Une présentation lors de la DDW examine Stretta comme traitement polyvalent et efficace du RGO pathologique sur de nombreuses populations de patients

27 Mai, 2015, 13:03 BST de Mederi Therapeutics Inc.

WASHINGTON, 27 mai 2015 /PRNewswire/ -- Une présentation spéciale lors de la Digestive Disease Week 2015 (Semaine des pathologies digestives) a réuni des experts du reflux gastro-œsophagien (RGO) pathologique qui ont pu partager leurs expériences d'utilisation réussie du traitement Stretta pour le traitement des complexes populations de patients souffrant de RGO pathologique.

Infographie - http://photos.prnewswire.com/prnh/20150527/218687-INFO

Ronnie Fass, docteur en médecine, de l'Université Case Western Reserve, a animé le débat et examiné des données cliniques sur Stretta. Des intervenants spécialistes ont alors exposé des cas spécifiques de patients souffrant de RGO pathologique chronique que Stretta a contribué à traiter.

Dana Portenier, docteur en médecine, École de médecine de l'Université Duke
Stretta pour le RGO pathologique après une chirurgie bariatrique

Hiroshi Mashimo, docteur en médecine, titulaire d'un doctorat, VA Boston Healthcare / École médicale de Harvard
Stretta chez les patients souffrant de reflux laryngo-pharyngé (RPL)

George Triadafilopoulos, docteur en médecine, École de médecine de l'Université Stanford
Stretta pour le RGO pathologique réfractaire

Mark Noar, docteur en médecine, Heartburn and Reflux Study Center (Centre d'études des brûlures d'estomac et du reflux)
Stretta pour le RGO pathologique après une chirurgie anti-reflux

Le Dr Portenier a exposé la difficulté de traiter les patients obèses souffrant de RGO pathologique, soulignant que l'Université Duke a introduit Stretta pour traiter des patients obèses souffrant de RGO pathologique chronique, en particulier après une gastrectomie longitudinale (ou « en manchon »). « Il y a un domaine où Stretta est vraiment très pertinent. Ces patients ne souhaitent généralement pas que leur manchon se convertisse en court-circuit gastrique juste pour stabiliser leur RGO pathologique », a dit le Dr Portenier. « Grâce à Stretta, ils évitent une intervention chirurgicale supplémentaire. Dans les résultats spectaculaires que nous constatons à l'Université Duke, la plupart des patients traités par Stretta voient une résolution complète ou partielle de leurs symptômes et peuvent arrêter les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP). » Il a ajouté : « Stretta constitue une procédure endoscopique à faible risque pour ces patients. »

S'exprimant sur les patients atteints de RGO pathologique chronique, le Dr Triadafilopoulos a expliqué que ces patients souffrent de reflux en dépit des traitements IPP. Selon le Dr Triadafilopoulos, il existe un fort écart entre ceux qui ne répondent pas de façon adéquate aux IPP et ceux qui choisissent la chirurgie anti-reflux. « Stretta comble cet écart grâce à une option endoscopique pratiquée en cabinet qui s'avère efficace et sûre pour une période allant jusqu'à 10 ans. » Il a présenté le cas d'un patient de RGO pathologique réfractaire à qui on a placé Stretta. « Le patient souffrait de brûlures d'estomac, de douleurs thoraciques et de régurgitation malgré ses changements de régime et le traitement IPP. Les examens montraient une acidité œsophagienne anormale en dépit de l'administration des IPP deux fois par jour. Six mois après le placement de Stretta, le patient est asymptomatique, hormis de sporadiques désagréments gastriques après les repas ; il ne prend plus d'IPP, prend occasionnellement des médicaments contre l'acidité et présente une étude pH normale. »

Le Dr Mashimo a passé en revue son expérience avec Stretta pour le traitement du reflux laryngo-pharyngé (RPL), une maladie présentant des symptômes tels qu'une toux chronique, un enrouement, de l'asthme et des douleurs thoraciques, souvent sans brûlures d'estomac. Aussi appelé « reflux atypique ou silencieux », le RPL est provoqué par le reflux du contenu gastrique dans le pharynx. « Souvent les patients souffrant de RPL ne répondent pas bien aux IPP, et seulement la moitié d'entre eux voit une amélioration après la chirurgie anti-reflux. » Le Dr Mashimo a développé ses propos en prenant l'exemple d'une patiente. « La patiente avait une sensation de boule dans la gorge et souffrait de toux chronique, avec de l'asthme non-saisonnier qui ne répondait pas aux médicaments. Un mois après la mise en place de Stretta, elle a connu une nette amélioration, et un an plus tard, la patiente reconnaissante n'avait pratiquement plus aucun symptôme et ne prenait plus d'IPP. »

Le Dr Noar a évoqué l'opportunité de Stretta pour le traitement du RGO pathologique après une chirurgie anti-reflux (fundoplicature de Nissen), expliquant que 10 ans après une fundoplicature de Nissen, des études soulignent un RGO pathologique récurrent chez 42 pour cent des patients. En examinant les cas de patients inscrits sur l'étude Stretta à 10 ans et sur lesquels le Nissen avait échoué, il a remarqué : « Dix ans plus tard, 64 pour cent de ces patients prenaient encore des IPP tous les jours ». Il a ajouté : « Stretta traite le sphincter œsophagien inférieur interne sans modifier l'anatomie, ce qui est important pour les patients ayant préalablement subi une intervention chirurgicale, et c'est la seule option non-chirurgicale pour ce type de patients. »

« Ces questions traitent des besoins insatisfaits en matière de traitement du RGO pathologique, et c'est là où Stretta peut être une option pour traiter efficacement les patients chroniques », a ajouté le Dr Fass.

Pour de plus amples informations, rendez-vous sur www.stretta-therapy.com.

À PROPOS DE MEDERI® -
Mederi fabrique Stretta et Secca – des dispositifs médicaux innovants fournissant une solution non-ablative par énergie de radiofréquence pour le traitement sûr et efficace des pathologies gastriques.

Contact : Julia Brannan
julia@pascalecommunications.com
+1 (908) 464-2470

LA

SOURCE Mederi Therapeutics Inc.



Liens connexes

http://www.stretta-therapy.com


http://www.mederitherapeutics.com