Julia Gillard nommée Présidente du Conseil d'administration du Partenariat mondial pour l'éducation

11 Février , 2014, 00:11 GMT de Global Partnership for Education

- L'ancienne Première ministre australienne mènera les efforts entrepris pour lever les fonds nécessaires à la scolarisation de 57 millions d'enfants privés d'éducation dans le monde

WASHINGTON, 11 février 2014 /PRNewswire/ -- Le Partenariat mondial pour l'éducation (GPE) a nommé Mme Julia Gillard à la présidence de son Conseil d'administration. Le GPE est le seul mécanisme multilatéral dont la vocation est de faire en sorte que tous les enfants, dans les pays les plus pauvres du monde, aillent à l'école et bénéficient d'un enseignement de qualité.

(Photo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20140210/DC62291)

Première ministre de l'Australie de 2010 à 2013, Mme Gillard a également été ministre de l'Éducation. Avocate active du droit à l'éducation, elle a défendu cette cause avec ardeur dans le cadre de toutes ses charges publiques. En juillet 2013, elle a intégré le Center for Universal Education de la Brookings Institution, à Washington, en tant que chercheur senior non résident.

Dans ses nouvelles fonctions au sein du GPE, Mme Gillard défendra l'accès à l'éducation et à un enseignement de qualité pour les enfants qui en sont encore privés et vivent dans des pays parmi les plus pauvres du monde.

« Je me réjouis de cette nouvelle charge auprès du Partenariat mondial pour l'éducation », a déclaré Mme Gillard. « Alors que 57 millions d'enfants dans le monde n'ont pas accès à une éducation de base et que 250 millions d'enfants scolarisés ne savent ni lire, ni écrire, ni compter, il n'y a pas de plus grande priorité que celle-ci. Je suis très inquiète face au déclin rapide que subit l'aide en faveur de l'éducation. Cette tendance récente met en péril les progrès accomplis au cours de la décennie écoulée, en particulier en ce qui concerne l'éducation des filles. La communauté internationale doit répondre avec générosité à l'appel qui sera lancé prochainement pour renouveler les financements destinés à l'éducation de base aussi bien sur le plan multilatéral et bilatéral qu'au niveau national.»

« Le GPE jouit d'une expérience sans conteste et son appui a produit des résultats dans des pays qui comptent parmi les plus pauvres ou fragiles du monde », a-t-elle ajouté, en se disant « convaincue que [le GPE] est particulièrement bien placé pour s'attaquer aux grands défis de l'éducation de base dans le monde ».

« La communauté internationale se trouve aujourd'hui face à une occasion historique : celle de poursuivre et consolider l'élan qui a porté l'éducation dans le monde durant la dernière décennie, et de vaincre ainsi les obstacles qui entravent la capacité des pays à garantir une éducation de base et de qualité à tous leurs enfants », a souligné Mme Gillard. « C'est un honneur pour moi d'accepter la présidence du Conseil d'administration du Partenariat mondial pour l'éducation. Le temps presse et la tâche est immense. »

La directrice générale du Partenariat mondial pour l'éducation, Mme Alice Albright, s'est félicitée de cette nomination en saluant Mme Gillard comme « l'une des personnalités les plus éloquentes et influentes de la lutte pour l'amélioration de l'accès à l'éducation et de la qualité de l'école dans les pays les plus pauvres ». Et de poursuivre : « Elle rejoint le Partenariat mondial à un moment clé, à savoir celui de la prochaine conférence de reconstitution de nos ressources, qui se tiendra en juin et pour laquelle nous appelons les pays donateurs à accroître leurs contributions. Mme Gillard nous aidera à plaider en faveur d'engagements financiers forts grâce auxquels nous pourrons consolider l'essor dont a bénéficié l'éducation dans le monde ces dernières années. »

« Mme Gillard succède à Mmes Carol Bellamy et Geeta Rao Gupta qui ont assuré, respectivement, la présidence et la présidence par intérim du Conseil », a ajouté Mme Albright. « Ces dernières ont accompli un travail exceptionnel, et l'ensemble du GPE leur exprime toute sa reconnaissance pour leur contribution déterminante et éclairée aux succès obtenus jusqu'ici. »

Julia Gillard a à son actif une brillante carrière politique et publique. À la tête du gouvernement australien de 2010 et 2013, elle a su gérer l'économie nationale dans le contexte de la crise économique mondiale et entrepris une vaste réforme du système éducatif.

Le Partenariat mondial pour l'éducation se compose d'une soixantaine de pays en développement ainsi que de pays donateurs, d'organisations de la société civile et d'ONG, d'associations d'enseignants, d'organisations internationales, d'entreprises et de fondations privées, dont la mission commune consiste à dynamiser et coordonner l'action menée au niveau mondial pour dispenser une éducation de qualité à tous les enfants, en donnant la priorité aux plus pauvres et aux plus vulnérables d'entre eux.

LA

SOURCE Global Partnership for Education



Liens connexes

http://www.globalpartnership.org