« L'intégrité territoriale de l'Azerbaïdjan vaut autant que celle de l'Ukraine »

BRUXELLES, March 20, 2014 /PRNewswire/ --

L'Azerbaïdjan a annoncé mercredi dernier apporter son soutien en faveur de l'intégrité territoriale de l'Ukraine. Mais le pays a également exigé que les mêmes principes du droit international s'appliquent à ses territoires annexés du Haut-Karabakh et des régions environnantes dont l'occupation par l'Arménie dure depuis plus de 20 ans.

Dans une lettre ouverte adressée à l'ensemble des institutions européennes, Elkhan Suleymanov, membre de la délégation azerbaïdjanaise auprès de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, a déclaré que dans l'éventualité où l'intégrité territoriale de l'Ukraine serait invoquée pour servir de base juridique en faveur de la riposte internationale à l'encontre de la Russie, alors cela devrait également s'appliquer à l'Arménie qui, depuis plus de vingt ans, ignore les résolutions adoptées par les Nations unies, le Parlement européen, l'OSCE et l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe.

« Une loi est une loi. Elle ne devrait jamais faire l'objet d'interprétations différentes selon les pays », a-t-il écrit suite à l'annexion officielle de la Crimée par la Russie.

« Près d'un cinquième du territoire de l'Azerbaïdjan est occupé depuis 24 ans maintenant par des soldats arméniens. Alors, où sont les sanctions à l'encontre de l'Arménie ? »

Alors que les caméras de télévision du monde entier sont braquées sur la Crimée, Elkhan Suleymanov a souligné le fait que les victimes de l'occupation arménienne continuent de souffrir loin des yeux des médias internationaux.

« Plus de 400 000 personnes font face à une catastrophe humanitaire en raison de l'occupation arménienne du réservoir d'eau de Sarsang », a-t-il ajouté.

« On dénombre que 410 000 citoyens de la République autonome du Nakhitchevan sont victimes d'un blocus, mais également de menaces de la part de l'Arménie. Je réclame que les institutions européennes témoignent, par l'intermédiaire de déclarations et d'actions de soutien en faveur de l'Azerbaïdjan et de son intégrité territoriale, du même soutien que celui exprimé aujourd'hui en faveur de l'Ukraine ».

Elkhan Suleymanov, défenseur de longue date du million de victimes issues de l'occupation de son pays par l'Arménie, a déclaré que le Haut-Karabakh ne pouvait pas être considéré comme un conflit gelé, soulignant que « des coups de feu sont tirés tous les jours par des tireurs d'élite arméniens ». Il a ajouté que la réponse de l'Europe à sa lettre serait l'occasion de prouver qu'il n'existe pas de politique de deux poids deux mesures, d'hypocrisie ou bien encore de discrimination.

« Donnez à l'Azerbaïdjan le même degré de soutien que celui exprimé en faveur de l'Ukraine. Respectons le principe de l'intégrité territoriale partout dans le monde. Montrez que vous respectez véritablement les valeurs sur lesquelles repose l'Union européenne », a-t-il déclaré en guise de conclusion.

Sa lettre a été adressée à Jose Manuel Barroso, Martin Schulz, Anne Brasseur et Catherine Ashton, parmi d'autres.

REMARQUE : Les quatre résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies relatives à l'occupation du Haut-Karabakh par l'Arménie sont les suivantes : CS 822, 853, 874 et 887/1993.

 

SOURCE Azerbaijan Monitor



More by this Source


Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.