Artprice T2 2013, C.A. en hausse. Perspectives 2013

PARIS, August 13, 2013 /PRNewswire/ --

         CA en Keuros           2T13          2T12      Variation en %
           Internet              788            758            +4
    Opérations de courtage
    au enchères par la
    Place de Marché
    Normalisée                    42             35           +20
    Indices et autres
    prestations                   41             52           -21
     Total 2eme Trimestre        871            845            +3


         CA en Keuros      1er Semestre 2013 1er Semestre 2012 Variation en %
           Internet              2209              2167              +2
    Opérations de courtage
    au enchères par la
    Place de Marché
    Normalisée                     53                35             +51
    Indices et autres
    prestations                   168               104             +62
      Total 1er semestre         2430              2306              +5


Les chiffres du 2 t 2013 en progression confirment le pari industriel d'injecter 250 millions de données alphanumériques gratuites, de manière contractuelle à Google Inc.

Le véritable succès économique réside dans le fait qu'Artprice n'a pas perdu de chiffre d'affaires et en a même gagné, ce que la presse écrite, hélas, ne peut revendiquer sauf en de rares cas. Fort de ce succès industriel, validé par les chiffres, Artprice va injecter 540 millions de nouvelles données alpha numériques dans les mêmes conditions en 2013/2014.

En effet, à contrario de la presse écrite dans le monde, qui est confrontée à une crise sans précèdent car elle ne trouve pas encore de modèle rentable avec l'Internet, Artprice, depuis début janvier 2013, a accéléré l'injection de 80% de ses données en mode gratuit dans Internet avec 250 millions de data en mode freeware (licence informatique propriétaire distribuée gratuitement sans toutefois conférer à l'utilisateur certaines libertés d'usage) par ses accords avec Google (2003) puis Baidu (Chine), en déterminant avec précision la bonne césure dans la valeur ajoutée de ses data, en ne gardant en mode payant que les 20% de la data où la valeur ajoutée déterminante réside, cautionnant ainsi la véracité des 80% de part gratuite.

Selon thierry Ehrmann, Président et fondateur d'Artprice, cela démontre la capacité exceptionnelle d'Artprice à générer de nouveaux clients qualifiés et de viser à terme (horizon 2014/2015) plus de 10 millions de clients avec leurs modes comportementaux dans le respect des textes en vigueur sans la moindre perte de C.A. avec un résultat positif et un accroissement des fonds propres (c.f. 2012).

Ces masses de données gratuites en mode freeware très importantes pour le Marché de l'Art vont modifier radicalement la structure de la connaissance de ce marché historique et donc faire migrer les transactions physiques vers l'Internet de par la normalisation des œuvres permettant ainsi la dématérialisation comme la corbeille et les carnets d'ordres face aux bourses électroniques (ECN).

Les chiffres d'Artprice qui ont été clôturés en 2012 valident en tous points cette stratégie et ont permis d'acquérir durant cet exercice 700 000 nouveaux clients avec leurs modes comportementaux dans le respect des textes en vigueur.

Les informations personnelles constituent un bien très précieux pour les principaux acteurs d'Internet (exemple : Amazon, Apple, Facebook, Google et Microsoft). Ces géants peuvent ainsi mieux anticiper les demandes des internautes et leur proposer des réponses payantes très ciblées. «Les données personnelles sont devenues une nouvelle matière première», selon J. Colin, expert chez Roland Berger Strategy Consultant. Selon ce célèbre institut d'études qui vient de publier une analyse sur «la gestion et l'exploitation des données des utilisateurs», le secteur est en croissance exponentielle, car la production et la quantité de données générées sur Internet sont en pleine expansion.

Une tendance qu'Artprice a acquise en pionnier, à travers le Big Data et l'analyse de milliards de logs de comportements de ses clients dans le respect des législations nationales, européennes et américaines. Pour la France, l'institut d'études Roland Berger estime le simple marché français sur les données personnelles comme un marché de 100 milliards de dollars (cf. Le Figaro). Pour rappel, Artprice opère sur 72 pays et, au regard des critères de cette étude, ne peut que constater que la valorisation des données comportementales relatives au marché de l'art positionne les données d'Artprice en haut de l'échelle de Roland Berger Strategy Consultant.

Concernant sa Place de Marché Normalisée aux Enchères, Artprice ne peut que constater

la volonté très clairement affichée et sans ambiguïté du Conseil des Ventes Volontaires (instance de régulation française du marché de l'art) de modifier à nouveau la loi du 20 juillet 2011 (2011-850) et notamment l'article 5, sous lequel Artprice a bâti son cahier des charges et sa Place de Marché Normalisée aux Enchères en tant que "infrastructure permettant la réalisation d'opérations de courtage aux enchères réalisées à distance par voie électronique (article 5 de la loi n° 2011-850 du 20 juillet 2011)", menant Artprice à redévelopper intégralement cette activité en Asie, plus particulièrement à Hong Kong avec de nouvelles plates-formes bancaires.

En effet, Artprice rappelle que la France s'est vue sérieusement remise à l'ordre par la vraie fausse réforme du 10 juillet 2000. De surcroît, la France a produit, pour sa deuxième réforme de 2011, une nouvelle loi suite à la directive européenne sur les services, avec deux années de retard, tout cela pour préserver les intérêts des acteurs français, ce qui n'a pas empêché le déclin de la France, reléguée désormais avec 4% de parts de marché fine art.

Artprice a pris connaissance d'une troisième "réforme" prévue pour la rentrée 2013 et visant principalement les acteurs de l'Internet. Cette démarche se passe de tout commentaire.

Cette focalisation du Conseil des Ventes, avec des déclarations publiques récurrentes telles que: "les géants du net Artprice et Ebay ont créé une confusion vis-à-vis des consommateurs", vient corroborer la décision d'Artprice d'annoncer en Assemblée Générale d'installer intégralement sa Place de Marché Normalisée à prix fixe et aux enchères en Asie où se réalise plus de 50% du marché de l'art mondial, avec une prévision pour 2015 de 70% (Cf. Evénements futurs en 2013/2014 : Déplacement du cœur industriel de Artprice à Hong Kong http://www.actusnews.com/communique.php?ID=ACTUS-0-32651).

Cette démarche relève de l'acte de gestion salutaire et bénéfique pour Artprice et ses actionnaires français et étrangers au regard de l'état des lieux en France.

Artprice rappelle que sa Place de Marché Normalisée à prix fixe (pour laquelle elle ne perçoit aucune commission) croît de manière conséquente d'année en année, notamment pour le premier semestre 2013.

Artprice opérera cette transformation avec un nouveau développement informatique de l'intégralité de la Place de Marché Normalisée à prix fixe et aux enchères, avec une extrême simplicité pour les clients, Artprice n'ayant pas à subir les contraintes malheureuses et invraisemblables imposées par la France.

Artprice note, par ailleurs, que les plus grandes Maisons de Ventes en 2013, qui se targuaient de plusieurs siècles d'existence, ne jurent plus désormais que par l'Internet où selon leurs propres propos, le middle market, qui représente 81% du marché de l'art mondial, est en train de muter sur Internet.

De même, la vente d'œuvres d'art sur Amazon est une formidable opportunité pour les banques de données normalisées ISO Artprice d'artistes et d'œuvres fine art, auxquelles les clients d'Amazon Art pourront être reliés. Artprice produira pour les clients d'Amazon Art une application spécifique avec les API (interfaces d'applications informatiques)  d'Amazon leur facilitant leurs achats en leur donnant en simultané les outils d'estimation et d'aide à la décision d'achat en ligne. Enfin, Amazon Art est bien la preuve que la migration définitive du marché de l'art sur Internet est en train de se réaliser aux dépens de l'ancienne économie. Pour mémoire, la stratégie d'Amazon est uniquement d'arriver sur des marchés mûrs pour la dématérialisation.

Ces nouveaux développements d'Artprice comportent des fonctions et des contenus interactifs sur web, smartphones et tablettes, y compris sur iPhone, iPad et sous Android. Artprice peut désormais créer ses contenus web dans un format hybride, qui s'adapte au navigateur que le client utilise. Les contenus animés en Flash® sont lisibles sur les navigateurs web qui supportent le Flash et sont automatiquement adaptés en HTML5 sur les navigateurs qui ne supportent pas Flash.

Bien évidemment, le kiosque 4G à terme est un formidable relais de croissance pour Artprice avec le kiosque payant.

Artprice résout le problème de beaucoup d'éditeurs, à savoir comment gérer désormais plus de 7 000 modèles diffèrents de smartphones et tablettes, dans le cadre de son développement, quelque soit le modèle ou l'OS utilisé, le client Artprice n'aura plus besoin de télécharger une application.

Pour information, un long entretien à paraître prochainement donnera un éclairage sur les nouvelles stratégies d'Artprice et sera communiqué avant l'ouverture des marchés.

http://www.artprice.com (c)1987-2013 thierry Ehrmann

A propos d'Artprice :

Artprice, avec plus de 13 ans de communication réglementée sur l'Eurolist, se fait un point d'honneur à produire toute l'information nécessaire aux professionnels des Marchés financiers, mais aussi aux néophytes du Marché de l'Art. Toutes les questions des 18 000 actionnaires d'Artprice trouvent systématiquement leurs réponses dans l'information réglementée d'Artprice qu'elle diffuse en ligne sur Internet sur son propre site, http://www.artprice.com, et sur celui de son diffuseur, homologué par l'AMF, ActusNews (http://www.actusnews.com).

Artprice est le leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l'Art avec plus de 27 millions d'indices et résultats de ventes couvrant plus de 500 000 Artistes. Artprice Images(R) permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l'Art au monde, bibliothèque constituée de 108 millions d'images ou gravures d'oeuvres d'Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens. Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 4 500 Maisons de ventes et publie en continu les tendances du Marché de l'Art pour les principales agences et 6 300 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 2 072 000 membres (members log in), les annonces déposées par ses membres, qui constituent, désormais, la première Place de Marche Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des œuvres d'Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l'article L 321.3 du code du commerce).

A propos de la volatilité du cours de bourse Artprice et des forts volumes quotidiens :

La volatilité du cours étant indépendante d'Artprice, la société renvoie le lecteur à l'ensemble des documents de références ainsi qu'en page 29 du rapport financier annuel 2012 publié le 30 avril 2013 en facteurs Risques de Marché 2.4.1 Risques actions et suivants :

«Artprice étant considérée, depuis son introduction, comme une valeur très spéculative, par son caractère innovant, et par ailleurs liquide, elle est susceptible de variations de cours (intraday) très importantes au sein d'une même journée ou sur des périodes plus longues. Le trading haute fréquence et algorithmiques, qui touchent principalement des sociétés à caractère hautement spéculatif avec une forte liquidité (cf article « Les Echos » du 19 avril 2013 « les marchés ont leur destin lié avec le trading haute fréquence »), sont susceptibles d'amplifier, de manière impressionnante, les variations à la hausse et/ou à la baisse d'Artprice. A ce titre, la société met en garde les investisseurs qui doivent considérer Artprice comme une valeur hautement spéculative et très sensible au trading haute fréquence, au trading algorithmiques et/ou aux opérateurs recherchant des plus-values sur des délais assez courts dans des volumes importants. Les 13 années de cotation d'Artprice sur le marché réglementé Eurolist by Euronext démontrent qu'Artprice a été, à plusieurs reprises, considérée comme la société ayant eu des performances boursières les plus importantes à la hausse suivies de corrections baissières toutes aussi impressionnantes». Le passage au SRD Long only, le recours par certains opérateurs au C.F.D. ainsi qu'aux internalisateurs systématique arbitraires (I.S./ECN) ne peuvent qu'accentuer les risques décrits au présent paragraphe. De même, Artprice souligne le très grave problème que constitue le principal forum français Boursorama Banque sur Artprice, objet quotidien de fausses informations et de violations répétées du Code Monétaire et Financier qui sont traitées en détail avec les procédures judiciaires en cours en page 64 et suivantes du Rapport financier annuel 2012 publié le publié le 30 avril 2013 en ligne sur le diffuseur homologué par l'AMF, http://www.actusnews.com.

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris au compartiment B, SRD long only et: Euroclear : 7478 - Bloomberg : PRC - Reuters : ARTF

Sommaire des communiqués d'Artprice : http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm

Découvrir l'alchimie et l'univers d'Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d'art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos. http://goo.gl/zJssd

Suivre en temps réel toute l'actualité du Marche de l'art avec Artprice sur Twitter: http://twitter.com/artpricedotcom

Contact : Josette Mey : e-mail : ir@artprice.com


SOURCE Artprice.com




Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.