Imerys annonce des résultats en progression au 1er semestre 2012 dans un environnement plus difficile

PARIS, July 27, 2012 /PRNewswire/ --


  • Hausse du chiffre d'affaires de + 10 %
  • Bonne tenue de la marge opérationnelle : 13,4 %
  • Progression du résultat courant net de + 5,5 % à 165,6 M€
  • Forte génération de cash flow libre opérationnel courant après des investissements de développement en hausse

Jeudi 26 juillet 2012, le Conseil d'Administration d'Imerys a examiné les comptes du Groupe pour le 1er semestre clos le 30 juin 2012.

                                                               1er
    Résultats consolidés                     1er semestre semestre % variation
    (en millions d'euros)                            2012     2011    courante
    Chiffre d'affaires                            1 986,2  1 807,3     + 9,9 %
    Résultat opérationnel courant[1]                266,2    252,9     + 5,3 %
                        Marge opérationnelle         13,4 %   14,0 %   - 0,6 point
    Résultat courant net, part du
    Groupe[2]                                       165,6    157,0     + 5,5 %
    Résultat net, part du Groupe                    161,9    154,9     + 4,6 %
    Financement
 
    Investissements payés
                                                    116,1     99,2    + 17,0 %
    Cash flow libre opérationnel
    courant[3]                                      128,7    112,6    + 14,3 %
 
    Dette financière nette                        1 039,8[5] 873,8    + 19,0 %
    Données par action
 
    Résultat courant net, part du Groupe par
    action[2],[4]                                    2,20 EUR 2,08 EUR + 5,9 %


  1. Résultat opérationnel, avant autres produits et charges opérationnels, mais y.c. quote-part des opérations faites en commun.
  2. Résultat net part du Groupe, avant autres produits et charges opérationnels nets.
  3. Cash flow libre opérationnel courant : EBITDA sous déduction de l'impôt notionnel, de la variation de BFR
    et des investissements payés.
  4. Les nombres moyens pondérés d'actions en circulation étant en baisse à 75 127 597 contre 75 375 300 au 1er semestre 2011.
  5. Dette financière nette du 30 juin 2012 après acquisition du Groupe Luzenac intervenue au 2ème semestre 2011.

Pour Gilles Michel :«Au 1er semestre 2012, Imerys présente des résultats solides, dans un environnement plus difficile, grâce à la qualité de son modèle et à l'efficacité des mesures ciblées de gestion des coûts et de la trésorerie mises en œuvre dès l'automne 2011. Le Groupe, qui bénéficie aujourd'hui d'une exposition plus favorable aux pays et marchés en croissance, tire parti de sa stratégie de développement interne et externe, avec, notamment, une bonne contribution de l'activité Talc au 1er semestre. Grâce à ces atouts et à la solidité de sa structure financière, Imerys est confiant dans sa capacité à maintenir, en 2012, un niveau de résultat courant net au minimum comparable à celui de l'exercice précédent, en l'absence de détérioration plus importante des conditions économiques et financières

ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE

Après deux années de reprise économique, la dégradation de l'environnement s'est traduite, à partir du second semestre 2011, par de fortes disparités géographiques et sectorielles qui se sont depuis lors confirmées. En Europe, le ralentissement de la demande est avéré dans les domaines de la construction et de la production industrielle, les pays d'Europe du Nord étant globalement moins affectés ; en Amérique du Nord, l'amélioration de l'économie a notamment entraîné une augmentation de la demande de biens durables (construction, automobile, …) ; dans les principaux pays émergents, les perspectives de croissance restent présentes mais moins fortes.

Sur le semestre, l'affaiblissement de l'euro s'est poursuivi et l'inflation du coût des facteurs (matières premières, énergie) a été plus modérée que sur la même période de l'exercice précédent.

POURSUITE DES DEVELOPPEMENTS

Imerys a poursuivi sa stratégie de développements interne et externe afin d'accroître son potentiel de croissance.

Ainsi, l'augmentation de la capacité de production de l'usine de carbone de Willebroek (Belgique, activité Graphite & Carbone) a été lancée afin de servir le marché dynamique des batteries Lithium-ion.

Au Brésil, le Groupe a renforcé son offre de Minéraux de Performance avec l'acquisition de la société Itatex qui conçoit et commercialise des spécialités à base de kaolins et argiles pour peintures, polymères et caoutchoucs. Imerys a par ailleurs décidé de valoriser ses réserves brésiliennes de carbonates de calcium en lançant la construction d'une usine de production de chaux. L'offre du Groupe au Brésil s'accroîtra ainsi avec un minéral dont la demande issue des secteurs de la sidérurgie, du papier, de la chimie, de l'environnement, de l'agriculture, et de la construction est en forte hausse.

Au Moyen-Orient, le projet de construction d'une usine de production d'alumine fondue a été lancé à Bahreïn dans le cadre d'une joint-venture. Cette unité, qui devrait être opérationnelle fin 2013, constituera la première implantation industrielle du Groupe dans cette région.

NOMINATIONS

La direction de la branche Minéraux pour Céramiques, Réfractaires, Abrasifs & Fonderie, que Gilles Michel dirigeait depuis le 1er juillet 2011, a été confiée à Olivier Hautin, précédemment en charge de la branche Pigments pour Papier & Emballage. Les résultats de cette dernière sont désormais placés sous la responsabilité de Dan Moncino, qui continue de diriger la branche Minéraux de Performance & Filtration. Cette évolution permettra, notamment, la mutualisation de certains des actifs, ressources et compétences communs aux deux branches.

L'organisation opérationnelle d'Imerys et le reporting en 4 branches d'activité demeurent inchangés, de même que la composition du Comité Exécutif.

EVENEMENT POSTERIEUR AU 30 JUIN 2012

Les états financiers consolidés semestriels au 30 juin 2012 ont été arrêtés par le Conseil d'Administration lors de sa réunion du 26 juillet 2012. Aucun événement significatif n'est à reporter entre la date de clôture et celle du Conseil d'Administration.

PERSPECTIVES

Les tendances observées au 1er semestre 2012 devraient se poursuivre dans les mois à venir avec un environnement macro-économique et financier toujours marqué par de fortes disparités géographiques et sectorielles :

  • l'activité devrait rester à un niveau bas dans le secteur de la construction individuelle neuve en France, les ventes de logements neufs étant en baisse depuis plus d'un an ;
  • la contraction de la production sidérurgique devrait perdurer en Europe dans les prochains mois ;
  • la rationalisation des capacités papetières aux Etats-Unis et en Europe, réalisée depuis mi-2011, permet d'envisager une stabilisation de la production à son niveau actuel dans les pays matures ;
  • aux Etats-Unis, la dynamique en cours devrait se poursuivre, notamment dans les secteurs de la construction et de l'automobile ;
  • dans les pays émergents, la croissance devrait continuer, à un rythme plus modéré.

Au second semestre, la nouvelle unité de proppants, désormais opérationnelle, contribuera aux performances du Groupe. Par ailleurs, alors que la base de comparaison deviendra progressivement plus favorable, Imerys bénéficiera de la qualité de son modèle : résistance accrue grâce à la diversité de son portefeuille d'activité et à une présence géographique élargie, efficacité des mesures mises en place dès l'automne 2011 (investissements ciblés, gestion du besoin en fonds de roulement et des coûts), solidité de sa structure financière.

Dans ce contexte, le Groupe est confiant dans sa capacité à maintenir, en 2012, un niveau de résultat courant net au minimum comparable à celui de l'exercice précédent. Les investissements de développement et projets de recherche se poursuivront pour soutenir la croissance organique future du Groupe.

COMMENTAIRE DETAILLE DES RESULTATS DU GROUPE

CHIFFRE D'AFFAIRES

                        Chiffre     Chiffre
                     d'affaires  d'affaires   Variation   Variation
                           2012        2011     chiffre           à
                                             d'affaires      PCC(1)    dont
                            (en         (en          (%          (%   effet      dont
                       millions    millions    exercice    exercice             effet
                       d'euros)    d'euros)  précédent)  précédent)  Volume  Prix/Mix
                                                                    
                                                           + 0,2 %    - 4,0%
    1er                                                   (T1 2011: (T1 2011:
    trimestre(2)          974,4       882,7    + 10,4 %   + 13,7 %)  + 10,2%)  + 4,2 %
                                                                      
                                                           - 3,1 %    - 6,3%
    2ème                                                  (T2 2011: (T2 2011:
    trimestre(2)        1 011,8       924,7     + 9,4 %   + 10,8 %)  + 5,2%)   + 3,2 %
                                                                     
                                                           - 1,5 %    - 5,2%
                                                          (S1 2011: (S1 2011:
    1er semestre        1 986,2     1 807,3     + 9,9 %   + 12,2 %)  + 7,5%)   + 3,7 %


  • Bonne tenue du chiffre d'affaires sur une base de comparaison élevée
  • Effet favorable des variations de périmètre et de change

Le chiffre d'affaires du 1er semestre 2012, qui s'établit à 1 986,2 millions d'euros, intègre :

  • un effet périmètre de + 156,8 millions d'euros (également réparti entre le premier et le deuxième trimestre 2012), essentiellement lié à l'acquisition du Groupe Luzenac, finalisée le 1er août 2011 ;
  • un impact de change favorable de + 48,6 millions d'euros (+ 10,8 millions d'euros au 1er trimestre ; + 37,8 millions d'euros au 2ème trimestre). Il traduit principalement l'affaiblissement de l'euro par rapport à certaines autres devises notamment le dollar américain.

Par rapport au 1er semestre 2011, le recul du chiffre d'affaires à périmètre et changes comparables de - 1,5 % s'apprécie par rapport à une base de comparaison historiquement élevée. Le Groupe avait en effet réalisé l'an dernier une progression de + 12,2 % de ses ventes à période comparable, grâce au très fort rebond de l'activité au deuxième trimestre et à des conditions climatiques favorables.

Dans ce contexte, les volumes de ventes diminuent de - 5,2 % au 1er semestre 2012 par rapport à la même période de l'exercice précédent (- 93,5 millions d'euros). La base de comparaison a été plus particulièrement défavorable au deuxième trimestre pour la branche Minéraux pour Céramiques, Réfractaires, Abrasifs & Fonderie. La baisse annoncée du marché de la construction neuve en France se reflète dans l'activité Matériaux de Construction, par ailleurs affectée par de mauvaises conditions météorologiques en 2012. Les efforts engagés dans chacune des branches se sont traduits par une amélioration du prix mix de produits de + 3,7 % (+ 67,0 millions d'euros).

Le chiffre d'affaires du deuxième trimestre 2012 à périmètre et changes comparables (896 millions d'euros) est légèrement supérieur à celui du premier trimestre 2012 (885 millions d'euros).

Répartition du chiffre d'affaires par zone géographique de destination

                                                                    % du
                                                 % du chiffre    chiffre
                           Chiffre Variation %     d'affaires d'affaires
    (en millions        d'affaires     S1 2012      consolidé  consolidé
    d'euros)               S1 2012 vs. S1 2011        S1 2012    S1 2011

      Europe de l'Ouest      930,0     + 7,0 %           47 %       48 %
            dont France      321,5     - 1,0 %           16 %       22 %
    Etats-Unis / Canada      421,7    + 22,1 %           21 %       19 %
    Pays émergents           529,7     + 6,4 %           27 %       28 %
    Autres (Japon /
    Australie)               104,8    + 10,5 %            5 %        5 %
    Total                  1 986,2     + 9,9 %          100 %      100 %


Au 1er semestre 2012, l'évolution des ventes par destination géographique résulte de deux facteurs principaux : un effet de périmètre significatif lié à l'acquisition du Groupe Luzenac (essentiellement présent en Europe et en Amérique du Nord), d'une part, et la dépréciation de l'euro, très marquée au deuxième trimestre, d'autre part. Hors effet de périmètre, les ventes en Europe de l'Ouest se sont contractées, alors qu'elles ont progressé en Amérique du Nord et dans les pays émergents.

Le chiffre d'affaires de l'Europe de l'Ouest, qui représente 47 % du chiffre d'affaires consolidé, est essentiellement réalisé en Europe du Nord ; l'exposition aux pays d'Europe du Sud (Portugal, Italie, Grèce, Espagne) étant inférieure à 7 %.

RESULTAT OPERATIONNEL COURANT(3),(4)

    (en millions                                           % Variation
    d'euros)              S1 2012   S1 2011  % Variation     à PCC(5)
    1er trimestre           126,8     116,4     + 8,9 %      - 0,7 %
    Marge
    opérationnelle           13,0 %    13,2 %
    2ème trimestre          139,5     136,4     + 2,2 %     - 11,2 %
    Marge
    opérationnelle           13,8 %    14,8 %
    1er semestre            266,2     252,9     + 5,3 %      - 6,4 %
    Marge
    opérationnelle           13,4 %    14,0 %


  • Prix/mix de produits couvrant la hausse des coûts variables
  • Bonne tenue de la marge opérationnelle à 13,4%

A 266,2 millions d'euros, le résultat opérationnel courant tient compte des éléments suivants :

  • un effet de périmètre de + 21,0 millions d'euros (+ 8,3 %, dont 8,0 millions d'euros au premier trimestre et 13,0 millions d'euros au deuxième trimestre) constitué par la contribution positive du Groupe Luzenac ;
  • un effet de change de + 8,4 millions d'euros (+ 3,3 %, dont 3,2 millions d'euros au premier trimestre et 5,2 millions d'euros au deuxième trimestre).

A périmètre et changes comparables, le recul du résultat opérationnel courant est contenu à - 6,4 % par rapport à la base de comparaison élevée que constituait le 1er semestre 2011 (le résultat opérationnel courant avait en effet progressé de + 20,8 % par rapport au 1er semestre 2010).

L'amélioration des prix et du mix de produits, de + 63,0 millions d'euros, compense l'augmentation des coûts variables (- 40,8 millions d'euros par rapport à la même période de l'année précédente), majoritairement imputable à l'inflation de certaines matières premières, des facteurs énergétiques (à l'exception du gaz aux Etats-Unis) et du fret. L'impact de la baisse des volumes de ventes s'élève à - 44,0 millions d'euros par rapport au 1er semestre 2011. Tout en poursuivant son programme de développement, Imerys a maintenu ses coûts fixes au même niveau qu'au 1er semestre 2011.

En conséquence, la marge opérationnelle du Groupe s'élève à 13,4 %, en dépit de la baisse des volumes, notamment dans l'activité Matériaux de Construction.

RESULTAT COURANT NET(6)

Le résultat courant net est en hausse de + 5,5 % à 165,6 millions d'euros (contre 157,0 millions d'euros au 1er semestre 2011). Cette progression reflète l'amélioration du résultat opérationnel courant ; elle intègre également les éléments suivants :

  • le résultat financier pour - 34,0 millions d'euros (contre - 30,3 millions d'euros au 1er semestre 2011), composé essentiellement de :
    • la charge sur endettement financier, qui est stable par rapport à la même période de 2011 (- 29,2 millions d'euros au 1er semestre 2012 contre - 28,9 millions d'euros au 1er semestre 2011) ;
    • l'impact net du change, des autres produits et charges financiers et des instruments financiers, qui constitue une charge de - 3,8 millions d'euros (- 0,4 million d'euros au 1er semestre 2011).
  • la charge d'impôts courants pour - 65,1 millions d'euros (- 63,9 millions d'euros au 1er semestre 2011), soit un taux effectif d'imposition de 28,0 % (28,7 % au 1er semestre 2011).

RESULTAT NET

La progression de + 7,0 millions d'euros du résultat net, part du Groupe, à 161,9 millions d'euros, tient compte des autres produits et charges nets d'impôts (- 3,7 millions d'euros).

CASH FLOW

    (en millions d'euros)             S1 2012        2011     S1 2011
    EBITDA                              353,2       686,0       352,0
    Variation du BFR opérationnel       (36,5)      (59,4)      (69,9)
    Investissements payés              (116,1)     (227,4)      (99,2)
    Cash flow libre opérationnel
    courant*                            128,7       264,9       112,6
    Cash flow financier (net
    d'impôt)                            (23,0)      (37,3)      (20,8)
    Autres éléments de BFR               26,2        (1,0)       (5,2)
    Cash flow libre courant             131,9       226,6        86,6


  * y compris subventions,

valeurs des actifs cédés et divers        2,7         5,3         2,3

  • Augmentation ciblée des investissements de développement
  • Forte génération de cash flow libre opérationnel courant

A 22,5 % des ventes annualisées du dernier trimestre(7), le besoin en fonds de roulement opérationnel reste contenu.

L'augmentation des investissements industriels, dont le montant comptabilisé est de 97,8 millions d'euros (89 % des amortissements contre 83 % au 1er semestre 2011), illustre la poursuite des projets de développement du Groupe. Les principaux projets sont détaillés dans chacune des branches d'activité.

Grâce à la progression du résultat, au contrôle du besoin en fonds de roulement et au ciblage des investissements, Imerys a généré un cash flow libre opérationnel courant de 128,7 millions d'euros au 1er semestre 2012, en hausse de plus de 16 millions d'euros par rapport au 1er semestre 2011.

STRUCTURE FINANCIERE SOLIDE

    (en millions d'euros)  30 juin 2012 31 décembre 2011 30 juin 2011

    Dividendes payés             (113,3)           (91,4)       (91,1)
    Dette nette                 1 039,8          1 031,1        873,8
    Capitaux propres            2 236,5          2 210,9      2 118,6
    EBITDA                        353,2            686,0        352,0
    Dette nette /capitaux
    propres                        46,5 %           46,6 %       41,2 %
    Dette nette
    /EBITDA(8)                      1,5x             1,5x         1,3x


  • Progression de + 24 % du dividende payé en 2012
  • Stabilité de la dette financière nette et des ratios financiers sur le semestre

La dette financière nette consolidée et les ratios financiers du Groupe sont stables par rapport au 31 décembre 2011. La forte génération de cash flow libre courant a ainsi permis de financer le versement d'un dividende de 112,7 millions d'euros, le 9 mai 2012, auquel s'ajoute 0,6 million d'euros de dividendes versés aux actionnaires minoritaires des filiales.

Afin d'augmenter et diversifier ses ressources financières tout en allongeant leur maturité moyenne, le Groupe avait sécurisé, au second semestre 2011, près d'un milliard d'euros de lignes bancaires bilatérales à l'horizon 2015-2016. Au 30 juin 2012, les ressources financières totales d'Imerys s'élèvent en conséquence à 2,8 milliards d'euros (dont 1,4 milliard d'euros de ressources financières disponibles hors trésorerie), avec une maturité moyenne de 3,3 ans. Le Groupe dispose donc d'une structure financière solide et d'une flexibilité financière accrue.

COMMENTAIRE PAR BRANCHE D'ACTIVITE

Minéraux pour Céramiques, Réfractaires, Abrasifs & Fonderie

(30 % du chiffre d'affaires consolidé)

    (en millions d'euros)                                   Variation
    données trimestrielles non                   Variation          à
    auditées                        2012   2011   courante     PCC(9)
    Chiffre d'affaires 1er
    trimestre                      297,8  284,9    + 4,5 %    + 0,9 %
    Chiffre d'affaires 2ème
    trimestre                      323,3  316,1    + 2,3 %    - 6,2 %
    Chiffre d'affaires 1er
    semestre                       621,1  601,1    + 3,3 %    - 2,8 %
    Résultat opérationnel
    courant(10)                     81,6   86,2    - 5,4 %   - 11,4 %
             Marge opérationnelle   13,1 % 14,3 %
    Investissements industriels
    comptabilisés                   40,6   32,9   + 23,4 %
          en % des amortissements    135 %  110 %


Au 1er semestre 2012, la demande issue des industries réfractaires a baissé en Europe de l'Ouest corrélativement à la diminution de la production d'acier (- 4,6 % par rapport au 1er semestre 2011 - source World Steel Association). Cette tendance s'est reflétée dans l'activité de la division Minéraux pour Réfractaires et, dans une moindre mesure, celles des Minéraux Fondus et Graphite & Carbone. Ce recul a été partiellement compensé par le dynamisme de la demande intérieure en Amérique du Nord (hausse de + 7,6 % de la production d'acier). L'activité du secteur des Graphite & Carbone est restée soutenue, liée en particulier à la croissance des batteries Lithium-ion.

Les Céramiques traditionnelles (sanitaire, carrelage) ont également tiré parti de la vigueur de la demande aux Etats-Unis, alors que l'activité est restée à un niveau bas en Europe du Sud. Les céramiques techniques (produits de spécialité pour l'automobile, …) ont poursuivi leur croissance alors que la demande de quartz de haute pureté est restée faible tout au long du premier semestre.

La branche a poursuivi sa politique de développement interne au travers de nouveaux investissements. Le doublement de la capacité de l'usine de carbone basée à Willebroek (Belgique) a ainsi été lancé afin d'accompagner la demande croissante en batteries Lithium-ion. L'entrée en production est prévue en fin d'année 2013.

L'expansion géographique s'est poursuivie avec le lancement, à Bahreïn, du projet industriel de construction d'une usine d'alumine fondue dans le cadre d'une joint-venture. Cette unité devrait être opérationnelle en fin d'année 2013. L'alumine fondue sert une large gamme d'applications : abrasifs, réfractaires, opérations de sablage, revêtements thermiques ainsi que différents marchés de niche.

Au 1er semestre, l'usine de proppants céramiques, construite en 2011 en Géorgie (Etats-Unis), est entrée en production et sa montée en puissance se poursuivra sur le second semestre. Les proppants sont des agents de soutènement de la roche destinés à l'exploitation des gisements de pétrole et gaz non conventionnels, qui bénéficient de perspectives de croissance importantes aux Etats-Unis.

Le chiffre d'affaires de la branche s'élève à 621,1 millions d'euros pour le 1er semestre 2012, en hausse de + 20,0 millions d'euros par rapport au 1er semestre 2011. L'analyse de sa variance met en évidence :

  • un effet de change positif de + 31,4 millions d'euros (+ 24,5 millions d'euros au 2ème trimestre 2012) ;
  • un effet de périmètre de + 5,7 millions d'euros (2,3 millions d'euros au 2ème trimestre 2012) : les activités du Groupe Luzenac s'adressant aux marchés céramiques, ont comme annoncé, été intégrées au chiffre d'affaires de la branche à compter du 1er janvier 2012.

A périmètre et changes comparables, le chiffre d'affaires est en retrait de - 2,8 % par rapport au 1er semestre 2011 qui avait bénéficié d'un fort rebond de l'activité (progression de + 18,1 % des ventes de la branche à données comparables entre le 1er semestre 2010 et le 1er semestre 2011). L'évolution positive du prix et du mix de produits a partiellement compensé la baisse des volumes, notable dans les activités Minéraux pour Réfractaires et certains Minéraux Fondus. Les autres activités ont mieux résisté.

Le résultat opérationnel courant s'établit à 81,6 millions d'euros. Il intègre un effet de change de + 4,5 millions d'euros et un effet périmètre de + 0,6 million d'euros.

A périmètre et changes comparables, la contraction du résultat traduit la baisse des volumes de ventes partiellement compensée par la diminution des coûts fixes. La progression des prix et du mix de produits dépasse l'inflation des coûts variables (en particulier les achats de zircon : s'il s'est stabilisé depuis le début de l'année, le prix du zircon est cependant resté nettement supérieur à celui du 1er semestre 2011). La montée en puissance de l'unité de proppants, au cours du 1er semestre a pesé sur la performance de la branche.

Minéraux de Performance & Filtration

(23% du chiffre d'affaires consolidé)

    (en millions d'euros)                                   Variation
    données trimestrielles non                   Variation      à
    auditées                        2012   2011   courante   PCC(11)
    Chiffre d'affaires 1er
    trimestre                      221,7  148,6   + 49,2 %    + 5,7 %
    Chiffre d'affaires 2ème
    trimestre                      233,3  154,2   + 51,3 %    + 3,5 %
    Chiffre d'affaires 1er
    semestre                       455,0  302,8   + 50,3 %    + 4,6 %
    Résultat opérationnel
    courant(12)                     60,8   39,1   + 55,5 %    + 2,8 %
    Marge opérationnelle            13,4 % 12,9 %
    Investissements industriels
    comptabilisés                   14,6   14,9    - 2,0 %
    en % des amortissements           53 %   75 %


Au 1er semestre 2012, l'évolution des marchés de la branche Minéraux de Performance & Filtration a été très diverse. La demande a légèrement progressé dans les secteurs liés à la consommation courante (agro-alimentaire, santé, produits de beauté, produits pharmaceutiques, etc…). Dans les industries intermédiaires (polymères, caoutchouc, filtration, catalyse, revêtements de surface, etc…), la dynamique a été globalement positive dans les pays émergents. La poursuite du rebond économique en Amérique du Nord a été favorable aux secteurs de l'automobile et de la construction. Les mises en chantier de logements se sont ainsi inscrites en forte hausse (tendance annualisée du 2ème trimestre 2012 : + 28 % - source : Census Bureau) et les dépenses de rénovation ont progressé. L'activité a été solide dans le domaine de la construction en Europe du Nord ; la production automobile a bien résisté en Allemagne et a crû fortement en Grande-Bretagne ; elle est restée à un niveau bas en Europe du Sud.

Dans ce contexte, la branche a poursuivi son expansion géographique avec l'acquisition, au Brésil, d'Itatex, société familiale spécialisée dans la transformation et la commercialisation de minéraux industriels (en particulier le kaolin). Itatex, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 24 millions de réals brésiliens en 2011 (10 millions d'euros), emploie 115 salariés dans un site de production situé à Campinas (Etat de Sao Paulo). Au travers de cette acquisition, le Groupe renforce sa présence au Brésil et développe sa gamme pour les secteurs des peintures, polymères et caoutchoucs dont la demande locale est en forte croissance.

En 2012, les investissements de croissance interne ont été alloués à la création d'une ligne complète de production de Celite Cynergy™, dont le lancement commercial a confirmé son important potentiel auprès des clients brasseurs. Ce produit breveté est un agent innovant permettant de filtrer et stabiliser des liquides alimentaires comme la bière dans une seule étape de production. La nouvelle capacité, construite sur le site de Lompoc (Californie, Etats-Unis), devrait être opérationnelle en fin d'année 2012.

En Malaisie, la branche a lancé une nouvelle unité de production de Filmlink™, une spécialité brevetée à base de carbonate de calcium apportant une résistance accrue et une porosité contrôlée aux films polymères. Ces propriétés sont particulièrement recherchées dans les produits d'hygiène pour bébés. Construite sur le site d'Ipoh, cette ligne montera en charge au troisième trimestre pour servir un marché asiatique en forte croissance.

L'activité Talc est désormais intégrée et a confirmé son potentiel de croissance et d'innovation dans des marchés diversifiés (plastiques & polymères, peintures, papier, céramiques techniques, produits de beauté & santé). Les ventes ont, comme annoncé, été affectées à chacune des divisions concernées en 2012.

Le chiffre d'affaires est de 455,0 millions d'euros au 1er semestre 2012. En hausse de + 152,2 millions d'euros, cette augmentation intègre :

  • un effet de périmètre de 122,1 millions d'euros (également répartis entre les premier et deuxième trimestres) comprenant essentiellement l'acquisition du Groupe Luzenac ; Itatex est, quant à elle, consolidée depuis le 1er juin 2012 (+ 0,8 million d'euro) ;
  • un impact de change favorable de + 16,2 millions d'euros (dont 12,3 millions d'euros au 2ème trimestre).

A périmètre et changes comparables, l'augmentation des ventes (+ 13,9 millions d'euros) reflète la progression des volumes, entraînée par le dynamisme de la demande en Amérique du Nord et la hausse sensible du prix/mix produits.

Le résultat opérationnel courant, à 60,8 millions d'euros, progresse de + 21,7 millions d'euros. Il intègre un effet de périmètre positif de + 17,8 millions d'euros et un effet de change favorable de + 2,6 millions d'euros. A périmètre et changes comparables, la hausse est de + 2,8 %, l'évolution du prix et du mix de produits compensant largement la hausse des coûts.

Pigments pour Papier & Emballage

(21% du chiffre d'affaires consolidé)

    (en millions d'euros)                                   Variation
    données trimestrielles non                   Variation          à
    auditées                        2012   2011   courante    PCC(13)
    Chiffre d'affaires 1er
    trimestre                      213,2  203,5    + 4,8 %    - 3,8 %
    Chiffre d'affaires 2ème
    trimestre                      216,3  202,1    + 7,0 %    - 2,4 %
    Chiffre d'affaires 1er
    semestre                       429,5  405,6    + 5,9 %    - 3,1 %
    Résultat opérationnel
    courant(14)                     42,5   41,0    + 3,6 %    - 5,9 %
             Marge opérationnelle    9,9 % 10,1 %
    Investissements industriels
    comptabilisés                   32,1   29,3    + 9,6 %
          en % des amortissements     90 %   84 %


Sur les 6 premiers mois de 2012, la production mondiale de papier d'impression et d'écriture est stable (- 0,7 % par rapport au 1er semestre 2011). Le dynamisme des pays émergents (+ 4,3 %) a compensé le recul observé dans les régions matures où des arrêts de capacités papetières ont été effectués pour adapter le niveau de production à celui de la demande. En Amérique du Nord - et dans une moindre mesure en Europe - ces rationalisations, qui permettent d'envisager une stabilisation de la demande à son niveau actuel, ont notablement affecté les niveaux de production des 12 derniers mois. Dans les segments de l'emballage, la tendance est restée plus favorable.

Outre les opérations de découverture et de maintenance, les investissements industriels ont notamment porté sur le projet de construction d'un site de production de chaux au Brésil. Produite à partir des réserves de carbonates de calcium exploitées par le Groupe dans ce pays (Desoropolis, Minas Geiras), la chaux est un minéral utilisé sous différentes formes dans les secteurs de la sidérurgie, du papier, de la chimie, de l'environnement, de l'agriculture et de la construction.

Dans ce contexte, le chiffre d'affaires, à 429,5 millions d'euros au 1er semestre 2012, est en hausse de + 23,9 millions d'euros par rapport au 1er semestre 2011. Cette variation tient compte :

  • d'un effet périmètre de + 28,6 millions d'euros, correspondant à l'acquisition du Groupe Luzenac. Les ventes de talc destinées aux marchés du papier ont été intégrées, comme annoncé, au chiffre d'affaires de la branche à compter du 1erjanvier 2012 ;
  • d'un impact de change de + 8,0 millions d'euros (+ 5,1 millions d'euros au 2ème trimestre).

A périmètre et changes comparables, le chiffre d'affaires est en baisse de - 3,1 % par rapport au 1er semestre 2011, la progression du prix et du mix de produit ne compensant pas la baisse des volumes.

Le résultat opérationnel courant s'élève à 42,5 millions d'euros au 1er semestre 2012 (+ 1,5 million d'euros par rapport au 1er semestre 2011) et intègre un effet de change favorable de + 1,5 million d'euros. A périmètre et changes comparables, la diminution du résultat de la branche (- 5,9 %) traduit la baisse des volumes.

Matériaux et Monolithiques

(26% du chiffre d'affaires consolidé)

    (en millions d'euros)                                    Variation
    données trimestrielles non                   Variation      à
    auditées                        2012   2011   courante     PCC(15)
    Chiffre d'affaires 1er
    trimestre                      255,9  258,0    - 0,8 %    - 0,5 %
    Chiffre d'affaires 2ème
    trimestre                      253,2  267,2    - 5,3 %    - 5,4 %
    Chiffre d'affaires 1er
    semestre                       509,1  525,2    - 3,1 %    - 3,0 %
    Résultat opérationnel
    courant(16)                    105,1  112,6    - 6,6 %    - 6,7 %
             Marge opérationnelle   20,7 % 21,4 %
    Investissements industriels
    comptabilisés                    5,8    7,0   - 17,2 %
          en % des amortissements     37 %   42 %


L'activité Solutions Réfractaires (57 % du total des ventes de la branche Matériaux & Monolitiques), a bien résisté au 1er semestre 2012 en dépit de la baisse de la sidérurgie en Europe : elle a en effet bénéficié de la bonne tenue des marchés asiatiques, de la solidité des autres segments (fonderie, pétrochimie, génération d'énergie...) et de l'activité projets (revamping, augmentations de capacités ou construction de nouvelles usines).

Dans le domaine de la construction et de la rénovation de maisons individuelles en France, la baisse des ventes de logements individuels neufs, observée depuis près d'un an, s'est progressivement traduite par une diminution des permis de construire. Elle se reflète désormais dans les mises en chantier, en baisse de - 8 % sur 12 mois glissants.

Dans ce contexte, les ventes semestrielles de matériaux en terre cuite pour l'ensemble de la profession(17) diminuent respectivement de - 13 % pour les briques et de - 10 % pour les tuiles par rapport au 1er semestre 2011, qui constituait une base très élevée de comparaison (rattrapage d'activité). La rénovation a fait preuve d'une bonne résistance. Il convient de rappeler que l'ensemble de la profession a été affectée par de mauvaises conditions météorologiques au 1er trimestre 2012.

Au 1er semestre 2012, les investissements de la branche ont été limités à la maintenance de l'outil industriel.

A 509,1 millions d'euros, le chiffre d'affaires de la branche (- 16,1 millions d'euros par rapport au 1er semestre 2011) comprend un effet négatif de change limité (- 0,4 million d'euros). A périmètre et changes comparables, le chiffre d'affaires est en baisse de - 3,0 %, reflétant le recul des Matériaux de Construction. Les Réfractaires Monolithiques ont progressé.

Le résultat opérationnel courant de la branche Matériaux & Monolithiques est de 105,1 millions d'euros. Les effets de périmètre et change sont négligeables. L'effet prix/mix de produits couvre la hausse des coûts variables (énergie et certaines matières réfractaires) et la mise en place de mesures de contrôle des coûts a permis de maintenir un niveau de marge opérationnelle supérieur à 20 %.

 

(1) A périmètre et changes comparables.

(2) Données trimestrielles non auditées.

(3) Résultat opérationnel, avant autres produits et charges opérationnels.

(4) Données trimestrielles non auditées.

(5) A périmètre et changes comparables.

(6) Résultat net part du Groupe, avant autres produits et charges opérationnels nets.

(7) Ce ratio tient compte du contrat d'affacturage signé le 23 juillet 2009, par lequel les créances cédées sont déconsolidées, les risques et avantages associés aux créances ayant été transférés à la banque "factor". 75 millions d'euros de créances étaient factorisés le 30 juin 2012.

(8) EBITDA des 12 derniers mois glissants.

(9) A périmètre et changes comparables.

(10) Résultat opérationnel, avant autres produits et charges opérationnels.

(11) A périmètre et changes comparables.

(12) Résultat opérationnel, avant autres produits et charges opérationnels.

(13) A périmètre et changes comparables.

(14) Résultat opérationnel, avant autres produits et charges opérationnels.

(15) A périmètre et changes comparables.

(16) Résultat opérationnel, avant autres produits et charges opérationnels.

(17) Source : Fédération Française des Tuiles et Briques - Données provisoires

 

Disponibilité de l'information

Le présent communiqué de presse est disponible sur le site Internet du Groupe http://www.imerys.com et accessible depuis la rubrique « Actualités ».

Imerys tient aujourd'hui, à 14h00 (heure de Paris), une conférence téléphonique au cours de laquelle seront commentés les résultats du 1er semestre 2012. Cette conférence sera retransmise en direct sur le site Internet du Groupe http://www.imerys.com.

Prochain rendez-vous de communication financière

  • Résultats du 3ème trimestre 2012 : le 5 novembre.

Cette date, donnée à titre d'information, est susceptible d'être mise à jour sur le site internet du Groupe à l'adresse http://www.imerys.com, sous la rubrique Finance/ Agenda financier.

Leader mondial des spécialités minérales pour l'industrie, Imerys valorise une gamme unique de minéraux pour apporter des fonctionnalités (résistance thermique et mécanique, conductivité, pouvoir couvrant, effet barrière, etc), essentielles aux produits et procédés de production de ses clients. Composants minéraux, additifs fonctionnels, aides aux procédés ou produits finis, les solutions d'Imerys, contribuent à la qualité d'un très grand nombre d'applications dans les biens de consommation, l'équipement industriel ou la construction. Conjuguant expertise, créativité et une écoute attentive de leurs clients, les équipes internationales du Groupe identifient en permanence de nouvelles applications et mettent au point des solutions à forte valeur ajoutée dans le respect d'une démarche déterminée de développement responsable. Ces atouts permettent à Imerys de se développer selon un modèle économique solide et profitable.

Des informations plus complètes sur Imerys peuvent être obtenues sur son site Internet (http://www.imerys.com), rubrique Information Réglementée, notamment dans son Document de Référence déposé auprès de l'Autorité des marchés financiers le 22 mars 2012 sous le numéro D.12-0193 (également disponible sur le site Internet de l'Autorité des marchés financiers, http://www.amf-france.org). Imerys attire l'attention des investisseurs sur le chapitre 4 "Facteurs de risques" de son Document de Référence.

Avertissement sur les prévisions et les informations prospectives : Les déclarations présentées dans ce document contiennent des prévisions et des informations prospectives. Les investisseurs sont alertés sur le fait que ces prévisions et informations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes (difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle d'Imerys), qui peuvent impliquer que les résultats et développements effectivement réalisés diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés ou induits.

RESULTATS DU 1er SEMESTRE 2012

Annexes

 

   
    1. Eléments de chiffre d'affaires consolidé
                                            %          %       %         %
    Variation du chiffre d'affaires     variation      effet   effet variation
    consolidé                            courante  périmètre changes  à PCC[1]

    Groupe Imerys                         + 9,9 %    + 8,7 % + 2,7 %   - 1,5 %
    Variation trimestrielle à Périmètre
    et Changes Comparables 2012 vs. 2011  T1 2012  T2 2012
                                          + 0,2 %  - 3,1 %
    Rappel 2011 vs. 2010                  T1 2011  T2 2011 T3 2011 T4 2011
                                         + 13,7 % + 10,8 % + 3,8 % + 4,7 %
    
                                                          Effet  Variation
    (non audité,     1er       1er    Variation Effet de    de       à
    en millions   trimestre trimestre courante  périmètre change   PCC[1]
    d'euros)        2012      2011        %         %       %        %
    Chiffre
    d'affaires                                             
    dont :            974,4     882,7  + 10,4 %   + 9,0 %  + 1,2%   + 0,2 %
    Minéraux pour
    Céramiques,
    Réfractaires,
    Abrasifs &                                             
    Fonderie          297,8     284,9   + 4,5 %   + 1,2 %  + 2,4%   + 0,9 %
    Minéraux de
    Performance &                                          
    Filtration        221,7     148,6  + 49,2 %  + 40,9 %  + 2,6%   + 5,7 %
    Pigments pour
    Papier &                                               
    Emballage         213,2     203,5   + 4,8 %   + 7,2 %  + 1,4%   - 3,8 %
    Matériaux &                                            
    Monolithiques     255,9     258,0   - 0,8 %   + 0,0 %  - 0,3%   - 0,5 %
    Holding &
    Éliminations      (14,3)    (12,3)     n.s.      n.s.    n.s.      n.s.

                                                          Effet  Variation
    (non audité,    2ème      2ème    Variation Effet de    de       à
    en millions   trimestre trimestre courante  périmètre change   PCC[1]
    d'euros)        2012      2011        %         %       %        %
    Chiffre
    d'affaires                                             + 4,1
    dont :          1 011,8     924,7   + 9,4 %   + 8,4 %      %   - 3,1 %
    Minéraux pour
    Céramiques,
    Réfractaires,
    Abrasifs &                                             
    Fonderie          323,3     316,1   + 2,3 %   + 0,7 %  + 7,8%  - 6,2 %
    Minéraux de
    Performance &                                          
    Filtration        233,3     154,2  + 51,3 %  + 39,8 %  + 8,0%   + 3,5 %
    Pigments pour
    Papier &                                               
    Emballage         216,3     202,1   + 7,0 %   + 6,9 %  + 2,5%   - 2,4 %
    Matériaux &                                            
    Monolithiques     253,2     267,2   - 5,3 %   + 0,0 %  + 0,1%   - 5,4 %
    Holding &
    Éliminations     (14,3)    (14,9)      n.s.      n.s.    n.s.      n.s.

                                                              Effet
                          1er      1er    Variation Effet de    de   Variation
    (en millions        semestre semestre courante  périmètre change à PCC[1]
    d'euros)              2012     2011       %         %       %        %
    Chiffre d'affaires                                         
    dont :               1 986,2  1 807,3   + 9,9 %   + 8,7 %  + 2,7%  - 1,5 %
    Minéraux pour
    Céramiques,
    Réfractaires,                                              
    Abrasifs & Fonderie    621,1    601,1   + 3,3 %   + 0,9 %  + 5,2%   - 2,8 %
    Minéraux de
    Performance &                                              
    Filtration             455,0    302,8  + 50,3 %  + 40,3 %  + 5,4%   + 4,6 %
    Pigments pour                                              
    Papier & Emballage     429,5    405,6   + 5,9 %   + 7,1 %  + 2,0%   - 3,1 %
    Matériaux &                                                
    Monolithiques          509,1    525,2   - 3,1 %   + 0,0 %  - 0,1%   - 3,0 %
    Holding &
    Éliminations           (28,5)   (27,4)      n.s.      n.s.   n.s.      n.s.

    Répartition du chiffre d'affaires par branche  S1 2012 S1 2011
    Minéraux pour Céramiques, Réfractaires,
    Abrasifs & Fonderie                               30 %    32 %
    Minéraux de Performance & Filtration              23 %    17 %
    Pigments pour Papier & Emballage                  21 %    22 %
    Matériaux & Monolithiques                         26 %    29 %
    Total                                            100 %   100 %

    2. Indicateurs clés de résultat 

    (non audité, en
    millions d'euros)      T1 2012 T1 2011 Variation
    Chiffre d'affaires       974,4   882,7  + 10,4 %
    Résultat opérationnel
    courant[*][1]            126,8   116,4   + 8,9 %
    Résultat financier
    courant                  (16,5)  (14,9)
    Impôts courants          (30,8)  (29,1)
    Minoritaires              (0,7)   (0,8)
    Résultat courant
    net[1][2]                 78,8    71,7   + 9,8 %
    Autres produits et
    charges, nets             (2,8)   (0,7)
    Résultat net[2]           76,0    71,0   + 7,0 %
    [*] Dont quote-part de
       résultat dans
       entreprises
       associées               1,4     0,8
    (non audité, en
    millions d'euros)      T2 2012 T2 2011 Variation
    Chiffre d'affaires     1 011,8   924,7   + 9,4 %
    Résultat opérationnel
    courant[**][1]           139,5   136,4   + 2,2 %
    Résultat financier
    courant                  (17,6)  (15,5)
    Impôts courants          (34,3)  (34,8)
    Minoritaires              (0,8)   (0,8)
    Résultat courant
    net[1][2]                 86,8    85,3   + 1,9 %
    Autres produits et
    charges, nets             (0,9)   (1,4)
    Résultat net[2]           85,9    83,8   + 2,5 %

    [**] Dont quote-part de
        résultat dans
        entreprises
        associées              1,7     2,9

    (en millions d'euros)  S1 2012 S1 2011 Variation
    Chiffre d'affaires     1 986,2 1 807,3   + 9,9 %
    Résultat opérationnel
    courant[***][1]          266,2   252,9   + 5,3 %
    Résultat financier
    courant                  (34,0)  (30,3)
    Impôts courants          (65,1)  (63,9)
    Minoritaires              (1,5)   (1,7)
    Résultat courant
    net[1][2]                165,6   157,0   + 5,5 %
    Autres produits et
    charges, nets             (3,7)   (2,1)
    Résultat net[2]          161,9   154,9   + 4,6 %
    [***] Dont quote-part
         de résultat
         dans entreprises
         associées             3,1     3,7


 

[1] Avant autres produits et charges opérationnels.

[2] Part du Groupe.


Relations Analystes/Investisseurs:
Pascale Arnaud
+33-01-49-55-63-91
actionnaires@imerys.com


Contacts Presse:
Pascale Arnaud, +33-01-49-55-63-91
Raphaël Leclerc, +33-06-73-16-88-06

SOURCE Imerys




Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.