Des jeunes militants du monde entier se réunissent à Hiroshima pour faire le serment de l'abolition des armes nucléaires

01 Septembre, 2015, 03:31 BST de Soka Gakkai International

HIROSHIMA, Japon, 31 août 2015 /PRNewswire/ -- Du 28 au 30 août, un Sommet mondial de la jeunesse pour l'abolition des armes nucléaires s'est tenu à Hiroshima, rassemblant 30 jeunes militant en faveur du désarmement nucléaire provenant de plus de 20 pays, de la Tunisie au Kazakhstan, en passant par l'Inde et les Etats-Unis. Les participants ont rencontré des survivants des bombes atomiques, discuté des futures stratégies visant à débarrasser la planète des armes nucléaires et prêté un « serment de la jeunesse » dans lequel ils désignent les armes nucléaires comme le symbole d'une ère révolue. Ce serment se conclut en ces termes : « Nous, la Génération du changement, vous invitons à nous rejoindre à l'heure où nous unissons nos voix pour un appel à l'action ; nous refusons de rester passifs alors que les armes nucléaires continuent de menacer nos vies et celles des générations futures. Rejoignez-nous, agissez et créez le changement ! » Le texte de ce serment peut être consulté sur : http://internationalyouthsummit.org/pledge.

Le 30 août, 250 participants au total ont rejoint un forum public plus large au cours duquel les co-présidents du sommet Rick Wayman de la Nuclear Age Peace Foundation (NAPF) et Anna Ikeda de Soka Gakkai International (SGI) ont remis le Serment de la jeunesse entre les mains d'Ahmad Alhendawi, l'Envoyé du Secrétaire général de l'ONU pour la jeunesse. M. Alhendawi a répondu : « Soyons la génération qui rend la paix possible. Ce sommet de la jeunesse envoie au monde entier un message fort selon lequel la jeunesse défend la paix et un monde sans armes nucléaires, et que le monde doit être à l'écoute ». Le forum public a également été l'occasion de la projection d'un film réalisé par le survivant de la bombe atomique Masaaki Tanabe, dont la maison d'enfance se trouvait juste à côté du dôme de Genbaku. Il a déclaré : « Après avoir vu ce film, mon espoir est que vous comprendrez véritablement qu'il s'agissait de vraies vies, de vraies personnes, de vrais êtres humains. Je veux que les dirigeants du monde connaissent cette vérité ».

Les jeunes participants ont indiqué que ce sommet leur avait fait davantage prendre conscience de l'urgence de la situation. Erin Hunt de Mines Action Canada (MAC) a réagi : « Ce réseau de jeunes gens qui ont partagé cette expérience et qui savent aujourd'hui de quoi sont capables ce armes, je pense que c'est très, très important ». Des messages de soutien ont été envoyé par des militants pour la paix comme le président du NAPF David Krieger, la fondatrice de l'International Institute on Peace Education Betty Reardon, le président de SGI Daisaku Ikeda, et le directeur exécutif de l'Association internationale des médecins pour la prévention de la guerre nucléaire (IPPNW) Michael Christ. L'événement a été coordonné par des représentants de l'ICAN (International Campaign to Abolish Nuclear Weapons), de MAC, de NAPF, de PAX, de SGI et de la Ligue internationale de femmes pour la paix et la liberté (LIFPL). Les co-sponsors étaient la Ville de Hiroshima, la Ville de Nagasaki, la Hiroshima Peace Culture Foundation, le PCU Nagasaki Council, la Nagasaki Global Citizens' Assembly for the Elimination of Nuclear Weapons, Maires pour la paix, l'ICAN, l'IPPNW, le Basel Peace Office, Global Zero and Ban All Nukes generation (BANg). Soka Gakkai International (SGI) est un réseau de bouddhistes engagés dans la société réunissant 12 millions de membres à travers le monde et promeut la paix, la culture et l'éducation. Il mène une campagne en faveur de l'abolition des armes nucléaires depuis plus de 50 ans.

Voire www.sgi.org.

Contact :
Joan Anderson
Bureau d'information publique
Soka Gakkai International
Tél. : +81-80-5957-4711
Fax : +81-3-5360-9885
Courrier électronique : anderson[at]soka.jp

LA

SOURCE Soka Gakkai International



Liens connexes

http://internationalyouthsummit.org/pledge


http://www.sgi.org