Weatherford présente les résultats préliminaires du deuxième trimestre avant impôts

27 Juillet, 2012, 17:16 BST de Weatherford International Ltd.

- La société réalise un nouveau record en matière de produits d'exploitation trimestriels  

- Retraitement des éléments fiscaux des périodes précédentes

GENÈVE, 27 juillet, 2012 /PRNewswire/ -- Weatherford International Ltd. (NYSE et SIX: WFT) a annoncé aujourd'hui, pour le deuxième trimestre de l'exercice 2012, un bénéfice avant impôt préliminaire de 205 millions $ ou 276 millions $ après l'exclusion des pertes avant impôts de 71 millions $. Les éléments exclus sont :

  • 100 millions $ de frais représentant les meilleures estimations de la société concernant un règlement potentiel avec le gouvernement américain au sujet de son enquête sur des allégations de ventes illicites dans certains pays soumis à des sanctions ;
  • des indemnités de départ, de sortie et autres frais de 24 millions $ ; et
  • un gain de 53 millions $ suite à la vente de notre activité de commandes sous-marines.

(Logo: http://photos.prnewswire.com/prnh/19990308/WEATHERFORDLOGO)

Les produits d'exploitation du deuxième trimestre s'élèvent à 3 milliards 778 millions $ et sont les plus élevés dans l'histoire de la société. La hausse des produits d'exploitation est de cinq pourcent séquentiellement et de 24 pourcent par rapport au trimestre équivalent de l'exercice précédent. Les produits d'exploitation d'Amérique du Nord ont baissé de quatre pourcent séquentiellement à cause d'un déclin saisonnier au Canada et ont augmenté de 25 pourcent par rapport au trimestre équivalent de l'exercice 2011. Les produits d'exploitation internationaux ont augmenté de 14 pourcent séquentiellement et de 23 pourcent par rapport au deuxième trimestre 2011. Les secteurs Complétion et Production ont connu la plus forte croissance séquentielle grâce aux performances solides des activités Systèmes d'injection artificiel, Stimulation et Produits chimiques. Le secteur Évaluation de la formation et Construction de puits a aussi connu une forte croissance séquentielle grâce à ses activités Forage intégré et Construction de puits.

Le bénéfice d'exploitation sectoriel a atteint 539 millions $ soit une amélioration de 29 pourcent en glissement annuel et a chuté de 15 millions $ ou 3 pourcent séquentiellement.

Les dépenses du siège, de recherche et de développement et autres, nettes, ont légèrement baissé à cause d'un niveau plus faible des honoraires professionnels pour prestations de services. Cette baisse est compensée par l'augmentation des pertes sur les taux de change. Les 100 millions $ estimés nécessaires, pour le règlement potentiel avec le gouvernement américain uniquement, concernant les allégations susmentionnées à propos de pays soumis à des sanctions, représentent l'estimation de la perte découlant de ce problème par la direction. Le problème n'étant pas encore résolu, la perte réelle pourrait être revue à la hausse ou à la baisse.

Sous réserve des risques liés aux énoncés prospectifs de la société tels qu'ils ressortent du présent communiqué et de ses soumissions publiques, la société anticipe un bénéfice par action entre 0,30 $ et 0,33 $ pour le troisième trimestre 2012. En prenant en compte la totalité de l'exercice 2012, la société maintient des perspectives raisonnablement optimistes pour son activité en Amérique du Nord et anticipe une augmentation modeste de ses produits et de son bénéfice d'exploitation, comparé à 2011. Au niveau international, la société anticipe la poursuite de la croissance et des marges en Amérique Latine sur la base des améliorations au Mexique, en Colombie, au Venezuela et en Argentine. L'hémisphère oriental devrait aussi connaître une amélioration en 2012 notamment en Europe, dans l'Afrique sub-saharienne et en Russie. Par ailleurs, la poursuite de la reprise au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et dans la région Asie-Pacifique devrait déboucher sur des contributions positives au cours du deuxième semestre 2012. Pour tout l'exercice 2012, la société anticipe actuellement un taux d'imposition effectif entre 37 et 39 pourcent et un taux d'imposition en trésorerie (cash tax rate) similaire à celui de l'année dernière, à 33 % environ.  

Amérique du Nord

Pour le trimestre, les produits d'exploitation ont atteint 1 milliard 676 millions $, soit une augmentation de 25 pourcent par rapport au trimestre équivalent de l'exercice précédent et une baisse de 78 millions $, ou 4 pourcent, séquentiellement. En Amérique du Nord, les États-Unis ont connu une forte croissance séquentielle. Ces augmentations ont cependant été plus que compensées par des déclins séquentiels au Canada, compte tenu d'une débâcle printanière prolongée.

Le bénéfice d'exploitation du trimestre actuel est de 271 millions $, soit une hausse de 27 millions $ ou 11 % par rapport au trimestre équivalent de l'exercice précèdent et a baissé de 88 millions $, ou 25 pourcent, séquentiellement. La baisse séquentielle est imputable à un plus faible niveau d'activité au Canada, dû à « débâcle printanière » prolongée ayant nuit à tous les segments, ainsi qu'à des baisses d'activité aux États-Unis dues à la chute du prix des matières premières affectant les secteurs Stimulation et Produits chimiques.

Moyen Orient/Afrique du Nord/Asie

Les produits d'exploitation du deuxième trimestre sont de 668 millions $, soit une augmentation de huit pourcent par rapport au deuxième trimestre 2011 et une augmentation de 63 millions $, soit 10 pourcent, séquentiellement. Les augmentations séquentielles et en glissement annuel sont imputables à une recrudescence de l'activité en Chine, au Turkménistan, en Irak, à Oman, en Arabie Saoudite et en Australie.

Le bénéfice d'exploitation du trimestre actuel s'élève à 44 millions $, soit une hausse de 29 pourcent par rapport au trimestre équivalent de l'exercice précédent et une baisse 4 millions $ par rapport au premier trimestre 2012.

Europe/Afrique sub-saharienne/Russie

Les produits d'exploitation du deuxième trimestre ont atteint 652 millions $, soit une augmentation de 10 pourcent par rapport au deuxième trimestre 2011 et une hausse de 15 pourcent par rapport au trimestre précédent. Chaque région a contribué à la croissance des produits d'exploitation, séquentiellement et en glissement annuel, avec notamment de solides performances au R.U., en Russie, au Kazakhstan et au Congo.

Le bénéfice d'exploitation du trimestre actuel atteint 120 millions $, ce qui représente une augmentation de 35 pourcent par rapport au trimestre équivalent de l'exercice précédent et une hausse de 60 millions $, ou 100 pourcent, par rapport au trimestre précédent. Le trimestre actuel a bénéficié de la rentabilité associée au niveau élevé d'activité d'exploitation en Russie.

Amérique Latine

Les produits d'exploitation du deuxième trimestre ont atteint 782 millions $, soit une hausse de 284 millions $, ou 57 pourcent, par rapport au deuxième trimestre 2011 et une hausse de 17 pourcent comparé au premier trimestre 2012. Le Mexique, le Venezuela et l'Argentine ont réalisé de fortes performances séquentielles en matière de produits d'exploitation et de marges.

Le bénéfice d'exploitation du trimestre actuel s'élève à 104 millions $, soit une hausse de 54 millions $ par rapport au trimestre équivalent de l'exercice précédent et une hausse de 20 pourcent, par rapport au trimestre précédent. D'un point de vue séquentiel, les segments Forage et Stimulation et Produits chimiques ont produit les meilleurs résultats.

Liquidité et endettement net

L'endettement net du trimestre a augmenté de 641 millions $ essentiellement à cause d'une augmentation de 486 millions $ du fonds de roulement et de 554 millions $ environ des dépenses en immobilisations, net des pertes au cours des opérations de forage compensées par les contributions positives des opérations. Au deuxième trimestre, le délai moyen de règlement des comptes clients est passé à 86 jours et le délai moyen de rotation des stocks a baissé pour se situer à 82 jours. Nous anticipons que, d'ici à la fin 2012, le délai de règlement des comptes clients va passer à 76 jours et celui de roulement des stocks à 75 jours. Pour tout l'exercice 2012, et conformément à nos prévisions précédentes pour l'exercice, la société anticipe que les dépenses en immobilisations se situeront entre 10 et 15 % des produits d'exploitation.

Évaluation du fonds commercial

Au cours des trois mois clos le 30 juin 2012, la baisse continue du cours des actions nominatives de la société a poussé la direction à déterminer si un événement ou un changement était survenu, ayant, probablement, entraîné la réduction de la juste valeur d'une des unités comptables de la société, en dessous de sa valeur comptable. Suite à l'examen des circonstances pertinentes, la direction a préparé l'analyse nécessaire pour identifier les pertes de valeur potentielles à travers une comparaison des justes valeurs et des valeurs comptables des unités comptables. L'analyse a indiqué que les unités comptables du Moyen-Orient/d'Afrique du Nord, de Russie et de l'Afrique sub-saharienne ont potentiellement subi une perte de valeur. La société prévoit de finaliser son analyse de la détérioration du fonds commercial au cours du troisième trimestre 2012. Si une détérioration d'une des unités comptables est constatée, celle-ci sera enregistrée dans les résultats du troisième trimestre 2012. Le montant total du fonds commercial de ces unités comptables était de 769 millions $ au 30 juin 2012. Toutefois, la société est pour le moment dans l'incapacité d'estimer le montant de la détérioration éventuelle de ce fonds commercial. Si cette analyse conclut qu'une détérioration a eu lieu, celle-ci sera inscrite en passation en charges par la société dans le formulaire 10-Q, pour le trimestre clos le 30 juin 2012.

Aspects fiscaux et correction des lacunes considérables

La société présente des résultats avant impôts compte tenu des éléments suivants :

  • La direction a conclu que la société n'a pas réglé ses lacunes considérables, précédemment évoquées, à propos du contrôle en interne de la présentation des informations financières de l'impôt sur les bénéfices associés aux impôts actuels échus, certaines économies ou charges d'impôts reportées, les réserves pour les positions fiscales incertaines et les charges actuelles et reportées de l'impôt sur les bénéfices.
  • Comme indiqué par la société dans ses résultats du premier trimestre 2012, et dans le cadre des efforts de rectification et de conclusion des procédures de clôture du premier trimestre, la direction a découvert, et indiqué, 36 millions $ de charge d'impôts associés aux périodes précédentes. Un part considérable de cette charge concerne les estimations de la direction en ce qui concerne des avantages fiscaux non-reconnus.
  • Au second trimestre, la société a rempli et soumis plus de 200 déclarations fiscales. Ces déclarations ont entraîné une augmentation nette des dépenses fiscales d'environ 20 millions $ afin de tenir compte de la différence entre les impôts réellement payés et les impôts à payer accumulés au cours des périodes précédentes.
  • Au deuxième trimestre, les efforts de rectification de la société, en ce qui concerne les lacunes considérables précédemment annoncées en matière de comptabilité des impôts, sur les bénéfices, et les procédures de comptabilité de la direction, pour les impôts du deuxième trimestre, ont permis d'identifier 41 millions $ supplémentaires de dépenses fiscales principalement associées aux comptes de régularisation des positions fiscales incertaines concernant les résultats d'exploitation de l'exercice précédent. Ces éléments sont dus aux procédures supplémentaires et aux améliorations des procédures existantes mises en place dans le cadre du processus de rectification des lacunes considérables.
  • La ventilation du total de 92 millions $ des dépenses pour les périodes précédentes, identifiées au cours des deux premiers trimestres de l'exercice 2012 est la suivante : 34 millions $ en 2011, 22 millions $ en 2010, 20 millions $ en 2009 et 16 millions $ en 2008 et antérieurement. Cependant, l'analyse de la direction n'est pas terminée et ces chiffres sont susceptibles d'être modifiés. En dehors des paiements nets supplémentaires, versés au moment de la soumission des déclarations fiscales, aucun de ces ajustements ne devrait affecter les soldes d'endettement net présentés par la société dans ses états financiers antérieurs.
  • La société a aussi identifié des problèmes supplémentaires associés à la comptabilité des impôts sur les bénéfices dans les périodes précédentes. Une analyse est en cours. Ces problèmes additionnels sont susceptibles d'entraîner des ajustements ultérieurs. À l'heure actuelle, la société estime que ces nouveaux problèmes fiscaux pourraient entraîner des ajustements ultérieurs pouvant aller jusqu'à 15 millions $.
  • Tant que la société n'a pas terminé son analyse des ajustements potentiels susmentionnés, elle ne finalisera pas ses comptes fiscaux pour le semestre clos le 30 juin 2012.
  • La société, ses conseillers et ses auditeurs poursuivent l'examen de la comptabilité de l'impôt sur les bénéfices. À sa conclusion, la société anticipe d'enregistrer des ajustements dans les périodes antérieures pertinentes et de retraiter son rapport sur formulaire 10-K précédemment publié, pour l'exercice clos le 31 décembre 2011, ainsi que le rapport sur formulaire 10-Q précédemment publié pour le trimestre clos le 31 mars 2012. La société a également l'intention de soumettre son rapport sur formulaire 10-Q pour le trimestre clos le 30 juin 2012.
  • La société a publié dans une soumission auprès de la Commission des opérations de bourse (SEC) et sur son site Internet (www.weatherford.com, dans la section « Investor relations »), un document décrivant les procédures de correction effectuées en 2012 et les autres étapes entreprises afin de rectifier les lacunes considérables de la comptabilité des impôts sur les bénéfices.

La société considère que les ajustements additionnels aux impôts sur les bénéfices des périodes précédentes sont le résultat des procédures et des améliorations supplémentaires mises en place au cours du premier et du deuxième trimestre 2012, pour les procédures existantes ou les procédures mises en œuvre en 2011. Ces procédures s'inscrivent dans le cadre des efforts de la société pour remédier aux lacunes considérables de la comptabilité des impôts sur les bénéfices et comprennent des procédures améliorées de revue et de validation des positions fiscales incertaines indiquées par le personnel interne. Ces procédures incluent aussi de la formation supplémentaire et la communication des expositions fiscales potentielles, des procédures améliorées pour les déclarations d'impôts soumises en 2012, afin d'identifier les différences dans les montants accumulés, et des améliorations au processus d'estimation des charges d'impôts trimestrielles. Les procédures et processus de la société ont permis d'identifier les ajustements de l'impôt sur les bénéfices en dehors de la période au cours du deuxième trimestre. La société considère que cela indique que les changements de processus permettent d'obtenir des améliorations progressives de la qualité de la comptabilité de la société pour les impôts sur les bénéfices et sont utiles pour la rectification en cours des lacunes considérables. La société considère également que la revue supplémentaire et les procédures postérieures à la clôture des comptes - qu'elle a effectuées en association avec le retraitement de ses états financiers inclus dans le formulaire 10-K précédemment soumis pour l'exercice clos le 31 décembre 2011 - constituent un gage raisonnable de l'exactitude des états financiers au moment de leur soumission. Sur la base des erreurs supplémentaires identifiées par la société au cours de ses revues du premier et du deuxième trimestre 2012, la société ne pense pas publier de retraitement de ses états financiers pour l'exercice clos le 31 décembre 2011 ou pour le trimestre clos le 31 mars 2012, ni soumettre ses états financiers pour le trimestre clos le 30 juin 2012 avant la conclusion des procédures et des revues supplémentaires de sa comptabilité pour les impôts sur les bénéfices.

Selon Bernard J. Duroc-Danner, président du conseil d'administration et PDG : « Weatherford a engagé toutes ses ressources afin de résoudre ses problèmes de comptabilité de l'impôt sur les bénéfices, le plus rapidement et le plus complètement possible. Toute notre équipe dirigeante et ses services associés – fiscalité, comptabilité, juridique et opérations – travaillent ensemble pour atteindre notre objectif et nous collaborons tous avec Ernst & Young, dont nous apprécions beaucoup le soutien et les conseils. »

Retraitement des états financiers précédents

Comme indiqué précédemment, dans le rapport trimestriel de la société sur formulaire 10-Q pour le trimestre clos le 31 mars 2012, dans les rapports annuels de la société sur formulaire 10-K pour les exercices clos le 31 décembre 2011 et 2010 et dans chaque rapport trimestriel sur formulaire 10-Q pour l'exercice clos le 31 décembre 2011, la société a identifié des lacunes considérables en matière de comptabilité. Ces lacunes concernent le contrôle interne de la présentation des informations financières sur les impôts actuels échus, certaines économies ou charges d'impôts reportées, les réserves pour les positions fiscales incertaines et les charges actuelles et reportées de l'impôt sur les bénéfices. Ces lacunes considérables ont entraîné le retraitement des états financiers consolidés de la société inclus dans des rapports annuels sur formulaire 10-K pour les exercices 2011 et 2010.

À ce jour, les lacunes considérables de la comptabilité de l'impôt sur les bénéfices n'ont pas été rectifiées et la direction a identifié d'autres erreurs de comptabilité fiscales, comme indiqué ci-dessus. Étant donné les ajustements susmentionnés, le comité d'audit de notre conseil d'administration a conclu, le 24 juillet 2012, que les investisseurs ne devraient plus se fier aux états financiers publiés précédemment. La société prévoit de soumettre les états financiers retraités décrits ci-dessous, afin de corriger les erreurs contenues dans sa présentation des provisions de l'impôt sur les bénéfices des périodes antérieures. Le comité d'audit a abordé ce problème avec les auditeurs indépendants de la société.

Jusqu'à ce que le retraitement soit complété, les estimations de la société concernant les ajustements prévus de la comptabilité de l'impôt sur les bénéfices, pour la période entre 2011 et 2008 et les exercices précédents, ainsi que pour le semestre clos le 30 juin 2012, sont susceptibles de changer. Nous ne pouvons pas garantir qu'aucun autre problème de comptabilité de l'impôt sur les bénéfices ne sera identifié au cours de la revue et de l'audit et, par conséquent, ces résultats doivent être considérés comme préliminaires jusqu'à ce que la société soumette son formulaire 10-K/A pour l'exercice clos le 31 décembre 2011, son formulaire 10-Q/A pour le trimestre clos le 31 mars 2012 et son formulaire 10-Q pour le trimestre clos le 30 juin 2012. Tout changement aux résultats estimés, préliminaires et non-vérifiés, fournis dans le présent communiqué, ainsi que d'autres éléments pouvant être identifiés pendant le déroulement de la revue et de l'audit, peuvent avoir des répercussions importantes sur l'état financier et les résultats des opérations de la société, pour les périodes antérieures identifiées.  En outre, la société anticipe que la période entre la publication du présent communiqué et la soumission de son formulaire 10-Q pour la période actuelle, sera plus longue que d'habitude et qu'il existe un risque accru que des événements ultérieurs, postérieurs à la date du présent communiqué, soient susceptibles de créer un écart entre les informations financières du deuxième trimestre telles qu'indiquées dans le formulaire 10-Q et les montants indiqués dans le présent communiqué.

La direction continue d'évaluer l'impact du retraitement sur le contrôle interne de la société en matière de présentation des états financiers pour les impôts sur les bénéfices et sur ses mécanismes et procédures de divulgation associés. À l'issue du processus de retraitement, la direction publiera ses conclusions finales sur le contrôle interne de la présentation des états financiers pour les impôts sur les bénéfices et sur les mécanismes et procédures de divulgation associés.

La société a l'intention de soumettre dès que possible les états financiers retraités des exercices 2011, 2010 et 2009, sur formulaire 10-K/A pour l'exercice clos le 31 décembre 2011 ainsi que les états financiers retraités pour le premier trimestre 2012 sur formulaire 10-Q/A. Cependant, ces nouvelles soumissions ne seront pas effectuées avant que la société ne termine ses procédures et ses revues supplémentaires de sa comptabilité des impôts sur les bénéfices. La société inclura aussi, dans son formulaire 10-K/A, certaines données financières retraitées pour les exercices entre 2007 et 2011. En outre, la société a l'intention d'inclure dans le formulaire 10-K/A des données financières trimestrielles retraitées pour chaque trimestre des exercices 2011 et 2010. Compte tenu des informations concernant les exercices précédents, que la société a l'intention d'inclure dans son formulaire 10-K/A, la société ne prévoit pas de soumettre des modifications à ses formulaires 10-Q pour les exercices antérieurs à 2012.

La société anticipe que ces soumissions modifiées et son rapport trimestriel sur formulaire 10-Q pour la période actuelle ne seront pas terminés d'ici à l'échéance fixée par la SEC du 9 août 2012. La société s'efforcera de soumettre ces informations dans son formulaire 10-Q pour le troisième trimestre en respectant l'échéance de la SEC du 9 novembre 2012. Toutefois, sa capacité à respecter ce délai dépend des résultats des améliorations en cours des procédures et des procédures comptables et la société ne donne aucune garantie qu'elle sera en mesure de respecter cette échéance. À l'heure actuelle, la société prévoit que ces soumissions, ainsi que les soumissions trimestrielles ultérieures et ses états financiers pour tout l'exercice 2012, seront présentés au plus tard le 1er mars 2013 qui est l'échéance de la SEC pour nos rapports 2012 sur formulaire 10-K. Si la société est dans l'incapacité de soumettre les états financiers, actuels ou futurs, d'ici à l'échéance du 9 novembre 2012 pour le formulaire 10-Q du troisième trimestre, la société présentera ses résultat avant impôts et organisera sa conférence trimestrielle habituelle pour aborder les résultats d'exploitation et fournir une mise à jour sur l'identification des ajustements fiscaux des périodes précédentes et sur la rectification des lacunes considérables de la comptabilité de l'impôt sur les bénéfices. Si la société est dans l'incapacité de soumettre les états financiers de la période actuelle ou des périodes futures dans les délais spécifiés dans ses engagements au titre des instruments de dette, elle demandera des dérogations et l'accord de ses créanciers pour prolonger ces périodes.

John H. Briscoe, vice-président et directeur de la comptabilité a déclaré : « Nous avons un plan structurel et tactique pour rectifier les lacunes considérables de la comptabilité de l'impôt sur les bénéfices. Les procédures supplémentaires que nous allons effectuer s'inscrivent dans notre objectif final visant à élaborer une fonction fiscale prévisible. L'arrivée récente de James C. Parent, en qualité de vice-président responsable de la fiscalité, représente un apport en expérience considérable. Il jouera un rôle clé dans notre équipe dirigeante alors que toute l'organisation fait des efforts pour résoudre ces lacunes considérables de comptabilité de l'impôt sur les bénéfices. »

Reclassifications et non-PCGR

Les mesures de la performance non-PCGR et les rapprochements correspondants aux mesures financières PCGR sont fournis dans un souci de comparaison utile entre les résultats actuels et les résultats des précédentes périodes d'exploitation.

Conférence téléphonique

La société organisera une conférence téléphonique avec les analystes financiers afin de passer en revue les résultats du deuxième trimestre, le 25 juillet 2012 à 7h00 (Central Daylight Time). La société les investisseurs à écouter la conférence en direct par l'intermédiaire de la rubrique « Investor relations » du site Internet de la société www.weatherford.com. Suite à la conférence, un enregistrement de la conférence et une retranscription seront rapidement disponibles dans cette section du site.

Weatherford est une multinationale spécialisée dans les services d'exploitation pétrolière. Son siège est basé en Suisse. La société est un des plus importants et plus innovants fournisseurs de solutions mécaniques, de technologies et de services pour les activités de forage et de production dans les secteurs du pétrole et du gaz. Weatherford est présente dans plus de 100 pays et emploie plus de 60 000 personnes réparties dans le monde entier.


Contacts :

John H. Briscoe                                                             

+1.713.836.4610


Vice-président et directeur financier





Karen David-Green

+1.713.836.7430


Vice-présidente – Relations avec les investisseurs










Énoncés prospectifs

Le présent communiqué, les documents qu'il cite ainsi que la conférence téléphonique annoncée par celui-ci, peuvent contenir des énoncés prospectifs au sens de la Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Cela inclut les déclarations concernant les niveaux futurs des bénéfices, des produits d'exploitation, des marges, des investissements, des évolutions du fonds de roulement, de la trésorerie, des dépenses fiscales, des taux d'imposition effectifs et du bénéfice net ainsi que les perspectives générales concernant l'industrie des services aux champs pétrolifères et de nos activités en particulier et les déclarations concernant le calendrier ou le contenu des informations financières devant être soumises à la SEC à propos de la période actuelle. Les énoncés prospectifs comprennent également toute déclaration concernant la conclusion ou l'éventuelle conclusion future de la rectification en cours des lacunes importantes de notre contrôle interne sur la présentation des impôts sur les bénéfices. Il est intrinsèquement difficile d'effectuer des projections ou de formuler des énoncés prospectifs dans une industrie cyclique et compte tenu de l'incertitude macroéconomique actuelle. De tels énoncés sont basés sur les convictions actuelles de la direction de Weatherford et sont assujettis à des risques, des hypothèses et des incertitudes considérables. Ces risques, hypothèses et incertitudes incluent l'incapacité de la société à concevoir des contrôles internes ou à les améliorer afin de résoudre les problèmes identifiés ; l'impact, sur les opérations, des problèmes de conformité légale ou de la revue des contrôles internes, de l'amélioration et de la correction, y compris la détection de fautes, d'activités illégitimes ou de contournement des contrôles internes ; les difficultés de contrôle des dépenses, y compris les coûts de conformité légale ou de revue des contrôles internes, d'amélioration et de correction ; l'impact des changements de la direction ou du nombre de personnes employées, l'effet de la conjoncture politique, économique et commerciale mondiale sur les résultats anticipés de la société ; la possibilité que la société soit incapable d'estimer les produits attendus, dérivés des contrats actuels et futurs ; l'impact de la fluctuation des taux de change sur les activités de la société ; l'incapacité de la société à gérer sa main d'œuvre afin de contrôler les coûts ; le coût et la disponibilité des matières premières, la capacité de la société à gérer sa chaîne d'approvisionnement et ses processus commerciaux ; la capacité de la société à commercialiser de nouvelles technologies ; la capacité ou non de la société à concrétiser les bénéfices prévus associés au changement du site d'incorporation de son ancienne maison mère basée aux Bermudes. la capacité de la société à concrétiser les avantages prévus associés à ses acquisitions et à ses ventes ; l'impact du ralentissement de l'industrie sur la valeur comptable de son fonds commercial ; l'effet des conditions climatiques sur les opérations de la société ; l'impact des cours du pétrole et du gaz naturel et les conditions économiques mondiales sur les activités de forage ; l'impact des troubles sur les marchés financiers et la capacité de l'entreprise à gérer le risque associé aux swaps de taux d'intérêt ou de devises ; le résultat des enquêtes gouvernementales à venir, y compris l'enquête de la commission des opérations de bourse sur les circonstances des lacunes considérables de la société en matière de contrôle interne de présentation des impôts sur les bénéfices dans les états financiers ; le résultat des litiges en cours, y compris le litige avec les actionnaires concernant les lacunes importantes de la société en matière de contrôle interne de présentation des impôts sur les bénéfices dans les états financiers et son retraitement des états financiers antérieurs ; les cours futurs du pétrole brut et du gaz naturel ; la demande pour nos produits et services ; les niveaux des tarifs de nos produits et de nos prestations : les taux d'utilisation de nos équipements ; l'efficacité de notre chaîne d'approvisionnement ;les interruptions liées à la météo et les autres risques opérationnels et non opérationnels détaillés dans notre plus récent formulaire 10-K et les autres documents déposés auprès de la commission américaine de contrôle des opérations boursières (la SEC).  Si l'un ou l'autre de ces risques ou incertitudes se concrétisait, ou si les hypothèses sous-jacentes s'avéraient inexactes, les résultats réels pourraient varier considérablement par rapport à ceux anticipés figurant dans nos énoncés prospectifs.  En particulier, les déclarations concernant la période actuelle se fondent sur l'hypothèse qu'il n'y aura plus d'événements ultérieurs ou négatifs, postérieurs à la date du présent communiqué, provoquant des écarts considérables entre nos états financiers pour la période actuelle, tels que soumis à la SEC, et les montants indiqués dans le présent communiqué. Nous n'assumons aucune obligation de corriger ou de mettre à jour un quelconque énoncé prospectif, que ce soit à la suite de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou autres, sauf en cas d'obligation légale en vertu des lois fédérales sur les valeurs mobilières.

Weatherford International Ltd.

Comptes de résultat consolidés condensés

(non vérifié)

(en millions)





Trimestres  


Semestres




clos le 30 juin


cos le 30 juin






2012


2011


2012


2011


























Produits nets :












Amérique du Nord


1 676$


1 344$


3 430$


2 704$




Moyen-Orient/Afrique du Nord/Asie


668


617


1 273


1 193




Europe/Afrique sub-saharienne/Russie


652


593


1 221


1 103




Amérique Latine


782


498


1 453


908






3 778


3 052


7 377


5 908














Bénéfice d'exploitation (charges) :












Amérique du Nord


271


244


630


527




Moyen-Orient/Afrique du Nord/Asie


44


34


92


44




Europe/Afrique sub-saharienne/Russie


120


89


180


129




Amérique Latine


104


50


191


71




Recherche et développement


(65)


(62)


(127)


(122)




Dépenses du siège


(53)


(43)


(117)


(99)




Gains sur la vente d'activités


53


-


53


-




Règlement estimé – Pays sanctionnés


(100)


-


(100)


-




Indemnités de départ, sortie et autres ajustements


(24)


(19)


(56)


(40)






350


293


746


510














Autre bénéfice (charges) :












Intérêts débiteurs, Net


(121)


(114)


(233)


(227)




Autre, Net


(24)


(22)


(41)


(41)














Bénéfice avant impôts sur les bénéfices


205


157


472


242














Moyenne pondérée du nombre d'actions en circulation











De base


765


751


763


749




Diluées


769


758


767


758




Weatherford International Ltd.

Informations saillantes tirées des comptes de résultat

(non vérifié)

(en millions)
















Trimestres clos  




30/6/2012


31/3/2012


31/12/2011


30/9/2011


30/6/2011













Produits nets :












Amérique du Nord

1 676$


1 754$


1 699$


1 620$


1 344$



Moyen-Orient/Afrique du Nord/Asie

668


605


675


573


617



Europe/Afrique sub-saharienne/Russie

652


569


609


588


593



Amérique Latine

782


671


727


591


498




3 778$


3 599 $


3 710$


3 372$


3 052$


















Trimestres clos le




30/6/2012


31/3/2012


31/12/2011


30/9/2011


30/6/2011













Bénéfice d'exploitation (Charges) :












Amérique du Nord

271$


359$


382$


353$


244$



Moyen-Orient/Afrique du Nord/Asie

44


48


35


18


34



Europe/Afrique sub-saharienne/Russie

120


60


81


86


89



Amérique Latine

104


87


112


70


50



Recherche et développement

(65)


(62)


(64)


(59)


(62)



Dépenses du siège  

(53)


(64)


(57)


(42)


(43)



Réserves libyennes

-


-


(67)


-


-



Gains sur la vente d'activités

53


-


-


-


-



Règlement estimé -  Pays sanctionnés

(100)


-


-


-


-



Indemnités de départ, sortie et autres ajustements

(24)


(32)


(26)


(8)


(19)




350$


396$


396$


418$


293$


















Trimestres clos  




30/6/2012


31/3/2012


31/12/2011


30/9/2011


30/6/2011













Produits d'exploitation par segment d'activité :











Évaluation de la formation et construction de puits(1)

2 089$


2 045$


2 075$


1 879$


1 689$


Complétion et production(2)

1 689


1 554


1 635


1 493


1 363




3 778$


3 599$


3 710$


3 372$


3 052$


















Trimestres clos




30/6/2012


31/3/2012


31/12/2011


30/9/2011


30/6/2011













Dépréciation et amortissement :











Amérique du Nord

101$


95$


91$


91$


88$


Moyen-Orient/Afrique du Nord/Asie

85


83


82


81


83


Europe/Afrique sub-saharienne/Russie

60


63


59


59


58


Amérique Latine

58


55


52


51


49


Recherche et développement

2


2


2


2


2


Siège

4


3


3


2


3





310$


301$


289$


286$


283$




(1)

L'Évaluation de la formation et la Construction de puits incluent les Services de forage, la Construction de puits, le Forage intégré, le Travail au câble, les Services d'évaluation, les Outils de forage, et la Rentrée et Repêchage.













(2)


Les Services de Complétion et Production incluent les Systèmes d'injection artificielle, la Stimulation et Produits chimiques, les Services de Complétion et Pipeline et les Services spécialisés.







Nous présentons nos résultats financiers en conformité aux principes comptables généralement reconnus (PCGR). Toutefois, la direction de Weatherford considère que certaines mesures et rapports non-conformes aux PCGR (tels que définis par la règlementation G de la SEC) sont susceptibles de fournir aux utilisateurs de ces informations financières des comparaisons utiles entre les résultats actuels et les résultats des périodes précédentes. Parmi les mesures non-PCGR que nous sommes susceptibles de présenter périodiquement figurent : 1) le bénéfice d'exploitation ou le bénéfice tiré des activités poursuivies, diminué de certaines charges ou montants, 2) les provisions pour impôts sur les bénéfices diminués des éléments discrets et 3) le bénéfice net et montants par action résultant de mesures non-PCGR. Ces montants ajustés ne sont pas une mesure de la performance financière conforme aux PCGR. Par conséquent, ces montants ne doivent pas être considérés comme se substituant au bénéfice d'exploitation, aux provisions pour l'impôt sur les bénéfices, au bénéfice net ou à d'autres données, préparées en conformité avec les PCGR. Veuillez consulter le tableau ci-dessous pour des données financières supplémentaires et les rapprochements correspondants aux mesures financières PCGR pour les trois mois clos le 30 juin 2012, le 31 mars 2012 et le 30 juin 2011 ainsi que pour les six mois clos le 30 juin 2012 et le 30 juin 2011. Les mesures financières non-PCGR ne sont pas une alternative aux résultats conformes aux PCGR de la société et doivent être étudiées en complément de ces derniers.

Weatherford International Ltd.

Rapprochement des mesures financières PCGR et non PCGR

(non vérifié)

(en millions)



































Trimestres clos


Semestres clos





30 juin


31 mars 


30 juin



30 juin


30 juin






2012(a)


2012(b)


2011 (c)



2012(d)


2011 (e)

















Bénéfice d'exploitation :














Bénéfice d'exploitation PCGR


350$


396$


293$



746$


510$




Gains sur la vente d'activités


(53)


-


-



(53)


-




Réserve pour perte, pays sanctionné


100


-


-



100


-




Indemnités de départ, sortie et autres ajustements


24


32


19



56


40



Bénéfice d'exploitation non-PCGR


$   421


$    428


$   312



$   849


$   550
































Bénéfice (perte) avant impôts sur les bénéfices :














Bénéfice (perte) PCGR avant impôts sur les bénéfices


205$


267$


157$



472$


242$




Gains sur les ventes d'activités


(53)


-


-



(53)


-




Réserve pour perte, pays sanctionné


100


-


-



100


-




Indemnités de départ, sortie et autres ajustements


24


29


19



53


40



Bénéfice (perte) non-PCGR avant impôts sur les bénéfices


276$


296$


176$



572$


282$




















Remarque (a) : les ajustements non-PCGR comprennent (i) un gain exclu de 53 millions $ concernant la vente de l'activité de commandes sous-marines, (ii) 100 millions $ de perte estimée comptabilisée, associée aux ventes dans des pays sanctionnés et (iii) 24 millions $ d'indemnités de départ, de sortie et autres frais.

Remarque (b) : les ajustements non-PCGR comprennent (i) 27 millions $ d'indemnités de départ, de sortie et autres frais, concernant principalement les départs de cadres supérieurs et (ii) 2 millions $ de coûts encourus par les enquêtes actuellement diligentées par le gouvernement américain.

Remarque (c) : les ajustements non-PCGR comprennent (i) 16 millions $ de frais d'indemnités de départ et de sortie (ii) 3 million $ associés aux enquêtes actuellement diligentées par le gouvernement américain.

Remarque (d) : les ajustements non-PCGR comprennent (i) 53 millions $ d'indemnités de départ, de sortie et autres frais, y compris environ 3 millions $ de coûts encourus associés aux enquêtes actuellement diligentées par le gouvernement américain, (ii) 100 millions $ de perte estimée comptabilisée, associée aux ventes dans les pays sanctionnés, (iii) un gain exclu de 53 millions $ concernant la vente de l'activité de commandes sous-marines.

Remarque (e) : les ajustements non-PCGR comprennent (i) 27 millions $ de frais d'indemnités de départ, de sortie et autres frais (ii) 4 million $ associés aux enquêtes actuellement diligentées par le gouvernement américain, (iii) 9 millions $ associés à la résiliation d'un contrat de services conseils.

Weatherford International Ltd.

Synthèse du bilan

(non vérifié)

(en millions)


































30 juin,


 31 mars


31 décembre,


30 septembre,


30 juin,


31 mars  





2012


2012


2011


2011


2011


2011

















Liquidités et quasi liquidités


381$


339$


371$


274$


330$


249$


Comptes débiteurs nets  


3 609


3 358


3 235


3 181


3 021


2 923


Stocks


3 439


3 303


3 158


3 073


2 940


2 760


Immobilisations corporelles, net


7 737


7 585


7 283


7 141


7 245


7 117


Fonds commercial et actif incorporel, net


5 245


5 151


5 133


5 133


5 162


5 089


Placements en actions


833


634


616


600


559


552
































Comptes créditeurs


1 630$


1 679$


1 567$


1 566$


1 518$


1 433$


Emprunt à court terme et tranche à moins d'un an de la dette à















long     terme


1 263


1 902


1 320


1 350


1 114


620


Dette à long terme


7 311


5 989


6 286


6 266


6 257


6 526
































Valeur au pair des actions ordinaires


861$


775$


769$


769$


763$


763$


Excédent de capital


5 676


4 889


4 824


4 807


4 723


4 710


Actions non-émises, net


(1 304)


(479)


(483)


(485)


(492)


(561)


Autre résultat global cumulé          


(70)


252


70


97


398


381




Weatherford International Ltd.


Endettement net


(non vérifié)


(en millions)

















Évolution de l'endettement net pour le trimestre clos le 30 juin 2012 :


Endettement net au 31 mars 2012


(7 552)$






Bénéfice d'exploitation


350






Dépréciation et amortissement


310






Indemnités de départ, sortie et autres ajustements


71






Dépenses en immobilisations


(584)






Augmentation du fonds de roulement


(486)






Impôts sur les bénéfices payés


(146)






Intérêts payés


(44)






Acquisitions et cessions d'actifs et d'activités, net


(144)






Règlements de contrat sur les devises


44






Autres


(12)




Endettement net au 30 juin 2012


(8 193)$











Évolution de l'endettement net pour le semestre clos le 30 juin 2012



Endettement net au 31 décembre 2011


(7 235)$






Bénéfice d'exploitation


746






Dépréciation et amortissement


611






Indemnités de départ, sortie et autres ajustements


103






Dépenses en immobilisations


(1 098)






Augmentation du fonds de roulement


(666)






Impôts sur les bénéfices payés


(244)






Intérêts payés


(224)






Acquisitions et cessions d'actifs et d'activités, net


(156)






Règlements de contrat sur les devises


16






Autres


(46)




Endettement net au 30 juin 2012


(8,193)$
















30 juin  

31 mars

31 décembre


Composants de l'endettement net


2012

2012

2011




Encaisse


381$

339$

371$




Emprunt à court terme et tranche à moins d'un an de la dette à long terme


(1 263)

(1 902)

(1 320)




Endettement à long terme


(7 311)

(5 989)

(6 286)




Endettement net


(8193)$

(7 552)$

(7 235)$




L'« endettement net » est constitué de l'endettement diminué de l'encaisse. La direction considère que l'Endettement net est une source d'informations utile au sujet du niveau d'endettement de Weatherford en indiquant l'encaisse qui pourrait servir à rembourser la dette.
















Le fonds de roulement est défini comme étant les comptes clients plus les stocks diminués des comptes fournisseurs.






Weatherford International Ltd.


Synthèse des flux de trésorerie


(non vérifié)


(en millions)















Trimestre


Semestre  







clos le


clos le







30 juin 2012


30 juin 2012












FLUX DE TRÉSORERIE DES ACTIVITÉS D'EXPLOITATION









Flux de trésorerie nets des activités poursuivies


158$


294$





















FLUX DE TRÉSORERIE DES ACTIVITÉS D'INVESTISSEMENT








Dépenses en immobilisations corporelles


(584)


(1,098)




Acquisition d'activités, diminuée de la trésorerie acquise


(144)


(156)




Acquisition d'actifs incorporels


(3)


(6)




Acquisition de joint-ventures


(8)


(8)




Produits nets des ventes d'actifs et d'activités


11


16





Trésorerie nette utilisée pour les activités d'investissement


(728)


(1,252)





















FLUX DE TRÉSORERIE DES ACTIVITÉS DE FINANCEMENT








Emprunts de dettes à long terme


1 295


1 302




Remboursements de dettes à long terme


(284)


(290)




Emprunts (remboursements) de dettes à court terme, net


(371)


(86)




Produits de l'exercice d'obligations


-


65




Autres activités de financement, net


(21)


(19)





Trésorerie nette fournie par les activités de financement


619


972





















Effet du taux de change sur les liquidités et les quasi-liquidités


(6)


(3)












AUGMENTATION NETTE DES LIQUIDITÉS ET DES QUASI-LIQUIDITÉS


43$


11$




LA

SOURCE Weatherford International Ltd.



Liens connexes

http://www.weatherford.com