Des lentilles de qualité supérieure permettent un développement échelonné et une extraction sélective sur le site aurifère de Volta Resources à Kiaka

TORONTO, January 14, 2013 /PRNewswire/ --

- L'étude de faisabilité sera basée sur le développement échelonné / une approche sélective des opérations de minage -

- Les ressources mondiales mesurées et indiquées augmentent de 10  % et atteignent 4  862  000 onces d'or -

Volta Resources Inc. (« Volta Resources » ou « la société ») (TSX : VTR) a dévoilé une nouvelle estimation de ressources minérales conforme à la norme NI 43-101 pour le projet « Kiaka Gold », situé à environ 140 km au sud-est de Ouagadougou, dans la région sud du Burkina Faso. L'estimation mise à jour a été établie par le cabinet de conseil indépendant « SRK Consulting (UK) Limited » de Cardiff, aidé par l'équipe géologique de Volta. Cette mise à jour intervient après l'achèvement de 233 nouveaux forages (38 602 m) dans la phase 4 de la zone centrale de Kiaka. En comptant les 18 forages de Randgold et les phases 1, 2 et 3 de Volta, le nombre total de forages pour les estimations de ressources au centre et au sud de Kiaka est maintenant de 1 623 puits (237 971 m).

Points importants :

  • La présence de lentilles de haute qualité a été confirmée sur la zone principale de Kiaka (KMZ), ce qui facilite la délimitation de lentilles distinctes (lentilles KMZ) contenant des ressources mesurées et indiquées de 41,68 Mt à 1,52 g/t Au pour 2 039 000 onces d'or et des ressources présumées de 5,51 Mt à 1,70 g/t Au pour 301 000 onces d'or.
  • Autour des lentilles KMZ, le halo KMZ contient des ressources mesurées et indiquées supplémentaires de 83,75 Mt à 0,77 g/t Au pour 2 072 000 onces d'or et des ressources présumées de 9,87 Mt à 0,73 g/t Au pour 231 000 onces d'or.
  • Non loin des lentilles KMZ et du halo KMZ, la zone de l'éponte inférieure de Kiaka (KFZ), la zone de l'éponte supérieure de Kiaka (KHZ) et le bloc supérieur de Kiaka (KUB) (regroupés sous l'appellation « zones adjacentes ») ajoutent 26 Mt à 0,76 g/t Au pour 633 000 onces d'or dans les catégories de ressources mesurées et indiquées et 18,28 Mt à 0,80 g/t Au pour 469 000 onces d'or dans la catégorie présumée.
  • Le projet Kiaka dans son ensemble, comprenant les zones centrale et sud de Kiaka, contiennent désormais des ressources mesurées et indiquées équivalentes à 153,26 Mt à 0,99 g/t Au pour 4 862 000 onces d'or et des ressources présumées de 33,74 Mt à 0,93 g/t pour 1 006 000 onces d'or (pas de changement). Cela représente une augmentation de 10 % des ressources mesurées et indiquées lorsque l'on compare les deux modèles avec une limite de 0,4 g/t.
  • Le projet Kiaka dans son ensemble contient des ressources mesurées et indiquées de qualité supérieure égales à 29,56 Mt à 1,51 g/t pour 1 437 000 onces d'or se trouvant dans les premiers 250 m des gisements. Ceci est suffisant pour permettre le traitement du minerai in situ à une qualité d'environ 40 % supérieure à la qualité moyenne des gisements dans une installation de 6 Mt par an pendant 5 années.

Kevin Bullock, le président et PDG de Volta, a commenté : « l'objectif principal du travail préliminaire menant à cette mise à jour des ressources minérales pour le projet de Kiaka a été atteint. Nous pouvons désormais délimiter en toute confiance des lentilles KMZ continues et distinctes de qualité supérieure au sein de l'enveloppe de moins bonne qualité, plus étendue, dans la zone centrale de Kiaka. Ceci prouve et illustre clairement qu'il serait pratique de sélectionner des zones d'exploitation et de traiter des tonnes de minerai d'une qualité in situ supérieure d'environ 40 % que la qualité moyenne du gisement pendant 5 ans, tout en stockant le minerai de qualité inférieure, permettant ainsi un développement échelonné du projet Kiaka. Cela impliquerait de mettre en place une installation ayant une capacité de traitement de 6 Mt par an (réduisant significativement les dépenses de capital) pendant 5 ans et allant jusqu'à 12 Mt par an pour le reste de la durée de l'exploitation. Le développement échelonné va désormais être incorporé dans l'étude de faisabilité actuellement en cours pour le projet ».

M. Bullock a ajouté : « Nous sommes ravis que les ressources minérales du projet Kiaka aient à nouveau augmenté. Les ressources mesurées et indiquées s'élèvent désormais à 4,86 milliers d'onces d'or, ce qui représente une augmentation de 10 %, et les ressources présumées ne changent pas et restent à 1 millier d'onces d'or. Le projet d'extraction d'or de Kiaka comprend désormais le plus grand gisement d'or non développé du Burkina Faso et l'un des plus grands de l'Afrique de l'Ouest. »

La déclaration des ressources minérales mise à jour pour le projet d'extraction aurifère de Kiaka est présentée dans la table 1.

Table 1 : Estimation des ressources minérales de SRK répartie par gisement et par zone au 8 janvier 2013 à la limite de 0,4 g/t Au

    
                                                                               Or 
           Gisement/zone           Catégorie         Tonnes (Kt) Or (g/t)(Milliers d'onces)
           Centre de Kiaka
            Lentilles KMZ   Mesurée                  12 664       1,58        643
                            Indiquée                 29 015       1,50      1 396
                            Mesurée et Indiquée      41 679       1,52      2 039
                            Présumée                  5 510       1,70        301
     
           Centre de Kiaka
             Halo KMZ       Mesurée                  21 047       0,79        533
                            Indiquée                 62 698       0,76      1 539
                            Mesurée et Indiquée      83 745       0,77      2 072
                            Présumée                  9 872       0,73        231
     
         Centre de Kiaka
        Zones adjacentes    Mesurée
                            Indiquée                 25 995       0,76        633
                            Mesurée et Indiquée      25 995       0,76        633
                            Présumée                 18 280       0,80        469
     
            Sud de Kiaka    Mesurée
                            Indiquée                  1 840       2,00        118
                            Mesurée et Indiquée       1 840       2,00        118
                            Présumée                     75       1,90          5
     
        TOTAL projet Kiaka  Mesurée                  33 711       1,09      1 176
                            Indiquée                119 548       0,96      3 686
                            Mesurée et Indiquée     153 259       0,99      4 862
                            Présumée                 33 737       0,93      1 006


Notes :

  1. Ces ressources minérales ont été préparées selon les directives CIM concernant les rapports sur les ressources et les réserves minérales.
  2. Cette estimation des ressources minérales est basée sur une limite de 0,4 Au (g/t) dans un ensemble minéral selon un modèle de fosse Whittle base sur un prix de l'or de 1 400 dollars américains par once, des coûts marginaux d'opérations de 11,89 dollars par tonne pour le traitement et les dépenses générales et administratives et de 1,58  dollar pour l'extraction (en supposant une extraction de 12 Mtpa, comme établi avant l'étude de faisabilité) et en supposant un processus de restauration de 89,8 %
  3. Dans la zone centrale de Kiaka, les « lentilles KMZ » et le « halo KMZ » représentent respectivement la plus haute et la plus basse qualité dans la KMZ. Les « zones adjacentes » représentent quant à elle la minéralisation du KHZ, du KFZ et du KUB.
  4. Le gisement de la zone sud de Kiaka compris dans les ressources globales du projet Kiaka est situé à moins de 700 m au sud de la zone centrale de Kiaka. L'estimation des ressources minérales, reformulée pour cette zone, a été établie et présentée en septembre 2012.
  5. La société SRK a utilisé un modèle de bloc basé sur des blocs de 5x20x10 m dans lesquels les qualités d'or ont été estimées selon des pratiques de kriegage ordinaires optimisées avec une ellipse de recherche orientée de façon à suivre le passage de chaque domaine.
  6. Les ressources minérales ont été classifiées de telle sorte que les ressources mesurées ont été définies dans des zones de forage intercalaire supérieures à 25x25 m, les ressources indiquées sur 50x50 m et les ressources présumées dans des blocs à l'extérieur du modèle indiqué, lesquels affichent une continuité d'orientation et une extension en profondeur raisonnables.
  7. Toutes les sommes ont été arrondies pour refléter la précision relative de l'estimation. Tous les composites ont été plafonnés lorsque nécessaire.
  8. Les ressources minérales ne correspondent pas aux réserves minérales et ne dénotent pas nécessairement la viabilité économique.
  9. Les prélèvements RC et les carottages ont été effectués à des intervalles de 1 m. Les prélèvements RC secs ont été divisés par l'échantillonneur en échantillons de 2 kg qui furent envoyés au laboratoire. Les échantillons humides ont été séchés sur le terrain puis divisés de la même manière. Les échantillons prélevés sur les portions centrales des forages ont été échantillonnés à des intervalles d'un mètre et coupés en leur moitié en utilisant une scie à diamant. Les demi-échantillons obtenus sont archivés dans l'installation de stockage du site, tandis que les autres moitiés ont été envoyées au laboratoire.
  10. Les échantillons liés à cette mise à jour des ressources minérales ont été analysés au laboratoire ALS Chemex de Ouagadougou (Burkina Faso). Le système de qualité des minéraux d'ALS est conforme aux standards internationaux ISO 9001:2000 et ISO 17025:2005 et est en place dans tous leurs laboratoires. La teneur en or des échantillons a été évaluée (piroanalyse avec finition AAS) en utilisant le protocole ALS, code laboratoire « Au_AA26 ».
  11. Les procédures de contrôle qualité de Volta comprennent l'insertion de standards certifiés pour chaque 15 échantillons, de doubles de terrain pour environ 25 échantillons et des blancs tous les 10 échantillons. La société SRK a analysé les données générées par les procédures de contrôle qualité et les a jugées acceptables pour leur utilisation dans l'estimation des ressources minérales, laquelle devra se conformer aux directives de CIM concernant les estimations de ressources et de réserves minérales (standards CIM).

La KMZ comprend un gisement de 100 à 260 m de largeur s'étendant sur plus de 1 500 m de longueur et une profondeur de 500 m. La KMZ est contenue dans une enveloppe minérale de 0,3 g/t Au correspondant au corridor déformé et altéré allant vers le nord-est des lithologies birimiennes métasédimentaires et métavolcaniques.

Bien que Volta et SRK aient reconnu la présence de lentilles de minéralisation de qualité supérieure dans un large halo de minéralisation de qualité inférieure au sein de la KMZ, des estimations de ressources précédentes étaient basées sur une interpolation qualitative sur toute l'enveloppe minéralisée. Afin de mettre en évidence le potentiel de zones de meilleure qualité, des estimations précédentes avaient présenté un total détaillé des ressources minérales de la KMZ en tant que « bandes minéralisées » (>1 g/t Au) et de « minéralisation du halo » (entre 0,6 g/t Au et 1 g/t Au).

Des forages intercalaires, une nouvelle description, une interprétation et une modélisation du forage additionnels entrepris depuis la dernière estimation des ressources minérales dans la zone centrale de Kiaka ont permis de confirmer la présence de lentilles distinctes de qualité supérieure (lentilles KMZ) allant de 5 à 10 m de largeur. Elles s'étendent sur une longueur considérable de 100 à 800 m et une profondeur de 50 à 400 m et sont entourées par des minéralisations de qualité moindre (halo KMZ) contenues dans le large gisement de la KMZ.

La confiance attribuée à l'interprétation et au modèle actuels concernant les lentilles KMZ distinctes et continues entourées par le halo KMZ est soutenue par les aspects suivants :

  • Les lentilles KMZ sont reconnues visuellement dans les carottages comme étant associées à un évènement métamorphique rétrograde (apparition d'un remplacement secondaire de biotite et de grenat par de la chlorite) associé à une déformation plus intense surimprimant la signature métamorphique caractérisant la minéralisation du halo KMZ.
  • Les lentilles KMZ peuvent être suivies de trou en trou et de section en section, de telle sorte que la société SRK a pu en délimiter les frontières pour les utiliser dans la modélisation. Ceci s'est traduit par une nette amélioration de l'analyse géostatistique, réduisant ainsi de façon significative l'effet de concentration et améliorant l'amplitude des variogrammes et l'assurance globale quant à l'estimation des ressources.

La nature, l'échelle et la continuité des lentilles KMZ sont telles qu'il serait possible de les utiliser pour une extraction sélective et un traitement prioritaire, alors que le halo KMZ serait stocké pour un traitement ultérieur. Il y a en tout 29,56 Mt à1,51 g/t Au pour 1 437 000 onces d'or dans du minerai de qualité supérieure dans les premiers 250 m des gisements. Cela pourrait suffire à alimenter le traitement de minerai in situ d'une qualité supérieure d'environ 40 % que la qualité moyenne des gisements en utilisant une installation de 6 Mt par an pendant 5 ans.

Ceci est démontré dans le graphique ci-dessus, dans lequel la modélisation en bloc du tonnage des ressources mesurées et indiquées et les estimations de qualité au sein des puits de ressources des zones centrale et sud de Kiaka  sont montrées par échelons de 50 m d'élévation sous la surface du projet Kiaka.

L'estimation des ressources minérales précédente concernant le centre de Kiaka, présentée le 20 mars 2012, était basée sur une limite de qualité de 0,6 g/t. L'étude de préfaisabilité de Kiaka complétée en 2012 a utilisé une limite de qualité de 0,4 g/t pour définir les ressources du centre de Kiaka. Par conséquent, l'estimation des ressources minérales actuelle utilise une limite de qualité de 0,4 g/t pour le centre de Kiaka. L'estimation des ressources minérales précédente concernant le sud de Kiaka utilisait une limite de 0,4 g/t, ce qui n'a pas changé. Ainsi, en comparant les équivalences sur le site central de Kiaka, l'on peut voir une augmentation du tonnage (+13 %), une baisse de la qualité (-3 %) et une augmentation globale des onces d'or (+10 %) dans les ressources mesurées et indiquées à la limite de qualité de 0,4 g/t.

La table 2 montre les ressources mesurées, indiquées et présumées sur un échelonnage de limite de qualité allant de 0,2 g/t Au à 1,4 g/t Au au sein du modèle géologique en bloc mis à jour pour la zone centrale de Kiaka.

Table 2 : analyse et comparaison de sensibilité de qualité en tonnage pour la zone centrale de Kiaka entre les modèles du 20 mars 2012 et du 8 janvier 2013

    
                   Estimation des ressources minérales Estimation des ressources minérales
                              actuelle                              précédente
                          (8 janvier 2013)                      (20 mars 2012)
                    Mesurées &                            Mesurées &
                    indiquées          Présumées          indiquées          Présumées
                Tonnes   Au  Metal Tonnes  Au  Métal  Tonnes   Au  Métal Tonnes  Au  Métal
        Limite   Kt     g/t  (Koz)  kt    g/t  (Koz)    kt     g/t (Koz)  kt    g/t  (Koz)
        1,40    24 750  1,84 1 462 4 390  2,00  284   17 780  1,78 1 020 4 200  1,80  200
        1,20    37 930  1,65 2 012 6 540  1,80  374   32 170  1,56 1 610 7 200  1,60  370
        1,00    53 990  1,49 2 578 10 010 1,50  496   55 970  1,36 2 450 13 100 1,40  570
        0,80    80 030  1,29 3 325 15 090 1,30  642   86 360  1,20 3 330 21 300 1,20  810
        0,70    98 770  1,19 3 776 19 330 1,20  744   102 380 1,13 3 710 25 700 1,10  910
        0,60    120 570 1,09 4 230 24 250 1,10  846   117 420 1,07 4 030 30 000 1,00 1 000
        0,50    139 960 1,02 4 575 30 060 1,00  949   128 250 1,02 4 220 33 400 1,00 1 070
        0,40    151 420 0,97 4 744 33 660 0,90 1 002  134 220 1,00 4 310 35 500 1,00 1 100
        0,20    156 610 0,95 4 801 35 470 0,90 1 022  137 480 0,98 4 350 37 300 0,90 1 120


Le principal but du projet Kiaka est désormais de terminer l'étude de faisabilité finale avant la fin du troisième trimestre 2013. Cette étude sera basée sur un scénario de développement échelonné selon lequel le minera de qualité supérieure sera sélectionné pour être traité (le minerai de qualité inférieure sera stocké) dans une installation d'une capacité de 6 Mt par an pendant cinq ans, montant jusqu'à 12 Mt par an pour le reste de l'exploitation de la mine. Ceci réduira considérablement les investissements en capital initiaux et la période de retour sur gain.

Des tests métallurgiques pratiques, comme des études supplémentaires sur la pulvérisation et des analyses de variabilité sont en cours. Des études géotechniques et hydrologiques sont bien avancées, les forages leur étant consacrés étant presque terminés. Des études de caractérisation des roches stériles, comprenant des tests pratiques pour le drainage rocheux acide et la lixiviation des métaux (ARDML), sont en cours. Des études civiles géotechniques pour évaluer les capacités de charge pour des infrastructures lourdes et l'état des substrats pour les sites de résidus et de roches stériles sont presque terminées. Des études de base et une évaluation des impacts environnementaux et sociaux pour assurer la conformité avec les standards de performance IFC sont également bientôt achevées.

La prospection dans le cadre du permis de Kiaka va désormais être centrée sur des tests dans certaines régions locales identifiées par Randgold et Volta dans cette région hautement prometteuse.

Le rapport technique complet accompagnant la déclaration de ressource NI 43-101 sera bientôt mis à disposition sur le site internet de Volta et sur SEDAR.

Conformément à la réglementation 43-101, la personne qualifiée responsable des données techniques fournies dans ce communiqué de presse est M. Ben Parsons, consultant (géologie minière) et employé à part entière de SRK Consulting (UK) Ltd. M. Parsons est membre de l'AusIMM au titre de « Chartered Professional ». M. Parsons a vérifié et approuvé le contenu de ce communiqué de presse.

À propos de Volta Resources  :

Volta Resources possède une gamme de projets aurifères de qualité au Burkina Faso et au Ghana, ces deux pays étant favorables à l'exploitation minière et étant pourvus de gisements d'or exceptionnels. VTR va se concentrer sur la progression de son projet aurifère de Kiaka (les ressources conformes à la norme NI-43-101 comprennent 153,26 Mt à 0,99 g/t Au pour 4 862 000 onces d'or dans les catégories mesurées et indiquées et 33,74 Mt à 0,93 g/t pour 1 006 000 onces dans la catégorie présumée). Veuillez vous référer au communiqué de presse de VTR comprenant 34,38 millions de tonnes à 1,04 g/t Au pour 1 145 969 onces d'or dans la catégorie prouvée et 91,70 millions de tonnes à 0,93 g/t Au pour 2 742 353 onces d'or dans la catégorie probable (communiqué de presse de VTR du 3 mai 2012) en vue d'un développement échelonné visant à achever une étude de faisabilité au troisième trimestre 2013. De récentes acquisitions aux alentours du projet aurifère de Kiaka ont permis à VTR de gagner du terrain le long du très prometteur couloir de faille de Markoye dans une importante région aurifère émergente.

Avertissement sur les déclarations prospectives :

Ce communiqué de presse contient des « déclarations prospectives » comme définies par la réglementation sur les valeurs mobilières concernant les risques inhérents et les incertitudes. Les déclarations prospectives comprennent, entre autres, des déclarations sur les prix futurs de l'or et d'autres minéraux et métaux, l'estimation de réserves et ressources minérales, la réalisation d'estimations de réserves minérales, les dépenses de capital, les coûts et le calendrier des ressources, les coûts et le calendrier du développement de nouveaux gisements, le succès d'activités d'exploration, d'éventuels calendriers opérationnels, les fluctuations des taux de change, les besoins de capitaux supplémentaires, les réglementations gouvernementales sur les opérations minières, les risques environnementaux, les frais de restauration imprévus, les litiges ou les demandes liés aux titres et les limites de la couverte d'assurance. De façon générale, ces déclarations prospectives peuvent être identifiées par l'utilisation d'un vocabulaire adapté, comme « prévoit », « attend », « n'attend pas », « est attendu », « budget », « prévu », « estime », « a l'intention de », « anticipe » ou « n'anticipe pas », ou « croit », ou n'importe quelle variation de tels mots ou phrases ou le fait que certaines actions, certains évènements ou résultats « puissent », « pourraient », « seront prises », « arriveront » ou « seront atteintes. » Les déclarations prospectives sont sujettes aux risques, connus et inconnus, incertitudes et autres facteurs qui peuvent rendre les résultats réels, le niveau d'activité, la performance ou les réussites de Volta Resources sensiblement différentes de ceux exprimés ou suggérés dans ces déclarations, ce qui comprend, sans s'y limiter : les risques liés aux opérations internationales, les risques liés à l'intégration d'acquisition ; les risques liés aux opérations de coopération ; les résultats réels d'activités d'exploration ; les résultats réels d'activités de restauration actuelles ou futures ; les conclusions d'évaluations économiques ; les changements de paramètres de projets lors de l'amélioration des plans ; le cours futur de l'or ou d'autres minéraux et métaux ; les variations possibles dans les réserves de minerais, leur recouvrement ou leur qualité ; les équipements ou les processus ne fonctionnant pas comme prévu ; les accidents, les conflits de travail et autres risques liés à l'industrie minière ; et les retards dans l'obtention d'approbations ou de financements gouvernementaux ou l'achèvement des activités de développement ou de construction. Bien que la direction et les conseillers de Volta Resources croient que les attentes reflétées dans de telles déclarations prospectives sont basées sur des suppositions raisonnables et ont tenté d'identifier d'importants facteurs pouvant engendrer une différence sensible entre les résultats réels et ceux contenus dans ces déclarations prospectives, il peut exister d'autres facteurs qui font que les résultats ne seront pas ce qui était anticipé, estimé ou attendu. Aucune garantie ne peut être donnée quant à la véracité future de ces déclarations, car les résultats réels et les évènements futurs peuvent différer sensiblement de ceux anticipés dans ces déclarations. En conséquence, le lecteur ne devrait pas faire confiance aux déclarations prospectives au-delà du raisonnable. Volta Resources ne s'engage pas à mettre à jour les déclarations prospectives présentes, sauf pour se conformer aux lois sur les valeurs mobilières applicables.

Image légendée : « Ressources mesurées et indiquées du projet Kika par échelons de 50 m (CNW Group/Volta Resources Inc.). » Image disponible sur :

http://photos.newswire.ca/images/download/20130110_C5054_PHOTO_EN_22398.jpg

Pour plus d'informations:

Veuillez vous reporter à notre site internet http://www.Voltaresources.com ou contacter:

Kevin Bullock, P.Eng., President & PDG
Tél: +1(416)-867-2299
Fax: +1(416)-867-2298
E-mail : kbullock@Voltaresources.com 
ou
Andreas Curkovic, Relations investisseurs
Tél: +1(416)577-9927

SOURCE Volta Resources Inc.




Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.