Zebinix® (acétate d'eslicarbazépine), nouvelles données post-AMM : le profil de sécurité d'emploi de Zebinix® reste inchangé selon les résultats d'une étude réalisée en situation réelle sur une période de six ans. Les données sont présentées pour la première fois au deuxième Congrès de l'European Academy of Neurology (EAN) 2016 à Copenhague

31 Mai, 2016, 00:01 BST de Eisai

PORTO, Portugal et HATFIELD, Angleterre, May 31, 2016 /PRNewswire/ --

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DESTINÉ AUX MÉDIAS EUROPÉENS UNIQUEMENT : NE CONCERNE PAS LES JOURNALISTES SUISSES/AUTRICHIENS/AMÉRICAINS 

De plus Bial et Eisai présentent pour la première fois en Europe les résultats d'une étude de phase III, qui montrent que le traitement par acétate d'eslicarbazépine en monothérapie et en monoprise quotidienne est aussi efficace et bien toléré que la carbamazépine à libération contrôlée administré deux fois par jour[2],[3] 

Selon une analyse d'une étude post-AMM, sponsorisée par Bial et passant en revue l'exposition cumulée de plus d'un million de mois-patients dans le monde, le profil de sécurité de Zebinix® (acétate d'eslicarbazépine) reste inchangé en situation réelle, avec des résultats comparables à ceux des essais cliniques.[1]

En Europe, l'acétate d'eslicarbazépine est indiqué en association chez l'adulte souffrant de crises d'épilepsie partielles avec ou sans généralisation secondaire.[4]

Bial et Eisai présentent ces données de tolérance pour la première fois lors du deuxième Congrès de l'European Academy of Neurology (EAN) 2016 à Copenhague. D'autres données issues d'une étude pivot[2],[3] sont présentées pour la première fois en Europe à l'EAN ; elles montrent que le traitement par l'acétate d'eslicarbazépine en monothérapie et en monoprise quotidienne est aussi efficace que le traitement de référence, la carbamazépine à libération contrôlée administrée deux fois par jour, et ce, avec un profil de tolérance favorable.

« Les crises partielles ou focales étant les types de crises d'épilepsie les plus fréquemment rencontrés, il est rassurant de constater que les résultats du traitement réalisé en situation réelle sur six années viennent confirmer ceux obtenus pendant les essais cliniques », a expliqué Jukka Peltola, neurologue, Department of Neurology, Neurosurgery and Rehabilitation, Tampere University Hospital, Finlande.

Cette analyse post-AMM portant sur les données de pharmacovigilance[1] a évalué la sécurité d'emploi de l'acétate d'eslicarbazépine. Les données recueillies jusqu'en octobre 2015 montrent que sur six années, avec une exposition cumulée des patients estimée à plus d'un million de mois-patients (1 109 657)[1], la molécule présente un profil de sécurité comparable à celui obtenu au cours des essais cliniques de l'autorisation de mise sur le marché[4]. Les autorités sanitaires, les publications et les rapports spontanés font état de 702 EI graves et de 1 273 EI non graves ; 47 EI graves ont été observées dans le cadre des études non interventionnelles post-AMM. Les trois EI graves les plus fréquents ont été les troubles du système nerveux (240), les troubles du métabolisme et de la nutrition (177) et les affections de la peau et du tissu sous-cutané (121).

« Ces résultats témoignent de notre volonté de développer et de proposer de nouvelles options thérapeutiques efficaces pour les personnes souffrant d'épilepsie », a annoncé Patrício Soares-da-Silva, responsable Recherche & Développement, Bial.

Les résultats d'une autre étude pivot de phase III, dont le promoteur est Bial, sont présentés pour la première fois en Europe à l'EAN. Ils montrent que chez 785 patients enrôlés dans l'essai pendant plus de 6 mois, à la dernière dose évaluée, les taux de liberté de crises avec l'acétate d'eslicarbazépine ont été comparables à ceux observés avec la carbamazépine à libération contrôlée (71,1 % contre 75,6 %) (différence moyenne des risques: - 4,28 %, IC à 95 %: - 10,3, 1,74 %).

Le taux de liberté de crises à un an à la dernière dose évaluée était de 64,7 % dans le groupe acétate d'eslicarbazépine et de 70,3 % dans le groupe carbamazépine à libération contrôlée (différence moyenne des risques: - 5,46 %; IC à 95 %: - 11,88, 0,97 %).[2]

En termes de sécurité[3] d'emploi, l'analyse de la même étude menée chez 813 patients évaluables, a montré pour l'acétate d'eslicarbazépine un profil de tolérance favorable: les effets indésirables ont été légers à modérés et correspondaient au profil connu du médicament. Les taux d'événements indésirables liés au traitement (EIT) ont été comparables, bien que légèrement plus élevés chez les patients recevant la carbamazépine à libération contrôlée par rapport à l'acétate d'eslicarbazépine (75,3 % contre 77,7 %, respectivement). Les EIT potentiellement associés à la carbamazépine à libération contrôlée ont également été légèrement supérieurs (51,5 %) par rapport à l'acétate d'eslicarbazépine (43,6 %), de même que les EI graves, possiblement liés au traitement (2,7 % contre 2,0 %) et les EIT entraînant un retrait de l'étude (18,0 % contre 13,5 %). Les EIT les plus fréquemment rapportés pour l'acétate d'eslicarbazépine ont été les céphalées, les sensations vertigineuses, les nausées, la fatigue et la somnolence.[3]

« Ces données montrent l'efficacité de l'acétate d'eslicarbazépine en monothérapie, 71 % des patients ont été libres de crise sur une période de six mois consécutifs. L'acétate d'eslicarbazépine montre également des profils de sécurité d'emploi et d'efficacité similaires à ceux de la carbamazépine à libération contrôlée. Nous espérons que ce médicament sera une future option thérapeutique pour les patients », a déclaré Eugen Trinka, professeur titulaire du département de neurologie, Paracelsus Medical University, Salzbourg, Autriche.

Il s'agissait d'un essai de non-infériorité[2],[3] randomisé, mené en double insu en groupes parallèles, et contrôlé contre comparateur actif, évaluant l'efficacité et la sécurité d'emploi de l'acétate d' eslicarbazépine en monothérapie et en monoprise quotidienne (800 à 1 600 mg/jour) chez des adultes présentant des crises d'épilepsie partielles récemment diagnostiqués (âgés d'au moins 18 ans), par rapport à la carbamazépine à libération contrôlée administrée deux fois par jour (400 à 1 200 mg/jour).

Le critère d'évaluation principal était le pourcentage de patients libres de crises pendant toute la période d'évaluation de 26 semaines. Les critères d'évaluation secondaires incluaient le délai de survenue de la première crise, l'évaluation de la qualité de vie basée sur le questionnaire QOLIE-31 et la sécurité d'emploi. L'étude a examiné les données des patients, âgés d'au moins 18 ans, ayant été récemment diagnostiquées, présentant des crises d'épilepsie partielles, afin d'évaluer l'acétate d'eslicarbazépine en monothérapie (815 patients disponibles pour l'efficacité et 813 disponibles pour les analyses de sécurité).

La poursuite du développement de l'acétate d'eslicarbazépine souligne la mission de Bial et d'Eisai qui s'engagent à développer des solutions innovantes pour les patients souffrant d'épilepsie. L'acétate d'eslicarbazépine est déjà disponible dans les pays suivants : Albanie*, Allemagne (co-promotion avec BIAL, inventeur de l'acétate d'eslicarbazépine), Autriche, Canada**, Chypre*, Danemark, Écosse, Espagne (co-promotion avec BIAL), États-Unis**, Finlande, France, Grèce, Islande, Italie, Malte*, Norvège, Portugal*, République d'Irlande, République tchèque, Royaume-Uni (co-promotion avec BIAL), Russie, Slovaquie et Suède.

* Exclusivement par BIAL

** L'acétate d'eslicarbazépine est vendu aux États-Unis et au Canada sous le nom commercial Aptiom®.

Notes à l'attention des rédacteurs  

À propos de Zebinix® (acétate d'eslicarbazépine)

L'acétate d'eslicarbazépine est actuellement commercialisé en Europe par BIAL-Portela & Cª, S.A et par le partenaire licencié de BIAL, Eisai Europe Limited, filiale européenne d'Eisai Co., Ltd. sous le nom commercial de Zebinix®. Aux États-Unis et au Canada, l'acétate d'eslicarbazépine (nom commercial Aptiom®) est commercialisé par Sunovion Pharmaceuticals Inc., sous licence exclusive de BIAL.

En Europe, l'acétate d'eslicarbazépine est actuellement indiqué en association chez l'adulte souffrant de crises d'épilepsie partielles, avec ou sans généralisation secondaire.[4] Aux États-Unis, l'acétate d'eslicarbazépine (Aptiom®) est indiqué dans le traitement des crises partielles en monothérapie ou en association.[5]

L'acétate d'eslicarbazépine est un inhibiteur des canaux sodiques voltage-dépendants. Il cible de manière sélective l'état inactif et lent des canaux sodiques (qui participent à la pathogenèse de l'épilepsie), empêchant leur retour à l'état actif et réduisant ainsi les décharges neuronales répétées.[6] En outre, l'acétate d'eslicarbazépine n'inhibe pas l'efflux d'ions potassium, ce qui peut réduire le potentiel de décharges neuronales répétées.[7] L'efficacité de l'acétate d'eslicarbazépine a été mise en évidence dans une étude de phase II de preuve de concept initiale[8] et dans trois études ultérieures de phase III randomisées, contrôlées par placebo, menées chez 1 049 patients souffrant de crises d'épilepsie partielles non contrôlées.[9],[10],[11]

  • L'acétate d'eslicarbazépine est disponible dans l'Union européenne sous le nom commercial Zebinix.
  • Zebinix est commercialisé sous licence de BIAL.
  • L'acétate d'eslicarbazépine est disponible aux États-Unis et au Canada sous le nom commercial Aptiom® et commercialisé sous licence par Sunovion Pharmaceuticals Inc.

À propos de l'épilepsie  

L'épilepsie est l'un des troubles neurologiques les plus fréquents au monde. On estime à 6 millions le nombre de personnes souffrant d'épilepsie en Europe et à 50 millions le nombre de personnes souffrant d'épilepsie dans le monde.[12] L'épilepsie est une affection chronique du cerveau qui touche des personnes de tous âges. Elle se caractérise par des décharges électriques cérébrales anormales produites par les neurones et provoquant les crises. La gravité des crises est variable, allant de brefs moments d'inattention ou de spasmes musculaires à des convulsions sévères et prolongées. Suivant leur type, les crises d'épilepsie peuvent se limiter à une partie du corps ou être généralisées à l'ensemble du corps. La fréquence des crises est aussi variable, de moins d'un épisode par an à plusieurs par jour. L'épilepsie est une maladie dont les causes possibles sont nombreuses et souvent inconnues.

À propos de BIAL  

Laboratoire pharmaceutique international fondé en 1924, BIAL a pour mission de découvrir, développer et fournir des solutions thérapeutiques dans le domaine de la santé. Ces dernières décennies, BIAL s'est consacré à la qualité, à l'innovation et à l'internationalisation.

Partenaire de choix d'une multitude d'entreprises, BIAL est fortement orienté vers l'innovation thérapeutique, investissant plus de 20 % de son chiffre d'affaires dans la recherche et le développement (R et D) chaque année.

BIAL a établi un programme de R et D ambitieux, centré sur le système nerveux central, le système cardiovasculaire et l'immunothérapie allergénique. Les programmes innovants de BIAL concernent la poursuite du développement clinique de son antiépileptique Zebinix®/Aptiom® (commercialisé en Europe et aux États-Unis) et de l'opicapone pour la maladie de Parkinson.

Le laboratoire envisage de mettre sur le marché de nouveaux médicaments et vaccins dans les années à venir, ce qui lui permettra de renforcer sa position dans le monde et de remplir sa mission au service de la santé des patients (« Caring for your Health »).

Pour de plus amples informations sur BIAL, veuillez consulter le site http://www.bial.com.

À propos d'Eisai Co. Ltd. 

Eisai Co. Ltd. est l'un des principaux laboratoires pharmaceutiques de recherche et développement au monde. Son siège social est au Japon. Sa mission est de « donner la priorité aux patients et à leurs familles et d'augmenter le service médical rendu », ce qu'Eisai appelle la philosophie du human health care (hhc). Avec plus de 10 000 collaborateurs au sein de son réseau international de centres de R&D, de sites de production et de filiales commerciales, le groupe s'efforce de mettre en œuvre sa philosophie hhc en développant des produits innovants dans différents domaines thérapeutiques dans lesquels de nombreux besoins médicaux restent insatisfaits, notamment l'oncologie et la neurologie. 

En raison de son envergure mondiale, Eisai est en mesure d'étendre sa mission aux patients du monde entier, en s'appuyant sur ses investissements et sa participation à des initiatives basées sur des partenariats afin d'améliorer l'accès aux médicaments dans les pays en développement et émergents.

Pour de plus amples informations à propos d'Eisai Co., Ltd., veuillez consulter le site http://www.eisai.com.

Références  

1. Vieira M, et al. Eslicarbazepine acetate: update of post-marketing safety data. Presented at EAN 2016; abstract # P32053

2. Trinka E, et al. Efficacy of eslicarbazepine acetate versus controlled-release carbamazepine as monotherapy in patients with newly diagnosed partial-onset seizures. Présenté au EAN 2016; abstract # P31067

3. Kowacs P, et al. Safety and tolerability of eslicarbazepine acetate as monotherapy in patients with newly diagnosed partial-onset seizures. Présenté au EAN 2016; abstract # P32045

4. Zebinix® SPC (updated 23 June 2015). Available at: https://www.medicines.org.uk/emc/medicine/22376/SPC/Zebinix+800mg+tablets/  Accessed April 2016

5. Food and Drug Administration, Highlights of Prescribing Information https://www.accessdata.fda.gov/drugsatfda_docs/label/2015/022416s001lbl.pdf (accessed May 2016)

6. Hebeisen S, et al. Eslicarbazepine and the enhancement of slow inactivation of voltage-gated sodium channels: a comparison with carbamazepine, oxcarbazepine and lacosamide. Neuropharmacology 2015; 89:122-35

7. Soares-da-Silva P, et al. Eslicarbazepine acetate for the treatment of focal epilepsy: an update on its proposed mechanisms of action. Pharmacol Res Perspect. 2015; 3:e00124

8. Elger C, et al. Eslicarbazepine acetate: A double-blind, add-on, placebo-controlled exploratory trial in adult patients with partial-onset seizures. Epilepsia 2007; 48:497-504

9. Elger C, et al. Efficacy and safety of eslicarbazepine acetate as adjunctive treatment in adults with refractory partial-onset seizures: A randomised, double-blind, placebo-controlled, parallel-group phase III study. Epilepsia. 2009;50:454-63

10. Ben-Menachem E, et al. Eslicarbazepine acetate as adjunctive therapy in adult patients with partial epilepsy. Epilepsy Res. 2010;89(2-3):278-85

11. Gil-Nagel A, et al. Efficacy and safety of 800 and 1200 mg eslicarbazepine acetate as adjunctive treatment in adults with refractory partial-onset seizures. Acta Neurol Scand. 2009; 120:281-87

12. Pugliatti M, et al. Estimating the cost of epilepsy in Europe: A review with economic modeling. Epilepsia 2007; 48:2224-33

Date de préparation : mai 2016
Code projet : Zebinix-UK2404a

LA

SOURCE Eisai