Forte demande en technologies et en capitaux étrangers pour les projets de villes intelligentes en Chine

13 Mars, 2014, 10:40 GMT de Smart City Expo & Congress

SHANGHAI, 13 mars 2014 /PRNewswire/ -- L'essor des projets de villes intelligentes en Chine présente un fort potentiel pour les marchés des technologies et des capitaux. On observera une forte demande pour les technologies de pointe étrangères et les fonds étrangers. Selon Gartner et d'autres sociétés d'experts-conseils, l'élaboration de projets de villes intelligentes en Chine est devenue une tendance croissante. Cependant, le Gouvernement chinois reste prudent en collaborant avec des sociétés étrangères pour des raisons financières et de sécurité de l'information. Tout fournisseur étranger de capitaux et de technologies souhaitant explorer le marché chinois devra prendre le temps de gagner la confiance des responsables aux différents niveaux des autorités chinoises.

Précédemment, le ministère du Logement et du Développement urbain-rural de la République populaire de Chine (MLDUR) a fait connaître deux lots de 193 projets-pilotes nationaux de villes intelligentes, dont 76 capitales provinciales et des préfectures, 75 villes au niveau national, 34 nouveaux districts et 8 agglomérations. Quelque 2 600 projets seront concernés, avec des investissements de plus de 1 billion de RMB. Les financements publics et les prêts bancaires représentent environ 50 % de ces investissements. Le bilan requiert des investissements sociaux, y compris des capitaux internationaux. Selon le « Système national d'indice des projets-pilotes pour des villes intelligentes (district et ville) » du MLDUR, les projets « gouvernance et services intelligents » représentent la plus grande part, tandis que les projets « système de sécurité et infrastructure » nécessitent les investissements les plus importants. Ces projets couvrent les domaines de plate-forme urbaine d'information du public, de gouvernance urbaine, d'infrastructure municipale et de sécurité de l'exploitation, de la planification urbaine et rurale, de rendement énergétique des bâtiments, de service utilitaire et de développement industriel.

Selon M. Ding You Liang, directeur principal du centre de recherche en ingénierie de ville numérique de la Société chinoise d'études urbaines, qui est rattaché au MLDUR, « grâce à ces projets-pilotes de villes intelligentes, nous avons vu les dirigeants des villes œuvrer en faveur de la transformation et de la mise à niveau des structures industrielles, de l'administration des constructions urbaines et du renforcement de la fonction urbaine ».

M. Ding You Liang a également relevé que la construction de villes intelligentes est un projet systématique et de grande envergure qui nécessite la participation de nombreux acteurs. Le MLDUR s'en remet aux principes « Orientation des pouvoirs publics, Traction du marché, Multiplicité des thèmes, Participation mondiale ». Pour garantir un fonctionnement sans faille, le MLDUR a instauré le centre de recherche en ingénierie de ville numérique de la Société chinoise d'études urbaines dont la mission sera de promouvoir et de guider le développement des villes intelligentes en Chine. Il est impatient de bénéficier du savoir-faire international dans les modèles opérationnels, les nouvelles technologies et les investissements de capitaux. Dans le même temps, le centre de recherche en ingénierie de ville numérique étudie attentivement le modèle d'investissement innovant et oriente les différents capitaux d'investissements.

Informations pour les médias :

Michael Zhang,
+86-21-51797008*8138

LA

SOURCE Smart City Expo & Congress