Thomson Reuters prédit les lauréats des prix Nobel 2014, des chercheurs qui pourraient être reconnus par le Nobel

26 Septembre, 2014, 04:01 BST de Thomson Reuters

- L'invention de la diode électroluminescente organique (OLED), des avancées en termes de gestion de la douleur et de prédispositions génétiques aux maladies dominent les choix de l'année 2014  

PHILADELPHIE, 26 septembre 2014 /PRNewswire/ -- La division de la propriété intellectuelle et des sciences de Thomson Reuters, principale source mondiale d'informations intelligentes destinées aux entreprises et aux professionnels, a publié aujourd'hui le nom des lauréats potentiels au vu des citations pour les prix Nobel 2014. Thomson Reuters a prédit avec exactitude 35 lauréats des prix Nobel depuis sa création en 2002. Son étude annuelle des lauréats potentiels au vu des citations analyse les parutions de recherche scientifique afin d'identifier les chercheurs les plus influents dans les domaines de la chimie, de la physique, de la médecine et de l'économie.

Photo - http://photos.prnewswire.com/prnh/20140925/148335-INFO

Parmi les candidats remarquables figurant sur la liste de Thomson Reuters cette année, on trouve, en physiologie ou en médecine, David Julius qui a élucidé les mécanismes moléculaires par lesquels nos nerfs traitent la sensation de douleur, ouvrant ainsi la voie à de nouvelles avancées en termes de gestion de la douleur, ainsi que Charles Lee, Stephen W. Scherer et Michael H. Wigler pour leurs recherches qui ont clarifié la façon dont certaines variations génétiques spécifiques sont liées à des maladies. En physique, on trouve sur la liste Peidong Yang pour son travail sur les nanofils qui produisent de la lumière et peuvent être utilisés pour le stockage des données et l'informatique optique. En chimie, se distinguent Ching W. Tang et Steven Van Slyke pour leur invention de la diode électroluminescente organique, une technologie désormais omniprésente dans les téléphones intelligents, les tablettes et les téléviseurs à haute définition. En économie, William J. Baumol et Israel M. Kirzner apparaissent pour leur étude très approfondie de l'entreprenariat.

La liste complète des prévisions pour les prix Nobel 2014 comprend 27 chercheurs qui représentent 27 universités ou organismes de recherche différents dans neuf pays.

« Faire l'objet d'une citation dans la littérature scientifique est l'un des plus grands bénéfices sur l'investissement intellectuel du chercheur », a déclaré Basil Moftah, président de la division de la propriété intellectuelle et des sciences de Thomson Reuters. « Notre façon de regrouper et d'analyser des informations transmises par les citations nous donne un aperçu unique sur les personnes dont les travaux à forte répercussion apportent une contribution, et elle nous permet d'identifier les candidats susceptibles de recevoir un prix Nobel. »

L'étude annuelle des lauréats potentiels au vu des citations de Thomson Reuters repose sur l'analyse des données exclusives de la base du Web of ScienceTM -- la première plateforme de recherche et de découverte au monde pour les sciences, les sciences sociales, les arts et les sciences humaines -- qui identifie les chercheurs les plus influents dans les domaines de la chimie, la physique, la physiologie ou la médecine ainsi que l'économie. À partir d'un examen approfondi des citations des travaux de recherche et de plusieurs mesures qualitatives, les analystes de Thomson Reuters identifient les chercheurs les plus influents pour les inscrire sur la liste des lauréats potentiels au vu des citations, susceptibles de gagner un prix Nobel dans l'année en cours ou dans les suivantes.

Pour obtenir des informations plus détaillées sur la méthodologie de cette étude, les lauréats potentiels au vu des citations et leurs domaines de recherche, veuillez visiter ScienceWatch, un outil Web open-source pour l'analyse des indicateurs et de la performance des recherches.

Vous pouvez suivre @TR_ScienceWatch sur Twitter pour être informés en temps réel des prévisions et vous faire une idée approfondie sur les domaines de recherche. Les utilisateurs de Facebook sont encouragés à soumettre leurs propres pronostics sur les gagnants des prix Nobel 2014 et à participer aux débats sur le sujet sur la page Facebook du Web of Science.

Les lauréats potentiels au vu des citations de Thomson Reuters pour l'année 2014 en fonction des catégories des prix Nobel sont les suivants :

PHYSIOLOGIE ou MÉDECINE

James E. Darnell, Jr.
Professeur émérite, titulaire de la chaire Vincent Astor, laboratoire de biologie moléculaire et cellulaire, université Rockefeller de New York, État de New York, ÉTATS-UNIS

-et-

Robert G. Roeder
Professeur, titulaire de la chaire Arnold and Mabel, laboratoire de biochimie et de biologie moléculaire, université Rockefeller de New York, État de New York, ÉTATS-UNIS

-et-

Robert Tjian
Professeur de biochimie, biophysique et biologie structurale, faculté de biologie moléculaire et cellulaire de l'université de Californie à Berkeley, et président de l'Howard Hughes Medical Institute

Berkeley, Californie, et Chevy Chase, Maryland, ÉTATS-UNIS

Pour leurs découvertes fondamentales sur la transcription chez les eucaryotes et la régulation de l'expression des gènes

David Julius

Titulaire de la chaire Morris Herzstein de biologie moléculaire et médecine,
Professeur titulaire de physiologie à l'université de Californie, à San Francisco
San Francisco, Californie, ÉTATS-UNIS

Pour avoir élucidé les mécanismes moléculaires à l'origine de la sensation de douleur

Charles Lee
Professeur et directeur scientifique du Jackson Laboratory for Genomic Medicine
Farmington, Connecticut, ÉTATS-UNIS

-et-

Stephen W. Scherer

Chercheur principal et directeur du Centre for Applied Genomics (centre de génomique appliquée), The Hospital for Sick Children (hôpital des enfants malades) Professeur et directeur du McLaughlin Centre, université de Toronto
Toronto, Ontario, CANADA

-et-

Michael H. Wigler
Professeur et chef du département de génétique des cellules mammifères du Cold Spring Harbor Laboratory
Cold Spring Harbor, État de New York, ÉTATS-UNIS

Pour leur découverte des variations à grande échelle du nombre de copies des gènes et leur relation avec des maladies spécifiques

PHYSIQUE

Charles L. Kane Professeur de physique, titulaire d'une chaire fondée avec la promotion 1965, université de Pennsylvanie
Philadelphie, Pennsylvanie, ÉTATS-UNIS

-et-

Laurens W. Molenkamp Professeur de physique et professeur titulaire de physique expérimentale, université de Wurtzbourg
Wurtzbourg, ALLEMAGNE

-et-

Shoucheng Zhang
Professeur de physique, titulaire des chaires J.G. Jackson et C.J. Wood, université Stanford
Stanford, Californie, ÉTATS-UNIS

Pour leur recherche théorique et expérimentale sur l'effet Hall quantique et les isolants topologiques

James F. Scott
Directeur de recherche, faculté de physique, université de Cambridge
Cambridge, Royaume-Uni

-et-

Ramamoorthy Ramesh

Professeur de physique et de génie et sciences des matériaux (MSE), et directeur associé du laboratoire des technologies énergétiques, université de Californie à Berkeley

Berkeley, Californie, ÉTATS-UNIS

-et-

Yoshinori Tokura*

Directeur du centre de recherche des sciences émergentes RIKEN, et

Professeur, faculté de physique appliquée, université de Tokyo

Saitama et Tokyo, JAPON

Pour leurs recherches pionnières sur les dispositifs à mémoire ferroélectrique (Scott) et les nouveaux matériaux  multiferroïques (Ramesh et Tokura). * M. Tokura a déjà été nommé comme lauréat potentiel au vu des citations en 2002.

Peidong Yang

Professeur émérite, titulaire de la chaire S. K. and Angela Chan d'énergie, faculté de chimie et de génie et sciences des matériaux, université de Californie à Berkeley, Kavli Energy Nanoscience Institute, et division des sciences des matériaux, Lawrence Berkeley National Laboratory
Berkeley, Californie, ÉTATS-UNIS

Pour sa contribution à la photonique des nanofils, dont la création du premier nanolaser à nanofils.

 

CHIMIE

Charles T. Kresge Directeur du département de technologie, Saudi Aramco, Dhahran
ARABIE SAOUDITE

-et-

Ryong Ryoo 

Directeur du centre des nanomatériaux et des réactions chimiques, Institut des sciences fondamentales, et professeur émérite, département de chimie, Institut supérieur coréen des sciences et technologies (KAIST)
Daejeon, CORÉE DU SUD

-et-

Galen D. Stucky 

Professeur de la chaire fondée par l'entreprise E. Khashoggi Industries, LLC, faculté des lettres et des sciences, université de Californie à Santa Barbara
Santa Barbara, Californie, ÉTATS-UNIS

Pour la conception de matériaux mésoporeux fonctionnels

Graeme Moad
Directeur de la recherche scientifique, CSIRO
Clayton, Victoria, AUSTRALIE

-et-

Ezio Rizzardo
Membre de la CSIRO, CSIRO
Clayton, Victoria, AUSTRALIE

-et-

San H. Thang
Directeur de la recherche scientifique, CSIRO
Clayton, Victoria, AUSTRALIE

Pour le développement de procédés de polymérisation par transfert de chaîne réversible par addition-fragmentation (RAFT)

Ching W. Tang

Professeur d'ingénierie chimique et professeur bénéficiaire d'un financement de Bank of East Asia, Institute for Advanced Study, Université de Rochester, et professeur titulaire de la faculté de génie électrique et informatique, chimie et physique, université des science et technologies de Hong Kong
Rochester, État de New York, ÉTATS-UNIS et Hong Kong, CHINE

-et-

Steven Van Slyke
Directeur du département de technologie, Kateeva
Menlo Park, Californie, ÉTATS-UNIS 

Pour leur invention de la diode électroluminescente organique

ÉCONOMIE

Philippe M. Aghion
Professeur d'économie, titulaire de la chaire Robert C. Waggoner, université d'Harvard
Cambridge, Massachusetts, ÉTATS-UNIS

-et-

Peter W. Howitt
Professeur émérite de sciences sociales, titulaire de la chaire Lyn Crost et professeur émérite d'économie, université Brown

Providence, Rhode Island, ÉTATS-UNIS

Pour leur contribution à la théorie schumpétérienne de la croissance

William J. Baumol
Professeur d'économie et professeur d'entreprenariat titulaire de la chaire Harold Price, université de New York
New York, État de New York, ÉTATS-UNIS  

-et-

Israel M. Kirzner
Professeur émérite d'économie, université de New York
New York, État de New York, ÉTATS-UNIS  

Pour leurs avancées dans l'étude de l'entreprenariat

Mark S. Granovetter

Titulaire de la chaire de sociologie Joan Butler Ford, et professeur titulaire de la chaire Joan Butler Ford de l'École des sciences humaines de l'université Stanford,  
Stanford, Californie, ÉTATS-UNIS

Pour sa recherche pionnière en sociologie économique

À propos de Thomson Reuters

Thomson Reuters est la principale source mondiale d'informations intelligentes destinées aux entreprises et aux professionnels. La société combine l'expertise du secteur à une technologie innovante pour offrir des informations de première importance aux décideurs des marchés financiers et des risques, juridiques, fiscaux et comptables, de la propriété intellectuelle, scientifiques, et des médias, à travers l'agence de presse la plus réputée au monde. Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site www.thomsonreuters.com.

LA

SOURCE Thomson Reuters



Liens connexes

http://www.thomsonreuters.com