Merck Serono lance un nouveau logiciel et met à jour un dispositif destiné à impliquer les patients atteints de sclérose en plaques

04 Juin, 2014, 23:35 BST de Merck Serono

- Plateforme MSdialog conçue pour fournir aux personnes atteintes de sclérose en plaques (SEP) et au personnel médical un historique des injections, des informations relatives à l'adhésion au traitement, ainsi que des rapports de santé

- Nouvelle version mise à jour du dispositif d'injection RebiSmart

DARMSTADT, Allemagne, le 4 juin 2014  /PRNewswire/ -- Merck Serono, division biopharmaceutique de Merck, reconnaît aujourd'hui la journée mondiale de la SEP, en annonçant le lancement de la mise à jour de son dispositif électronique d'injection RebiSmart®, destiné à l'auto-administration de Rebif® (interféron bêta-1a), médicament modifiant la maladie proposé par la société et destiné au traitement des formes récurrentes de la sclérose en plaques (SEP). 

Le nouveau RebiSmart permettra aux patients de pratiquer l'auto-injection. Ce produit permettra de collecter et stocker des données telles que les heures, dates et doses d'injection, et d'envoyer sans fil ces informations vers le serveur sécurisé MSdialog. Il suffit tout simplement de placer le nouveau RebiSmart dans son transmetteur et d'appuyer sur un bouton.

Outre le nouveau RebiSmart, Merck Serono lance également un nouveau système de logiciel basé sur le Web et premier dans sa catégorie, le MSdialog, qui permet aux patients atteints de SEP de prendre part à la gestion de leur maladie, en ce sens qu'il leur est demandé de remplir des questionnaires de rapports de santé périodiques sous forme de courts formulaires relatifs aux instruments publiés et aux échelles standard, tels que les questionnaires Multiple Sclerosis Quality of Life Inventory (MSQLI) et Multiple Sclerosis International Quality of Life (MusiQoL). De plus, MSdialog permettra aux médecins et infirmiers de contrôler l'adhésion des patients au traitement et leur état de santé, au travers de questionnaires de rapports de santé périodiques.

« En faisant participer et en valorisant les patients autour des connaissances et technologies, il sera peut-être possible d'améliorer les résultats en permettant aux patients de contribuer au suivi de leur propre maladie, » a déclaré le Dr Gavin Giovannoni, professeur de neurologie à sein de l'établissement Barts and The London School of Medicine and Dentistry. « Le nouveau RebiSmart et la plateforme MSdialog permettent de fournir aux médecins un accès à un certain nombre d'informations sur les traitements à mesure qu'elles apparaissent, de sorte que la durée des consultations puisse être consacrée à une discussion autour des problématiques significatives spécifiques à chaque patient. Les patients utilisant ces technologies évoluent également en plus proche contact avec leur maladie. »

Les patients recourant à MSdialog peuvent choisir de recevoir par e-mail ou SMS des rappels leur indiquant de prendre leur traitement, tandis qu'ils ont la possibilité, aux côtés de leurs infirmiers, d'utiliser MSdialog entre chaque consultation auprès de leur médecin afin de suivre l'acceptation du traitement ainsi que les résultats rapportés par le patient lui-même. Toutes ces informations sont susceptibles de faire gagner du temps en vue de favoriser davantage d'interactions patients-médecins lors des consultations.

« Au fil des années, Merck Serono n'a cessé de travailler en faveur de l'amélioration de notre profil produit, en tirant parti des dernières avancées médicales et technologiques afin de satisfaire au bout du compte les besoins des patients, » a déclaré Belen Garijo, président et PDG de Merck Serono. « Grâce à l'introduction de MSdialog, nous exploitons désormais la technologie numérique afin d'apporter aux patients un système de gestion de leur SEP, permettant de les faire participer au traitement de leur maladie, et de créer un dialogue plus ouvert avec leur équipe médicale. »

En matière de SEP, RebiSmart a été le tout premier dispositif d'injection capable d'enregistrer la date, l'heure et la dose de chaque injection, afin qu'un historique de dosage précis puisse être discuté auprès du patient, permettant aux médecins de contrôler et d'améliorer l'adhésion d'un patient au traitement. Le nouveau RebiSmart apporte plusieurs mises à jour au dispositif initial, parmi lesquelles un écran plus large, un nouveau guide sur écran, un affichage graphique de l'adhésion au traitement, ainsi que la présence d'un transmetteur destiné au transfert sans fil de données.

Le nouveau RebiSmart recourt à des cartouches multi-doses de Rebif, dont chacune contient l'équivalent d'une semaine de médicament. La délivrance d'instructions et de signaux interactifs à même l'écran permet de guider le patient au cours du processus d'injection. La présence de paramètres de confort individuellement ajustables offre aux patients davantage de flexibilité quant à la durée et à la profondeur des injections, permettant de minimiser l'inconfort et la douleur.

Le nouveau RebiSmart et MSdialog seront disponibles en mai 2014 au Royaume-Uni, en Irlande, en France, en Italie, en suisse, en Autriche, en Finlande, au Portugal, en Allemagne, en Belgique, au Canada, au Danemark, au Luxembourg, aux Pays-Bas et en Suède. D'autres lancements y succèderont. Deux volumes de cartouche multidose - 132 mcg (trois doses de 44 mcg) et 66 mcg (trois doses de 22 mcg) - ont été approuvés par l'Agence européenne des médicaments (AEM) en janvier 2009.

À propos de Rebif[*]
Rebif (interféron bêta-1a) est un médicament modifiant l'évolution de la maladie, similaire à la protéine d'interféron bêta produite par l'organisme humain, utilisé pour traiter les formes récidivantes de sclérose en plaques (SEP). L'efficacité de Rebif dans le traitement des formes chroniques progressives de SEP n'a pas été démontrée. L'interféron bêta semble contribuer à réduire l'inflammation. Le mécanisme d'action n'est pas précisément connu.

Homologué en Europe en 1998 et aux États-Unis en 2002, Rebif a obtenu une autorisation de mise sur le marché dans plus de 90 pays à travers le monde. Il a été démontré que Rebif retardait la progression du handicap, réduisait la fréquence des poussées et diminuait l'activité et l'étendue des lésions visibles à l'IRM*.

Rebif peut être administré via dispositif d'auto-injection électronique RebiSmart, par seringues jetables à usage unique RebiDose, ou encore par seringues manuelles à injection multidose RebiSlide. Rebif peut également être administré via l'auto-injecteur Rebiject II, ou encore par injection manuelle via l'utilisation de seringues pré-remplies et prêtes à l'emploi. Ces dispositifs d'injection ne sont pas disponibles dans tous les pays.

En janvier 2012, la Commission européenne a approuvé l'extension de l'indication de Rebif dans le cadre de la sclérose en plaques précoce. Cette extension de l'indication de Rebif n'a pas été sollicitée aux États-Unis.

Rebif doit être utilisé avec précaution chez les patients présentant des antécédents de dépression, de maladies hépatiques ou d'épilepsie. Les effets indésirables les plus fréquemment observés consistent en symptômes pseudo-grippaux, en réactions au niveau du site d'injection, en une élévation des enzymes hépatiques, ou encore en anomalies au niveau des cellules sanguines. Les patients, en particulier ceux souffrant de dépression, d'épilepsie ou de troubles hépatiques, doivent discuter avec leur médecin du traitement par Rebif.

À propos de la sclérose en plaques
La sclérose en plaques (SEP) est une affection inflammatoire chronique du système nerveux. Il s'agit de la maladie neurologique handicapante non traumatique la plus courante chez les jeunes adultes. On estime qu'environ deux millions de personnes seraient atteintes de cette maladie à travers le monde. Les symptômes de la SEP sont variables, les plus fréquents étant une vision trouble, une insensibilité ou des fourmillements des membres ainsi que des troubles de la force musculaire et de la coordination. Les formes récidivantes de la SEP sont les plus fréquentes.

À propos de Merck Serono
Merck Serono est la division biopharmaceutique de Merck. Merck Serono, dont le siège se situe à Darmstadt (Allemagne), met à la disposition des patients, dans 150 pays, des médicaments majeurs dans les domaines de l'oncologie, de la sclérose en plaques, de l'infertilité, des troubles endocriniens et métaboliques, ainsi que dans le domaine des maladies cardio-vasculaires. Aux États-Unis et au Canada, EMD Serono opère en tant que filiale juridiquement indépendante de Merck Serono.

Merck Serono découvre, développe, produit et commercialise des médicaments sur ordonnance obtenus par synthèse chimique ou issus des biotechnologies dans des indications relevant de médecins spécialistes. Notre engagement fort en recherche et développement vise à offrir des nouvelles solutions thérapeutiques dans nos principaux domaines d'activité que sont la neurologie, l'oncologie, l'immuno-oncologie et l'immunologie.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.merckserono.com.

Tous les communiqués de presse de Merck sont diffusés par e-mail au moment même où ils deviennent disponibles sur le site Internet de Merck. Veuillez consulter www.merckgroup.com/subscribe pour vous enregistrer en ligne, modifier votre sélection ou interrompre ce service.

Merck est une société de pointe pour les produits innovants et de haute qualité dans les secteurs pharmaceutique et chimique. Avec ses quatre divisions - Merck Serono, Consumer Health, Performance Materials et Merck Millipore - Merck a réalisé un chiffre d'affaires de 11,1 milliards d'euros en 2013. Merck emploie près de 38 000 salariés dans 66 pays afin d'améliorer la qualité de vie des patients, de faire progresser le succès de nos clients, ainsi que de contribuer à apporter des solutions aux défis mondiaux. Merck est la plus ancienne société pharmaceutique et chimique du monde - depuis 1668 la société est synonyme d'innovation, de succès commercial et d'entreprenariat responsable. La famille fondatrice de la société reste à ce jour actionnaire majoritaire de la société dont elle détient 70 % du capital. Merck, Darmstadt, Allemagne détient les droits mondiaux sur le nom et la marque Merck. Les seules exceptions sont le Canada et les États-Unis où la société est connue sous le nom EMD.

 [*] La relation exacte entre les résultats observés à l'IRM et le statut clinique actuel ou à venir des patients, en particulier en termes de progression du handicap, n'est pas établie.

Votre contact
Francis McLoughlin
Téléphone +1.781.681.2719

LA

SOURCE Merck Serono



Liens connexes

http://www.merckserono.com