Eisai: demande d'extension d'indications pour Fycompa® (pérampanel) en association dans le traitement des patients présentant des crises generalisées primaires tonico-cloniques (CGPTC) non contrôlées

HATFIELD, Royaume-Uni, August 20, 2014 /PRNewswire/ --

Eisai vient de déposer auprès de la Commission européenne, une demande d'extension des indications de Fycompa® (pérampanel), « en association dans le traitement des crises primaires généralisées tonico-cloniques (CGPTC) ».

Le pérampanel, médicament antiépileptique (AE), premier représentant de sa classe pharmaco-thérapeutique, est actuellement indiqué « en association dans le traitement des crises d'épilepsie partielles, avec ou sans généralisation secondaire, chez les patients de 12 ans et plus ».[1]

Les crises généralisées primaires tonico-cloniques sont, parmi les types de crises convulsives, les plus dangereuses.[2] En effet, elles débutent par une perte de connaissance, avec contraction soudaine des muscles - qui peut entraîner la chute du patient (phase tonique) - suivie de convulsions violentes (phase clonique); elles durent jusqu'à ce que les muscles finissent par se détendre.[3]

La demande d'AMM pour cette nouvelle indication est basée sur des données issues de l'Étude 332.[4] Il s'agissait d'un essai randomisé, multicentrique, en groupes parallèles, en double aveugle et contrôlé par placebo visant à évaluer l'efficacité et la sécurité d'emploi du pérampanel en association dans le traitement des CGPTC réfractaires. 164 patients (> 12 ans) présentant des CGPTC, malgré la prise d'un à trois AE concomitants, ont été randomisés pour recevoir en addition à leur traitement soit le pérampanel, soit le placebo, selon un ratio 1:1. Le pérampanel en association, a satisfait aux deux critères principaux d'efficacité de l'étude en réduisant significativement la fréquence des CGPTC et en améliorant le taux de réponse (réduction ≥ 50 % de la fréquence des crises sur 28 jours en période d'entretien, par rapport à l'inclusion), par rapport au placebo.

Les événements indésirables les plus fréquemment observés ( 10 % dans le bras pérampanel, soit un pourcentage supérieur à celui du bras placebo) étaient les sensations vertigineuses, la fatigue et les céphalées, l'irritabilité et la somnolence. Le profil d'événements indésirables observés dans cette étude était similaire à celui observé dans d'autres études portant sur le pérampanel.[4]

« Les crises tonico-cloniques sont très graves et peuvent très fortement altérer la qualité de vie des patients épileptiques. Les résultats de cet essai clinique montrent que le pérampanel apporte des bénéfices potentiels dans ce domaine. Nous avons donc déposé auprès des autorités européennes, une demande d'extension des indications de Fycompa®, en association, chez les personnes épileptiques atteintes de CGPTC», a commenté Neil West, Vice-président EMEA - Division Neurologie mondiale, Eisai.

Le pérampanel est le seul médicament AE à cibler de manière sélective les récepteurs AMPA, une protéine du cerveau qui joue un rôle essentiel dans la propagation des crises.[5] Ce mécanisme d'action diffère de tous les autres AE actuellement à la disposition du corps médical. Par ailleurs, le pérampanel présente l'avantage pratique, d'offrir un large éventail de dosages, permettant la prise d'un seul comprimé par jour, le soir au coucher[1]. De plus, et cela est important, Fycompa® est le seul traitement de l'épilepsie partielle de nouvelle génération ayant obtenu d'emblée son Autorisation de Mise sur le Marché chez l'adolescent et l'enfant de plus de 12 ans.

Découvert et développé par Eisai en Europe et au Japon, le pérampanel est fabriqué au Royaume-Uni. Son AMM européenne lui a été octroyé le 23 juillet 2012. Il est actuellement disponible dans 12 pays.

Les recherches cliniques en cours portant sur le pérampanel dans le traitement de différents types de crises convulsives soulignent la mission human health care (hhc) d'Eisai, engagement du laboratoire à développer des solutions innovantes afin de prévenir, guérir et soigner certaines maladies et d'être un acteur majeur de la santé et du bien-être humain dans le monde.

Remarques aux Editeurs 

A propos du pérampanel 

Dans l'Union européenne et en Suisse, le pérampanel (Fycompa®) est actuellement indiqué en association chez les patients âgés de 12 ans et plus, souffrant de crises d'épilepsie partielles, avec ou sans généralisation secondaire.[1]

Le pérampanel est un antagoniste non compétitif et hautement sélectif des récepteurs au glutamate de type AMPA (alpha-amino-3-hydroxy-5-méthyl-4-acide isoxazolépropionique).. Le glutamate est le principal neurotransmetteur excitateur du cerveau et les récepteurs AMPA sont les récepteurs ionotropiques du glutamate les plus abondants dans le cerveau des mammifères. Ces récepteurs AMPA semblent jouer un rôle essentiel dans les maladies du système nerveux central caractérisées par un excès de neurotransmission excitatrice, comme par exemple, l'épilepsie, les maladies neurodégénératives, les troubles moteurs, la douleur et les troubles psychiatriques.[1]Le pérampanel a démontré une réduction significative de la fréquence des crises d'épilepsie dans les essais cliniques de phase II et III.

Des informations supplémentaires à l'attention des professionnels de la santé sont disponibles sur http://www.Fycompa.eu

À propos de l'Étude 332[4]

Population de l'étude :          164 patients de 12 ans et plus présentant des CGPTC et recevant un à trois antiépileptiques au maximum.

Objectif principal :             Démontrer l'efficacité du pérampanel en association dans le traitement des CGPTC par rapport au placebo

Traitement administré :          (Contrôlé contre placebo) Comprimés de pérampanel par voie orale, une fois par jour, jusqu'à 8 mg/jour 
                                 (phase de titration), dose randomisée de 8 mg/jour (phase d'entretien)

Durée du traitement :            Phase de pré-randomisation (périodes de dépistage et d'inclusion) : jusqu'à 12 semaines

Phase de randomisation

(traitement):                    17 semaines (phase de titration : 4 semaines, phase d'entretien : 13 semaines)

Phase d'extension :              plus de 38 semaines

Situation géographique

des centres de l'étude :         États-Unis, Europe, Japon, Asie

Critère d'évaluation principal :    Pourcentage de changement de la fréquence des CGPTC (États-Unis) :

                                    - Pourcentage de changement de la fréquence des CGPTC par période de 28 jours pendant le traitement par
                                      rapport à l'inclusion,

                                    Taux de réponse (Europe) :

                                    - pourcentage de patients présentant une réduction d'au moins 50 % de la fréquence des CGPTC par période
                                      de 28 jours pendant la phase d'entretien par rapport à l'inclusion


À propos des crises généralisées tonicocloniques primaires 

Les crises généralisées tonico-cloniques comptent parmi les types de crises convulsives les plus dangereuses.[2] Pour la majorité des patients, une crise généralisée primaire tonico-clonique (CGTC) débute par une perte de connaissance sans aucun signe annonciateur, puis une contraction soudaine des muscles toniques, responsables de la chute du patient (phase tonique).[2] Elle est suivie de convulsions violentes (phase clonique) jusqu'à ce que les muscles finissent par se détendre. Le patient garde des troubles de la conscience. Étant donné qu'il s'agit d'un événement grave, il est considéré comme une perturbation majeure de la vie quotidienne. Alors que les crises ne durent généralement que quelques minutes, le patient reste souvent confus ou somnolent pendant quelques instants avant de retrouver son état normal.[3]

A propos de l'épilepsie  

L'épilepsie est l'une des maladies neurologiques les plus fréquentes dans le monde; en Europe, elle touche environ 8 personnes sur 1 000. On estime à 6 millions le nombre de personnes souffrant d'épilepsie en Europe et à 50 millions dans le monde.[6],[7] L'épilepsie se caractérise par des crises paroxystiques récurrentes spontanées en relation avec une altération transitoire du comportement dû à des décharges neuronales synchrones et rythmiques de populations de neurones. Selon leur type, les crises d'épilepsie peuvent se limiter à une partie du cerveau (épilepsie partielle) ou peuvent être généralisées à l'ensemble du cerveau. L'épilepsie est une maladie dont les causes possibles sont nombreuses et souvent mal connues.

EISAI Europe et l'épilepsie 

EISAI se consacre au développement et à la mise à disposition de nouveaux traitements à haute valeur ajoutée pour améliorer la qualité de vie des patients épileptiques. C'est pourquoi le développement de médicaments antiépileptiques représente un défi de première importance pour EISAI en Europe, au Moyen-Orient, en Afrique, en Russie et en Océanie (EMEA).

A ce jour, EISAI a mis à disposition dans la région EMEA les quatre médicaments antiépileptiques suivants :

  • Zonegran® (zonisamide) indiqué dans le traitement des crises d'épilepsie partielle, avec ou sans généralisation secondaire (sous licence Dainippon Sumitomo Pharma), en monothérapie chez l'adulte, et en association chez les patients âgés de 6 ans et plus .
  • Zebinix® (acétate d'eslicarbazépine) indiqué chez l'adulte, en association dans le traitement des crises d'épilepsie partielle avec ou sans généralisation secondaire (Zebinix est commercialisé sous licence BIAL). Zebinix n'est pas disponible en Suisse.
  • Inovelon® (rufinamide) indiqué en association dans le traitement des crises d'épilepsie associées au syndrome de Lennox-Gastaut chez les patients âgés de 4 ans et plus. Inovelon a un statut de médicament orphelin.
  • Fycompa® (pérampanel) indiqué en association, dans le traitement des crises d'épilepsie partielles, avec ou sans généralisation secondaire, chez les patients âgés de 12 ans et plus.

A propos d'EISAI 

EISAI est l'un des plus grands groupes pharmaceutiques mondiaux se consacrant à la recherche et au développement de nouveaux médicaments. La mission d'Eisai est de « penser en premier aux patients et à leur famille et d'améliorer leur vie en matière de santé », ce qu'Eisai appelle le human health care (hhc).

Eisai concentre son activité de recherche sur trois secteurs clés :

  • les neurosciences, domaine comprenant la maladie d'Alzheimer, l'épilepsie, la douleur et la perte de poids;
  • l'oncologie, domaine comprenant le traitement des cancers, par des traitements anticancéreux, de régression et suppression tumorales, anticorps, etc.
  • les pathologies vasculaires/immunologiques, domaine comprenant la thrombocytopénie, la polyarthrite rhumatoïde, le psoriasis et la maladie intestinale inflammatoire.

Basé aux Etats-Unis, en Asie, en Europe et au Japon, Eisai emploie plus de 10 000 personnes dans le monde. Son centre d'excellence en Europe est situé à Hatfield au Royaume-Uni, et ses activités ont récemment été étendues au Moyen-Orient, en Afrique, en Russie et en Océanie (EMEA). Eisai EMEA est présent sur plus de 20 territoires, dont notamment le Royaume-Uni, la France, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne, la Suisse, la Suède, l'Irlande, l'Islande, l'Autriche, le Danemark, la Finlande, la Norvège, le Portugal, la République tchèque, la Slovaquie, la Russie, les Pays-Bas, la Belgique et le Moyen-Orient.


Pour de plus amples renseignements, consulter le site Internet Eisai http://www.eisai.co.uk.

Références 

1. Fycompa, Summary of Product Characteristics (updated November 2013) : http://www.medicines.org.uk/emc/medicine/26951/

2. Blumenfeld H et al. Cortical and subcortical networks in human secondarily generalized tonic-clonic seizures. Brain. 2009:132:999-1012

3. Epilepsy Action. Generalised seizures. https://www.epilepsy.org.uk/info/seizures/generalised-seizures (accessed July 2014)

4. Data on file, Eisai Co. Ltd.

5. Rogawski MA. Revisiting AMPA receptors as an antiepileptic drug target. Epilepsy Currents 2011:11:56-63

6. Epilepsy in the WHO European Region: Fostering Epilepsy Care in Europe. http://www.ibe-epilepsy.org/downloads/EURO%20Report%20160510.pdf (Accessed July 2014)

7. Pugliatti M et al. Estimating the cost of epilepsy in Europe: A review with economic modeling. Epilepsia 2007:48(12):2224-2233.


Code de préparation : août 2014
Code projet : perampanel-UK2172c

SOURCE Eisai Europe Limited




Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.