Déclaration du Diesel Technology Forum suite aux décisions prises par le Centre international de recherche sur le cancer

13 Juin, 2012, 16:10 BST de Diesel Technology Forum

WASHINGTON, 13 juin 2012 /PRNewswire/ -- Allen Schaeffer, directeur exécutif du Diesel Technology Forum, a fait aujourd'hui la déclaration suivante suite aux décisions prises par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l'Organisation mondiale de la santé concernant la classification des gaz d'échappement des moteurs diesel :

(Logo : http://photos.prnewswire.com/prnh/20120201/MM46474LOGO)

« Nous approuvons et soutenons les débats scientifiques autour des émissions des moteurs diesel et du gazole. Le secteur les encourage également comme en témoigne le financement de l'Advanced Collaborative Emissions Study (ACES), une étude pointue sur les émissions, indépendante, multipartite et évaluée par des pairs, menée par le Health Effects Institute (HEI). Cette étude capitale, réalisée à l'initiative de l'Agence pour la protection de l'environnement des États-Unis, du California Air Resources Board, du secteur et de l'HEI met en avant de « rares effets biologiques en cas d'exposition aux gaz d'échappement diesel ».

« La pollution de l'air est un problème de santé crucial et l'industrie diesel prend les préoccupations sur la qualité de l'air très au sérieux. Les équipementiers et constructeurs de moteurs diesel, les raffineurs et fabricants d'instruments de contrôle des émissions ont investi des milliards de dollars dans la recherche pour mettre au point en permanence des technologies à même de réduire les émissions et de se conformer ainsi aux normes de plus en plus strictes et variées imposées dans tous les pays du monde en matière de salubrité de l'air.  

« Les moteurs diesel nouvelle technologie, qui utilisent un gazole à très faible teneur en soufre, des systèmes de contrôle des émissions et des moteurs à la pointe de la technologie, ont des taux d'émission d'oxydes d'azote, d'hydrocarbures et de particules proches de zéro. Aux États-Unis, l'Agence pour la protection de l'environnement indique que le gazole est responsable de l'émission de moins de 6 % de l'ensemble des particules présentes dans l'air.

« Aux États-Unis, les émissions des bus et poids lourds à moteur diesel ont diminué de 99 % pour ce qui est des oxydes d'azote, précurseurs de l'ozone, et de 98 % pour ce qui concerne les particules.

« Cette avancée a été rendue possible par le recours à un gazole à très faible teneur en soufre qui a permis de réduire les émissions de soufre de 97 %, les faisant tomber de 500 à 15 PM, et l'utilisation d'instruments de contrôle des émissions de pointe.

« Dans la mesure où plus de 90 % du commerce mondial est alimenté par les moteurs diesel, ces progrès sont corrélés à d'importants avantages en termes de santé publique et d'environnement à l'échelle mondial. »

Plusieurs programmes de recherche universitaires et études scientifiques récentes ont mis en évidence les avancées notables en matière de technologie diesel propre :


Contact :
Steve Hansen
shansen@dieselforum.org
+1-301-668-7230 (o)
+1-202-355-3664 (c)
(Complément d'information)

LA

SOURCE Diesel Technology Forum



Liens connexes

http://www.dieselforum.org