La GSMA demande un programme de connectivité plus complet pour relever les défis européens en matière de croissance, d'emploi et de compétitivité

-- L'Europe a besoin d'une politique et d'un cadre réglementaire innovants favorables aux investissements, à la création d'emplois et à l'innovation

LONDRES, 12 septembre 2013 /PRNewswire/ -- La Commission européenne a annoncé aujourd'hui ses propositions pour le développement d'un marché unique des télécommunications en Europe. La GSMA salue la détermination et le dévouement du commissaire Kroes et de son équipe pour l'élaboration de ces propositions malgré des délais très stricts. Toutefois, la GSMS pense que les mesures annoncées aujourd'hui par la Commission européenne auraient dû mettre l'accent sur la croissance, les emplois et la compétitivité.

« La Commission a eu raison de souligner l'importance d'un accroissement des investissements dans l'infrastructure européenne des télécommunication afin de progresser dans tous les secteurs de l'économie, mais en fin de compte, les mesures proposées auraient dû aller beaucoup plus loin pour soutenir cet objectif », déclare Anne Bouverot, directrice générale de la GSMA. « Une approche plus globale et détaillée est nécessaire et l'industrie du mobile est prête à jouer son rôle afin de mettre en place un programme ambitieux pour l'économie numérique de l'Europe. »

Le document de présentation accompagnant les mesures identifie à juste titre les domaines dans lesquels des progrès restent à faire, y compris la consolidation, la déréglementation et le traitement réglementaire égal des sociétés proposant des prestations équivalentes. Ces problèmes clés doivent être résolus le plus rapidement possible. En elle-même, la réglementation contient des éléments positifs, notamment en ce qui concerne le spectre. Des inquiétudes subsistent cependant qui risquent de nuire à la certitude, clarté et cohérence réglementaire, à la fois pour les consommateurs et les entreprises. Dans l'ensemble, la GSMA pense que la nécessité d'accélérer les procédures, afin d'être synchrone avec le calendrier législatif, a été nuisible à l'élaboration des propositions.

La semaine dernière la GSMA a publié un rapport « Mobile Economy Europe 2013 »(1) qui confirme que l'Europe a perdu du terrain dans le secteur du mobile et est désormais considérablement moins performant que les autres économies développées, y compris les États-Unis et certaines régions de l'Asie. Le rapport met également en évidence les énormes gains potentiels pour l'économie européenne alors que la technologie mobile transforme de plus en plus des secteurs tels que la santé, l'éducation, le transport et l'énergie. Afin de maximiser le potentiel de ces développements, l'industrie doit adopter une politique et un cadre réglementaire innovants en matière de télécommunications, permettant de dynamiser les investissements, créer de nouveaux emplois et encourager l'innovation.

« En adoptant des réformes maintenant, nous poserons les bases d'investissement et d'innovation de l'économie numérique européenne pour les dix prochaines années », ajoute A. Bouverot. « Nous n'avons pas le droit de nous tromper et ce processus doit inclure un revue complète du cadre réglementaire des télécommunications en Europe, qui est de plus en plus obsolète. Les bonnes politiques sont celles qui encouragent les investissements, favorisent l'innovation et renforcent la confiance des consommateurs. Nous continuerons de soutenir ces efforts pour développer ces politiques et participer à la concrétisation de l'avenir connecté de l'Europe, répondant aux attentes de ses entreprises et des consommateurs. »

Remarques à l'intention des éditeurs :
(1) Le rapport Mobile Economy Europe fournit une analyse complète de l'industrie des communications mobiles en Europe au mois de juin 2013. Ce rapport a été préparé par GSMA Intelligence et repose sur les données de GSMA Intelligence, ainsi que sur la modélisation de l'impact économique du Boston Consulting Group. Ce rapport est axé sur les marchés au sein des 27 États membres de l'Union européenne (UE), mais ne couvre pas explicitement la Croatie, qui a rejoint l'UE en juillet 2013. Le rapport est disponible en consultant www.gsma.com/mobileeconomyeurope

À propos de la GSMA
La GSMA représente les intérêts des opérateurs de mobile à travers le monde. Couvrant plus de 220 pays, la GSMA regroupe près de 800 opérateurs mobiles internationaux, ainsi que 250 entreprises actives dans le vaste écosystème de la mobilité, y compris des fabricants de téléphones, des développeurs de logiciels, des fournisseurs d'équipement, des sociétés Internet et des entreprises de secteurs industriels tels que les services financiers, la santé, les médias, le transport et les services publics. La GSMA organise également plusieurs évènements phares du secteur, tels que le Mobile World Congress et le Mobile Asia Expo.

Pour plus de renseignements, veuillez consulter le site de la GSMA sur www.gsma.com. Suivez la GSMA sur Twitter : @GSMA. 

SOURCE GSMA



RELATED LINKS
http://www.gsma.com

Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.