2014

La BERD va aider l'Ukraine à se hisser au rang des 100 premiers pays du classement Doing Business

KIEV, Ukraine, February 8, 2013 /PRNewswire/ --



La Banque européenne pour la reconstruction et le développement partage l'ambition de l'Ukraine de se hisser au rang des 100 premiers pays du classement Doing Business  de la Banque mondiale et souhaiterait aider l'Ukraine à atteindre cet objectif, a déclaré le président de la BERD, Sir Suma Chakrabarti, à la suite d'une rencontre avec le président ukrainien, Viktor Ianoukovitch. Le président de la BERD a indiqué que la banque est disposée à continuer de financer des projets en Ukraine à hauteur d'un précédent taux d'environ 1 milliard d'euros par an.

Cet objectif est louable, mais pour l'atteindre il faudra travailler dur pendant des mois et des années, a souligné Sir Suma Chakrabarti. De plus, l'Ukraine doit instaurer un climat favorable aux affaires et améliorer ses systèmes judiciaire, fiscal et douanier tout en réglant le problème de la corruption, a insisté le banquier.

Le président de la BERD reste convaincu que la réalisation d'un tel objectif exige des efforts trilatéraux du gouvernement ukrainien, des entreprises et de la BERD associée à d'autres institutions financières internationales. Parallèlement, le banquier européen affirme, qu'après une série de rencontres avec les représentants de l'État ukrainien, il est persuadé de la volonté du gouvernement ukrainien de travailler à la résolution des problèmes, a rapporté Ukrinform.

Il est important de souligner qu'en 2012 l'Ukraine a gagné 15 places au classement, se hissant à la 137e place de la liste des pays classés en fonction de la facilité d'y faire des affaires. Si l'Ukraine est parvenue à grimper dans le classement de la Banque mondiale c'est grâce à une série de réformes. Comme indiqué dans le rapport Doing Business 2013 paru en octobre 2012, l'Ukraine a facilité la création d'entreprises, pris des mesures d'allègement fiscal et amélioré ses procédures d'enregistrement des biens immobiliers.

De plus, l'Ukraine a renoncé à deux exigences requises pour la constitution de sociétés : celle de disposer d'un capital minimum et celle de présenter des documents de constitution notariés. Au nombre des autres réformes figurent l'allègement des procédures d'enregistrement des biens immobiliers et de paiement des impôts, la mise en place d'un système de paiement et de dépôt des déclarations en ligne pour les contribuables, obligatoire pour les moyennes et grandes entreprises. Il reste, toutefois, difficile en Ukraine d'obtenir un permis de construire, de l'électricité et de résoudre le problème de l'insolvabilité, selon le rapport de la Banque mondiale.

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement reste le principal bailleur de fonds de l'Ukraine. Au 1er janvier 2013, la banque avait investi plus de 8,2 milliards d'euros (10,7 milliards de dollars américains) dans 318 projets. En 2012, la BERD a financé 35 projets en Ukraine pour un montant total de 934 millions d'euros (1,2 milliard de dollars américains). Environ 71 % des investissements sont allés à des entreprises privées et 29 % à des projets du secteur public.

SOURCE Worldwide News Ukraine



More by this Source


Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.