&amp;#233;sultats de l'&amp;#233;tude MIRACL et la raison du traitement &amp;#224; la cerivastatine dans l'&amp;#233;tude PRINCESS ont &amp;#233;t&amp;#233; attribu&amp;#233;s &amp;#224; plusieurs facteurs, notamment une baisse puissante et rapide des LDL engendrant une stabilisation de la plaque, une r&amp;#233;duction des marqueurs inflammatoires et l'am&amp;#233;lioration de la fonction endoth&amp;#233;liale. La cerivastatine a d&amp;#233;montr&amp;#233; ces effets par une diminutioni rapide des LDL-C et l'am&amp;#233;lioration de la fonction endoth&amp;#233;liale apr&amp;#232;s seulement deux semaines de traitement.ii La th&amp;#233;rapie &amp;#224; la cerivastatine a &amp;#233;galement r&amp;#233;v&amp;#233;l&amp;#233; un effet positif sur la stabilisation de la plaque, en &amp;#233;paississant la capsule fibreuse et en r&amp;#233;duisant le nombre de macrophages.iii </P> <P> L'&amp;#233;tude PRINCESS examinera si l'utilisation de la cerivastatine imm&amp;#233;diatement apr&amp;#232;s l'infarctus du myocarde emp&amp;#234;che une r&amp;#233;cidive parmi le large &amp;#233;ventail de patients ayant subi un infarctus du myocarde avec et sans onde Q. Parmi les finalit&amp;#233;s, citons la r&amp;#233;duction de la mortalit&amp;#233;-morbidit&amp;#233; &amp;#224; 3 mois et 2 ans, l'effet sur les marqueurs inflammatoires, la modification des param&amp;#232;tres lipidiques et de s&amp;#233;curit&amp;#233;. Le traitement sera administr&amp;#233; dans les 48 heures apr&amp;#232;s un infarctus du myocarde aigu. Les patients seront choisis al&amp;#233;atoirement pour recevoir la cerivastatine ou un placebo pendant trois mois, apr&amp;#232;s quoi suivront un traitement &amp;#224; la cerivastatine ouvert pendant un minimum de deux ans. PRINCESS est une &amp;#233;tude en contr&amp;#244;le parall&amp;#232;le, contr&amp;#244;l&amp;#233;e contre placebo en double aveugle, randomis&amp;#233;e, multicentrique et multinationale de la cerivastatine 0,4 mg contre placebo dans le traitement pr&amp;#233;coce de quelque 3 000 patients atteints d'un infarctus du myocarde aigu. L'&amp;#233;tude sera men&amp;#233;e dans 250 centres en Europe et en Am&amp;#233;rique du Nord. </P> <P> La cerivastatine (Baycol/Lipobay&amp;#153;) est une puissante statine de nouvelle g&amp;#233;n&amp;#233;ration. Une nouvelle &amp;#233;tudeiv de la dyslipid&amp;#233;mie mixte vient de fournir des donn&amp;#233;es impressionnantes par le traitement de 95 % des patients conform&amp;#233;ment aux recommandations du NCEP (National Cholesterol Education Program) pour le LDL-C ainsi qu'une r&amp;#233;duction de 32 % des triglyc&amp;#233;rides, illustrant ainsi la puissante capacit&amp;#233; de r&amp;#233;duction des lipides de la cerivastatine. </P> <P> R&amp;#233;f&amp;#233;rences : </P> <P> 1. Data on File, Bayer AG 2000 </P> <P> 2. Schmieder RE, Jacobi J, Delles C, Schlaich MP, Schneider M, John S. Lipid -lowering Therapy with Cerivastatin Improves Endothelial Function After 2 Weeks. 256A, Abstract 10469 </P> <P> 3. Aikawa M et al. Circulation 1998;98: I-47 </P> <P> 4. CAVEAT Trial, Data on File </div>