Une nouvelle étude de quatre ans va se pencher sur les effets de la réduction de l'insulinorésistance sur les risques cardiovasculaires

18 Décembre , 2000, 15:20 GMT de Interscience

  • L'essai PROactive étudiera le traitement sous ACTOS (pioglitazone) de 5,000 patients dans toute l'Europe

Un essai clinique important conçu pour étudier les effets de la réduction de l'insulinorésistance sur la morbidité et la mortalité cardiovasculaires chez les diabétiques de type 2 a été lancé aujourd'hui en Europe par Takeda Chemical Industries, Ltd. et Eli Lilly and Company.

L'essai clinique PROspective Actosä Clinical Trial In macroVascular Events (PROactive - essai clinique prospectif concernant Actos™ dans les cas de macroangiopathie), conjointement parrainé par Takeda et Eli Lilly, portera sur 5,000 patients dans 10 pays européens et s'étendra sur quatre ans. Il tentera de déterminer si ACTOS, le dernier-né de la classe médicamenteuse des thiazolidinédiones (TZD), peut prévenir la progression de la macroangiopathie, qui est associée avec des accidents cardiovasculaires tels que l'infarctus du myocarde chez les diabétiques de type 2. On estime à 143 millions le nombre de personnes souffrant de diabète de type 2 dans le monde.

Des essais cliniques précédents ont démontré que le contrôle des taux de glycémie, la réduction de la tension artérielle et le traitement à l'aide de thérapies conventionnelles (telles que les sulfonylurées ou l'insuline) peuvent réduire le risque d'accidents microangiopathiques, notamment des lésions rénales, oculaires et nerveuses des mains et des pieds. Toutefois, ces traitements ne semblent pas permettre de réduction aussi significative des accidents macroangiopathiques, tels que les crises cardiaques, ictus et amputations .

"La macroangiopathie est le principal problème du diabète.", déclare le Professeur John Dormandy du St George's Hospital de Londres, au Royaume-Uni, président de PROactive. "Les crises cardiaques et ictus sont mortels. En recherchant le facteur responsable de ces accidents cardiovasculaires, nous avons tenté de contrôler le taux de glycémie et de réduire les lipides et la tension artérielle. Bien que cela se soit avéré positif, si, parmi des personnes recevant un traitement optimal, nous comparons les patients diabétiques aux autres, les diabétiques présentent toujours un risque d'accident macroangiopathique deux à trois fois supérieur. Nous pensons qu'un autre facteur entre en jeu et l'hypothèse actuelle la plus probable désigne l'insulinorésistance, dont souffre la majorité des diabétiques de type 2."

Dans le cadre de l'étude PROactive, des diabétiques de type 2 recevront une thérapie orale conventionnelle simple ou complétée par ACTOS. Les principaux résultats seront basés sur le nombre de patients qui progresseront en termes de crise cardiaque, ictus, amputation, revascularisation ou décès cardiovasculaire.

ACTOS a reçu sa première approbation réglementaire aux Etats-Unis en juillet 1999. Plus de 3,5 millions de prescriptions d'ACTOS ont été enregistrées pour plus d'un million de patients dans le monde.

ACTOS a été approuvé par la Commission européenne pour le traitement du diabète de type 2 le 13 octobre 2000 et a déjà été lancé en Autriche, au Danemark, en Allemagne, en Suisse et au Royaume-Uni. ACTOS en Europe est indiqué uniquement dans le cadre de la polythérapie orale du diabète sucré de type 2 chez les patients présentant un contrôle glycémique insuffisant malgré une dose maximale tolérée de monothérapie orale avec de la metformine ou une sulfonylurée :

en combinaison avec la metformine uniquement chez les patients obèses. en combinaison avec une sulfonylurée uniquement chez les patients présentant une intolérance ou une contre-indication à la metformine.

ACTOS, en combinaison avec une sulfonylurée ou la metformine, diminue efficacement le taux d'hémoglobine glycosylée (HbA1c) (une mesure à long terme du contrôle de la glycémie). La polythérapie avec ACTOS s'est avérée améliorer les profils lipidiques (réduction du taux de triglycérides (TG) et accroissement des lipoprotéines de haute densité (HDL) - le "bon" cholestérol) sans conséquence significative sur les lipoprotéines de basse densité (LDL) par rapport au placebo .

"Takeda s'engage à étudier les manières de réduire les complications du diabète de type 2", déclare le Dr David Eckland, responsable européen du développement médical du centre de R&D de Takeda Europe, Londres, Royaume-Uni, "par la réduction de l'insulinorésistance et du taux de glycémie et par la modification du métabolisme lipidique. ACTOS possède un profil d'activité unique susceptible de réduire les problèmes liés au diabète."

Le Dr Meng Tan, responsable médical chargé d'Actos chez Lilly ajoute: "Avec l'entrée d'ACTOS sur plusieurs importants marchés mondiaux pour le traitement du diabète de type 2, la collecte de nouvelles données objectives constitue une étape essentielle. Le développement de l'essai PROactive démontre notre volonté d'en savoir davantage sur les effets à long terme d'ACTOS, en particulier sur les résultats cardiovasculaires des patients souffrant d'insulinorésistance."

Takeda est une entreprise mondiale de recherche, principalement axée sur les produits pharmaceutiques. Première société pharmaceutique au Japon et l'un des chefs de file mondiaux, Takeda s'est engagée à améliorer la vie d'autrui en créant des méthodes novatrices et efficaces pour soulager et promouvoir une bonne santé. Les médicaments insulinosensibilisants ont été découverts au Japon et développés par Takeda.

Société de pointe axée sur l'innovation, Lilly développe actuellement un éventail croissant de produits pharmaceutiques en appliquant la recherche récente issue de ses propres laboratoires mondiaux et de collaborations avec d'importantes organisations scientifiques. Basée à Indianapolis, Ind., Lilly répond, par des médicaments et des informations, à certains des besoins les plus urgents du monde.

Notes aux rédacteurs:

En 1998, on estimait à plus de 143 millions le nombre de personnes souffrant du diabète de type 2 dans le monde, un chiffre qui devrait, selon l'Organisation mondiale de la santé, passer à 300 millions d'ici 2025 . Le diabète de type 2 est particulièrement répandu chez les personnes de plus de 45 ans et constitue une cause importante de morbidité et de mortalité prématurée. Parmi les symptômes, citons notamment une soif accrue, une miction fréquente, une perte de poids et une fatigue extrême, même si certains patients ne présentent aucun symptôme.

Contrairement aux patients atteints du diabète de type 1, qui s'accompagne d'une production faible ou nulle d'insuline, les diabétiques de type 2 produisent de l'insuline, mais cette dernière ne permet pas un contrôle adéquat de la glycémie. Les diabétiques de type 2 peuvent être insulinorésistants et/ou souffrir de carence insulinique, ce qui signifie que l'organisme ne produit pas suffisamment d'insuline. Selon une éatude récente, 92 % des diabétiques de type 2 sont insulinorésistants .

Références

UK Prospective Diabetes Study (UKPDS) Group. Intensive blood-glucose control with suphonylureas or insulin compared with conventional treatment and risk of complications in patients with type 2 diabetes (UKPDS 33). Lancet 1998; 352:837-53.

UK Prospective Diabetes Study (UKPDS) Group. Effect of intensive blood-glucose control with metformin on complications in overweight patients with type 2 diabetes (UKPDS 34). Lancet 1998; 352:854-65.

Sowers JR, Stanley PR, Jacober S, Simpson L, Rose K. Hyperinsulinaemia, insulin resistance, and hyperglycaemia: contributing factors in the pathogenesis of hypertension and atherosclerosis. AM J Hypertens 1993; 6:260-70S.

Takeda Pharmaceuticals America, Data on file. Etudes 010 et 027

International Diabetes Federation. What is Diabetes? Disponible à l'adresse http/ www.idf.org/tools/whatd.htm Accès le 22 décembre 1999

Haffner SM, D'Agostino R Jr, Mykkanen L, et al. Insulin sensitivity in subjects with type 2 diabetes. Diabetes Care. 1999;22:562-568

LA

SOURCE Interscience