Premiers résultats de Recall : année se terminant le 30 juin 2014

26 Août , 2014, 04:44 BST de Recall Holdings Limited

-- Une croissance des recettes de +6,7 %, en avance sur les orientations

-- Une plate-forme établie pour la croissance

SYDNEY, 26 août 2014 /PRNewswire/ -- Recall Holdings Limited (ASX : REC), un des leaders internationaux de la gestion de l'information, a publié aujourd'hui l'ensemble complet des résultats sur sa première année. Sauf indication contraire, tous les éléments financiers de ce communiqué sont présentés en tant que pro forma, comme si la structure de personne morale de Recall en date du 18 décembre 2013 (date de la scission d'avec Brambles) avait existé pour les deux périodes couvertes par le rapport[1]. Le conseil d'administration de Recall estime que l'information financière pro forma représente la base la meilleure pour une estimation des performances de Recall en regard de ces résultats. Les éléments financiers sont présentés en dollars USD et les comparaisons par rapport à la période correspondante précédente sont présentées sur une base de devises constantes[i].

Logo : http://photos.prnewswire.com/prnh/20131210/NE30561LOGO

Points financiers marquants pro forma

FY14

FX effectif

FY14

FX constant

FY13

FX effectif

Change %
FX constant

Recettes

836,1 M$

861,0 M$

807,1 M$

+6,7 %

BAIIA sous-jacents

199,6 M$

208,5 M$

196,8 M$

+5,9 %

Profits sous-jacents

133,1 M$

140,5 M$

135,4 M$

+3,7 %

BPA sous-jacent (cents US par action)

22,4




Dividende (cents AUD par action)

8,0




(FY : année fiscale)

  • Scission d'avec Brambles menée à bonne fin ;
  • Forte croissance des recettes de +6,7 %, en avance sur les orientations ;
  • Croissance du profit sous-jacent de +3,7 %, conformément aux orientations ;
  • Sociétés de cartonnage en augmentation de +9,2 % : toutes les régions ont produit une nette croissance dans les cartonnages ;
  • Croissance des recettes de +9,1 % pour les Document Management Solutions (DMS, solutions de gestions de documents) ;
  • Acquisition de nouveaux clients procurant une forte dynamique pour FY15 et au-delà ;
  • Six acquisitions réalisées, ajoutant approximativement 44 millions de $ en croissance de recettes pour FY15 ;
  • Réduction de dette nette de 484 millions de $ au 30 juin 2014, en diminution par rapport à 502 millions de $ au 31 décembre 2013 (la dette nette des BAIIA était d'environ 2,4X au 30 juin 2014) ;
  • Établissement de l'organisation achevée en grande part, les frais généraux représentant un pourcentage des recettes devant se stabiliser en FY15 ;
  • Programme d'amélioration continue (IMPACT) déterminant l'efficacité des coûts ;
  • Début de la mise en œuvre d'un important programme d'optimisation des installations ;
  • Stratégie du numérique devant être lancée en FY15 en appui à la croissance future ;
  • Revue stratégique des Secure Destruction Services (SDS, sécurité des services de destruction) : application de l'amélioration du plan pour l'Amérique du Nord et perspective de vente de l'entreprise SDS en Allemagne ;
  • Détermination du premier dividende : 8,0 cents AUD par action.

En commentant les résultats, le président-directeur général Doug Pertz a déclaré : « Au cours de notre première année fiscale en tant que société publique, Recall a pu établir une plate-forme pour sa croissance et faire des progrès dans chacun de nos trois objectifs stratégiques : croissance durable des profits, excellence dans l'exploitation, et innovation pour l'avenir, celle-ci impliquant une stratégie du numérique réellement différenciée. Je voudrais remercier nos actionnaires, nos clients et nos employés pour votre soutien tout au long de ce qui aura été une première année gratifiante.

« Recall a créé une croissance de +6,7 % des recettes des ventes, devançant ainsi les orientations données lors de la mise à jour en milieu d'année d'exploitation. L'obtention de cette croissance accélérée provient de +3,0 % de croissance organique et de +3,7 % de croissance des acquisitions. Les recettes de stockage / rétention se sont accrues de +7,0 %, et les services et activités ont également augmenté de +7,1 %.

« La performance des recettes du groupe s'est trouvée étayée par une croissance de +9,1 % dans les DMS, où les volumes nets de cartonnages ont augmenté de +9,2 %. Toutes les régions ont généré une croissance au niveau des cartonnages. Les recettes des Data Protection Services (DPS, services de protection des données) étaient en hausse de +11,7 % grâce à la croissance organique et à l'impact de l'acquisition de Recall Singapore.

« Les recettes et gains d'ensemble ont subi l'impact négatif des SDS, ceux-ci enregistrant un déclin de -8,6 % de recettes en raison d'un réajustement de prix chez un client important et de la finalisation d'un gros contrat en Amérique du Nord pour l'année fiscale 2013. Suite à une revue stratégique complète, l'unité SDS pour l'Amérique du Nord a mis en application un plan d'amélioration d'entreprise, et celui-ci pourrait se traduire par une amélioration des marges et une croissance de recettes en FY15. En outre, l'entreprise allemande des SDS sera vendue.

« Recall a gagné un certain nombre de gros clients en FY14, parmi lesquels HSBC, QBE, une agence gouvernementale canadienne et BNP Paribas Personal Finance, ce qui conforte une forte dynamique de croissance organique en vue de FY15 et au-delà. Six acquisitions ont été effectuées depuis la scission et nos projets d'acquisitions prennent de l'ampleur. Ces accomplissements ont une grande signification et ils vont continuer à promouvoir une croissance durable des profits.

« Un élément clé va s'inscrire dans notre troisième objectif stratégique qui est l'innovation pour l'avenir. En effet, Recall est en cours d'élaboration de services uniques de numérique qui permettront aux clients d'assurer, de gérer et de diriger la totalité de leur contenu matériel et numérique, indépendamment de l'endroit où ils se trouvent. Deux produits sont en cours de développement, le Recall Customer Portal (portail du client Recall) et une Information Governance Solution (solution de gouvernance de l'information). Tous deux visent les clients actuels et potentiels de Recall avec un intérêt particulier pour le marché des PME. Des essais sont en cours, et le déploiement commercial est prévu en FY15. »

Résultats régionaux

Les régions où opère Recall ont marqué des progrès significatifs en FY14. Les Amériques ont enregistré une croissance de +4,1 % des recettes dues aux ventes, nettement déterminée par la fixation de prix et le volume accrus des DMS, et contrebalancée par des recettes réduites provenant des SDS. De plus, la totalité des lignes de services brésiliens ont réalisé une croissance à deux chiffres. L'Europe a obtenu une croissance de recettes de +8,0 %, résultant d'une reprise d'activité des DMS et soutenue par des gains de productivité provenant des ventes. Les recettes en Asie ont significativement augmenté et comprennent l'acquisition de Recall Singapore[2] grâce à une croissance organique positive en volume et en activités.

Les recettes ont diminué de -0,9 % en Australie / Nouvelle-Zélande. Dans un environnement de marché compétitif, Recall a généré une croissance positive dans les cartonnages et maintenu sa position de leader sur le marché. L'augmentation des recettes liées aux services et aux gains en volumes a été contrebalancée par une fixation stratégique des prix. Grâce à un effort concentré sur les ventes et la commercialisation, et grâce au renfort de programmes d'amélioration dans les opérations, une croissance des recettes et une amélioration des gains sont attendues pour FY15. En outre, Recall a signé une lettre d'intention avec l'une des principales banques en Australie pour la fourniture de services exclusifs de gestion des dossiers dans le cadre d'un accord à long terme, auquel s'est récemment ajouté une acquisition de proximité pour la gestion des accès aux dossiers.

Données financières

En 2014, l'effort concentré sur l'excellence dans les opérations a apporté une amélioration de la marge brute de 0,8 ppts. Recall vise des améliorations supplémentaires grâce à son programme d'optimisation des installations, à un taux d'utilisation accrue des rayonnages et bâtiments, à une poursuite du contrôle des coûts directs et à une plus grande attention au sourçage stratégique.

Les frais généraux ont augmenté en tant que pourcentage des recettes essentiellement sous l'influence de l'accumulation des capacités de vente et de commercialisation.

La génération de trésorerie s'est améliorée au cours de la seconde moitié de FY14. En conséquence, la dette nette au 30 juin 2014 était de 484 millions de $, en baisse par rapport à 502 millions de $ au 31 décembre 2013. Cette réduction comprend un décaissement de 47 millions de $ pour l'acquisition de CitiStorage. Au 30 juin 2014, le rapport de la dette nette sur les BAIIA était d'environ 2,4x, soit largement à l'intérieur de l'engagement de financement à moins de 3,5x de Recall.

Les dépenses totales en immobilisations au cours de l'année ont été de 72,8 millions de $, la majorité de ceci étant consacrée à la croissance de l'entreprise. Recall a en particulier investi dans la capacité de rayonnages, les coûts d'acquisition de clients et de nouvelles installations pour DMS aux États-Unis, au Canada, au Brésil, en Malaisie, en Inde et en Thaïlande.

Le conseil d'administration a déterminé qu'un dividende final de 8,0 cents AUD par action, lequel sera non exonéré et classé à 100 % comme mécanisme de revenu étranger, sera payé en dollars australiens le 23 octobre 2014 aux actionnaires figurant sur le registre de Recall au 1er octobre 2014.

Perspective et politique sur les dividendes

Recall a confiance que les mesures prises au cours de FY14 ont établi une plate-forme permettant d'amplifier une croissance durable du profit.

La dynamique d'une croissance organique se construit, déterminée par un gain récent de clients et appuyée par un réinvestissement en ventes et en capacités de marketing. De plus, les acquisitions réalisées pendant FY14 et à ce jour pendant FY15 apporteront une croissance supplémentaire de recettes de plus de +5 % pendant FY15.

Le réinvestissement en ventes, commercialisation et autres ressources est en grande partie réalisé. En raison de l'impact sur toute l'année des coûts ajoutés, les frais généraux en tant que pourcentage des recettes devraient se stabiliser à la fin de FY15. En outre, les coûts croissants d'exploitation et de capital associés au développement des produits numériques seront engagés.

En FY15, Recall s'attend à réaliser une croissance des recettes située dans une fourchette haute à un chiffre, avec une croissance des BAIIA inférieure à la croissance des recettes, exprimée en devises constantes et après ajustement prenant en compte la vente de l'entreprise de SDS en Allemagne.

On s'attend en FY15 à un taux d'imposition effective du groupe d'environ 37 %.

Le conseil d'administration a adopté une politique de dividende qui vise à long terme un taux de distribution de dividende de 55-70 % du profit net après impôt, et après prise en compte des besoins futurs de financement de l'entreprise. Cette politique restera soumise à examen de la part du conseil et elle pourra se modifier au fil du temps.

Le conseil d'administration a confirmé l'intention de Recall d'exonérer les dividendes à venir dans les limites réalisables, ce qui signifie probablement une exonération partielle à moyen terme. La partie non exonérée des dividendes de Recall payée aux personnes ne résidant pas en Australie est supposée considérée dans la limite du possible comme un mécanisme de revenu étranger et par conséquent non soumise à retenue à la source par les impôts australiens. Il existe cependant un risque qu'une partie ou la totalité de la composante non exonérée soit soumise à une retenue fiscale à la source en Australie.

Les perspectives de Recall se basent sur des hypothèses concernant les stratégies présentes et futures de l'entreprise et sur l'environnement dans lequel Recall va opérer dans l'avenir. Les résultats futurs de Recall sont soumis aux conditions de marché, à des circonstances imprévisibles et aux risques qui peuvent en résulter. Ce communiqué sur les résultats, la présentation des investisseurs, l'Annexe 4E et la conférence téléphonique / détails de webcast sont disponibles sur le Investor Relations website à Recall.com.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Relations avec les investisseurs

Demandes relatives aux médias aux USA

Bill Frith

MSLGROUP

Directeur principal des Relations avec les investisseurs

David Sprague ou Amanda Fountain

Bill.Frith@recall.com

Recall@mslgroup.com

+61-2-9582-0244

+1-781-684-0770

À propos de Recall
Recall occupe une position de leader international dans les solutions de gestion de l'information et offre à ses clients une gestion complète de leurs informations tant matérielles que numériques. Les solutions innovatrices de Recall donnent aux organisations le moyen de prendre de meilleures décisions pour leurs entreprises tout au long du cycle de vie de l'information, en assurant la conformité aux réglementations et en supprimant ce qui est inutile en termes de ressources, de temps et de dépenses. Recall est au service de plus de 80 000 comptes clients dans plus de 300 installations spécialisées réparties dans 24 pays sur 5 continents. Pour davantage de renseignements, veuillez visiter recall.com.

Sélection de données financières

État pro forma de revenu


FY14

FY14 

FY13 

% de changement

millions USD

 FX effectif

FX constant

FX effectif

FX constant






Recettes

836,1

861,0

807,1

6,7 %

Frais d'exploitation

703,0

720,5

671,6

7,3 %

Profits sous-jacents

133,1

140,5

135,4

3,7 %

% de marge à la hausse

15,9 %

16,3 %

16,8 %


Dépréciation et amortissement

66,5

68,0

61,4

10,8 %

BAIIA sous-jacents

199,6

208,5

196,8

5,9 %

% BAIIA sous-jacents

23,9 %

24,2 %

24,4 %


 

État pro forma de trésorerie


FY14

FY13

millions USD

FX effectif

FX effectif

Profits sous-jacents

133,1

135,4

Dépréciation et amortissement

66,5

61,4

BAIIA sous-jacents

199,6

196,8

Changement dans le fonds de roulement

(22,7)

25,5

Cessions d'immobilisations

6,8

10,9

Autres

(0,7)

(1,8)

Trésorerie d'exploitation

182,9

231,4

Dépenses en immobilisations

(72,8)

(78,4)

Trésorerie d'exploitation après CAPEX

110,1

153,0

















Bilan statutaire

Le bilan présenté ci-dessous est extrait de l'Annexe 4E, laquelle a été établie sur la base des exigences réglementaires aux termes des International Financial Reporting Standards (IFRS, normes internationales d'information financière) et des Australian Accounting Standards (AAS, normes comptables australiennes), de telle façon que les résultats d'entités acquises dans le cadre de la scission d'avec Brambles Limited (Brambles) ont été inclus uniquement à partir de leur date d'acquisition. En conséquence, la situation financière et la performance financière statutaires en date du 30 juin 2014 et pour l'année financière clôturant à cette même date comprennent un certain nombre d'entités matérielles non incluses parmi les résultats financiers de 2013.



FY14

FY13

millions USD

FX effectif

FX effectif

ACTIFS



Liquidités et équivalents

72,1

6,1


Transactions et autres créances

177,5

66


Inventaires / autres actifs

18,6

0,8


Total actifs actuels

268,2

72,9


Propriété, matériel et équipement

432,3

68,7


Survaleur

651,0

125,8


Actifs incorporels

107,6

38,0


Autres actifs

8,9

0,5


Total actifs non actuels

1 199,8

233,0


Total actifs

1 468,0

305,9

OBLIGATIONS


Obligations actuelles




Transactions et divers à payer

174,5

36,4


Impôts à payer

8,3

0,9


Provisions

26,3

4,3


Total obligations actuelles

209,1

41,6


Obligations non actuelles




Emprunts

552,2

0,0


Provisions

10,1

5,4


Passif d'impôt différé

75,2

8,0


Autres obligations

22,0

9,2


Total obligations non actuelles

659,5

22,6


Total obligations

868,6

64,2


Actifs nets

599,4

241,7

FONDS PROPRES


Fonds propres apportés

545,7

71,4


Réserves

(171,2)

(36,4)


Bénéfices non répartis

224,9

206,7


Total fonds propres

599,4

241,7

[1] En raison de la restructuration d'entreprise ayant abouti à la scission, les filiales de REC ne faisaient pas toutes partie de REC pour la totalité de la période de 12 mois s'achevant au 30 juin 2014. Ainsi, les résultats statutaires figurant dans le rapport de REC tel qu'il est présenté dans l'Annexe 4E seront différents des résultats consolidés pro forma du Groupe REC.

[2] Recall Singapore a été prise en compte en tant que co-entreprise jusqu'au 31 octobre 2013 (date d'acquisition) et par conséquent aucune recette n'a été signalée jusqu'à ce moment.

_____________________________

[i] Les résultats en devises constantes sont présentés en convertissant pour les périodes correspondantes actuelle et précédente les résultats en devises étrangères en USD au taux de change applicable pendant la période comparable de façon à montrer les performances relatives entre les deux périodes avant que ne se traduise l'impact de la conversion des fluctuations de devises.

 

LA

SOURCE Recall Holdings Limited



Liens connexes

http://www.recall.com