Une triple polythérapie d'une semaine avec Nexium élimine Helicobactor pylori et guérit les ulcères sans monothérapie de rappel

12 Octobre, 2000, 21:56 BST de AstraZeneca

Rome, Italie - Une polythérapie associant Nexium® (ésoméprazole), premier inhibiteur de la pompe à protons (IPP) isomère, et deux antibiotiques élimine en pratique H. pylori * et guérit les ulcères du duodénum sans avoir recours à une monothérapie de rappel avec un IPP.1,2 Les données présentées à l'atelier du groupe d'étude européen sur Helicobacter pylori (EHPSG) à Rome démontrent qu'une triple polythérapie avec Nexium® réduit la durée du traitement des ulcères du duodénum causés par H. pylori, qui passe de quatre semaines à une semaine.

« Ces résultats sont importants pour les médecins traitants et les administrateurs. Une triple polythérapie d'une semaine avec Nexium® offre aux malades un traitement très efficace contre les infections à H. pylori, tandis que les administrateurs constateront les réductions qui découleront très probablement d'une diminution de 75 pour cent de la durée du traitement », a déclaré le professeur Tulassay de la faculté de médecine de l'université Semmelweis et de la faculté de médecine de Budapest, en Hongrie.

Cette nouvelle approche de traitement, qui est détaillée dans l'édition mise à jour du rapport de consensus de Maastricht, 3 a été dévoilée pour la première fois au XIIIe atelier international de l'EHPSG, qui a lieu à Rome du 11 au 14 octobre 2000. Comme traitement de première instance contre H. pylori, les directives empiriques recommandent l'utilisation de la triple polythérapie pendant au moins sept jours, sans traitement de rappel à l'aide d'un agent antiacide. La triple polythérapie avec Nexium® est le seul schéma posologique à base d'IPP à être pleinement documenté et généralement autorisé pour cette indication.

Les résultats de deux essais multicentriques comprenant 448 et 446 malades, respectivement, ont été présentés à l'occasion de la rencontre de l'EHPSG à Rome. Ces résultats démontrent que la triple polythérapie de sept jours associant 20 mg de Nexium® deux fois par jour à deux antibiotiques standards, l'amoxicilline et la clarithromycine, deux fois par jour a éliminé en pratique la bactérie H. pylori chez 90 pour cent des malades (CI 85 - 94 % ITT).1,2 De surcroît, une triple polythérapie de sept jours avec Nexium® guérit les ulcères du duodénum connexes chez 90 percent des malades (CI 87 - 97 % ITT), éliminant le recours à une monothérapie de rappel de trois semaines chez ces malades.2 Une triple polythérapie d'une semaine avec l'oméprazole, plus un traitement de rappel de trois semaines avec ce même produit, a fait preuve d'une efficacité similaire à la triple polythérapie d'une semaine avec Nexium®, sans traitement de rappel.

La triple polythérapie avec Nexium® a montré un bon profil d'innocuité et a été bien tolérée. Les effets indésirables rapportés sont ceux habituellement associés aux polythérapies d'IPP et d'antibiotiques.

Nexium®, qui a reçu une autorisation de mise en marché dans l'ensemble de l'Union européenne par le truchement de la mesure de reconnaissance mutuelle en juillet 2000, est commercialisé avec succès en Suède, en Norvège, en Irlande et au Royaume-Uni. D'ici la fin de l'année, le produit devrait également être commercialisé en Allemagne et au Danemark, et d'autres lancements sont prévus au niveau mondial en 2001.

AstraZeneca est une importante société internationale de soins de santé axée sur la recherche, la mise au point, la fabrication et la commercialisation de produits sur ordonnance et la fourniture de services de soins de santé. La Société figure parmi les cinq géants mondiaux de l'industrie pharmaceutique, avec des produits d'exploitation reliés aux soins de santé de plus de 15 milliards de dollars et une position de chef de file en gastroentérologie, en oncologie et en anesthésie, notamment en gestion de la douleur, et en produits destinés aux systèmes cardiovasculaire, respiratoire, et au système nerveux central.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur Nexium®, veuillez consulter le site Web interactif de la Société à l'adresse www.nexiumpressoffice.com

Remarque aux rédacteurs :

L'estomac de 30 à 60 pour cent des habitants d'Europe, d'Amérique du Nord et d'Australie contient des bactéries H. pylori. Le taux d'infection à la bactérie H. pylori peut atteindre 90 pour cent dans le reste du monde. Cette bactérie en spirale est responsable d'un large éventail de maladies gastro-intestinales, notamment l'ulcère du duodénum, l'ulcère gastrique et la dyspepsie (douleur abdominale assez forte pour nécessiter une consultation médicale). H. pylori pourrait également être un signe avant-coureur du cancer de l'estomac.

Références :

1. Van Zanten, S., et coll. « Seven day triple therapy with esomeprazole, amoxicillin and clarithromycin for H. pylori eradication in duodenal ulcer disease », Gut no 47 (2000) (Suppl. I), A100.

2. Tulassay, Z. « Seven day treatment with esomeprazole-based triple therapy eradicates H. pylori and heals patients with duodenal ulcer disease », Gut 47 (2000) (Suppl. I), A100.

3. Groupe d'étude européen sur Helicobactor plyori. « Current concepts in the management of Helicobacter pylori infection », Rapport de consensus de Maastricht (février 2000).

LA

SOURCE AstraZeneca