Une recherche publiée par Xylem Inc. démontre que le secteur mondial de la gestion des eaux usées présente des occasions importantes pour l'amélioraton de l'efficacité énergétique

20 Octobre, 2015, 15:03 BST de Xylem Inc.

L'étude indique que la moitié de la réduction des émissions liées à l'électricité peut se faire à un coût neutre ou négatif

RYE BROOK, New York, 20 octobre 2015 /PRNewswire/ -- Accroître l'efficacité énergétique en adoptant des technologies de gestion des eaux usées offertes à l'heure actuelle peut amputer de moitié les émissions qui y sont liées, selon une nouvelle étude dévoilée aujourd'hui par Xylem Inc. (NYSE : XYL), un des principaux fournisseurs mondiaux de technologies de l'eau. L'analyse conclut également que 95 pour cent de la réduction des émissions liées à l'électricité peut se faire à un coût neutre ou négatif.

Le rapport, qui s'intitule Powering the Wastewater Renaissance, fournit une analyse de l'efficacité énergétique de l'industrie de gestion des eaux usées et évalue la manière dont le secteur mondial de l'eau peut réduire les émissions nocives de gaz à effet de serre avec l'aide de technologies existantes et éprouvées. Les travaux, qui se sont penchés sur l'industrie des eaux usées des États-Unis, de l'Europe et de la Chine, ont identifié 18 occasions distinctes de réduction – qu'il s'agisse des pompes transportant l'eau ou des ventilateurs aérant les différents systèmes de ventilation que servent au traitement de cette précieuse ressource.

Vous trouverez plus d'information sur le rapport de Xylem, Powering the Wastewater Renaissance, ici, lequel contient aussi un infographique se trouvant ici.

Des investissements en infrastructures réalisés dès aujourd'hui peuvent avoir des retombées positives sur l'environnement et sur l'économie pour des décennies », a déclaré Patrick Decker, président et chef de la direction de Xylem. « Plus important encore, les solutions pragmatiques définies dans ce rapport se financent d'elles-mêmes et, dans bien des cas, génèrent de nouveaux capitaux qui peuvent à leur tour servir d'investissements dans des infrastructures supplémentaires. Alors que nous devons composer avec les effets d'une population mondiale en pleine croissance et de son impact sur les ressources naturelles, les secteurs public et privé doivent joindre leurs forces pour trouver et pour implanter de nouvelles façons de réaliser leur plein potentiel dans une économie à faible émission de carbone. »

La Chine présente les meilleures occasions pour optimiser le rendement des investissements ainsi que la réduction des émissions, où 100 pour cent des possibilités analysées de diminution des émissions peut se faire à un coût neutre ou négatif. Dans cette région, où le gouvernement investit activement dans l'infrastructure de l'eau, plus de 25 milliards $ en économies nettes peuvent être réalisés en adoptant des technologies à haut rendement pour les eaux usées. En incluant les États-Unis et l'Europe, ces économies atteignent 40 milliards $.

Le rapport précise que deux leviers pourraient accélérer l'adoption de technologies hautement efficaces pour traiter les eaux usées. Le premier de ces leviers se veut modèle de financement qui favorise les investissements dans des technologies pauvres en carbone, lesquelles soutiendraient les dépenses initiales plus grandes en immobilisations qui accompagnent souvent ces technologies de pointe. Le deuxième consiste à accroître les normes d'efficacité énergétique de l'équipement de traitement des eaux usées pour maximiser leur adoption.

En conclusion, le rapport précise que « Le moment est maintenant venu pour l'industrie et toutes les parties intéressées à la lutte aux changements climatiques de travailler ensemble pour surmonter les obstacles à l'adoption de technologies à haut rendement pour le traitement des eaux usées, ce qui se traduira par une meilleure productivité des activités liées à celles-ci et représentera un pas important dans cette lutte.

Ce rapport s'inscrit dans le cadre de l'engagement de Xylem, à savoir l'avancement de solutions durables dans le secteur de l'eau.

À propos de Xylem
Xylem (XYL) est un fournisseur mondial de technologie pour l'eau, permettant à ses clients de transporter, traiter, tester et utiliser efficacement l'eau dans les services publics, résidentiels et commerciaux ainsi que dans les environnements industriels et agricoles. La société est présente dans plus de 150 pays par le biais d'un certain nombre de marques de produits de premier plan, et ses collaborateurs apportent une large expertise des applications avec une attention particulière sur la recherche de solutions locales aux problèmes les plus difficiles de la planète en matière d'eau et d'eaux usées. Le siège social de Xylem se trouve se trouve à Rye Brook, New York. Elle a obtenu en 2014 des recettes de 3,9 milliards de dollars et emploie environ 12 500 personnes à travers le monde. Xylem est intégré à l'indice de viabilité (Sustainability Index) Dow Jones Dow Jones depuis les quatre dernières années pour mettre de l'avant des solutions et des pratiques commerciales durables dans le monde entier, et la société répond chaque année aux exigences des membres constituants du FTSE4Good Index Series depuis 2013.

Le nom Xylem vient du grec classique et désigne le tissu transportant l'eau dans les plantes, soulignant l'efficacité technique de nos activités dans le domaine de l'eau en reliant celle-ci avec le meilleur moyen existant de la transporter, à savoir celui qui est présent dans la nature. Pour obtenir plus d'information, veuillez visiter le www.xylem.com.

Contacts :   

Médias          

Investisseurs


Kelly McAndrew +1 (914) 323-5969    

Phil DeSousa +1 (914) 323-5930


Kelly.McAndrew@xyleminc.com     

phil.desousa@xyleminc.com 

LA

SOURCE Xylem Inc.



Liens connexes

http://www.xylem.com