Avènement d'une nouvelle ère dans la maladie d'Alzheimer

MONTE CARLO, Monaco, October 30, 2012 /PRNewswire/ --

L'heure est venue pour tau avec le lancement d'essais cliniques de phase 3 d'un inhibiteur d'agrégation de tau (TAI) afin d'interrompre la progression de la maladie d'Alzheimer

TauRx Therapeutics Ltd a annoncé aujourd'hui le lancement de deux essais cliniques mondiaux de phase 3 concernant la maladie d'Alzheimer en stade léger à modéré. Selon le professeur Claude Wischik, P-DG de TauRx et professeur dans le service Age Psychiatry de l'université d'Aberdeen, ces études décisives sont susceptibles d'aboutir dans les 5 à 7 prochaines années aux premières données irréfutables concernant le traitement de modification et de prévention de la maladie d'Alzheimer grâce à une approche basée sur la protéine tau. Le professeur Wischik s'est exprimé ainsi au cours d'une conférence de presse, aujourd'hui, à l'occasion de la 5e conférence sur les essais cliniques de la maladie d'Alzheimer (Clinical Trials Conference on Alzheimer's Disease - CTAD) se déroulant à Monte-Carlo, Monaco.  

Ces études sont l'aboutissement de trente ans de recherche par le professeur Wischik et ses collègues. Les étapes principales de ces trois décennies ont été la découverte initiale de la protéine tau en tant qu'élément principal de l'enchevêtrement pathologique de la maladie d'Alzheimer [« enchevêtrements de la protéine tau »], le développement du premier inhibiteur d'agrégation de tau (TAI) et les résultats des essais cliniques de phase 2, concernant plus de 300 patients. Ces essais ont montré une réduction de 90 % du taux de progression de la maladie sur une période de deux ans.[1]

« Ces études de phase 3 nous rapprochent de la découverte d'un traitement efficace capable de réellement arrêter la progression de la maladie », déclare le professeur Wischik. « Nous mettons à contribution plus de trente années de recherche. Les résultats encourageants de notre précédent essai clinique de phase 2 sur la maladie d'Alzheimer confirment notre approche qui cible les agrégations anormales de la protéine tau dans le cerveau. »

Les études, pour lesquelles le recrutement a commencé aux États-Unis, ont pour objectif la confirmation des effets de modification de la maladie, remarqués pendant les essais de phase 2 (sur une période de 18 mois), chez les patients souffrant d'une forme légère à modérée de la maladie. La première étude durera 12 mois et concernera 833 personnes souffrant d'une forme légère à modérée de la maladie d'Alzheimer.[2] La seconde étude durera 18 mois et concernera 500 personnes souffrant d'une forme légère de la maladie d'Alzheimer.[3]

Le médicament de l'étude, LMTX™, est un TAI de la deuxième génération qui cible les enchevêtrements de la protéine tau et leurs précurseurs et les dissout afin de stopper leur effet nocif sur la mémoire.[4]-[6] LMTX™ agit également lors de l'apparition initiale des agrégats de tau (appelés oligomères) qui sont les précurseurs d'enchevêtrements complètement formés, dont la toxicité est supposée être particulièrement élevée.[7]

« Les cliniciens qui s'intéressent à la maladie d'Alzheimer attendent depuis longtemps un agent prometteur capable de modifier la maladie », déclare le professeur Serge Gauthier du centre McGill d'études sur le vieillissement, Québec, Canada. « Les données scientifiques de base de cet agent, en particulier pour les taupathies, ont l'air prometteuses et l'intérêt des investigateurs et des familles est élevé. » Le professeur Gauthier est un chercheur clinique et un conseiller scientifique de TauRx.

Les enchevêtrements cérébraux ont été signalés pour la première fois par le Dr Alois Alzheimer en 1907.[8] Cette découverte a inauguré un siècle de recherches pour comprendre la pathologie aboutissant à leur formation et leur rôle dans la démence et, en fin de compte, trouver des moyens pour arrêter leur développement dans le cerveau.

Le professeur Lon Schneider, MD, de la Keck School of Medicine de l'université de Californie du Sud, et conseiller scientifique de TauRx, estime de son côté :  « Le ciblage réussi de tau est susceptible d'être une approche importante dans le ralentissement et, idéalement, dans l'arrêt de la neuro-dégénérescence caractéristique de la maladie d'Alzheimer ou de la démence frontotemporale. Les cliniciens ont besoin de ces études de phase 3 pour produire des preuves indiscutables qu'une telle approche peut aboutir à de meilleurs résultats pour les patients. »

Les pays dans lesquels les essais de phase 3 seront effectués sont : l'Allemagne, l'Australie, la Belgique, le Canada, l'Espagne, les États-Unis, la Finlande, la France, l'Italie, la Malaisie, les Pays-Bas, le Royaume-Uni, la Russie, Singapour et Taïwan. Les patients et les prestataires de soins sont invités à s'inscrire aux comptes rendus périodiques de l'étude en consultant http://www.AlzheimersStudies.com, au fur et à mesure que les essais cliniques seront lancés dans les pays sélectionnés.

À propos de la maladie d'Alzheimer et des enchevêtrements de la protéine tau :

La maladie d'Alzheimer est un des plus importants défis de santé mondial et le type le plus courant de démence. D'après l'Organisation mondiale de la santé, basée à Genève, les cas de démence à l'échelle mondiale devraient doubler au cours des 20 prochaines années pour atteindre environ 65,7 millions de personnes [soit plus que la population totale de la France qui est actuellement de 63 millions].[9] Au stade très précoce et asymptomatique de la maladie d'Alzheimer, les agrégats de tau précurseurs de l'enchevêtrement (les oligomères) et les enchevêtrements de la protéine tau sont déjà présents dans les mêmes zones cérébrales atteintes de dégénérescence neuronale et là où les pertes de cellules neuronales finissent par se manifester.[10],[11] Ces changements apparaissent 20 à 30 ans avant que la maladie ne devienne cliniquement évidente. Progressivement, les enchevêtrements de la protéine tau se propagent du cortex entorhinal (où se situent les fonctions d'apprentissage, de mémorisation, de réflexion et de planification) à l'hippocampe et au néocortex (affectant la capacité à communiquer, à reconnaître la famille et les êtres chers et à vivre de façon autonome), résultant dans un dysfonctionnement neuronal et l'aggravation des symptômes cliniques.[11] On attribue désormais cette propagation à un processus similaire à une infection à prions selon laquelle les oligomères agissent comme des « particules infectieuses » capables de propager l'agrégation anormale des protéines tau, d'un neurone à l'autre.[12] Ces oligomères recrutent des protéines tau normales pour produire encore plus d'oligomères infectieux qui transmettent la destruction neuronale à l'ensemble du cerveau.  

À propos de TauRx Therapeutics :

TauRx Therapeutics Ltd a été fondée à Singapour en 2002. Sa raison d'être est le développement de nouveaux traitements et diagnostics pour diverses maladies neuro-dégénérescentes sur la base d'une approche inédite ciblant les agrégats anormaux de fibres de la protéine tau, agrégats qui se forment à l'intérieur des cellules cérébrales et qui sont à l'origine des enchevêtrements. L'équipe de TauRx a également découvert que LMTX™ est susceptible d'être bénéfique pour plusieurs autres maladies neuro-dégénérescentes présentant une pathologie tau ainsi que d'autres troubles d'agrégation protéinique, y compris la maladie de Parkinson et d'Huntington, la démence frontotemporale (maladie de Pick), la paralysie supranucléaire progressive et la dégénérescence cortico-basale. Le siège de TauRx est à Singapour et ses principaux sites de recherche sont situés à Aberdeen, en Écosse.

Bibliographie :

  1. Wischik CM, Bentham P, Wischik DJ, Seng KM. Tau aggregation inhibitor (TAI) therapy with rember[TM] arrests disease progression in mild and moderate Alzheimer's disease over 50 weeks (Le traitement à base d'inhibiteur d'agrégation de tau avec rember[TM] arrête la progression de la maladie dans les cas légers à modérés de la maladie d'Alzheimer sur une période de 50 semaines). Alzheimer's and Dementia 2008;4:T167. Extrait disponible sur : http://www.alzheimersanddementia.com/article/S1552-5260(08)00598-0/fulltext. Consulté en octobre 2012.
  2. ClinicalTrials.gov. Safety and efficacy study evaluating TRx0237 in subjects with mild to moderate Alzheimer's disease (Étude d'efficacité et d'innocuité en évaluant TRx0237 chez des sujets présentant une maladie d'Alzheimer légère à modérée). Disponible sur : http://www.clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT01689246. Consulté en octobre 2012.
  3. ClinicalTrials.gov. Safety and efficacy study evaluating TRx0237 in subjects with mild Alzheimer's disease (Étude d'efficacité et d'innocuité en évaluant TRx0237 chez des sujets présentant une maladie d'Alzheimer légère). Disponible sur : http://www.clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT01689233. Consulté en octobre 2012.
  4. Wischik CM, Edwards PC, Lai RYK, Roth M, Harrington CR. Selective inhibition of Alzheimer disease-like tau aggregation by phenothiazines (Inhibition sélective avec des phénothiazines de l'agrégation des protéines tau dans la maladie d'Alzheimer). Proc Natl Acad Sci USA 1996;93:11213-11218. Article complet disponible sur : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC38310/. Consulté en octobre 2012.
  5. Wischik CM, Lai RYK, Harrington CR. Modelling prion-like processing of tau protein in Alzheimer's disease for pharmaceutical development (Modélisation du comportement similaire à l'infection aux prions de la protéine tau dans la maladie d'Alzheimer, dans le cadre d'un développement pharmaceutique). Dans : Brain Microtubule Associated Proteins:Modifications in Disease, eds. Avila J, Brandt R, Kosik KS. (1997) pp. 185-241. Amsterdam: Harwood Academic Publishers.
  6. Wischik CM, Wischik DJ, Storey JMD, Harrington CR. Rationale for tau-aggregation inhibitor therapy in Alzheimer's disease and other tauopathies (Raisonnement en faveur d'une thérapie à base d'inhibiteur de l'agrégation des protéines tau dans la maladie d'Alzheimer et les autres tauopathies). Dans : Emerging Drugs and Targets for Alzheimer's Disease.Volume 1:Beta-Amyloid, Tau Protein and Glucose Metabolism, ed. Martinez A. (2010) pp. 210-232. Cambridge: RSC Publishing.
  7. Taniguchi S, Suzuki N, Masuda M, Hisanaga S, Iwatsubo T, Goedert M, et al. Inhibition of heparin-induced tau filament formation by phenothiazines, polyphenols, and porphyrins (Inhibition de la formation de filaments de tau induite par l'héparine avec des phénothiazines, des polyphénols et des porphyrines). J Biol Chem 2005;280:7614-7623. Article complet disponible sur : http://www.jbc.org/content/280/9/7614.long. Consulté en octobre 2012.
  8. Alzheimer A. On a peculiar disease of the cerebral cortex (À propos d'une maladie étrange du cortex cérébral). Allgemeine Zeitschrift für Psychiatrie und Psychisch-Geritlich Medicin 1907;64:146-148.
  9. Communiqué de l'Organisation mondiale de la santé. Les cas de démence devraient tripler d'ici 2050 mais demeurent en grande partie négligés. Disponible sur : http://www.who.int/mediacentre/news/releases/2012/dementia_20120411/en/index.html. Consulté en octobre 2012.
  10. Mukaetova-Ladinska EB, Garcia-Sierra F, Hurt J, Gertz HJ, Xuereb JH, Hills R, et al. Staging of cytoskeletal changes in human isocortex reveals biphasic synaptic protein response during progression of Alzheimer's disease (La séquence des évolutions du cytosquelette et des protéines amyloïde bêta dans l'isocortex humain révèle une réaction biphasée synaptique de la protéine pendant la progression de la maladie d'Alzheimer). Am J Pathol 2000;157:623-636. Article complet disponible sur : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1850134/. Consulté en octobre 2012.
  11. Braak H, Braak E. Neuropathological stageing of Alzheimer-related changes (Séquence neuropathologique des changements associés à la maladie d'Alzheimer). Acta Neuropathol 1991;82:239-259. Extrait disponible sur : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1759558. Accessed October 2012.
  12. Soto C. Transmissible proteins: expanding the prion heresy (Protéines transmissibles : expansion de l'hérésie du prion). Cell 2012; 149:968-977. Article complet disponible sur : http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0092867412005818. Consulté en octobre 2012.

SOURCE TauRx Therapeutics Ltd



More by this Source


Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.