Une nouvelle étude valide le test NephroCheck® dans la détection des biomarqueurs de l'IRA chez des patients ayant subi une chirurgie cardiaque

09 Juin, 2015, 16:08 BST de Astute Medical, Inc.

- L'étude, publiée dans le JAMA, montre une réduction significative de l'insuffisance rénale aiguë et confirme l'utilité des biomarqueurs TIMP-2 et IGFBP-7

SAN DIEGO, 9 juin 2015 /PRNewswire/ -- Selon une étude publiée en ligne dans le Journal of the American Medical Association, une intervention appelée préconditionnement ischémique à distance (PID) a réduit de manière significative le développement d'insuffisances rénales aiguës (IRA) chez les patients ayant subi une chirurgie cardiaque et a confirmé que la présence élevée post-opératoire de deux biomarqueurs de l'IRA agissent comme une alarme signalant un risque d'IRA.

Logo - http://photos.prnewswire.com/prnh/20150317/182230LOGO

Dans l'étude, les chercheurs, dirigés par le Dr. Alexander Zarbock, ont utilisé le test NephroCheck® d'Astute Medical Inc. pour mesurer la présence de deux biomarqueurs de l'IRA : l'inhibiteur tissulaire de métalloprotéinase 2 (TIMP-2) et la protéine 7 de liaison au facteur de croissance analogue à l'insuline (IGFBP-7). Outre la confirmation du fait que les élévations post-opératoires des biomarqueurs indiquent un risque d'IRA, les résultats de l'étude portent à croire également que les tests pourraient un jour contribuer à optimiser les thérapies préventives de la maladie.

L'IRA est l'une des dix premières complications intra-hospitalières les plus susceptibles d'influer sur la mortalité, la durée des séjours et les coûts qui lui sont liés1. Étant donné qu'il n'existe pas de traitement pour l'IRA à l'heure actuelle, les cliniciens doivent se concentrer sur la prévention et l'évaluation précoce des risques.2

« Tout à coup, nous avons ouvert plusieurs nouvelles portes dans le domaine de l'IRA, qui n'a connu jusqu'ici une percée de cette envergure », a déclaré le Dr John Kellum de l'Université de Pittsburgh, co-auteur de l'étude. « Valider un nouveau traitement en soi est déjà formidable, mais l'efficacité de deux biomarqueurs pouvant mesurer l'efficacité du traitement est tout aussi intéressante. »

L'essai clinique randomisé en double aveugle, menée en Allemagne auprès de 240 patients dans plusieurs centres médicaux, a été réalisé sur des patients à haut risque3 subissant un pontage cardiopulmonaire, une exposition liée à un risque de développer une insuffisance rénale aiguë (IRA).2 En arrêtant temporairement le flux sanguin dans le bras, le PID a déclenché un mécanisme d'alarme, sur la base des biomarqueurs, poussant le rein à se mettre en mode défensif.

Les chercheurs ont constaté que, chez les patients bénéficiant du PID, l'incidence de l'IRA a diminué (de 52,5 pour cent à 37,5 pour cent ; p = 0,02), tout comme le recours à la thérapie rénale substitutive (de 15,8 pour cent à 5,8 pour cent ; p = 0,01) et la durée des séjours en soins intensifs (de 4 à 3 jours ; p = 0,04). En outre, l'incidence d'une IRA modérée à grave a baissé de 50 pour cent par rapport au groupe témoin (de 25,8 pour cent à 12,5 pour cent ; p = 0,02).

Selon les chercheurs, les patients qui présentaient des niveaux élevés de biomarqueurs en phase post-opératoire (mesurés selon le test NephroCheck®) entraînant l'arrêt du cycle cellulaire, avaient un taux d'IRA sensiblement accru par rapport aux patients ayant des niveaux inférieurs de biomarqueurs.

« L'absence d'un mécanisme clairement défini pour déterminer le risque d'IRA et l'incapacité à administrer le traitement d'une manière efficace aux bons patients ont entravé jusqu'ici de nombreuses tentatives visant à prévenir la maladie », a déclaré Kellum. « D'après ce que nous avons appris jusqu'à présent, les biomarqueurs TIMP-2 et IGFBP-7 pourraient se révéler utiles dans de futures études évaluant le PID et d'autres thérapies potentielles. »

« Les résultats tirés d'un essai multicentrique montrent une fois de plus que la présence élevée des biomarqueurs TIMP-2 et IGFBP-7 qui, selon le test NephroCheck® , induisent l'arrêt du cycle cellulaire, signalent un haut risque d'une IRA imminente lorsque mesurés dans les milieux où le rein pourrait être soumis à un stress dû à l'exposition à des risques importants qui peuvent causer l'IRA, comme après une chirurgie cardiaque », a déclaré Paul McPherson, directeur scientifique d'Astute Medical, Inc.

Le Dr Kellum est l'un des inventeurs de la technologie des biomarqueurs couverte par une demande de brevet déposée par l'Université de Pittsburgh, WESTFALISCHE WILHELMS-UNIVERSITAT MUNSTER, et Astute Medical, Inc. Il a reçu des subventions et des honoraires de consultation d'Astute Medical, Inc.

À propos d'Astute Medical, Inc.
Astute Medical, Inc. nommée à la Fierce 15, 2014, par Fierce Medical Devices, s'attache à améliorer le diagnostic des états pathologiques et des maladies à haut risque en identifiant et en validant les biomarqueurs protéiques qui peuvent servir de base à des tests diagnostiques novateurs.

La société s'intéresse tout particulièrement aux infections aiguës nosocomiales et extra-hospitalières qui nécessitent un diagnostic et une évaluation rapides des risques. Les douleurs abdominales, les syndromes coronariens aigus, les lésions cérébro-vasculaires, l'insuffisance rénale et la septicémie sont au nombre des domaines de préoccupation de la société.

Astute Medical, Inc. est un partenaire fondateur de 0by25, une initiative en faveur des droits de l'Homme visant à éliminer d'ici 2025 la mortalité et les complications évitables et traitables dues à l'insuffisance rénale aiguë (IRA) dans le monde entier.

Le test NephroCheck® d'Astute Medical, Inc. est actuellement disponible aux États-Unis et en Europe. Le test a reçu l'autorisation 510(k) de la FDA, en septembre 2014, dans le cadre de son processus de classification de novo. Aux États-Unis, le test NephroCheck® est le seul test à avoir reçu l'autorisation réglementaire comme un dispositif permettant d'évaluer le risque d'IRA modérée ou grave. Le test a reçu la marque CE en 2012. Pour obtenir des informations sur les marques déposées et les autres droits de propriété intellectuelle qui s'appliquent à ce produit, y compris les marques déposées internationales, veuillez consulter le site astutemedical.com/about/intellectual-property. PN 0472FR Rév A 2015/06/02

Pour tout complément d'information, rendez-vous sur AstuteMedical.com.

1 Premier, Inc. Complications Research: Identifying hospital-wide harm associated with increased cost, length of stay and mortality in U.S. hospitals. Juin 2014.
2 Kidney Disease: Improving Global Outcomes (KDIGO) Acute Kidney Injury Work Group. KDIGO Clinical Practice Guideline for Acute Kidney Injury. Kidney inter., Suppl. 2012; 2: 1-138.
3 Les patients désignés à « haut risque » par la Cleveland Clinic Foundation ont obtenu un score supérieur ou égal à 6.

LA

SOURCE Astute Medical, Inc.



Liens connexes

http://www.astutemedical.com