Imerys: Nouvelle progression des résultats au 1er semestre 2011 - Clôture de l'acquisition de Groupe Luzenac attendue le 1er août 2011

PARIS, July 29, 2011 /PRNewswire/ --


Imerys annonce une nette progression de ses résultats au 1er semestre 2011

  • Chiffre d'affaires à périmètre et change comparables en hausse de +12%,
    soutenu par la croissance des marchés du Groupe
  • Marge opérationnelle en hausse de 1,1 point à  14%
  • Résultat courant net en augmentation de +27% à  157 M€
  • Clôturede l'acquisition du Groupe Luzenac, leader mondial de la transformation du talc, attendue le 1[er]août 2011

Jeudi 28 juillet 2011, le Conseil d'Administration d'Imerys a examiné les comptes du Groupe pour le 1[er] semestre clos le 30 juin 2011.

                                                            1er
    Résultats consolidés                  1er semestre semestre % variation
    (en millions d'euros)                         2011  2010[5]    courante
    Chiffre d'affaires                         1 807,3  1 623,0    + 11,4 %
    Résultat opérationnel courant[1]             252,9    209,3    + 20,8 %
                        Marge opérationnelle    14,0 %   12,9 %
    Résultat courant net, part du Groupe[2]      157,0    123,4    + 27,2 %
    Résultat net, part du Groupe                 154,9    120,5    + 28,5 %
    Financement

    Investissements payés                         99,2     56,5    + 75,8 %

    Cash flow libre opérationnel courant[3]      112,6    126,9    - 11,3 %

    Dette financière nette                       873,8    990,1    - 11,7 %
    Données par action

    Résultat courant net, part du Groupe par
    action[2,4]                               2,08 EUR 1,64 EUR    + 27,3 %


  1. Résultat opérationnel, avant autres produits et charges opérationnels, mais y.c. quote-part des opérations faites en commun.
  2. Résultat net part du Groupe, avant autres produits et charges opérationnels nets.
  3. Cash flow libre opérationnel courant : EBITDA sous déduction de l'impôt notionnel, de la variation de BFR
    et des investissements payés.
  4. Les nombres moyens pondérés d'actions en circulation étant en baisse à 75 375 300 contre 75 449 904 au 1[er] semestre 2010.
  5. Les résultats du 1[er] semestre 2010 ont été retraités suite au changement de méthode comptable sur la comptabilisation des avantages du personnel appliqué au 1[er] janvier 2011 et détaillé en annexe du présent communiqué.

Pour Gilles Michel, Président-Directeur Général :"La progression des marchés d'Imerys s'est poursuivie au 1[er]semestre 2011 et le Groupe a porté sa marge opérationnelle à 14%. Dans ce contexte, nous sommes confiants dans le fait que la croissance de notre résultat courant net dépassera + 20 % sur l'ensemble de l'année 2011.

La clôture de l'acquisition du Groupe Luzenac, qui devrait intervenir le 1er août prochain, contribuera à l'amélioration de nos performances commerciales et technologiques ainsi qu'à la création de valeur pour nos actionnaires."

ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE

Au 1[er] semestre 2011, les marchés finaux d'Imerys ont été en nette croissance par rapport à la même période de l'année précédente qui avait pourtant bénéficié de restockages.

La hausse des indices manufacturiers et de la production d'acier, par rapport à la même période de 2010, témoigne de la reprise de l'investissement industriel (machine-outil, aéronautique, etc...) et du bon niveau d'activité dans les biens de consommation durable (automobile, électro-ménager, etc…).

La croissance mondiale continue de soutenir la demande en produits de consommation courante (agro-alimentaire, santé, électronique, etc…) et en emballages, alors que la production de papier d'impression et d'écriture, globalement stable, bénéficie du dynamisme des pays émergents.

La construction de logements individuels neufs en France s'améliore avec une hausse des mises en chantier depuis la fin de l'année 2010. La tendance reste contrastée en Europe, alors qu'aux Etats-Unis l'activité ne montre pas de reprise marquée et demeure à un niveau bas.

Le semestre a par ailleurs été marqué par une forte volatilité des devises et par des tensions sur les matières premières et l'énergie, qui se sont notamment traduites par une hausse du coût des facteurs.

FAITS MARQUANTS

  • Constitution de la joint-venture "The Quartz Corp SAS"

Afin d'accompagner la demande croissante de quartz de haute pureté destiné aux segments des semi-conducteurs et de l'industrie photovoltaïque, Imerys (Minéraux pour Céramiques) s'est associé au groupe familial norvégien Norsk Mineral. Constituée fin mars 2011 à parité entre les deux groupes, la joint-venture "The Quartz Corp SAS" permettra un élargissement de leur gamme de produits sur un marché en croissance rapide et aux exigences pointues, grâce à la combinaison de leurs compétences géologiques, industrielles et technologiques.

  • Gouvernance

Nommé Administrateur et Directeur Général Délégué par le Conseil d'Administration du 3 novembre 2010, Gilles Michel a été désigné Président-Directeur Général d'Imerys par le Conseil d'Administration du 28 avril dernier après ratification par l'Assemblée Générale de son mandat d'Administrateur. A la suite du renouvellement par cette même Assemblée Générale de son mandat, Aimery Langlois-Meurinne a également été nommé Vice-Président du Conseil d'Administration et Administrateur Référent.

EVENEMENT POSTERIEUR AU 30 JUIN 2011

Acquisition du Groupe Luzenac par Imerys

Les principales conditions suspensives ayant été levées, l'acquisition de 100 % du Groupe Luzenac par Imerys auprès de Rio Tinto devrait intervenir le 1[er] août 2011. Avec une production annuelle d'un million de tonnes, le Groupe Luzenac est le leader mondial de la transformation du talc et détient une part de marché totale d'environ 15 %. Ce minéral est utilisé dans de nombreuses applications techniques sur des marchés industriels diversifiés :

  • Grâce à sa légèreté et à sa résistance dans les Plastiques & Polymères (35 % du chiffre d'affaires 2010), le talc permet par exemple de réduire la masse des véhicules ;
  • Intégré comme agent de charge, il améliore la qualité des Peintures (24 % du chiffre d'affaires 2010), par ses propriétés matifiantes, anti-corrosives, anti-fissures et anti-moisissures ;
  • Utilisé dans le processus de fabrication du Papier (19 % du chiffre d'affaires 2010), il augmente notamment la blancheur du papier recyclé ;
  • Le talc contribue également à d'autres applications (22 % du chiffre d'affaires 2010). Ainsi, sa résistance thermique et mécanique permet d'abaisser la température de cuisson et de limiter la déformation des Céramiques ; le talc améliore également la qualité des Produits de Beauté et Santé.

Le Groupe Luzenac, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 395 millions de dollars américains en 2010, emploie près d'un millier de personnes et opère 24 sites miniers et industriels. Il détient des réserves et ressources minérales en Europe, Amérique du Nord et Asie, assurant plus de 20 ans de production. Le Groupe Luzenac dispose de savoir-faire géologique, industriel, marketing et de recherche proches de ceux des activités d'Imerys.

Avec cette opération, Imerys accroît son leadership en élargissant son offre fonctionnelle. Le Groupe poursuit ainsi sa stratégie de développement dans un métier de spécialités à fort contenu technologique, disposant d'un réel potentiel de croissance :

  • Imerys renforce ses positions dans les marchés des Plastiques & Polymères, des Peintures, du Papier, des Céramiques Techniques, des produits de Beauté et Santé ;
  • Cette acquisition offrira au Groupe Luzenac de nombreuses opportunités de développement dans les pays émergents, en s'appuyant notamment sur le réseau mondial d'Imerys ;
  • La combinaison des savoir-faire en Recherche & Développement se traduira par une augmentation du potentiel d'innovation du Groupe afin d'élargir son offre de produits de spécialités.

Cette acquisition, pour une valeur d'entreprise de 340 millions de dollars américains (232 millions d'euros), serait payée en numéraire. Le Groupe Luzenac ferait partie de la branche Minéraux de Performance & Filtration et y serait consolidé par intégration globale à compter du 1[er] août 2011. Sur la base des conditions actuelles de marché, le projet devrait être créateur de valeur avec un retour sur capitaux employés supérieur au coût du capital du Groupe dès 2013.

PERSPECTIVES

Au second semestre 2011, les perspectives d'activité restent bonnes pour le Groupe. Dans ce contexte, Imerys est confiant dans le fait que la croissance de son résultat courant net dépassera + 20 % pour l'ensemble de l'année 2011.

COMMENTAIRE DETAILLE DES RESULTATS DU GROUPE

CHIFFRE D'AFFAIRES

                     Chiffre    Chiffre
                  d'affaires d'affaires  Variation
                     S1 2011    S1 2010    chiffre  Variation
                                        d'affaires à PCC[1]
                         (en        (en         (%         (%   dont     dont
                    millions   millions   exercice   exercice  effet    effet
                    d'euros)   d'euros) précédent) précédent) Volume Prix/Mix
    1er                                                      
    trimestre[2]      882,7     751,6   + 17,4 %   + 13,7 %  +10,2 % + 3,5 %
    2ème                                                      
    trimestre[2]      924,7     871,4    + 6,1 %   + 10,8 %   +5,2 % + 5,7 %
                                                              
    1er semestre    1 807,3   1 623,0   + 11,4 %   + 12,2 %   +7.5 % + 4,7 %


  • Poursuite de la croissance des volumes malgré l'effet de base lié au restockage au 2[ème]trimestre 2010
  • Prix et mix de produits en hausse

Le chiffre d'affaires du 1[er] semestre 2011 s'établit à 1 807,3 millions d'euros (+ 11,4 % par rapport au 1[er] semestre 2010). Cette hausse prend en compte :

  • un impact de change de - 27,5 millions d'euros. L'effet de change est devenu défavorable au deuxième trimestre (- 46,0 millions d'euros), en raison notamment d'un renforcement de l'euro par rapport à certaines autres devises ;
  • un effet périmètre de + 14,5 millions d'euros, représentant le solde net, d'une part, de l'intégration de Pará Pigmentos S.A. (PPSA) au Brésil (branche Pigments pour Papier & Emballage) et, d'autre part, de la déconsolidation des activités nord-américaines de quartz de haute pureté (Minéraux pour Céramiques), apportées à la joint-venture "The Quartz Corp SAS" au 1[er] janvier 2011 (voir Faits marquants).

A périmètre et changes comparables, la hausse du chiffre d'affaires est de + 12,2 % par rapport au 1[er] semestre 2010. Il est rappelé que le 1[er] trimestre 2011 avait bénéficié d'un effet de base favorable (conditions météorologiques difficiles début 2010). Au 2[ème] trimestre, la croissance s'est poursuivie en dépit d'une base de comparaison devenue défavorable, en raison du restockage chez certains clients en 2010. Sur l'ensemble du 1[er] semestre 2011, les volumes sont en hausse et l'effet prix/mix est positif.

Répartition du chiffre d'affaires par zone géographique de destination

                                                   % du chiffre % du chiffre
                               Chiffre Variation %   d'affaires   d'affaires
    (en millions            d'affaires     S1 2011 consolidé S1 consolidé S1
    d'euros)                   S1 2011 vs. S1 2010         2011         2010
    Europe de l'Ouest            869,2    + 11,1 %         48 %         48 %
    Etats-Unis / Canada          345,3     + 1,6 %         19 %         21 %
    Pays émergents               498,0    + 17,9 %         28 %         26 %
    Autres (Japon /
    Australie)                    94,8    + 21,6 %          5 %          5 %
    Total                      1 807,3    + 11,4 %        100 %        100 %


Au 1[er] semestre 2011, le Groupe tire parti du dynamisme des pays émergents et des développements réalisés dans ces zones (acquisition de PPSA, ouvertures de nouvelles capacités, présence commerciale) : les ventes augmentent ainsi significativement au Brésil, en Chine, en Russie et en Inde. En Europe, la progression du chiffre d'affaires traduit notamment la reprise de l'activité des Matériaux de Construction. En Amérique du Nord, la reprise est lente et la hausse du chiffre d'affaires est limitée par un effet de change défavorable.

RESULTAT OPERATIONNEL COURANT[3,4]

    (en millions                                        % Variation
    d'euros)              S1 2011   S1 2010 % Variation  à PCC[5]
    1er trimestre           116,4      84,8    + 37,3 %    + 35,5 %
    Marge
    opérationnelle         13,2 %    11,3 %
    2ème trimestre          136,4     124,5     + 9,6 %    + 13,1 %
    Marge
    opérationnelle         14,8 %    14,3 %
    1er semestre            252,9     209,3    + 20,8 %    + 22,2 %
    Marge
    opérationnelle         14,0 %    12,9 %


  • Forte contribution des volumes
  • Prix/mix de produits couvrant la hausse des coûts variables

Le résultat opérationnel courant progresse de + 43,6 millions d'euros par rapport au 1[er] semestre 2010 et tient compte :

  • d'un impact de change négatif de - 13,2 millions d'euros (dont - 10,9 millions d'euros au deuxième trimestre), lié principalement à l'affaiblissement du dollar américain ;
  • d'un effet de périmètre de + 10,3 millions d'euros (voir Chiffre d'affaires).

A périmètre et changes comparables, le résultat opérationnel courant augmente ainsi de + 46,5 millions d'euros par rapport au 1[er] semestre 2010. Le prix et le mix de produits contribuent positivement (+ 71,2 millions d'euros). L'augmentation globale des coûts variables (- 33,7 millions d'euros) est essentiellement liée à l'inflation des matières premières, des produits intermédiaires et de l'énergie. La forte contribution des volumes de ventes (+ 55,4 millions d'euros) s'accompagne d'une hausse contenue des coûts fixes de production (personnel, maintenance) et frais généraux.

La marge opérationnelle du Groupe gagne 1,1 point par rapport au 1[er] semestre 2010 et s'établit à 14,0 %.

RESULTAT COURANT NET[6]

En progression de + 27,2 %, à 157,0 millions d'euros, le résultat courant net reflète :

  • la hausse du résultat opérationnel courant ;
  • un résultat financier de - 30,3 millions d'euros (contre - 32,2 millions d'euros au 1[er] semestre 2010), incluant un effet de change de - 2,3 millions d'euros ;
  • une charge d'impôts de - 63,9 millions d'euros (- 51,5 millions d'euros au 1[er] semestre 2010), traduisant un taux effectif d'imposition de 28,7 % (29,1 % au 1[er] semestre 2010).

RESULTAT NET

La progression de 34,4 millions d'euros du résultat net, part du Groupe, à 154,9 millions d'euros, tient compte des autres produits et charges nets d'impôts (- 2,1 millions d'euros).

CASH FLOW

    (en millions d'euros)          S1 2011     S1 2010
    EBITDA                           352,0       319,2
    Cash flow opérationnel
    courant                          279,4       258,3
    Variation du BFR opérationnel   (69,9)      (77,1)
    Investissements payés           (99,2)      (56,5)
    Cash flow libre opérationnel
    courant*                         112,6       126,9
    Cash flow financier (net
    d'impôt)                        (20,8)      (18,8)
    Autres éléments de BFR           (5,2)       (1,1)
    Cash flow libre courant          86,6        107,0


   * y compris subventions, valeurs

     des actifs cédés et divers       2,3        2,2    

  • Maintien de la discipline de gestion dubesoin en fonds de roulement opérationnel
  • Bon niveau de cash flow libre opérationnel courant

Le besoin en fonds de roulement opérationnel reflète l'augmentation de l'activité et représente 20,5 % des ventes annualisées du dernier trimestre (ce ratio tient compte de l'affacturage[7], pour 84 millions d'euros au 30 juin 2011).

Les investissements industriels comptabilisés (84,9 millions d'euros) sont, comme attendu, en augmentation et représentent 83 % des amortissements (contre 47 % au 1[er] semestre 2010). Outre les opérations de maintenance de l'outil industriel et de découverture, ils ont été destinés à la construction de nouvelles capacités pour accompagner la croissance de la demande et le développement dans de nouveaux marchés.

STRUCTURE FINANCIERE SOLIDE

    (en millions d'euros) 30 juin 2011 31 décembre 2010 30 juin 2010
    Dividendes payés          (91,1)         (76,3)         (76,0)
    Dette nette                873,8          872,8          990,1
    Capitaux propres         2 118,6        2 131,8        2 023,9
    EBITDA                     352,0          621,0          319,2
    Dette nette /capitaux
    propres                   41,2 %         40,9 %         48,9 %
    Dette nette
    /EBITDA[8]                  1,3x           1,4x           1,9x


La dette financière nette consolidée et les ratios financiers du Groupe sont stables par rapport au 31 décembre 2010. La génération de cash flow libre courant a permis de financer le versement d'un dividende de 90,6 millions d'euros, le 11 mai 2011, auquel s'ajoute 0,5 million d'euros de dividendes versés aux actionnaires minoritaires des filiales. Au 30 juin 2011, les ressources financières d'Imerys s'élèvent à 2,2 milliards d'euros, sans qu'aucun remboursement significatif ne doive intervenir avant la fin de l'année 2012.

L'agence de notation Moody's a relevé la note de crédit long terme[9] d'Imerys de « Baa3 » à « Baa2 » avec une perspective stable. La note court terme a corrélativement été améliorée de « P-3 » à « P-2 », avec une perspective stable également.

COMMENTAIRE PAR BRANCHE D'ACTIVITE

Minéraux pour Céramiques, Réfractaires, Abrasifs & Fonderie

(32 % du chiffre d'affaires consolidé)

                                                   1er
                                 1er semestre semestre Variation Variation
    (en millions d'euros)            2011       2010   courante  à PCC[10]
    Chiffre d'affaires                  601,1    536,6  + 12,0 %   + 18,1 %
    Résultat opérationnel
    courant[11]                          86,2     67,8  + 27,1 %   + 33,5 %
               Marge opérationnelle    14,3 %   12,6 %
    Investissements industriels
    comptabilisés                        32,9     20,4  + 61,3 %
            en % des amortissements     110 %     63 %


  • Très bonne tenue de la plupart des marchés de la branche
  • Croissance soutenue du résultat opérationnel courant

La demande des industries servies par les Minéraux pour Réfractaires, Minéraux Fondus, Graphite & Carbone (sidérurgie, fonderie, aluminium, ciment, verre, énergie mobile, etc…) a été tirée par la reprise des investissements industriels, des grands équipements et de certains biens de consommation durable (machines-outils, aéronautique, automobiles, électronique, etc…), observée depuis 2010. Elle a par ailleurs bénéficié du dynamisme de l'Asie.
Les marchés des Minéraux pour Céramiques ont progressé lentement.

Le chiffre d'affaires de la branche, désormais placée sous la supervision directe de Gilles Michel, s'élève à 601,1 millions d'euros pour le 1[er] semestre 2011, en hausse de + 12,0 % par rapport au 1[er] semestre 2010. L'analyse de sa variance met en évidence :

  • un effet de change de - 17,4 millions d'euros (il est négatif de - 23,1 millions d'euros au 2[ème] trimestre 2011) ;
  • un effet de périmètre de - 15,5 millions d'euros : les activités nord-américaines (réserves et moyens industriels) de feldspath, mica et quartz de haute pureté (Minéraux pour Céramiques) ont été déconsolidées, avec effet rétroactif au 1[er] janvier 2011, consécutivement à leur apport à la joint-venture "The Quartz Corp SAS". Cette joint-venture, dorénavant consolidée par mise en équivalence, aurait réalisé, en 2010, un chiffre d'affaires de 50 millions de dollars américains.

A périmètre et changes comparables, le chiffre d'affaires augmente de + 18,1 %. La hausse notable des volumes, issue de la croissance des marchés, s'est accompagnée d'un impact positif du prix/mix dans un contexte de tension sur les prix des produits à base de zircon. Les Minéraux pour Céramiques ont bénéficié de l'évolution de leur offre ainsi que du développement géographique dans les pays émergents.

Tirant parti de la hausse du chiffre d'affaires, le résultat opérationnel courant, en hausse de + 18,4 millions d'euros, intègre un effet de change de - 5,3 millions d'euros et un effet périmètre de + 1,0 million d'euros.

A périmètre et changes comparables, l'augmentation du prix et du mix de produits reflète notamment la hausse des coûts variables, en particulier, celle des matières premières (zircon, …). La progression des coûts fixes et frais généraux est liée à l'augmentation de la demande.

Minéraux de Performance & Filtration

(17% du chiffre d'affaires consolidé)

                                         1er       1er
                                       semestre  semestre Variation Variation
    (en millions d'euros)                2011      2010   courante  à PCC[12]
    Chiffre d'affaires                   302,8    300,4   + 0,8 %    + 4,9 %
    Résultat opérationnel
    courant[13]                            39,1     34,9  + 12,0 %   + 20,7 %
                 Marge opérationnelle   12,9 %   11,6 %
    Investissements industriels
    comptabilisés                         14,9      7,2 + 106,9 %
              en % des amortissements     75 %     34 %


  • Effet prix/mix positif
  • Amélioration de la performance opérationnelle en dépit d'un impact de change défavorable

Les marchés finaux de la branche, en particulier les biens de consommation courante (agro-alimentaire, santé, etc…) et les industries intermédiaires (plastiques, caoutchouc, filtration, catalyse, etc…) font preuve d'une bonne tenue.
Le marché de la construction est, en revanche, toujours contrasté en Europe et reste à des niveaux historiquement bas aux Etats-Unis.

Le chiffre d'affaires est de 302,8 millions d'euros au 1[er] semestre 2011 (+ 0,8 %). Cette augmentation intègre un impact de change défavorable de - 9,4 millions d'euros (dont - 12,0 millions d'euros au 2[ème] trimestre). L'effet de périmètre est limité[14] (- 2,8 millions d'euros).

A périmètre et changes comparables, la progression des ventes (+ 4,9 %) reflète la hausse sensible du prix/mix produits et tient compte d'un effet de base défavorable (effet de restockage notable au 1[er] semestre 2010).

Le résultat opérationnel courant, à 39,1 millions d'euros, progresse de + 4,2 millions d'euros. Il intègre un effet de change défavorable de - 2,8 millions d'euros. A périmètre et changes comparables, la hausse est de + 20,7 %.

Pigments pour Papier & Emballage

(22% du chiffre d'affaires consolidé)

                                       1er       1er
                                     semestre  semestre  Variation Variation
    (en millions d'euros)              2011      2010    courante  à PCC[12]
    Chiffre d'affaires                  405,6      356,3  + 13,9 %   + 5,7 %
    Résultat opérationnel courant[13]    41,0       37,1  + 10,5 %   - 0,8 %
                  Marge opérationnelle 10,1 %     10,4 %
    Investissements industriels
    comptabilisés                        29,3       18,9  + 55,0 %
               en % des amortissements   84 %       55 %


  • Stabilité de la production papetière mondiale
  • Intégration réussie de PPSA

Au 1[er] semestre 2011, la production mondiale de papier d'impression et d'écriture se situe à un niveau comparable à celui du 1[er] semestre 2010, qui avait toutefois été marqué par un phénomène de restockage. Les pays émergents font preuve de dynamisme (+ 5 %).

Dans ce contexte, le chiffre d'affaires, à 405,6 millions d'euros au 1[er] semestre 2011, est en hausse de + 13,9 % par rapport au 1[er] semestre 2010. Cette variation tient compte :

  • d'un effet périmètre de + 31,9 millions d'euros, correspondant à l'acquisition de PPSA, consolidée depuis
    le 1[er] août 2010 et dont l'intégration s'est achevée avec succès ;
  • d'un impact de change de - 3,0 millions d'euros (- 9,2 millions d'euros au 2[ème] trimestre).

Dans un marché en légère croissance (production mondiale de papier d'impression et d'écriture en hausse de + 1,2 %), la branche a enregistré une progression de son chiffre d'affaires de + 5,7 % à périmètre et changes comparables.
Le développement géographique lui permet en effet de bénéficier de la vigueur des pays émergents. Le prix/mix est positif, grâce notamment à l'évolution de l'offre de produits.

Le résultat opérationnel courant s'élève à 41,0 millions d'euros au 1[er] semestre 2011 (+ 3,9 millions d'euros)
et intègre un effet de change de - 5,1 millions d'euros. A périmètre et changes comparables, le résultat opérationnel de la branche est stable.

Matériaux et Monolithiques

(29% du chiffre d'affaires consolidé)

                                     1er       1er
                                   semestre   semestre Variation Variation
    (en millions d'euros)            2011       2010   courante  à PCC[15]
    Chiffre d'affaires                  525,2    451,4  + 16,4 %   + 15,9 %
    Résultat opérationnel
    courant[16]                         112,6     92,4  + 21,9 %   + 21,5 %
                Marge opérationnelle   21,4 %   20,5 %
    Investissements industriels
    comptabilisés                         7,0      3,3 + 112,1 %
             en % des amortissements     42 %     18 %


  • Dynamisme des marchésde la branche
  • Amélioration de la performance opérationnelle

Le secteur de la construction de logements individuels neufs en France est en croissance, tiré par l'augmentation des permis de construire. Les mises en chantier du 1[er] semestre traduisent désormais cette reprise, en hausse de + 11,5 %[17] par rapport à la même période de l'année précédente. La demande est également soutenue dans la rénovation (+ 8 %). En effet, après une fin d'année 2010 marquée par de mauvaises conditions météorologiques, la profession a bénéficié d'un effet de rattrapage en début de semestre. Dans cet environnement favorable, le marché des produits en terre cuite[18] a enregistré une hausse des volumes d'éléments de couverture de + 17 % et de + 34 % pour les briques, par rapport au 1[er] semestre 2010.

La demande issue de la sidérurgie a été soutenue, entraînant l'activité des Réfractaires Monolithiques ; dans les autres segments (ciment, incinération, pétrochimie, etc…), la tendance a également été positive. Ces marchés ont bénéficié par ailleurs d'un rattrapage de la maintenance des équipements après une période de crise, ainsi que du lancement de projets de construction de nouvelles usines.

A 525,2 millions d'euros, le chiffre d'affaires de la branche (+ 16,4 % par rapport au 1[er] semestre 2010) comprend un effet positif de change de + 1,2 millions d'euros et un effet de périmètre limité (+ 0,8 millions d'euros).

A périmètre et changes comparables, la hausse du chiffre d'affaires (+ 15,9 %) traduit le dynamisme des marchés et l'amélioration du prix/mix de produits. Il est également rappelé que le 1[er] trimestre 2010 avait été impacté par une météorologie défavorable.

Le résultat opérationnel courantde la branche Matériaux & Monolithiques est de 112,6 millions d'euros, (+ 20,2 millions d'euros par rapport au 1[er] semestre 2010). Les effets de périmètre et change sont négligeables (+ 0,3 million d'euros). A périmètre et change comparables, l'effet prix/mix de produits couvre la hausse des coûts variables (inflation des matières premières réfractaires, essentiellement) et la hausse des coûts fixes de production est en ligne avec la reprise des volumes.

Disponibilité de l'information

Le présent communiqué de presse est disponible sur le site Internet du Groupe http://www.imerys.com et accessible depuis la page d'accueil dans la rubrique "Communiqués de presse".

Imerys tient aujourd'hui, à 11h00 (heure de Paris), une conférence téléphonique au cours de laquelle seront commentés les résultats du 1[er] semestre 2011. Cette conférence sera retransmise en direct sur le site Internet du Groupe http://www.imerys.com.

Prochain rendez-vous de communication financière

  • Résultats du 3[ème] trimestre 2011 : le 3 novembre.

Cette date, donnée à titre d'information, est susceptible d'être mise à jour sur le site internet du Groupe à l'adresse http://www.imerys.com, sous la rubrique Investisseurs & Analystes / Agenda financier.

Leader mondial de la Valorisation des Minéraux, Imerys est présent dans 47 pays avec plus de 240 implantations et a réalisé plus de 3,3milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2010. Le Groupe développe pour ses clients industriels des solutions qui améliorent leurs produits ou leurs processus de production, à partir de minéraux qu'il extrait et transforme depuis ses réserves de qualité rare. Ses produits trouvent de très nombreuses applications dans la vie quotidienne: bâtiment, produits d'hygiène, papiers, peintures, plastiques, céramiques, télécommunications, filtration de liquides alimentaires, etc…

Des informations plus complètes sur Imerys peuvent être obtenues sur son site internet (http://www.imerys.com), rubrique Information Réglementée, notamment dans son Document de Référence déposé auprès de l'Autorité des marchés financiers le 31 mars 2011 sous le numéro D.11-0205 (également disponible sur le site Internet de l'Autorité des marchés financiers, http://www.amf-france.org). Imerys attire l'attention des investisseurs sur le chapitre 4 "Facteurs de risques" de son Document de Référence.

Avertissement sur les prévisions et les informations prospectives : Les déclarations présentées dans ce document contiennent des prévisions et des informations prospectives. Les investisseurs sont alertés sur le fait que ces prévisions et informations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes (difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle d'Imerys), qui peuvent impliquer que les résultats et développements effectivement réalisés diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés ou induits.

[1]A périmètre et changes comparables.
[2]Données trimestrielles non auditées.
[3]Résultat opérationnel, avant autres produits et charges opérationnels.
[4]Données trimestrielles non auditées.
[5]A périmètre et changes comparables.
[6]Résultat net part du Groupe, avant autres produits et charges opérationnels nets.
[7]Contrat d'affacturage signé le 23 juillet 2009, par lequel les créances cédées sont déconsolidées, les risques et avantages associés aux créances ayant été transférés à la banque "factor". 71 millions d'euros de créances étaient factorisés le 31 décembre 2010.
[8]EBITDA des 12 derniers mois glissants.
[9]"Dette senior non sécurisée".
[10]A périmètre et changes comparables.
[11]Résultat opérationnel, avant autres produits et charges opérationnels.
[12]A périmètre et changes comparables.
[13]Résultat opérationnel, avant autres produits et charges opérationnels.
[14]Cession, fin 2010, du site de Gouverneur (Pennsylvanie, Etats-Unis), spécialisé dans les produits de jardinage ainsi que des activités de Minéraux de Performance en Argentine.
[15]A périmètre et changes comparables.
[16]Résultat opérationnel, avant autres produits et charges opérationnels.
[17]Source : Mises en chantier de logements individuels neufs - Ministère de l'Ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement.
[18]Source : Fédération Française des Tuiles et Briques - données provisoires.

***

RESULTATS DU 1[er] SEMESTRE 2011

Annexes

  1. Eléments de chiffre d'affaires consolidé

                                               %          %       %         %
    Variation du chiffre d'affaires    variation      effet   effet variation
    consolidé                           courante  périmètre changes  à PCC[1]
    Groupe Imerys                       + 11,4 %    + 0,9 % - 1,7 %  + 12,2 %


    Variation trimestrielle à Périmètre
    et Changes Comparables 2011 vs. 2010  T1 2011  T2 2011
                                         + 13,7 % + 10,8 %
    Rappel 2010 vs. 2009                  T1 2010  T2 2010  T3 2010  T4 2010
                                          + 9,5 % + 22,7 % + 16,7 % + 11,1 %


                                                           Effet
    (non audité,        1er       1er Variation  Effet de     de Variation
    en millions   trimestre trimestre  courante périmètre change  à PCC[1]
    d'euros)           2011      2010         %         %      %         %
    Chiffre
    d'affaires                                           
    dont :            882,7     751,6  + 17,4 %   + 1,3 %  + 2,4 %  + 13,7 %
    Minéraux pour
    Céramiques,
    Réfractaires,
    Abrasifs &                                            
    Fonderie          284,9     244,6  + 16,5 %   - 2,6 %  + 2,4 %  + 16,7 %
    Minéraux de
    Performance &                                         
    Filtration        148,6     137,6   + 8,0 %   - 0,9 %  + 1,9 %   + 7,0 %
    Pigments pour
    Papier &                                              
    Emballage         203,5     167,4  + 21,5 %   + 9,8 %  + 3,7 %   + 8,0 %
    Matériaux &                                          
    Monolithiques     258,0     212,1  + 21,7 %   + 0,3 %  + 1,9 %  + 19,5 %
    Holding &
    Éliminations     (12,3)    (10,1)      n.s.      n.s.     n.s.      n.s.


                                                           Effet
    (non audité,       2ème      2ème Variation  Effet de     de Variation
    en millions   trimestre trimestre  courante périmètre change  à PCC[1]
    d'euros)           2011      2010         %         %      %         %
    Chiffre
    d'affaires                                            
    dont :            924,7     871,4   + 6,1 %   + 0,6 %  -5,3 %  + 10,8 %
    Minéraux pour
    Céramiques,
    Réfractaires,
    Abrasifs &                                           
    Fonderie          316,1     292,0   + 8,2 %   - 3,1 %  -8,0 %  + 19,3 %
    Minéraux de
    Performance &                                        
    Filtration        154,2     162,8   - 5,3 %   - 1,0 %  -7,3 %   + 3,0 %
    Pigments pour
    Papier &                                              
    Emballage         202,1     188,9   + 7,1 %   + 8,2 %  -4,9 %   + 3,8 %
    Matériaux &                                           
    Monolithiques     267,2     239,3  + 11,7 %   + 0,1 %  -1,1 %  + 12,7 %
    Holding &
    Éliminations     (14,9)    (11,6)      n.s.      n.s.    n.s.      n.s.


                                                               Effet
                            1er      1er Variation  Effet de     de Variation
    (en millions       semestre semestre  courante périmètre change  à PCC[1]
    d'euros)               2011     2010         %         %      %         %
    Chiffre d'affaires                                         - 1,7
    dont :              1 807,3  1 623,0  + 11,4 %   + 0,9 %      %  + 12,2 %
    Minéraux pour
    Céramiques,
    Réfractaires,                                              - 3,2
    Abrasifs & Fonderie   601,1    536,6  + 12,0 %   - 2,9 %      %  + 18,1 %
    Minéraux de
    Performance &                                              - 3,2
    Filtration            302,8    300,4   + 0,8 %   - 0,9 %      %   + 4,9 %
    Pigments pour                                              - 0,8
    Papier & Emballage    405,6    356,3  + 13,9 %   + 9,0 %      %   + 5,7 %
    Matériaux &                                                + 0,3
    Monolithiques         525,2    451,4  + 16,4 %   + 0,2 %      %  + 15,9 %
    Holding &
    Éliminations         (27,4)   (21,7)      n.s.      n.s.   n.s.      n.s.


    Répartition du chiffre d'affaires par branche  S1 2011 S1 2010
    Minéraux pour Céramiques, Réfractaires,
    Abrasifs & Fonderie                               32 %    32 %
    Minéraux de Performance & Filtration              17 %    18 %
    Pigments pour Papier & Emballage                  22 %    22 %
    Matériaux & Monolithiques                         29 %    28 %
    Total                                            100 %   100 %


[1] PCC : Variation à périmètre et changes comparables.

2. Indicateurs clés de résultat

Le Groupe procède en 2011 à un changement de méthode comptable relatif à la comptabilisation des avantages du personnel. A compter du 1[er] janvier 2011, Imerys applique la méthode SoRIE (Statement of Recognised Income and Expense) et constate désormais en provision l'intégralité des écarts actuariels générés à chaque arrêté par les engagements à prestations définies et leurs actifs de couverture en contrepartie des capitaux propres du Groupe. L'information comparative 2010 a été retraitée.

Cette méthode améliore la lisibilité des engagements du Groupe et fait évoluer ses principes comptables en cohérence avec les choix de l'IASB et de la majorité des émetteurs significatifs cotés sur NYSE-Euronext Paris.

    (en millions d'euros)             2010   Retraitement   2010
                                     publié               retraité
    IMPACTS SUR LE COMPTE DE
    RESULTAT
    Produits des activités
    ordinaires                       3 346,7               3 346,7
    Résultat opérationnel
    courant[1]                         419,0          2,5    421,5
    Résultat financier courant        (74,7)                (74,7)
    Impôts courants                   (99,5)        (0,9)  (100,4)
    Minoritaires                       (4,5)          0,1    (4,4)
    Résultat courant net[2]            240,3          1,7    242,0
    Autres produits & charges nets       0,5          1,2      1,7
    Résultat net[2]                    240,8          2,9    243,7

    IMPACTS SUR LA SITUATION
    FINANCIERECONSOLIDEE
    Actif
    Autres actifs financiers            33,7       (12,6)     21,1
    Impôts différés actif               45,5         23,2     68,7
    Passif
    Capitaux propres (y compris
    résultat)                        2 196,4       (64,6)  2 131,8
    Provisions pour avantages du
    personnel                           94,7         75,2    169,9


    (non audité, en                 T2 2010             T2 2010
    millions d'euros)      T2 2011 (retraité) Variation (publié)
    Chiffre d'affaires       924,7      871,4   + 6,1 %    871,4
    Résultat opérationnel
    courant[2]               136,4      124,5   + 9,6 %    123,2
    Résultat financier
    courant[3]              (15,5)     (12,3)             (12,3)
    Impôts courants         (34,8)     (33,3)             (32,8)
    Minoritaires             (0,8)      (1,0)              (1,1)
    Résultat courant
    net[3]                    85,3       77,9   + 9,5 %     77,0
    Autres produits et
    charges, nets            (1,4)      (2,8)              (2,8)
    Résultat net[2]           83,8       75,1  + 11,6 %     74,2


[1] Résultat opérationnel, avant autres produits et charges opérationnels.

[2] Part du Groupe.

[3] Un gain de change de + 10,2 millions d'euros réalisé au premier semestre 2010 suite à une restructuration de financements d'activités en

dollar présente un caractère non récurrent et significatif. Ce gain de change a été classé en "Autres produits et charges opérationnels nets,

part du Groupe", afin d'en souligner le caractère non récurrent et significatif. Ainsi, le résultat financier courant inclus dans le "Résultat

courant net, part du Groupe", qui mesure la performance récurrente du Groupe, ressort à - 32,2 millions d'euros au 1er semestre 2010.

                                    S1 2010             S1 2010
    (en millions d'euros)  S1 2011 (retraité) Variation (publié)
    Chiffre d'affaires     1 807,3    1 623,0  + 11,4 %  1 623,0
    Résultat opérationnel
    courant[4]               252,9      209,3  + 20,8 %    207,3
    Résultat financier
    courant[2]              (30,3)     (32,2)             (32,2)
    Impôts courants         (63,9)     (51,5)             (50,8)
    Minoritaires             (1,7)      (2,2)              (2,3)
    Résultat courant
    net[3]                   157,0      123,4  + 27,2 %    122,0
    Autres produits et
    charges, nets            (2,1)      (2,9)              (2,9)
    Résultat net[3]          154,9      120,5  + 28,5 %    119,1


[1] Résultat opérationnel, avant autres produits et charges opérationnels.

[2] Un gain de change de + 10,2 millions d'euros réalisé au premier semestre 2010 suite à une restructuration de financements d'activités en

dollar présentait un caractère non récurrent et significatif. Ce gain de change a été classé en "Autres produits et charges opérationnels nets,

part du Groupe", afin d'en souligner le caractère non récurrent et significatif. Ainsi, le résultat financier courant inclus dans le "Résultat

courant net, part du Groupe", qui mesure la performance récurrente du Groupe, ressortait à - 32,2 millions d'euros au 1er semestre 2010.

[3] Part du Groupe.

ANNEXE    Imerys - Etats financiers résumés 30 juin 2011

COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE

    (en millions d'euros)                     30.06.2011  30.06.2010    2010
    Produits des activités ordinaires           1 807,3    1 623,0   3 346,7
    Produits et charges courants               (1 554,4)  (1 413,7) (2 925,2)
    Matières premières et achats consommés       (642,2)    (571,5) (1 178,6)
    Charges externes                             (451,5)    (396,3)   (849,5)
    Charges de personnel[1]                      (334,1)    (310,7)   (633,1)
    Impôts et taxes                               (23,1)     (21,7)    (41,6)
    Amortissements et pertes de valeur           (102,1)    (107,3)   (213,0)
    Autres produits et charges courants            (5,1)      (7,3)    (15,1)
    Quote-part des résultats nets
    des entreprises associées                       3,7        1,1       5,7
    Résultat opérationnel courant                 252,9      209,3     421,5
    Autres produits et charges opérationnels       (2,1)     (12,7)    (10,8)
    Résultat des prises ou pertes de contrôle       5,8      (1,1)      40,8
    Autres éléments non récurrents[1]              (7,9)     (11,6)    (51,6)
    Résultat opérationnel                         250,8      196,6     410,7
    Charge d'endettement financier net            (28,9)     (29,2)    (57,3)
    Résultat des placements                         1,2        1,2       2,7
    Charge d'endettement financier brut           (30,1)     (30,4)    (60,0)
    Autres produits et charges financiers          (1,4)        7,2     (7,2)
    Autres produits financiers                     98,5       82,2     212,1
    Autres charges financières                    (99,9)     (75,0)   (219,3)
    Résultat financier                            (30,3)     (22,0)    (64,5)
    Impôts sur le résultat[1]                     (63,9)     (51,9)    (98,1)
    Résultat net                                  156,6      122,7     248,1
    Résultat net, part du Groupe[2 & 3]           154,9      120,5     243,7
    Résultat net, part des intérêts sans contrôle   1,7        2,2       4,4


    (1) Après changement volontaire de méthode comptable sur la
    comptabilisation des écarts actuariels des avantages du personnel
    postérieurs à l'emploi (voir annexe 2 au présent communiqué de presse).
    (2) Résultat net par action
    Résultat net de base par action (en euros)          2,06    1,60    3,23
    Résultat net dilué par action (en euros)            2,04    1,59    3,23
    (3) Résultat courant net, part du Groupe           157,0   123,4   242,0
    Résultat courant net de base par action (en euros)  2,08    1,64    3,21
    Résultat courant net dilué par action (en euros)    2,07    1,63    3,20
    Autres produits et charges opérationnels nets,
    part du Groupe                                      (2,1)   (2,9)    1,7



   Imerys - Etats financiers résumés 30 juin 2011

ETAT DE LA SITUATION FINANCIERECONSOLIDEE

    (en millions d'euros)            30.06.2011 30.06.2010    2010 01.01.2010
    Actif non courant                   2 815,6    2 973,0 2 947,5    2 752,9
    Goodwill                              916,6      977,6   950,4      897,5
    Immobilisations incorporelles          33,6       43,3    34,6       43,8
    Actifs miniers                        435,3      414,5   453,5      377,2
    Immobilisations corporelles         1 204,0    1 287,0 1 287,6    1 224,1
    Participations dans les
    entreprises associées                  75,0       53,6    54,4       50,0
    Actifs financiers disponibles
    à la vente                              4,7        7,0     7,4        7,5
    Autres actifs financiers[1]            19,1       16,3    21,1       16,1
    Autres créances                        49,6       49,5    45,0       43,7
    Instruments dérivés actif              19,8       29,0    24,8       17,6
    Impôts différés actif[1]               57,9       95,2    68,7       75,4
    Actif courant                       1 732,2    1 446,7 1 489,9    1 190,8
    Stocks                                556,2      516,1   545,1      440,5
    Créances clients                      503,7      500,0   446,5      364,4
    Autres créances                       156,2      139,6   128,0      110,7
    Instruments dérivés actif              12,0        5,0    12,2        5,0
    Valeurs mobilières de placement et
    autres actifs financiers                7,1        6,9     6,0        5,6
    Trésorerie et équivalents
    de trésorerie                         497,0      279,1   352,1      264,6
    Actif consolidé                     4 547,8    4 419,7 4 437,4    3 943,7

    Capitaux propres, part du Groupe    2 092,8    1 998,4 2 105,0    1 784,0
    Capital                               151,3      151,1   151,0      150,8
    Primes                                343,0      342,4   338,4      339,4
    Réserves[1]                         1 443,6    1 384,4 1 371,9    1 252,5
    Résultat net, part du Groupe[1]       154,9      120,5   243,7       41,3
    Capitaux propres, part des
    intérêts sans contrôle[1]              25,8       25,5    26,8       18,8
    Capitaux propres                    2 118,6    2 023,9 2 131,8    1 802,8
    Passif non courant                  1 411,3    1 559,2 1 483,6    1 454,3
    Provisions pour avantages
    du personnel[1]                       127,5      252,8   169,9      169,3
    Autres provisions                     187,1      183,2   189,6      157,7
    Emprunts et dettes financières        998,3    1 033,3 1 016,8    1 037,7
    Autres dettes                           8,3       10,2    10,2        9,5
    Instruments dérivés passif             10,0       20,0    15,3       16,5
    Impôts différés passif                 80,1       59,7    81,8       63,6
    Passif courant                      1 017,9      836,6   822,0      686,6
    Autres provisions                      15,3       17,1    14,4       18,6
    Dettes fournisseurs                   351,9      328,1   317,1      260,7
    Impôts exigibles sur le résultat       44,7       18,7    25,1       20,6
    Autres dettes                         216,6      219,0   239,8      185,7
    Instruments dérivés passif              1,9        2,3     1,4        2,9
    Emprunts et dettes financières        381,0      246,1   219,5      186,0
    Concours bancaires                      6,5        5,3     4,7       12,1
    Capitaux propres et passifs
    consolidés                          4 547,8    4 419,7 4 437,4    3 943,7


(1) Après changement volontaire de méthode comptable sur la comptabilisation des écarts actuariels des avantages du personnelpostérieurs à l'emploi (voir annexe 2 au présent communiqué de presse).

   Imerys - Etats financiers résumés 30 juin 2011

ETAT DES FLUX DE TRESORERIE CONSOLIDES

    (en millions d'euros)                      30.06.2011 30.06.2010    2010
    Flux de trésorerie provenant des
    activités opérationnelles                       158,7      139,6   406,4
    Flux de trésorerie générés par les
    opérations courantes                            268,4      228,4   567,4
    Intérêts payés                                  (42,8)     (48,5)  (62,7)
    Impôts sur le résultat, payés sur résultat
    opérationnel courant et résultat
    financier                                       (58,2)     (34,9)  (82,6)
    Dividendes reçus des actifs financiers
    disponibles à la vente                            0,1        0,1     0,1
    Flux de trésorerie générés par les
    autres produits et charges opérationnels         (8,8)      (5,5)  (15,8)
    Flux de trésorerie provenant des
    activités d'investissement                      (91,2)     (50,5) (210,2)
    Acquisitions d'immobilisations
    incorporelles et corporelles                    (99,2)     (56,4) (154,9)
    Acquisitions de titres d'entités
    consolidées sous déduction de la trésorerie
    acquise                                         (22,2)       0,3   (69,2)
    Acquisitions d'actifs financiers
    disponibles à la vente                           (1,2)         -     0,4
    Cessions d'immobilisations incorporelles
    et corporelles                                    4,1        3,1     8,6
    Cessions de titres d'entités consolidées
    sous déduction de la trésorerie cédée            25,5        0,8     1,8
    Cessions d'actifs financiers
    disponibles à la vente                            0,9          -       -
    Variation nette des immobilisations
    financières                                       0,1        0,7     1,0
    Intérêts encaissés                                0,8        1,0     2,1
    Flux de trésorerie provenant des
    activités de financement                         85,0      (88,5) (118,0)
    Augmentations de capital                          4,9        4,8     8,5
    Réductions de capital                               -          -    (7,1)
    Cessions (acquisitions) d'actions propres       (14,0)      (5,1)   (5,9)
    Dividendes versés aux actionnaires              (90,6)     (75,5)  (75,5)
    Dividendes versés aux intérêts sans contrôle     (0,5)      (0,5)   (0,8)
    Emissions d'emprunts                             96,9       77,2    67,0
    Remboursements d'emprunts                       (14,1)     (18,2)  (32,0)
    Variation nette des autres dettes               102,4      (71,2)  (72,2)
    Variation de la trésorerie et
    équivalents de trésorerie                       152,5        0,6    78,2




Relations Analystes/Investisseurs:
Pascale Arnaud - +33(0)1-49-55-63-91
actionnaires@imerys.com   

Contacts Presse:
Pascale Arnaud - +33(0)1-49-55-63-91
Matthieu Roquet-Montégon - +33(0)6-16-92-80-65    

SOURCE Imerys




Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.