L'Azerbaïdjan critique la volte-face du Parlement européen quant aux récentes élections présidentielles

BAKOU, Azerbaïdjan, October 25, 2013 /PRNewswire/ --

L'Azerbaïdjan a suspendu ses activités à l'Assemblée parlementaire EuroNest après que le Parlement européen (PE) ait défié les conclusions de sa mission d'observation aux élections présidentielles récemment organisées en Azerbaïdjan pour adopter une résolution critiquant les élections.

Les missions d'observation du PE et du Conseil de l'Europe ont conclu que les élections du 9 octobre, à la suite desquelles le président Ilham Aliev a été réélu, ont été « libres, équitables et transparentes ». Mais la semaine dernière, le PE a adopté une motion qui contredit les conclusions de ses propres envoyés sur le terrain en Azerbaïdjan.

Le PE a maintenant déterminé que les élections s'étaient déroulées en « non-conformité avec les normes de l'OSCE et le non-respect des exigences de l'OSCE », revirement qui a entraîné une réaction passionnée duchef de la délégation de l'Azerbaïdjan à l'AP Euronest, Elkhan Suleymanov.

Il a mis en question la décision du PE fondée sur la « la résolution partielle de la mission de surveillance de l'OSCE ODIHR » malgré le fait que « trois des quatre institutions internationales surveillant les élections -le Parlement européen, l'AP du Conseil de l'Europe et l'Assemblée parlementaire de l'OSCE-avaient fourni leur évaluation positive ».

Il a rajouté qu'il ne s'agissait pas de la première irrégularité de la part du PE. En juillet, le PE avait déclaré qu'il ne devait pas envoyer une mission de surveillance en Azerbaïdjan, avant d'annoncer une volte-face spectaculaire à la veille des élections, ce qui représentait selon M. Suleymanovun « sabotage politique ».

Les élections ont été surveillées par près de 50 000 observateurs du monde entier et se sont soldées avec la victoire écrasante d'Aliev. Ce résultat emphatique cadrait avec les sondages des votants à chaud menés par le cabinet de sondage américain réputé Arthur J. Finkelstein, fondés sur 60 000 interviews réalisées dans 835 bureaux de vote.

Suleymanov a également dénoncé une contradiction du Parlement européen au sujet de l'occupation arménienne du Haut-Karabakh. Malgré le fait que le Parlement européen, tout comme les Nations unies, l'OSCE et l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, a adopté des résolutions condamnant l'occupation arménienne, son président Martin Schulz affirme maintenant que« l'Azerbaïdjan et l'Arménie devraient résoudre eux-mêmes ce problème complexe ».

« C'est absurde », a répliqué Suleymanov. Il a fait remarquer que les commentaires de M. Schultz contredisaient entièrement l'approche du groupe de Minsk, qui s'emploie à trouver une solution politique à l'occupation avec l'implication régionale et internationale.

L'Arménie continue d'occuper 20 pour cent du territoire de l'Azerbaïdjan à la suite d'un conflit d'il y a deux décennies qui a causé le déplacement d'un million d'Azerbaïdjanais.

SOURCE Azerbaijan Monitor



More by this Source


Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.