Imerys annonce des résultats solides dans un environnement difficile au 1er trimestre 2013

PARIS, April 25, 2013 /PRNewswire/ --

Accélération du développement dans les Minéraux pour l'Exploitation Pétrolière

- Chiffre d'affaires de 929 M€ (- 4 % à PCC[1])

- Résistance de la marge opérationnelle à 12,6 %

- Résultat courant net à 73 M€ (- 5 %)

- Investissement dans une usine de production de proppants aux Etats-Unis avec l'acquisition de PyraMax Ceramics, LLC, début avril 2013


Les résultats du 1er trimestre clos le 31 mars 2013 seront commentés lors de l'Assemblée Générale Mixte qui se tiendra ce jour, à 11h00. Elle sera retransmise en direct sur le site http://www.imerys.com.

                                             1er          1er
    Résultats consolidés                  trimestre    trimestre
                                                                    % variation
    (en millions d'euros)                    2013       2012[2]      courante
    Chiffre d'affaires                       929,3        974,4      - 4,6 %
    Résultat opérationnel courant [3]        117,0        126,2      - 7,3 %
                    Marge opérationnelle      12,6 %       12,9 %    - 0,3 point
    Résultat courant net, part du Groupe
    [4]                                       72,5         76,4      - 5,1 %
    Résultat net, part du Groupe              70,1         73,6        n.a.
    Résultat courant net, part du
    Groupe, par action [3,5]                  0,96 EUR      1,02 EUR - 5,3 %


--------------------------------------------------

1.  Dans l'ensemble du présent communiqué de presse, la mention " à PCC " signifie : à périmètre et changes comparables.

2. Afin d'assurer la comparabilité des données, les résultats de l'année 2012 ont été retraités dans le présent communiqué de presse suite à l'application, au 1er janvier 2013, de la norme IFRS 19 révisée (voir annexe au présent communiqué et Note 3.1 page 156 du Document de Référence 2012).

3. Dans l'ensemble du présent communiqué de presse, la mention " Résultat opérationnel courant ", signifie résultat opérationnel avant autres produits et charges opérationnels.

4. Résultat net part du Groupe, avant autres produits et charges opérationnels nets.

5. Les nombres moyens pondérés d'actions en circulation étant de 75 267 211 au 1er trimestre 2013 contre 75 099 899 au 1er trimestre 2012.

Pour Gilles Michel, Président-Directeur Général : 

 « Les résultats d'Imerys au 1[er] trimestre 2013 témoignent de la bonne résistance de la marge opérationnelle du Groupe. Celle-ci illustre, en particulier, l'efficacité des mesures de réduction de coûts, renforcées depuis le second semestre 2012. Dans un environnement devenu plus difficile, Imerys continuera, d'une part, d'adapter son dispositif industriel aux conditions de marché et, d'autre part, d'engager de façon sélective des projets porteurs de croissance future. L'acquisition de PyraMax Ceramics, LLC, dont l'usine de proppants devrait démarrer d'ici à la fin de l'année 2013, constitue ainsi une étape décisive dans la mise en œuvre de notre stratégie de développement.»

ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE

Au 1er trimestre 2013, le ralentissement économique s'est confirmé en Europe, affectant particulièrement les secteurs de la construction et de l'industrie, la croissance se poursuit dans les pays émergents, mais à un rythme moins soutenu, tandis que l'économie nord-américaine reste orientée positivement.

L'inflation du coût des facteurs (matières premières, énergie) a été limitée par rapport au 1er trimestre 2012.

EVENEMENTS RECENTS

Dans le cadre de sa stratégie de croissance interne à l'horizon 2016, le Groupe a investi pour accélérer sa montée en puissance sur le marché porteur de l'exploitation des gisements de pétrole et gaz non conventionnels aux Etats-Unis.

Au travers du rachat de PyraMax Ceramics, LLC, le 10 avril 2013, Imerys a acquis la propriété d'un complexe industriel, situé à Wrens (Géorgie, Etats-Unis), dédié à la production de proppants céramiques. Ces agents de soutènement de la roche sont issus d'un processus complexe de transformation de kaolin bauxitique dont PyraMax Ceramics, LLC détient localement des réserves. La construction de l'usine, d'une capacité annuelle de 225 000 tonnes est actuellement en cours d'achèvement et sa montée en charge est prévue dans le courant de l'année 2014. L'investissement s'élève à 235 millions de dollars américains, auxquels pourront s'ajouter, d'ici à fin 2014, d'éventuels compléments de prix fondés sur des critères de performance industriels et commerciaux, pour un montant n'excédant pas 100 millions de dollars américains. Le financement global de cet investissement est assuré au moyen de crédits bancaires confirmés dont dispose Imerys.

PERSPECTIVES

Dans le contexte de ralentissement mondial observé depuis mi-2012, marqué par d'importants contrastes géographiques et sectoriels, Imerys donne la priorité à la préservation de sa rentabilité opérationnelle et à sa capacité à générer du cash flow.

Sa structure financière solide lui permet, par ailleurs, de poursuivre, de manière sélective, son programme de Recherche & Développement, d'innovation et d'investissements de croissance dans le cadre de sa stratégie de développement à l'horizon 2016.

COMMENTAIRE DETAILLE DES RESULTATS DU GROUPE

CHIFFRE D'AFFAIRES

  • Chiffre d'affaires en baisse de - 4 % à PCC
  • Prix/mix positif dans toutes les branches


Le chiffre d'affaires du 1[er] trimestre 2013 s'élève à 929,3 millions d'euros, en baisse de - 4,6 % par rapport à la même période de 2012. Ce recul prend en compte :

•    un effet de périmètre de + 7,8 millions d'euros (+ 0,8 %), essentiellement lié aux acquisitions d'Itatex (consolidée depuis mai 2012) et des activités kaolin de Goonvean (novembre 2012, opération restant soumise à l'approbation des autorités britanniques de la concurrence) ;

•    un effet de change négatif de - 14,3 millions d'euros (- 1,4 %), lié au renforcement de l'euro par rapport à certaines devises comme le yen japonais, alors que la parité de l'euro s'est stabilisée avec le dollar américain.

A périmètre et changes comparables, le chiffre d'affaires est en baisse de - 4,0 % par rapport à celui du 1ertrimestre 2012 qui constituait une base encore élevée de comparaison : les niveaux d'activité étaient proches de ceux du 1er trimestre 2011 qui s'inscrivait dans un contexte de nette reprise des économies mondiales.

Les volumes s'affichent en moyenne en retrait de - 5,6 % au 1er trimestre 2013, un pourcentage en ligne avec les tendances du second semestre 2012. L'inflexion a été un peu plus marquée au mois de mars en Europe, notamment dans les divisions liées aux secteurs industriels et de la construction ; une partie de l'explication est à trouver dans les conditions climatiques défavorables, particulièrement en France. Au global, la bonne résistance des secteurs liés à la consommation courante (agro-alimentaire, santé, produits de beauté, produits pharmaceutiques, emballages, énergie,…) et la diversité de la présence géographique et sectorielle du Groupe ont permis de limiter le recul des volumes.

L'effet prix/mix, positif dans chacune des branches d'activité, progresse de + 1,6 % pour l'ensemble du Groupe, dans un contexte de moindre inflation.

Chiffre d'affaires par destination géographique (variation courante)

                                                          % du       % du
                                                         chiffre    chiffre
                          Chiffre        Variation %    d'affaires d'affaires
    (en millions           d'affaires T1  T1 13 vs. T1   consolidé  consolidé
    d'euros)                2013           12             T1 13      T1 12
     Europe de l'Ouest          448,5        - 3,3 %       48 %       48 %

           dont France          155,4        - 6,4 %       17 %       17 %
    Etats-Unis /
    Canada                      205,4        - 0,7 %       22 %       21 %
    Pays émergents              229,9        - 9,1 %       25 %       26 %
    Autres (Japon/
    Australie)                   45,4       - 10,9 %        5 %        5 %
    Total                       929,3        - 4,6 %      100 %      100 %


Au 1er trimestre 2013, la répartition des ventes par zone géographique est globalement équivalente à celle du 1ertrimestre 2012. La baisse enregistrée en France traduit principalement le recul de l'activité Matériaux de Construction. La diminution des ventes dans les pays émergents s'explique par un effet défavorable de conversion (dépréciation de - 14 % du real brésilien et de - 9 % de la roupie indienne vis-à-vis de l'euro) ainsi que par la forte baisse du prix du zircon en Chine dans l'activité Minéraux Fondus.

    Evolution                            Variation Effet de  Effet de
    trimestrielle                        courante  périmètre change   Variation
    (non auditée)         T1 2013 T1 2012 %         %         %        à PCC
    Chiffre d'affaires
    dont :                929,3   974,4   - 4,6 %   + 0,8 %  - 1,4 %   - 4,0 %
    Minéraux pour
    Céramiques,
    Réfractaires,
    Abrasifs & Fonderie   273,7   297,8   - 8,1 %         -  - 1,4 %   - 6,7 %
    Minéraux de
    Performance
    & Filtration          223,6   221,7   + 0,8 %   + 0,8 %  - 1,2 %   + 1,2 %
    Pigments pour
    Papier
    & Emballage           206,2   213,2   - 3,3 %         -  - 2,1 %   - 1,2 %
    Matériaux &
    Monolithiques         230,6   255,9   - 9,9 %   + 0,2 %  - 1,1 %   - 9,0 %
    Holding &
    Éliminations          (4,9)  (14,3)      n.s.      n.s.     n.s.      n.s.


Minéraux pour Céramiques, Réfractaires, Abrasifs & Fonderie

(29 % du chiffre d'affaires consolidé)

L'environnement récessif en Europe et le ralentissement du rythme de croissance de certains secteurs en Amérique du Nord ont impacté les niveaux d'activité des Minéraux pour Réfractaires, des Minéraux Fondus et de certains marchés du Graphite & Carbone. De plus, la demande associée - investissements industriels, grands équipements, certains biens de consommation durable - se compare au bon niveau d'activité lié à la forte reprise du début d'année 2012.

Les marchés traditionnels des Céramiques (construction neuve, rénovation) ont mieux tenu dans les zones où le Groupe est présent.

Au 1er trimestre 2013, l'activité a été mieux orientée dans le pétrole et le gaz non conventionnels aux Etats-Unis.

Le chiffre d'affaires, à 273,7 millions d'euros pour le 1er trimestre 2013, est en baisse de - 8,1 % par rapport au 1er trimestre 2012. Cette baisse intègre un effet négatif de change de - 4,1 millions d'euros.

A périmètre et changes comparables, la baisse est de - 6,7 %.

Minéraux de Performance & Filtration

(23 % du chiffre d'affaires consolidé)

Les marchés finaux de la branche, en particulier les biens de consommation courante (agro-alimentaire, santé, etc…) et les industries intermédiaires (plastiques, peintures, caoutchouc, filtration, catalyse, etc…) ont été entrainés par une demande solide aux Etats-Unis et dans les pays émergents. En Europe, l'exposition de la branche aux industries automobile, pharmaceutique, santé & beauté et à l'agro-alimentaire, renforcée avec le Talc, a permis de contenir l'impact de la baisse dans l'équipement industriel et la construction.

Le chiffre d'affaires est de 223,6 millions d'euros au 1er trimestre 2013, en hausse de + 0,8 %. Cette augmentation intègre les éléments suivants :

  • un impact négatif de changes de - 2,7 millions d'euros,
  • un effet de périmètre de + 1,9 million d'euros relatif à l'intégration d'Itatex au Brésil (consolidée depuis le 1[er] mai 2012).

A périmètre et changes comparables, la progression des ventes est de + 1,2 %.

Pigments pour Papier & Emballage

(23 % du chiffre d'affaires consolidé)

La production de papier a été stable au niveau mondial, la poursuite de la croissance dans les pays émergents (+ 4,8 %, en particulier en Asie et en Amérique du Sud) compensant l'érosion structurelle en Amérique du Nord et en Europe (- 4,3 % dans les pays matures). Des fermetures de capacité ont été annoncées par les producteurs européens de papier d'impression et d'écriture en début d'année 2013, face à la baisse des exportations, en particulier vers l'Amérique du Nord. Le segment de l'emballage a poursuivi sa croissance.

Au 1er trimestre 2013, le chiffre d'affaires, à 206,2 millions d'euros est en retrait de - 3,3 % par rapport au 1er trimestre 2012, en tenant compte d'un impact de change de - 4,4 millions d'euros (- 2,1 %).

A périmètre et changes comparables, le chiffre d'affaires est en léger repli (- 1,2 %).

Matériaux & Monolithiques

(25 % du chiffre d'affaires consolidé)

Dans l'activité Solutions Réfractaires (55 % du chiffre d'affaires de la branche), la demande issue de la sidérurgie et des autres industries de haute température (production d'énergie, incinération, fonderie, ciment, pétrochimie, etc…) a continué de ralentir en Europe au 1er trimestre 2013. La production d'acier européenne a ainsi baissé de - 5 % par rapport au 1er trimestre 2012. Dans les zones émergentes, la tendance est toujours positivement orientée, quoique plus contrastée. Les projets de maintenance se poursuivent mais les décisions de construction de nouvelles usines font l'objet de reports.

Dans les Matériaux de Construction en France, la faiblesse des ventes de logement individuels neufs perdure et se traduit par une baisse de - 16,6 % des mises en chantier de maisons individuelles neuves sur 12 mois glissants, soit 162 000 unités (source : Ministère de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie - 27 mars 2013). La rénovation continue de mieux résister et permet de limiter le recul des ventes de tuiles en terre cuite à - 12 % sur les deux premiers mois de 2013 par rapport à la même période de l'année précédente (Fédération Française des Tuiles et Briques) malgré l'impact de conditions climatiques défavorables. Sur la même période, les ventes de briques diminuent de - 15 %.

A 230,6 millions d'euros, le chiffre d'affaires de la branche (- 9,9 % par rapport au 1er trimestre 2012) comprend un effet négatif de change de - 2,7 millions d'euros (- 1,1 %) et un effet de périmètre (+ 0,4 million d'euros) relatif à l'acquisition, le 15 janvier 2013, d'Arefcon b.v., société hollandaise spécialisée dans l'installation de réfractaires pour l'industrie pétrochimique.

A périmètre et changes comparables, le repli du chiffre d'affaires est de - 9,0 %.

Le projet d'acquisition de l'activité Imerys Structure (briques de murs et de cloisons, conduits de cheminée) par le groupe Bouyer Leroux, annoncé le 12 décembre dernier, progresse. La procédure de consultation des instances représentatives du personnel a pris fin et s'est traduite par un avis favorable. L'Autorité de la Concurrence a par ailleurs indiqué, le 23 avril 2013, la poursuite de l'étude de ce projet de cession d'actifs et l'ouverture d'une phase d'examen approfondi. Celui-ci se déroulera pendant les semaines à venir et devrait permettre une décision au deuxième semestre 2013.

RESULTAT OPERATIONNEL COURANT

  • Résistance de la marge opérationnelle à 12,6 % grâce à l'efficacité des mesures
    de contrôle des coûts fixes et variables
  • Prix/mix compensant la hausse des coûts variables

Le résultat opérationnel courant s'établit à 117,0 millions d'euros (- 7,3 %) au 1[er] trimestre 2013 et tient compte des éléments suivants :

  • un effet de change positif de + 2,0 millions d'euros (+ 1,6 %), la base de coûts brésilienne bénéficiant de l'affaiblissement du réal par rapport à l'euro sur la période ;
  • un effet de périmètre limité de + 0,3 million d'euros (+ 0,2 %).

A périmètre et changes comparables, l'évolution du résultat opérationnel courant (- 9,1 %) intègre l'impact du recul des volumes de ventes (- 31,7 millions d'euros), affectant principalement les activités les plus contributives du Groupe. Cet impact a été compensé à hauteur de 14,7 millions d'euros grâce à l'adaptation de l'outil industriel aux conditions de marché et aux plans de réduction de frais généraux, renforcés dès le deuxième semestre 2012.

La progression du prix/mix de produits (+ 13,1 millions d'euros par rapport au 1er trimestre 2012) est supérieure à l'inflation des coûts variables (- 2,7 millions d'euros, incluant une moindre hausse des prix de l'énergie et une baisse du prix de certaines matières premières).

Dans ce contexte, la marge opérationnelle du Groupe fait preuve de résistance et s'établit à 12,6 % au 1er trimestre 2013.

RESULTAT COURANT NET 

Le résultat courant net s'élève à 72,5 millions d'euros (76,4 millions d'euros au 1er trimestre 2012). Ce recul de
- 5,1 % reflète la baisse du résultat opérationnel courant ; il intègre également les éléments suivants :

  • le résultat financier pour - 15,8 millions d'euros (contre - 19,0 millions d'euros au 1er trimestre 2012, après le retraitement comptable des provisions pour retraites et pensions) :
    • la légère amélioration de la charge sur endettement financier (- 13,3 millions d'euros contre
      - 14,5 millions d'euros au 1er trimestre 21012) s'explique par la diminution de la dette financière nette moyenne sur la période ;
    • les mouvements sur provisions pour retraites représentent une charge de - 3,5 millions d'euros
      (- 3,1 millions d'euros au 1er trimestre 2012 après retraitement opéré en application de la norme IAS 19 révisée sur les avantages du personnel afin d'assurer la comparabilité de l'information ; voir annexe au présent communiqué) ;
    • l'impact net des changes et instruments financiers constitue un produit de + 1,0 million d'euros
      (- 1,5 million d'euros au 1er trimestre 2012).
  • la charge d'impôts de - 28,3 millions d'euros (- 30,0 millions d'euros au 1er trimestre 2012), soit un taux effectif d'imposition de 28,0 % (stable par rapport au 1er trimestre 2012). L'alourdissement des contributions fiscales françaises a été atténué par l'évolution du mix d'activités.

RESULTAT NET 

Après prise en compte des autres produits et charges opérationnels, nets d'impôts, pour - 2,5 millions d'euros,
le résultat net, part du Groupe, s'établit à 70,1 millions d'euros au 1er trimestre 2013 (73,6 millions d'euros au 1er trimestre 2012).

SITUATION FINANCIERE

La dette financière nette, qui représentait 38,5 % des fonds propres consolidés le 31 décembre 2012, n'a pas évolué de façon significative au cours de ce 1er trimestre 2013, grâce à la stricte maîtrise des coûts fixes et frais généraux alors que le Groupe a continué d'investir dans ses projets de croissance. Le 22 avril 2013, l'agence de notation Moody's a confirmé la note de crédit long terme (dette senior non sécurisée) attribuée à Imerys en 2011 à « Baa-2 » avec une perspective stable. La note court terme a également été reconduite à « P-2 » avec une perspective stable également.

Agenda financier 2013

    30 juillet   Résultats du 1er semestre 2013
    30 octobre   Résultats du 3ème trimestre 2013


Ces dates sont données à titre d'information et sont susceptibles d'être mises à jour sur le site Internet du Groupe à l'adresse http://www.imerys.com, sous la rubrique Investisseurs & Analystes / Agenda financier.

Réunion

Le communiqué de presse est disponible sur le site Internet du Groupe http://www.imerys.com, et accessible depuis la page d'accueil, dans la rubrique Actualités.

Imerys tient aujourd'hui son Assemblée Générale Mixte à 11h00 au Pavillon Dauphine (Place du Maréchal de Lattre de Tassigny - Paris 16) au cours de laquelle seront commentés les résultats du 1er trimestre 2013. Cette réunion sera retransmise en direct sur le site Internet du Groupe http://www.imerys.com.

Leader mondial des spécialités minérales pour l'industrie, avec un chiffre d'affaires de 3,9 milliards d'euros en 2012 et 16 000 collaborateurs, Imerys  valorise une gamme unique de minéraux pour apporter des fonctionnalités (résistance thermique ou mécanique, conductivité, pouvoir couvrant, effet barrière, etc.), essentielles aux produits et procédés de production de ses clients.

Composants minéraux, additifs fonctionnels, aides aux procédés ou produits finis, les solutions d'Imerys contribuent à la qualité d'un très grand nombre d'applications dans les biens de consommation, l'équipement industriel ou la construction. Conjuguant expertise, créativité et une écoute attentive de leurs clients, les équipes internationales du Groupe identifient en permanence de nouvelles applications et mettent au point des solutions à forte valeur ajoutée dans le respect d'une démarche déterminée de développement responsable. Ces atouts permettent à Imerys de se développer selon un modèle économique solide et profitable.

Des informations plus complètes sur Imerys peuvent être obtenues sur son site Internet (http://www.imerys.com), rubrique Information Réglementée, notamment dans son Document de Référence déposé auprès de l'Autorité des marchés financiers le 21 mars 2013 sous le numéro D.13-0195 (également disponible sur le site Internet de l'Autorité des marchés financiers, http://www.amf-france.org). Imerys attire l'attention des investisseurs sur le chapitre 4 "Facteurs de risques" du Document de Référence.

Avertissement sur les prévisions et les informations prospectives :  Les déclarations présentées dans ce document contiennent des prévisions et des informations prospectives. Les investisseurs sont alertés sur le fait que ces prévisions et informations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes (difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle d'Imerys), qui peuvent impliquer que les résultats et développements effectivement réalisés diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés ou induits.


Résultats du 1er trimestre 2013 (non audités)

Annexes

  1. Eléments de chiffre d'affaires consolidé
    Variation trimestrielle à PCC[15]
    2013 vs 2012                      T1 2013
                                      - 4,0 %
    Rappel 2012 vs 2011               T1 2012 T2 2012 T3 2012 T4 2012
                                      + 0,2 % - 3,1 % - 2,8 % - 2,7 %


    Chiffre d'affaires par branche (millions
    d'euros)                                      T1 2013 T4 2012 T1 2012
    Minéraux pour Céramiques, Réfractaires,
    Abrasifs & Fonderie                             273,7   281,0   297,8
    Minéraux de Performance & Filtration            223,6   214,3   221,7
    Pigments pour Papier & Emballage                206,2   211,4   213,2
    Matériaux & Monolithiques                       230,6   215,9   255,9
    Holdings & Éliminations                         (4,9)   (8,0)  (14,3)
    Total                                           929,3   914,6   974,4


  1. Indicateurs clés

Imerys applique en 2013 la norme IAS 19 révisée sur les avantages du personnel. L'information comparative 2012 a été retraitée.

En 2012, ce changement de méthode comptable affecte principalement le Groupe par le transfert de 10,3 millions d'euros de produits financiers du résultat vers les capitaux propres. En effet, la notion de rendement attendu utilisée par l'ancienne norme pour comptabiliser les produits des actifs des régimes sur la base de la meilleure estimation du management, est remplacée dans la norme révisée par un rendement normatif égal, quelle que soit la stratégie d'investissement, au taux d'actualisation de l'engagement (Corporate AA). L'excédent du rendement réel sur ce rendement normatif est immédiatement crédité en capitaux propres sans reclassement ultérieur en résultat.

                                           2012                  2012
    (en millions d'euros)                  publié   Retraitement retraité
    IMPACTS SUR LE COMPTE DE RESULTAT
    Produits des activités ordinaires       3 884,8               3 884,8
    Résultat opérationnel courant             490,1        (2,1)    488,0
    Résultat financier courant               (58,7)       (10,3)   (69,0)
    Impôts courants                         (119,5)          2,9  (116,6)
    Minoritaires                              (1,7)                 (1,7)
    Résultat courant net                      310,2        (9,5)    300,7
    Autres produits et charges nets           (9,4)                 (9,4)
    Résultat net                              300,8        (9,5)    291,3
    IMPACTS SUR LA SITUATION FINANCIERE CONSOLIDEE
    Actif
    Impôts différés actif                      74,1          1,0     75,1
    Passif
    Capitaux propres (y compris résultat)   2 274,5        (2,4)  2 272,1
    Provisions pour avantages du personnel    314,0          3,4    317,4


                                              T1 2012              T1 2012
    (en millions d'euros)             T1 2013 (retraité) Variation (publié)
    Chiffre d'affaires                  929,3      974,4   - 4,6 %    974,4
    Résultat opérationnel courant       117,0      126,2   - 7,3 %    126,8
    Résultat financier                 (15,8)     (19,0)             (16,5)
    Impôts courants                    (28,3)     (30,0)             (30,8)
    Minoritaires                        (0,3)      (0,7)              (0,7)
    Résultat courant net [1]             72,5       76,4    - 5,1%     78,8
    Autres produits et charges
    opérationnels, nets                 (2,5)      (2,8)              (2,8)
    Résultat net [1]                     70,1       73,6    - 4,9%     76,0


[(1) Part du Groupe].

Relations Analystes/Investisseurs  :
Pascale Arnaud - +33(0)1-49-55-64-01
finance@imerys.com

Contacts Presse  :
Pascale Arnaud - + 33(0)1-49-55-64-01
Raphaël Leclerc -+ 33(0)6-73-16-88-06

SOURCE Imerys




Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.