Niiki Pharma dévoile les résultats provisoires positifs des essais cliniques en cours sur le nouvel agent anticancéreux NKP-1339

Sep 21, 2011, 00:44 ET from Niiki Pharma Inc.

HOBOKEN, New Jersey et PHILADELPHIE, September 21, 2011 /PRNewswire/ --

Niiki Pharma Inc., a annoncé les résultats provisoires de la phase I en cours des essais cliniques de son produit phare, le NKP-1339. Le NK-1339 est une petite molécule innovante ciblant la transferrine qui régule négativement le GRP78, un régulateur clé dans le repliement des protéines et un facteur de survie des tumeurs.

Données provisoires étude de phase I du NKP-1339

L'étude de phase I est menée sur des patients souffrant de tumeurs solides métastatiques résistant aux thérapies classiques. Avant leur inscription aux essais cliniques, les patients ont tous suivi plusieurs traitements thérapeutiques classiques et ont connu une progression de leur maladie lors de leur dernier traitement. Sur les 24 patients participant, 6 (soit 25 %) présentaient une activité antitumorale, se manifestant par la stabilité de la maladie et/ou une régression tumorale durant une période de 12 semaines au moins.

Parmi les six patients répondant positivement au traitement, un des patients atteint d'une tumeur carcinoïde, un type de tumeur neuroendocrinienne non pancréatique (non TNEP), enregistre une régression de sa tumeur et est sous traitement NKP-1339 depuis plus de 70 semaines. Chez les cinq autres patients on observe une stabilisation de la maladie sur une période allant jusqu'à 24 semaines avec le traitement NKP-1339. Ces derniers souffrent des tumeurs suivantes : un gastrinome non TNEP, un cancer colorectal, deux cancers pulmonaires non à petites cellules et un cancer de primitif inconnu.

Jusqu'à présent le traitement NKP-1339 a été bien toléré, avec des effets secondaires modérés maîtrisables. Les effets secondaires les plus répandus imputables au médicament sont une fièvre légère 1-2 et de légers symptômes grippaux, évitables avec une médication classique. La dose maximum tolérée n'a pas encore été atteinte, et l'intensification des doses NKP-1339 se poursuit.

L'étude est conduite par le Dr Daniel Von Hoff, du centre d'essais cliniques anticancéreux Virginia G. Piper de l'hôpital Scottsdale Healthcare en partenariat avec l'institut Translational Genomics (TGen), et le docteur Howard Burris, directeur du développement médicament à l'institut de recherche Sarah Cannon (SCRI).

« Nous avons besoin de nouveaux traitements pour les patients atteints de cancers non TNEP. L'activité antitumorale du NKP-1339 observée chez ces deux patients non TNEP est importante. Associée à un profil caractérisé par des effets secondaires légers, elle fait du NKP-1339 un nouveau traitement potentiellement très prometteur pour cette maladie », a déclaré le docteur Daniel Von Hoff.

« Il est gratifiant de constater qu'une personne dont la tumeur a résisté à d'autres traitements réagit positivement à cette thérapie de recherche prometteuse. Le patient prend du NKP-1339 depuis plus d'un an, et les bienfaits se font encore sentir » a ajouté le Dr. Howard Burris.

« Nous sommes ravis de ces résultats provisoires mettant en évidence l'activité antitumorale sans équivalent du NKP-1339 chez les patients souffrant de cancers avancés réfractaires aux traitements standards », a affirmé le Dr. Angela Ogden, directeur médical chez Niiki Pharma Inc.

« Les résultats préliminaires de cet essai clinique en cours démontrent l'activité antitumorale et le profil d'innocuité du NKP-1339, et viennent confirmer nos études précliniques selon lesquelles le médicament cible les tumeurs et est actif contre différentes sortes de tumeurs. Nous sommes ravis de voir des années de recherche en collaboration avec l'équipe de Niiki Pharma porter leurs fruits  », a déclaré le professeur Keppler de l'université de Vienne, l'inventeur du NKP-1339.

À propos du NKP-1339

Le NKP-1339 est un composé anticancéreux novateur à base de ruthénium ciblant la transferrine. Le récepteur de la transferrine est très excédentaire dans de nombreux types de tumeurs. Les cibles intracellulaires du NKP-1339 incluent la régulation négative du GRP78, un régulateur important dans le repliement des protéines et un facteur de survie des tumeurs. Le GRP78 est à l'origine de la résistance dans de nombreux types de tumeurs. Lors d'études précliniques, le NKP-1339 a manifesté une activité contre plusieurs types de tumeurs, y compris celles qui résistent à d'autres agents anticancéreux comme les agents contenant du platine, les anthracyclines et les antitubulines.

Le NKP-1339 a été inventé par le professeur Bernard K. Keppler, le doyen actuel de la faculté de chimie de l'université de Vienne, en Autriche, et le directeur de la plateforme de recherche « Translational Cancer Therapy Research », une collaboration multidisciplinaire entre l'université de Vienne et l'université médicale de Vienne. Le professeur Keppler est membre du conseil de surveillance viennois pour la recherche interdisciplinaire et innovante contre le cancer, le président actuel de l'association autrichienne des professeurs universitaires, et l'un des membres fondateurs de la société centre-européenne de recherche sur les médicaments anticancéreux. Il fait partie du conseil de rédaction de différentes publications scientifiques notamment : Anticancer Research, Chemical Monthly, Bioinorganic Chemistry and Applications, Journal of Inorganic Biochemistry (2005-2009) et Current Chemical Biology.

À propos des principaux chercheurs de l'essai clinique de phase I du NKP-1339

Le Dr. Daniel Von Hoff, M.D., F.A.C.P., est physicien en chef et professeur distingué au centre d'essais cliniques anticancéreux de Virginia G. Piper de l'hôpital Scottsdale Healthcare en partenariat avec l'institut TGen de Phoenix en Arizona, et conseiller scientifique en chef auprès de l'US Oncology. Il a été nommé et a travaillé six ans au sein du comité consultatif national sur le cancer du président Bush, et a officié en tant que président de l'AACR, l'association américaine de recherche contre le cancer, en tant qu'ancien membre de l'ASCO, la société américaine d'oncologie clinique, et a remporté en 2010 le prix commémoratif David A. Karnofsky remis par l'ASCO au titre de ses découvertes dans le domaine de la recherche contre le cancer.

Le Dr. Howard Burris, M.D., F.A.C.P., est le responsable du développement médicament de la SCRI, une organisation internationale de recherche clinique de Nashville, Tennessee, aux États-Unis spécialisée dans l'avancée de thérapies et l'accélération du développement de médicaments dans des domaines tels que l'oncologie, la cardiologie et la gastro-entérologie. Il est également membre de la Tennesse Oncology, des comités d'éthique, de pratique clinique et des programmes de l'ASCO, membre du conseil du Gilda's club, ancien président et administrateur de la Southern Association of Oncology et rédacteur en chef de l'Oncology Report.

À propos de Niiki Pharma Inc.

Niiki Pharma Inc. est une entreprise de développement de traitements ontologiques spécialisée dans le développement de traitements novateurs ciblés contre le cancer.

  
   Liens
       
        Niiki Pharma Inc.                  http://www.niikipharma.com
        Dr. Daniel Von Hoff, TGen          http://www.tgen.org
        Dr. Howard Burris, SCRI            http://www.sarahcannonresearch.com
        Professeur Bernard K. Keppler,
         Université de Vienne              http://anorg-chemie.univie.ac.at


SOURCE Niiki Pharma Inc.