Le sommet international sur le cyberespace adopte des principes de sécurité et fait la promotion d'une utilisation pacifique des technologies

17 Septembre, 2015, 07:30 BST de EastWest Institute

NEW YORK, le 17 septembre 2015 /PRNewswire/ -- Le sixième Global Cyberspace Cooperation Summit (Sommet sur la coopération mondiale dans le cyberespace) annuel, organisé par l'EastWest Institute, a achevé ses travaux à New York la semaine dernière en réalisant des progrès significatifs sur les principaux problèmes mondiaux liés à la cybersécurité.

Les 9 et 10 septembre, deux cents participants de gouvernements, de l'industrie et de la société civile de 40 pays ont encouragé l'adoption : d'exigences transparentes et factuelles prenant en compte les risques afin d'aider les acheteurs de technologies de l'information à acquérir des produits plus sûrs provenant de sources mondiales ; de règles de conduite pour l'utilisation des armes cybernétiques ; et de procédures rationalisées pour lutter contre le cybercrime international et pour protéger les infrastructures critiques. Le sommet, le sixième depuis 2010, a été conçu et facilité par Bruce McConnell, vice-président directeur d'EWI qui gère son initiative de coopération mondiale dans le cyberespace.

Les résultats s'appuient sur les produits développés par l'industrie, notamment le rapport de Huawei Technologies, « Cyber Security Perspectives: 100 requirements when considering end-to-end cyber security with your technology vendors » (Perspectives concernant la cybersécurité : 100 exigences lors de la prise en compte de la cybersécurité de bout en bout avec vos fournisseurs de technologies), et celui de Microsoft « International Cybersecurity Norms, Reducing Conflict in an Internet-dependent World » (Normes internationales sur la cybersécurité, réduire les conflits dans un monde dépendant d'Internet).

Les participants ont par ailleurs discuté des futurs travaux qui visent à faciliter la gestion des effets du chiffrement omniprésent, à traiter les différences culturelles de compréhension du « discours libre » et à promouvoir de nouvelles formes d'organisation pour gouverner Internet.

Lors du sommet, Scott Charney, vice-président Corporate pour Trustworthy Computing de Microsoft a noté : « Le monde a besoin d'une meilleure façon de gérer les risques liés à la cybersécurité. La réponse se trouve dans des normes de comportement des États en termes de cybersécurité acceptées mondialement, dans la transparence des fournisseurs et dans un contrôle accru des utilisateurs ». 

Tom Patterson, vice-président et directeur général, Global Security Solutions, Unisys, a observé la nécessité de « se concentrer sur la protection des infrastructures essentielles et de le considérer comme un problème mondial, et pas simplement comme de petites problématiques nationales ».

« L'un des grands défis dans les discussions relatives au cyberespace est l'incapacité à prendre des mesures concernant des intérêts et des principes adoptés de manière commune », a déclaré Andy Purdy, directeur technique chez Huawei Technologies USA. « L'EastWest Institute fournit une plateforme de premier ordre pour s'unir et favoriser le changement ».

L'amiral à la retraite William A. Owens, président du conseil d'administration de CenturyLink a observé : « Les défis ne cessent de s'accroître à mesure que le rythme des changements s'accélère. Nous ne pouvons attendre que les gouvernements agissent, c'est au secteur privé de le faire ».

Faisant écho à ce commentaire, l'ambassadeur Cameron Munter, président-directeur général d'EastWest, a noté à la fin du sommet : « Nos besoins en coopération augmentent avec chaque nouvelle effraction, avec chaque nouvelle application dont des millions de personnes dépendent. Comme c'est souvent le cas avec les problèmes mondiaux difficiles, nous sommes embarqués dans cette aventure tous ensemble ».

Le travail d'EastWest pour améliorer la coopération dans le cyberespace est soutenu par Microsoft, Huawei Technologies, Palo Alto Networks, NXP Semiconductors, Qihoo 360, Unisys, CenturyLink, et la William and Flora Hewlett Foundation. Le sommet a également été organisé par la Munich Security Conference.

À propos de EastWest Institute : L'EastWest Institute travaille activement pour réduire les conflits internationaux, en traitant les problèmes apparemment insolubles qui menacent la sécurité et la stabilité mondiale. Nous façonnons de nouvelles connexions et créons un climat de confiance entre les leaders et influenceurs mondiaux, nous aidons à créer de nouvelles idées pratiques et nous prenons des mesures à travers notre réseau de décideurs mondiaux. Organisme indépendant et à but non lucratif depuis notre fondation en 1980, nous disposons de bureaux à New York, Bruxelles, Moscou et Washington.

LA

SOURCE EastWest Institute