Des législateurs sud-coréens à un pas de la création d'un nouveau système rigoureux synonyme de progrès dans le domaine des cellules souches : scientifiques, médecins et patients applaudissent et exhortent à terminer le travail

- Un projet de loi qui mettrait la Corée à l'avant-garde de la médecine sur le point d'être promulgué

- Une promesse faite depuis longtemps permettant aux patients atteints de maladies incurables d'avoir accès à des thérapies rigoureusement réglementées.

SÉOUL, Corée du Sud, 20 septembre 2012 /PRNewswire/ -- Seung-Jo Yang, membre du Parlement, a préparé un projet de loi proposant une nouvelle réglementation sur la gestion et la greffe de cellules souches. Le 17 septembre, la Commission nationale pour la Santé et le Bien-être a envoyé le projet de loi au Congrès pour examen. La 18e Assemblée nationale précédente avait proposé un projet de loi similaire sur les cellules souches alors que son mandat était pratiquement terminé, ce qui l'avait empêché de conclure les discussions, à la grande déception des nombreux patients atteints de maladies rares. Le projet a été cependant transmis à la 19e Assemblée nationale, ce qui démontre la volonté des dirigeants sud-coréens de faire passer cette nouvelle loi afin de satisfaire les attentes émanant de la communauté médicale et des groupes de patients de toute la Corée du Sud.

Le Dr. Jeong-Chan Ra, président de l'institut de technologie RNL BIO qui étudie les cellules souches a déclaré : « cet effort pour un nouveau projet de loi sur les cellules souches fera progresser l'utilisation et la sophistication de la technologie sur les cellules souches adultes autologues, ce qui représente une solution puissante pour vaincre les maladies incurables ». Le Dr. Ra, dont les efforts d'innovation dans la recherche sur les cellules souches en Corée sont connus dans le monde entier, est également célèbre dans son pays en tant que fervent défenseur de l'investissement gouvernemental dans la médecine régénérative. Aucun scientifique n'a probablement fait autant pression en faveur de normes rigoureuses concernant les banques de cellules souches, que cette proposition peut finalement concrétiser.

En Corée du Sud, les banques de cellules souches n'ont pas été mises en œuvre dans une structure légale spécifique et leur développement et leur progrès ont donc été limités. La loi proposée recommande que le prélèvement et la préservation des cellules souches soient contrôlés par une réglementation nationale, et plus spécialement par un système de gestion des prélèvement, stockage et implantation des cellules souches. Grâce à quoi, les experts en cellules souches s'attendent à une croissance dans la recherche de cellules souches responsables des maladies et un développement plus rapide et même plus sûr des thérapies.

De plus, la politique coréenne actuelle exige des programmes de cellules souches – indépendamment de l'existence de thérapies disponibles pour les patients souffrant d'une maladie bien déterminée – qu'ils terminent l'essai clinique de phase III pour recevoir l'autorisation de mise sur le marché. Si ces règles avaient été mises en place, par exemple, pour le traitement du V.I.H., des dizaines de milliers de personnes auraient trouvé la mort. De nombreux traitements pour les patients atteints de maladies incurables ont été approuvés sans avoir passé la Phase III, y compris des traitements de cellules souches dans d'autres pays, et même dans le cas du traitement du V.I.H, l'emploi de cellules souches aboutissant à la guérison actuelle de ces patients. Le projet de loi envisagé propose que les médecins puissent utiliser leurs propres cellules souches pour traiter des affections à leur discrétion, si ces cellules souches sont correctement développées, gérées, manipulées et fournies aux cliniciens pour ces maladies et au niveau ou au-dessus des niveaux proposés. Il s'agit incontestablement de la meilleure nouvelle depuis bien longtemps pour les patients atteints de maladies incurables, pour lesquels la médecine actuelle ne fournit aucun traitement existant disponible.

Lorsque le projet de loi sera passé, des normes élevées seront établies et les meilleures méthodes s'imposeront immédiatement d'elles-mêmes à la fois au gouvernement et aux patients. La communauté médicale se consacrant aux cellules souches pense que cette évolution entraînera un bond dans la croissance industrielle et dans l'adhésion éthique des médecins soucieux d'éviter de faire du mal aux patients et de fournir autant que possible des remèdes susceptibles de les aider.

La communauté médicale coréenne s'attend également, non seulement à observer un afflux de patients nationaux mais aussi de patients d'autres pays dépourvus de normes concernant la croissance des propres cellules souches. D'après plusieurs économistes, la Corée du Sud pourrait devenir La Mecque des thérapies à base de cellules souches.

SOURCE RNL BIO




Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.