UNISOURCE VEND D PLUS À MOBILCOM

23 Décembre , 1999, 19:37 GMT de Unisource


 Hoofddorp, Pays-Bas -- Unisource NV a annoncé aujourd'hui la signature d'une entente avec MobilCom AG, en vertu de laquelle MobilCom fera l'acquisition de 100 % des actions de D Plus, filiale allemande et fournisseur de services mobiles. La valeur totale de la transaction s'élève à environ 620 millions NLG (281 millions d'euros).


 


 «Je suis ravi que nous ayons conclu des négociations fructueuses avec MobilCom. L'acquisition de D Plus par MobilCom assure la prestation continue de services de la plus haute qualité. La position privilégiée de MobilCom au sein du marché allemand permettra à D Plus de renforcer sa position sur le marché des télécommunications», a déclaré M. Jules Delahaije, président-directeur général d'Unisource.


 


 La transaction est assujettie à l'approbation du bureau des cartels d'Allemagne. Unisource a été conseillée par Lehman Brothers dans le cadre de cette transaction.


 


 D Plus a été fondée en 1991 sous la raison sociale TMG, ou "Tele-Funk Mobildienste GmbH", et qu'on a remplacée par D Plus en 1998. La Société est le quatrième fournisseur indépendant de services mobiles de réseau en Allemagne. D Plus fournit principalement des services mobiles axés sur la connectivité offerte par les trois fournisseurs de réseaux mobiles allemands (D1 Deutsche Telekom Mobilfunk GmbH, D2 Mannesmann MobilFunk GmbH et E-Plus Mobilfunk GmbH). D Plus agit comme revendeur sur le marché allemand; elle propose des produits et des services à ses clients par l'intermédiaire de canaux de vendeurs spécialisés. Sa clientèle cible est constituée de petites et de moyennes entreprises, ainsi que des revendeurs faisant grand usage de ces services. Outre ses principaux services mobiles et le matériel connexe, D Plus vend d'autres services à valeur ajoutée, notamment Internet, ainsi que des produits à valeur fixe.


 


 D Plus est la dernière des sociétés cédées par Unisource. La Société a déjà vendu sa participation dans Arcor à Mannesmann; Unisource Carrier Services à Energis, Unisource Iberia à Telia; Siris à Deutsche Telekom et Unisource Italia à Morgan Stanley Dean Witter Capital Partners. Le prix de vente total des sociétés cédées en 1999 s'élève à environ 3 milliards NLG (1,4 milliard d'euros), le profit comptable à environ 2,5 milliards NLG (1,1 milliard d'euros) et le gain en capital, à quelque 1,9 milliard NLG (0,9 milliard d'euros). Unisource réalisera un rendement annualisé d'environ 60 % sur ces placements.


 


 Les trois actionnaires d'Unisource, KPN Telecom, des Pays-Bas, Telia, de Suède et Swisscom, de Suisse, conservent leur participation dans AUCS Communications Services, qui est gérée, en vertu d'une entente, par Infonet Services Corporation, de Californie, et détenue à 100 % par Unisource. AUCS continuera d'offrir tout un éventail de services voix-données intégrés à valeur ajoutée et de services Internet aux multinationales qui exercent leurs activités en Europe, et dont plusieurs font partie de la clientèle des actionnaires de la Société. AUCS n'a pas été incluse dans la stratégie de cession des sociétés Unisource.


 


 L'initiative d'Unisource a été menée à terme avec succès. Unisource a atteint son objectif principal, qui était de conserver et d'augmenter la clientèle de base des actionnaires, constituée de multinationales. La co-entreprise fournit à ses clients une gamme complète de services de communication en gros et à valeur ajoutée. Elle s'est emparé d'une position concurrentielle forte au sein du marché européen des télécommunications. Dans le cadre de ce processus de cession, les nouveaux propriétaires permettront à chaque entreprise de poursuivre sa croissance et son expansion.


 


 Unisource a été créée en 1992 pour tirer parti de la demande accrue des multinationales en matière de services de communication transfrontaliers. Un an après sa création, Swisscom s'est jointe à la co-entreprise formée par Telia et par KPN Telecom, à l'origine. Unisource a été la première co-entreprise de télécommunications authentiquement paneuropéenne. Elle a constitué pour ses actionnaires un moyen d'orienter leurs activités internationales, leur permettant de proposer des services à leurs clients en passant par un seul contact et en signant un seul contrat. En 1994, les actionnaires ont étendu la portée de leurs activités pour assurer leur mondialisation. Pour ce faire, Unisource a été chargée d'acquérir une participation dans WorldPartners Company en 1994 et, plus tard, de former une co-entreprise avec AT&T aux Etats-unis. Cette co-entreprise, connue à l'origine sous le nom d'AT&T-Unisource Communications Services (AUCS), a lancé ses activités en juillet 1996.


 


 Le marché des télécommunications en Europe a beaucoup évolué pendant les sept années d'existence d'Unisource. La libéralisation des télécommunications a offert de nouveaux débouchés et la croissance spectaculaire d'Internet a alimenté la croissance du marché. En parallèle, l'environnement concurrentiel des actionnaires d'Unisource s'est considérablement modifié. Avec le temps, les stratégies des trois actionnaires ont commencé à diverger et, à la fin de 1998, les actionnaires d'Unisource ont annoncé la redéfinition de leur stratégie internationale. Leur alliance elle-même n'était plus considérée comme essentielle aux objectifs internationaux des trois actionnaires. Ils ont donc décidé de mettre en place une stratégie de cession pour le groupe de sociétés Unisource, afin de faire fructifier la valeur qu'Unisource avait créée pour eux. Cette valeur revêt plusieurs formes et leur a procuré notamment une expérience et une reconnaissance internationales, ainsi qu'un rendement élevé sur leur placement. Unisource s'est donc révélée une initiative commerciale profitable pour les actionnaires.


 


 Avis aux rédacteurs : les communiqués d'Unisource sont disponibles aux adresses http://unisource.com et http://www.newsdesk.com/


 

LA

SOURCE Unisource