Guyana Goldfields annonce une étude de faisabilité actualisée avec une VAN de 800 millions USD et un TRI de 38 % (après impôts)

TORONTO, January 14, 2013 /PRNewswire/ --

Guyana Goldfields Inc. (TSX : GUY) (la « Société ») a le plaisir d'annoncer les principaux résultats de son Étude de faisabilité (« EF ») actualisée et conforme à la Norme canadienne 43-101 pour les Rapports techniques concernant sa Propriété aurifère Aurora détenue et autorisée à 100 % (le « Projet »). L'EF a été réalisée par Tetra Tech Inc. avec des contributions de, entre autres, SRK Consulting Inc., Bluhm Burton Engineering, Itasca International Inc., Environ International Corporation. L'EF sera disponible sur SEDAR et le site Web de la société dans les 45 jours.

Le capital initial requis pour lancer la production commerciale est estimé à 205 millions USD et reflète de nombreux changements positifs, notamment l'approche d'extraction et de traitement en plusieurs étapes, l'empreinte réduite des installations et du site miniers, et l'utilisation d'une flotte d'équipements mobiles optimisée. Au vu des principaux résultats de l'EF, la Société continuera à faire progresser la construction et le développement miniers du Projet.

Le plan minier amélioré produit 3,29 millions d'onces d'or sur une durée de vie minière initiale de 17 ans pour un coût d'exploitation au comptant s 'élevant à 527 USD par once (redevances comprises). La production aurifère annuelle moyenne sur la durée de vie minière s'élève à 194 000 onces, avec une moyenne de 231 000 onces par an au cours des dix premières années. La production aurifère atteindra un pic en 2020 avec 349 000 onces. La production commerciale devrait commencer au premier trimestre 2015. La production aurifère se divisera en plusieurs étapes, avec une production initiale de puits à ciel ouvert de 5 000 tonnes par jour au gisement Rory's Knoll, et s'étendra à 10 000 tonnes par jour au début de l'année 2018 lorsque l'extraction souterraine débutera.

Points saillants de l'étude

   
    Aspects financiers avec un taux d'actualisation de 5 %
    Prix de l'or (cas de base)                                     1 300 USD/oz
    Date de début de production                                       T1 2015
    Durée de vie minière (DVM)                                        17 ans
    Débit de traitement moyen (initial)                              5 000 t/j
    Débit de traitement moyen (étendu)                              10 000 t/j
    Profondeur minière                                            1 037 mètres
    Ratio de décapage                                     4,7:1 (déchets sur minerais)
    Teneur d'or moyenne (tête)                                         2,7 g/t
    Récupération d'or (saprolite)                                       97 %
    Récupération d'or (roche fraîche)                                 94,4 %
    Production annuelle moyenne (sur la DVM)                       194 000 oz/an
    Production annuelle moyenne (10 premières années)              231 000 oz/an
    Production maximale (an 2020)                                    349 000 oz
    Production d'or totale (or récupéré)                           3 291 000 oz
    Coût d'exploitation au comptant moyen avec redevances (sur DVM) 527 USD/oz
    Coût en capital initial                                     205 millions USD
    VAN avant impôts                                           1,12 milliard USD
    VAN après impôts                                            800 millions USD
    TRI (après impôts)                                                 38 %
    Remboursement (après impôts)                                      3,4 ans


« L'étude de faisabilité actualisée affiche des retours très attractifs basés sur un plan d'exécution sûr. Le Projet est entièrement autorisé et bénéficie du soutien du gouvernement guyanien. Nos nouveaux directeurs chargés des opérations nous offrent la base pour étendre notre équipe alors que nous poursuivons la construction et le développement miniers », a déclaré Patrick Sheridan, PDG de Guyana Goldfields.

« Je suis extrêmement ravi du plan minier et je suis impatient, avec le soutien de mon équipe, de bâtir une mine de classe mondiale », a déclaré Marcel DeGuire, Président et Directeur des opérations de Guyana Goldfields.

Aspects économiques du projet

Le tableau suivant présente des détails sur les aspects économiques du Projet avec des suppositions variables du prix de l'or.

   
    Aspects financiers - taux d'actualisation de 5 %  Prix de l'or par oz en USD
                                        1 000 $ 1 300 $ 1 470 $[1] 1 650 $ 2 000 $
    Coût moyen d'exploitation au comptant
    (sur la DVM)                  USD/oz   423    423      423       423    423
    Coût moyen d'exploitation au comptant
    avec redevances (sur la DVM)  USD/oz   473    527      540       555    583
    VAN avant impôts               M USD   593  1 119    1 453     1 807  2 495
    VAN après impôts               M USD   429    800    1 034     1 282  1 764
    TRI (après impôts)              %       25     38       45        52     65
    Remboursement (après impôts)  Années   4,6    3,4      2,3       1,9    1,5
    BAIIDA 2015 (1ère année de
    production)                    M USD    69     99      119       140    180
    BAIIDA 2020 (année du pic)     M USD   214    300      354       412    524
    Trésorerie cumulée[2]          M USD 1 019  1 828    2 342     2 887  3 946


                        [1 Moyenne suivie de trois ans].
      [2 Trésorerie cumulée calculée en soustrayant les coûts d'exploitation 
                         et les dépenses en capital aux recettes].
                             


Dépenses en capital

Le tableau suivant identifie les principales dépenses en capital avant et après le commencement de la production commerciale au premier trimestre 2015.

   
                                 Capital
                                  requis
                                  jusqu'à la
        Dépenses en capital      production
    (Millions USD)        commerciale    Financé en interne avec la trésorerie
                               
               Capital
                                initial   Capital d'expansion Capital d'entretien
                              (2013 - 14)    (2015 - 17)      (2018 - 2031)
    Flotte d'équipement mobile    13 $            11 $             10 $
    Équipement mobile général      2 $              -                -
    Écrasement/manipulation 
    du minerai 18 $                2 $               -
    Installation de traitement    49 $            19 $             18 $
    Infrastructure sur site       25 $            12 $               -
    Bâtiments auxiliaires          8 $             1 $                -
    Résidus & récupération         5 $             3 $              3 $
    Infrastructure hors site      12 $              -                -
    Coûts indirects               36 $             7 $               -
    Coût de possession            18 $             1 $               -
    Développement souterrain        -             82 $             275 $
    Fonds de prévoyance           19 $            15 $              41 $
    Coûts de clôture                -               -                9 $
    Capital total                205 $           153 $             356 $


Coûts d'exploitation

   
    Coûts d'exploitation au comptant (or 1 300 $, avec redevances)    527 USD/oz
    Coût minier par tonne (puits ouverts)                        2,39 USD/tonne
    Coût par tonne jusqu'au traitement (((taux de décapage moyen 4,7)
    + 1) X 2,39 $)                                              13,68 USD/tonne
    Coût minier par tonne (puits souterrains)                   19,28 USD/tonne
    Coût de traitement par tonne                                13,78 USD/tonne
    Dépenses générales et administratives par tonne              3,83 USD/tonne


Extraction et production

Le plan minier amélioré compte 39,5 millions de tonnes de minerais contenant 3,48 millions d'onces d'or avec une teneur moyenne de 2,74 g/t sur une durée de vie minière initiale de 17 ans. La quantité totale d'or récupéré devrait s'élever à 3,29 millions d'onces. La production d'or annuelle moyenne sur la durée de vie minière s'élève à 194 000 onces, avec une moyenne de 231 000 onces au cours des dix premières années, et un pic en 2020 avec 349 000 onces.

La production commerciale devrait débuter au premier trimestre 2015. Les opérations minières débuteront avec la production des puits à ciel ouvert, fournissant le minerai à l'usine à un rythme de1,75 million de tonnes par an soit 5 000 tonnes par jour, en commençant avec Rory's Knoll, où le taux de décapage est faible, pendant les trois premières années. Après neuf années d'exploitation, la production des puits à ciel ouvert sera terminée dans les zones de Rory's Knoll, Aleck Hill, Walcott Hill et Mad Kiss.

L'extraction souterraine commencera au début de l'année 2018 dans la zone de Rory's Knoll car les opérations minières des puits à ciel ouvert dans cette zone sont terminées. Le souterrain de Rory's Knoll sera exploité à l'aide des méthodes d'extraction de retraite souterraine et de bancs à ciel ouvert via un accès descendant avec transport par camions depuis une profondeur de -137 mètres (70 mbsl - mètres sous le niveau de la mer) jusqu'à une profondeur de -1 037 mètres (970 mbsl). Les résultats d'un modèle combiné hydrogéologique et géotechnique détaillé confirment l'adoption de cette méthode d'extraction de retraite souterraine et de bancs à ciel ouvert. Les résultats de l'étude montrent que l'extraction souterraine crée un affaissement minimal en surface et que les afflux d'eau sont gérables. Parallèlement au début de l'extraction souterraine, la capacité de traitement augmentera jusqu'à 10 000 tonnes par jour avec un taux moyen de 3,5 millions de tonnes par an sur cinq ans. Ensuite, la mine souterraine opèrera au rythme de 5 300 tonnes par jour pendant les neuf années suivantes.

Production annuelle

   
              Minerai           Or           Ratio                  Or      
              à ciel  Teneur contenu Déchets décap. Minerai  Teneur contenu Teneur      
             ouvert  à c/o   à c/o   à c/o à c/o souterrain  s/t    s/t    tête Production
    Années       (kt) (g/t)     (koz)   (kt) Ratio   (kt) (g/t)     (koz) (g/t)      (koz)
    1 (2014)      28  1,06         -     91  2,61      -     -         -  0,00          0
    2 (2015)   1 752  2,33       131  3 945  2,21      -     -         -  2,33        125
    3 (2016)   1 755  2,91       164  4 204  2,35      -     -         -  2,91        155
    4 (2017)   1 996  2,63       148  2 151  1,04     81  2,09         5  2,61        145
    5 (2018)   1 804  1,59        90  4 542  2,48  1 658  2,66       142  2,11        221
    6 (2019)   1 820  1,86        79 10 249  5,59  2 175  2,75       192  2,41        258
    7 (2020)   1 338  3,24       161 13 219  9,82  1 969  3,28       208  3,26        349
    8 (2021)   1 365  2,17       104 13 028  9,49  2 016  3,40       220  2,88        306
    9 (2022)   1 177  2,93       158  9 209  7,76  1 818  3,18       186  3,06        326
    10 (2023)    637  4,19        86  3 776  5,81  1 878  3,04       184  3,33        255
    11 (2024)      -     -         -      -     -  1 776  3,16       181  3,16        170
    12 (2025)      -     -         -      -     -  1 858  2,99       179  2,99        169
    13 (2026)      -     -         -      -     -  1 775  3,18       181  3,18        171
    14 (2027)      -     -         -      -     -  1 851  3,14       187  3,14        176
    15 (2028)      -     -         -      -     -  2 012  2,56       165  2,56        156
    16 (2029)      -     -         -      -     -  2 267  1,83       133  1,83        126
    17 (2030)      -     -         -      -     -  2 113  2,14       145  2,14        137
    18 (2031)      -     -         -      -     -    603  2,50        49  2,50         46
    Total/Moy. 13 674 2,55     1 120 64 414  4,66 25 851  2,84     2 357  2,74      3 291


Réserves minérales du Projet aurifère Aurora à un prix de l'or de 1 300 USD/oz

   
                                Janvier 2013
                                  Quantité Teneur Or contenu
        Catégorie de réserve            (kt)   (g/t)   (koz)
        Prouvée
        Saprolite à ciel ouvert       168    2,64       14
        Minerai fraîchement 
        extrait à ciel ouvert       2 207    3,07      218
        Total prouvé                2 375    3,04      232
        Probable
        Saprolite à ciel ouvert     4 955    1,70      270
        Minerai fraîchement 
        extrait à ciel ouvert       6 343    3,03      618
        Souterrain                 25 851    2,84    2 357
        Total probable             37 149    2,72    3 245
        Total (P&P)                39 524    2,74    3 477


    *Teneur de coupure souterraine in-situ de 1,2 g/t pour Rory's Knoll.

    *Teneur de coupure de minerais fraîchement extraits à ciel ouvert in-situ de 0,5 g/t pour tous les gisements.

     *Teneur de coupure de saprolite à ciel ouvert in-situ de 0,3 g/t pour tous les gisements.

Potentiel de croissance de l'étude de faisabilité

L'EF n'inclut pas les ressources souterraines suivantes telles que définies dans l'Estimation des ressources conforme à la Norme canadienne 43-101 publiée le 25 juin 2012 :

  • 1,12 million d'onces d'or à 3,87 g/t dans la catégorie indiquée à Rory's Knoll
  • 1,28 million d'onces d'or à 4,25 g/t dans la catégorie inférée à Rory's Knoll
  • 570 000 onces d'or à 3,93 g/t dans la catégorie indiquée dans les gisements satellitaires
  • 290 000 onces d'or à 4,11 g/t dans la catégorie inférée dans les gisements satellitaires

La Société continuera d'évaluer l'intégration de certaines de ces onces additionnelles dans le plan minier en cours. La majorité de ces onces se trouve en dessous du périmètre minier d'Aleck Hill et de Rory's Knoll à une profondeur de -1 037 mètres (970 mbsl). Le plan minier inclut la capacité d'équipement et de traitement excédentaire ultérieurement au cours de la durée de vie minière, ce qui créera une flexibilité de rendement pour l'extraction et le traitement des ressources additionnelles.

Métallurgie, traitement et infrastructure

L'usine de traitement d'Aurora sera conçue en deux phases, avec une Phase I traitant initialement 1,75 million de tonnes par an. La phase II aura une capacité ultime de 3,5 millions de tonnes par an. L'usine traitera initialement le minerai fraîchement extrait et la saprolite des puits à ciel ouvert de la zone de Rory's Knoll. La récupération d'or se fera par extraction dans un circuit de lixiviation au carbone (« CIL »). Le minerai extrait sera écrasé et moulu avant d'être traité par CIL, désorption du carbone et électrolyse. L'or sera produit sur place et stocké dans un coffre sécurisé avant d'être transporté hors site. Les résidus de CIL seront traités à l'aide d'un système de désintoxication du cyanure air/SO2 avant leur élimination. Les résidus seront pompés jusque dans une zone de gestion des résidus.

Les principaux critères sélectionnés pour la conception de l'usine sont :

  • Un rendement nominal de traitement des minerais de 5 000 t/j en phase 1 et de 10 000 t/j en phase 2 ;
  • Une disponibilité de référence de 96 % (après la montée en cadence), représentant 8 400 heures d'opération par an, avec de l'équipement d'appoint dans les zones cruciales ;
  • Une flexibilité de référence suffisante pour le traitement de tous les types de minerais au rendement de référence ; et
  • Une récupération d'or globale de 94,4 % pour les roches fraichement extraites et de 97 % pour la saprolite.

La conception du Projet intègre tous les besoins d'infrastructure d'une opération minière à grande échelle. Une route d'accès, reliant le Projet à une installation portuaire de Buckhall sur le fleuve Essequibo, est déjà en place. L'installation portuaire de Buckhall, détenue et exploitée par Guyana Goldfields, sera mise à niveau afin de permettre aux navires partant en mer d'être amarrés et fournira des installations de dédouanement ainsi que de gestion des cargaisons, des combustibles et de la main-d'œuvre pendant la construction et les opérations du Projet.

Sur le site du Projet, les opérations majeures suivantes, visant à soutenir les installations d'infrastructure, seront déployées ou étendues :

  • Service sur site et routes de transport de l'équipement lourd ;
  • Campements ;
  • Une combinaison d'installations de stockage de combustibles, de systèmes de distribution, ainsi que de centrales de fioul lourd et diesel ;
  • Une piste d'atterrissage nouvellement étendue  
  • Une nouvelle digue de rivière dans le cadre d'une installation complète de gestion de l'eau, y compris des canaux de drainage, des barrages de dérivation, des carters et des pompes ;
  • Une zone de gestion des résidus ;
  • Un atelier de maintenance de l'équipement lourd, des entrepôts et bâtiments miniers, un bâtiment administratif, un entrepôt d'explosifs ;
  • Un système de communications ;
  • Une zone d'élimination des déchets (décharge) ; et
  • Une zone d'amas de roches stériles.

Financement et trésorerie

La Société est financée pour poursuivre son travail de développement et d'exploration. Afin de financer la totalité de la construction du Projet, des discussions sont en cours avec les prêteurs et fournisseurs de capitaux propres de celui-ci. Diverses options de financement sont en cours d'étude et des décisions seront prises une fois les opportunités de financement évaluées.

Personnes qualifiées

Les données scientifiques et techniques contenues dans le présent communiqué de presse en lien avec le Projet ont été examinées et approuvées par les Personnes qualifiées conformément à la Norme canadienne 43-101. Celles-ci consentent à l'inclusion de leurs noms dans ce communiqué de presse : D. Erik Spiller, MMSA, QP (Conception des procédés métallurgiques, Infrastructure de projet, Géotechnique, Aspects économiques - Tetra Tech) ; Glen Cole, Géologue professionnel (Estimation des ressources - SRK Consulting Inc.), Jarek Jakubec, Ingénieur agréé, MIMMM (#509147) (Extraction et réserves minérales - SRK Consulting Inc.), John Lambert, Géologue professionnel, CEA (EP) (Aspects environnementaux - Environ International Inc.). Chacune de ces personnes est indépendante de la Société.

Rapport détaillé

L'Étude de faisabilité actualisée conforme à la Norme canadienne 43-101 pour les Rapports techniques sera déposée dans les 45 jours sur SEDAR et sera mise à disposition sur notre site Web d'entreprise dans les mêmes délais.

Conférence téléphonique

Guyana Goldfields tiendra une conférence téléphonique le lundi 14 janvier à 8h00 EST, lors de laquelle la direction supérieure discutera des principaux résultats de l'EF et répondra aux questions. Pour rejoindre la conférence :

Détails de la conférence téléphonique :
Date de l'appel : 14 janvier 2013
Heure de l'appel : 8h00 EST
ID de la conférence : 87585688
Numéros à composer :
Numéro sans frais pour l'Amérique du Nord : (888)231-8191
Numéro international : +1(647)427-7450

À propos de Guyana Goldfields Inc. :

Guyana Goldfields Inc. est une société canadienne, principalement axée sur l'exploration et le développement de gisements aurifères au Guyana, en Amérique du Sud, où elle est active depuis 1996. La Société se concentre sur la mise en production et le développement d'infrastructures en cours du Projet Aurora. Une exploration active se poursuit à Aurora et dans la région de l'autre gisement de la Société, Sulphur Rose, avec l'intention d'étendre davantage ces ressources. L'exploration hors chantier de notre équipe de géologues expérimentés est également en cours dans le groupe de propriétés plus large d'Aranka.

à la date des présentes, la Société possède environ 33 millions USD en trésorerie et équivalent, et n'a aucune dette ; elle compte 95 millions d'actions émises et en circulation.

À propos des contributeurs à notre Étude de faisabilité (« EF ») actualisée et conforme à la Norme canadienne 43-101 pour les Rapports techniques :

TetraTech, Inc. était responsable de la conception de l'usine de traitement, de l'ingénierie civile, du modèle économique et des aspects d'infrastructure de l'EF. Tetra Tech est un fournisseur leader de services de conseil, d'ingénierie, de gestion technique, de programmes, de constructions. Tetra Tech fournit des solutions innovantes centrées sur les ressources naturelles, l'eau, l'environnement, l'énergie et l'infrastructure. Employant plus de 14 000 salariés à l'échelle mondiale, Tetra Tech compte un groupe d'étude minière comprenant des géologues qualifiés, des ingénieurs miniers, des ingénieurs de la métallurgie, des scientifiques de l'environnement et d'autres disciplines qui comprennent les réalités des aspects économiques d'un projet ainsi que l'importance de la constructibilité dans les concepts de référence préliminaires.

SRK Consulting Inc. était responsable de la modélisation numérique et géotechnique souterraine, de la déclaration des réserves minérales et des aspects des puits à ciel ouvert et souterrains de l'EF. SRK est un cabinet de conseil indépendant et international fournissant des solutions à ses clients, principalement dans les secteurs des ressources en eau et terrestres. Pour les projets miniers, SRK propose des services allant de l'exploration, la planification et la production minières jusqu'à la fermeture des mines. Créée en 1974, SRK emploie désormais plus de 1 500 professionnels à l'échelle internationale dans plus de 45 bureaux sur 6 continents. L'indépendance du Groupe est garantie par le fait qu'il s'agit strictement d'une entreprise de conseil, ne possédant aucune part dans quelque projet que ce soit. Ceci est particulièrement important pour les études de diligence raisonnable et de faisabilité, qui constituent une grande partie des activités de SRK.

Itasca International Inc. était responsable des aspects de modélisation numérique de l'écoulement des eaux souterraines de l'EF. Itasca résolut les problèmes hydrogéologiques, géomécaniques et microsismologiques dans de nombreux domaines, y compris les secteurs minier, civil, pétrolier et environnemental. Itasca emploie des ingénieurs de premier plan dans les domaines de la mécanique des roches, de l'hydrologie, de l'hydrogéologie, de la géochimie, de l'ingénierie minière, du génie pétrolier, de la géophysique et de l'ingénierie logicielle. Les codes révolutionnaires de modélisation numérique qu'Itasca utilise et vend pour la résolution de problèmes dans les domaines de la géomécanique et de l'hydrologie font partie des outils les plus largement utilisés et respectés en leur genre. La compétence d'Itasca est aussi fréquemment utilisée pour ses témoignages d'experts dans les litiges, les audits et les études de diligence raisonnable ainsi que pour les examens de permission et règlementaires.

Royal HaskoningDHV (anciennement Turgis Mining Consultants) était responsable de la préparation du concept d'assèchement de la mine et des coûts y étant associés de l'EF. La société compte plus de 1 000 spécialistes techniques et employés de soutien. En tant que consultante de l'industrie minière, elle offre des conseils d'experts impartiaux sur toutes les formes d'extraction minière à la fois en surface et souterraine, fournissant une expertise conceptuelle et des évaluations indépendantes à d'importants groupes miniers du monde entier.

ENVIRON International Corporation était responsable des aspects environnementaux de l'EF ; y compris du plan de restauration et de fermeture de la mine, ainsi que de la mise à jour de l'Évaluation de l'impact social et environnemental existante. Environ fournit une assistance experte dans l'évaluation et la réduction des risques environnementaux potentiels, permettant à ses clients de réagir plus efficacement face aux défis commerciaux, règlementaires et juridiques actuels, ainsi que de réduire ou éliminer les futures difficultés. Fondé en 1982 à Washington, DC, le cabinet de conseil privé Environ compte désormais un réseau de plus de 1 000 consultants opérant depuis 80 bureaux dans 19 pays.

Bluhm Burton Engineering (BBE) a préparé le plan de refroidissement et de ventilation de la mine ainsi que les estimations de coûts y étant associées dans le cadre de l'EF. BBE fournit de nombreux types de services, y compris des études conceptuelles, des études de faisabilité technique et l'analyse des systèmes de distribution de refroidissement et de ventilation alternatifs, la sélection du système optimal, la préparation de spécifications de conception technique détaillées, des estimations, ainsi que la gestion et l'exécution de projets pour les mines existantes et les nouveaux projets.

Informations concernant les estimations de ressources et réserves minérales

Les estimations de ressources et réserves minérales rapportées dans le présent communiqué de presse ont été préparées conformément aux normes nationales canadiennes NI 43-101 régissant la divulgation de projets minéraux (« NI 43-101 »), selon les exigences des autorités canadiennes de réglementation des valeurs mobilières. S'agissant des normes en vigueur aux États-Unis, la Securities and Exchange Commission (« SEC ») des États-Unis applique des normes différentes pour classifier la minéralisation en tant que réserve. En particulier, tandis que les termes de ressources minérales « mesurées », « indiquées » et « inférées » sont requis en application de la norme NI 43-101, la SEC ne reconnaît pas ces termes. Les normes canadiennes diffèrent considérablement des exigences de la SEC. Les investisseurs sont donc priés de ne pas considérer que les gisements minéraux, partiellement ou dans leur intégralité, de ces catégories constituent ou seront un jour convertis en réserves. En outre, les ressources minérales « inférées » impliquent une large part d'incertitude en termes de leur existence et de leur exploitabilité économique et légale. Il ne peut être considéré qu'une ressource minérale présumée, partiellement ou dans son intégralité, appartiendra un jour à une catégorie supérieure. En vertu des lois canadiennes sur les valeurs mobilières, les émetteurs de valeurs ne doivent en aucun cas divulguer les résultats d'une analyse économique qui inclut des ressources minérales inférées, hormis dans de rares cas.

Renseignements prospectifs

Ce communiqué de presse contient des « renseignements prospectifs » qui peuvent inclure, sans s'y limiter, des énoncés relatifs à l'estimation des ressources minérales. Souvent, mais pas systématiquement, les énoncés prospectifs peuvent être identifiés par l'utilisation de termes tels que « prévoit », « s'attend à », « est prévu », « budget », « planifié », « estimations », « prévisions », « a l'intention de », « anticipe » ou « croit », ou des variations (y compris des variations négatives) desdits termes et expressions ou l'énoncé que certains événements, actions ou résultats « peuvent »,  « pourraient », « devraient » ou « pourront » se produire ou avoir lieu.

Les énoncés prospectifs se basent sur les opinions et estimations de la direction à la date où lesdits énoncés sont rédigés et se basent sur diverses hypothèses.

Les énoncés prospectifs impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs pouvant faire différer matériellement les résultats, performances ou réalisations réels de GGI de tout résultat, performance ou réalisation futur(e) exprimé(e) ou impliqué(e) par les énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs pouvant faire différer matériellement les résultats, performances ou réalisations réels de GGI de tout résultat, performance ou réalisation futur(e) exprimé(e) ou impliqué(e) par les énoncés prospectifs. Bien que GGI ait tenté d'identifier les facteurs importants qui pourraient avoir pour conséquence que les actions, événements ou résultats réels diffèrent sensiblement de ceux décrits dans les énoncés prospectifs, il peut exister d'autres facteurs ayant pour conséquence que les actions, les événements ou les résultats diffèrent de ceux prévus, estimés ou attendus. Les énoncés prospectifs contenus dans les présentes sont rédigés à la date de ce communiqué de presse et GGI décline toute obligation d'actualiser tout énoncé prospectif, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d'événements ou de résultats futurs, sauf si les lois applicables sur les valeurs mobilières l'exigent. Il ne saurait exister aucune garantie assurant que les énoncés prospectifs se révèleront exacts, car les résultats réels et les événements futurs pourraient différer sensiblement de ceux anticipés dans lesdits énoncés. En conséquence, les lecteurs ne doivent pas se fier indûment aux énoncés prospectifs.

Pour tout complément d'information :
Guyana Goldfields Inc. 
Patrick Sheridan
PDG et Directeur
Jacqueline Wagenaar
Vice-présidente des Communications institutionnelles
Tél. : +1(416)628-5936 Poste 2295
Fax : +1(416)628-5935
E-mail : jwagenaar@guygold.com
Site Web : http://www.guygold.com
(GUY.)

SOURCE Guyana Goldfields Inc.



More by this Source


Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.