Zone de haute technologie de Chengdu : immersion rapide dans le domaine de l'innovation mondiale

19 Février , 2016, 12:45 GMT de Chengdu High-tech Industrial Development Zone

CHENGDU, Chine, 19 février 2016 /PRNewswire/ -- Il y a onze ans, Thomas Friedman prédisait de façon saisissante dans son ouvrage La terre est plate, que les nouvelles technologies et les capitaux multinationaux faisaient basculer le monde vers un état où les frontières et les divisions traditionnelles devenaient sans objet. Ces paroles sonnent juste ; la Zone de haute technologie de Chengdu (CDHT, Chengdu High-tech Zone) créée en 2015 sur une petite parcelle de 130 km², agrège plus de 6 500 sociétés de haute technologie ayant déposé plus de 18 000 demandes de brevets. Et ce n'est que le début : l'objectif est de convertir la Zone en « Silicon Valley » de l'ouest de la Chine et en « centre international de l'innovation et des jeunes pousses ».

Xiong Ping, Directeur adjoint de la Direction du développement et de la planification de la CDHT, désigne Chengdu sur une carte et affirme : « Dans le domaine de l'innovation mondiale, notre site n'est plus isolé. Au contraire, en termes de distance, nous sommes plus près de l'Europe que Pékin, Shanghai, Shenzhen et d'autres villes de l'est de la Chine. L'Internet et plus de 80 vols internationaux ont contribué à intégrer rapidement Chengdu dans la chaîne de l'innovation mondiale. Les prédictions de Thomas Friedman deviennent réalité. »

Après plus de deux décennies en situation de rattrapage, Chengdu est désormais au coude à coude avec les principales puissances économiques du monde et un nombre croissant de nos produits technologiques et de nos services innovants investissent les marchés européen et américain. Le rapport du Martin Prosperity Institute publié récemment et intitulé Rise of the Global Startup City, indique que Chengdu a reçu un financement de capital-risque supérieur à toute autre ville chinoise, à l'exception de Pékin et de Shanghai, et le montant est équivalent à nombre de villes européennes et américaines.

Xiong explique que l'innovation est déjà l'une des « stratégies nationales de base » de la Chine. En juin dernier, la CDHT a reçu l'approbation du Conseil d'État pour être la première Zone de démonstration nationale pour l'innovation dans l'ouest de la Chine. En octobre dernier, Li Keqiang, le Premier ministre chinois et la Présidente sud-coréenne, Park Geun-hye, ont annoncé la mise en place du Parc d'innovation et d'entrepreneuriat Chine-Corée du Sud à Chengdu. La CDHT se consacre également à une collaboration plus étroite avec d'autres pays en matière de créativité.    

La Zone a proposé la construction d'un incubateur d'innovation d'une superficie de cinq millions de m² et la création de fonds d'innovation coordonnés d'une somme de 5 millions de RMB. Les objectifs pour 2020 comprennent une production économique totale de mille milliards de RMB, 10 000 sociétés de haute technologie, 10 000 talents d'innovation et de jeunes pousses, plus de 11 000 brevets d'invention et 1 000 normes internationales, nationales ou industrielles.

LA

SOURCE Chengdu High-tech Industrial Development Zone