Inclusion par Daiichi Sankyo et ArQule du premier patient atteint de carcinome hepatocellulaire (CHC) dans un essai international de phase 3 évaluant le tivantinib

TOKYO, Japon et WOBURN, Massachusetts, February 5, 2013 /PRNewswire/ --

Daiichi Sankyo Company, Limited (TSE 4568) et ArQule, Inc. (Nasdaq: ARQL) ont annoncé aujourd'hui que le premier patient avait été inclus dans l'essai pivot de phase 3 METIV HCC (patients atteints de CHC avec surexpression de MET) évaluant le tivantinib (ARQ 197). Le tivantinib, inhibiteur sélectif de MET, un récepteur tyrosine kinase, est actuellement en cours d'évaluation pour le traitement des patients chez qui un diagnostic de carcinome hépatocellulaire (CHC) a été posé et ayant déjà reçu un ou deux traitements anticancéreux systémiques.

L'essai METIV est une étude randomisée, en double aveugle, contre placebo portant sur des patients ayant reçu un traitement préalable et atteints d'un CHC inopérable avec surexpression de MET, qui recevront du tivantinib ou un placebo. Le critère principal est la survie globale (SG), le critère secondaire est la survie sans progression de la maladie (SSP). Il est prévu de recruter environ 300 patients dans près de 120 centres à travers le monde. Des détails supplémentaires sur l'essai, sont disponibles sur le site http://www.clinicaltrials.gov.

« Nous sommes très satisfaits de commencer cet essai de phase 3 afin de faire avancer notre compréhension du rôle potentiel du tivantinib dans le traitement du CHC », déclare le Dr. Glenn Gormley, MD, PhD, Directeur international Recherche et Développement et membre de la direction (Senior Executive Officer) de Daiichi Sankyo. « Nous espérons que cette étude de phase  3 confirmera les résultats positifs observés en phase 2 en termes de délai avant progression et de survie globale (SG) chez les patients souffrant de tumeurs avec surexpression de MET. »

« Le carcinome hépatocellulaire est une maladie redoutable et les patients qui souffrent d'un CHC avancé ont besoin de nouveaux traitements susceptibles de prolonger leur  espérance de vie », déclare Paolo Pucci, PDG d'ArQule. « L'essai METIV a été lancé à la suite des résultats positifs de la phase 2 qui ont montré une amélioration de la survie globale et du délai avant progression chez les patients avec surexpression de MET. »

En octobre 2012, un accord a été conclu avec la FDA (Food and Drug Administration) des États-Unis pour l'obtention d'une procédure d'évaluation spéciale du protocole (SPA - Special Protocol Assessment) pour cet essai pivot de phase 3. À travers la procédure SPA, la FDA fournit une évaluation officielle et des recommandations écrites sur la conception et la dimension des protocoles proposés comme base à une demande d'autorisation de mise sur le marché. L'obtention de l'autorisation finale est fonction des résultats de l'essai.

À propos du carcinome hépatocellulaire (CHC)

Le cancer du foie est le sixième cancer le plus courant à travers le monde (749 000 nouveaux cas), représentant 7 % de tous les cancers, et c'est la troisième cause de mortalité par cancer (692 000 cas).[i] Le CHC représente plus de 90 % des cancers du foie primaires.[i] Les hépatites B et C chroniques sont connues à travers le monde comme étant les principaux facteurs de risque aggravants de CHC, le risque étant encore majoré en cas de co-infection par les deux virus.[ii] La cirrhose est également un facteur de risque de développement d'un CHC.

À propos du tivantinib et de la voie de signalisation MET

Le tivantinib est un inhibiteur sélectif de MET, un récepteur tyrosine kinase, administré par voie orale. Le tivantinib est actuellement en phase 3 de développement clinique et n'a pas encore obtenu d'autorisation de mise sur le marché ,et ce dans aucun pays. Dans les cellules adultes saines, MET est présent en proportion normale pour soutenir la fonction cellulaire naturelle mais, dans les cellules cancéreuses, MET est activé de manière inappropriée et en continu, pour des raisons inconnues. Lorsqu'il est activé de façon anormale, MET intervient à différents niveaux dans les cancers humains, notamment dans la croissance, la survie, l'angiogenèse, l'invasion et la survenue  de métastases.

À propos d'ArQule et de Daiichi Sankyo Co., Ltd.

En décembre 2008, ArQule et Daiichi Sankyo ont signé un accord de licence, de co-développement et de commercialisation conjointe pour le tivantinib (ARQ 197) aux États-Unis, en Europe, en Amérique du sud et dans le reste du monde, excepté le Japon, la Chine (dont Hongkong), la Corée du Sud et Taïwan.

À propos de Daiichi Sankyo

Le Groupe Daiichi Sankyo s'investit dans l'élaboration et l'approvisionnement en médicaments innovants capables de satisfaire les besoins médicaux divers et non satisfaits des patients, sur les marchés matures et émergents. Parallèlement à son portefeuille de médicaments contre l'hypertension, l'hyperlipidémie et les infections bactériennes toujours disponibles sur le marché, Daiichi Sankyo travaille aussi au développement de traitements contre les maladies thrombotiques et concentre ses efforts sur la recherche de traitements innovants dans le domaine de l'oncologie et des maladies cardiovasculaires et métaboliques. Par ailleurs, le Groupe Daiichi Sankyo a créé un « Modèle économique Hybride » afin de répondre à la diversité des patients et des marchés, et d'optimiser les opportunités de croissance tout au long de la chaîne de valeur du médicament. Pour plus d'informations, consultez notre site internet  http://www.daiichisankyo.com.

À propos d'ArQule

ArQule est une société de biotechnologie qui se consacre à la recherche et au développement de thérapies de nouvelle génération faisant appel à de petites molécules pour le traitement du cancer. Les produits et les programmes de recherche ciblés de la Société  ciblent les processus biologiques  impliqués dans  les cancers humains. Le produit phare d'ArQule, actuellement en développement clinique de Phase 2 et prochainement de Phase 3, est le tivantinib (ARQ 197), un inhibiteur sélectif du récepteur tyrosine kinase c-Met  administré par  voie orale. Le pipeline de la Société comprend l'ARQ 621 qui agit en inhibant la protéine motrice kinésine Eg5, l'ARQ 736  inhibiteur des kinases RAF, et l'ARQ 087 destiné à inhiber le récepteur des facteurs de croissance des fibroblastes (FGF). Les recherches actuelles d'ArQule, réalisées par la « Plateforme ArQule d'inhibiteurs de kinases » (AKIP™), sont concentrées sur l'identification de nouveaux inhibiteurs de kinasespuissants, sélectifs et  qui n'entrent pas en compétition avec l'ATP (adénosine triphosphate)  pour se lier aux kinases.

Ce communiqué de presse contient des déclarations concernant les essais cliniques sur le tivantinib (ARQ 197) menés par ArQule et son partenaire commercial, Daiichi Sankyo, et notamment l'essai METIV de phase 3 dans le traitement de seconde ligne du carcinome hépatocellulaire (CHC) réalisé conformément à une procédure d'évaluation SPA (Special Protocol Assessment). Ces déclarations sont basées sur les connaissances et attentes actuelles des deux Sociétés et sont sujettes à des risques et incertitudes pouvant entraîner un écart substantiel avec les résultats réels. Les informations positives portant sur les résultats précliniques ou les résultats d'essais de stade précoce ne garantissent pas que le développement clinique à un stade ultérieur ou à plus grande échelle sera positif. Par exemple, le tivantinib pourrait ne pas donner de résultats prometteurs d'un point de vue thérapeutique ; de plus, il pourrait ne pas démontrer un profil de sécurité d'emploi approprié pour un développement clinique ultérieur ou à plus grande échelle suite à des effets secondaires connus ou encore non anticipés. Les résultats obtenus lors d'essais effectués à un stade ultérieur pourraient ne pas être suffisants pour répondre aux normes réglementaires applicables ou justifier la poursuite du développement. Des problèmes ou des retards pourraient survenir durant les essais cliniques ou au cours du développement, des essais ou de la fabrication de ces composés, qui pourraient conduire ArQule ou ses partenaires à arrêter le développement. Même si les essais cliniques réalisés à un stade ultérieur sont positifs, des inquiétudes inattendues pourraient survenir suite à l'analyse des données ou de données supplémentaires. Des obstacles pourraient également survenir ou des problèmes pourraient identifiés au cours de l'examen des données cliniques par les autorités de régulation. Ces autorités peuvent ne pas être d'accord avec l'opinion d'ArQule sur les données ou demander des données, des informations ou des études supplémentaires. Par ailleurs, le calendrier prévu pour le lancement et l'achèvement des essais cliniques portant sur le tivantinib est sujet à la capacité d'ArQule, Daiichi Sankyo et Kyowa Hakko Kirin, titulaire de droits de licence sur le tivantinib, à recruter des patients, à conclure des accords avec des centres d'essais cliniques et des investigateurs, et à surmonter d'autres obstacles et questions techniques pour lesquels chaque société assume une part de responsabilité. Ces problèmes risquent de ne pas être résolus efficacement. Le développement de médicaments comporte un degré élevé de risques. Seul un petit nombre de programmes de recherche et développement donne lieu à la commercialisation d'un produit. Des données précliniques positives peuvent ne pas être confirmées lors des stades ultérieurs du développement. Par ailleurs, ArQule pourrait ne pas disposer des ressources financières ou humaines nécessaires pour poursuivre avec succès ses recherches sur des médicaments à l'avenir. De plus, s'agissant des programmes en partenariat, même si certains composés semblent être prometteurs au départ, Daiichi Sankyo ou Kyowa Hakko Kirin pourrait décider de ne pas exploiter sous licence les composés, ou de mettre fin à leur développement. Par ailleurs, Daiichi Sankyo et Kyowa Hakko Kirin disposent d'un droit de résiliation unilatérale des accords conclus avec ArQule. Si l'une des sociétés décidait d'exercer ce droit, ArQule pourrait ne plus être en mesure de faire aboutir seule le développement et la commercialisation des produits sous licence. Pour des renseignements plus détaillés sur les risques et les incertitudes associés au développement de médicaments et autres activités d'ArQule, veuillez consulter les rapports périodiques déposés par la société auprès de la Securities and Exchange Commission. Ni ArQule ni Daiichi Sankyo n'a  d'obligation d'actualiser publiquement les déclarations prospectives.

 

i. EASL-EORTC Clinical Practice Guidelines: Management of hepatocellular carcinoma. Journal of Hepatology. 2012;56: 908-943

ii. Chiaramonte M, Stroffolini T, Vian A, et al.: Rate of incidence of hepatocellular carcinoma in patients with compensated viral cirrhosis. Cancer 85 (10): 2132-37, 1999.


SOURCE Daiichi Sankyo Company, Limited and ArQule, Inc.




Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.