L'Azerbaïdjan défend son engagement en faveur des droits de l'homme

BRUXELLES, June 21, 2013 /PRNewswire/ --

L'Azerbaïdjan poursuit sa route vers une meilleure intégration au sein de l'Europe, alors que le Président Ilham Aliyev a rencontré ce jeudi Herman van Rompuy, Président du Conseil européen, ainsi que José Manuel Barroso, Président de la Commission européenne, afin d'aborder les questions de sécurité énergétique et du territoire arménien occupé du Haut-Karabagh.

Alors qu'Ilham Aliyev présentait les espoirs présents et futurs de l'Azerbaïdjan, le pays faisait face à de récentes accusations de violation des droits de l'homme.

En réponse à une lettre envoyée par HRW à José Manuel Barroso la veille de la visite d'Ilham Aliyev, Elkhan Suleymanov, Président de la Délégation à l'Assemblée parlementaire Euronest, a accusé le groupe de défense des droits de l'homme de négliger sa mission première et de déformer les actions de l'Azerbaïdjan.

Human Rights Watch « ne tient pas compte du fait que l'Azerbaïdjan fasse partie de plusieurs organisations internationales influentes et qu'elle ait déjà établi une coopération mutuelle avantageuse bilatérale et multilatérale avec d'autres pays. Il ne prend également pas en considération le fait que l'Azerbaïdjan est une république indépendante qui établit des coopérations et partenariats avec l'Union européenne », a ajouté Elkhan Suleymanov.

La lettre accusait également l'Azerbaïdjan de violations non spécifiées et encourageait José Manuel Barroso à faire pression sur le pays pour amorcer des changements politiques.

Elkhan Suleymanov a souligné que la lettre n'apportait aucune preuve confirmant ces accusations. Au lieu de cela, l'Azerbaïdjan « a annoncé que l'établissement d'un état civil, démocratique, de droit ainsi que d'une société civile et son intégration à l'Europe étaient les orientations prioritaires pour sa politique intérieure et étrangère ».

Il a également déclaré que l'Azerbaïdjan se consacrait entièrement à sa mise en conformité avec les normes européennes en matière de droits de l'homme. « L'Azerbaïdjan s'est engagée à établir des valeurs universelles telles que la démocratie, les droits et libertés de l'homme, ainsi qu'à coopérer avec des institutions européennes spécialisées pour continuer dans cette voie. Le pays dit se consacrer également à l'amélioration de sa législation et à la mise en place des réformes nécessaires. »

Elkhan Suleymanov a également défendu les lois de l'Azerbaïdjan garantissant la liberté d'expression et d'association d'un côté, et la protection de la sécurité publique et de l'ordre d'un autre côté comme « un principe accepté dans tous les pays européens ».

Il a souligné que HRW avait été virtuellement silencieux sur le nettoyage ethnique en Arménie, ainsi que sur d'autres violations des droits de l'homme envers les Azerbaïdjanais habitant dans le Haut-Karabagh et les provinces alentours également occupées. Il a ainsi sous-entendu que l'organisation appliquait une double norme là où l'Azerbaïdjan était concernée.

Le Haut-Karabagh et les provinces environnantes ont été saisies lors de la guerre entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie ayant entraîné l'expulsion forcée de plus d'un million d'Azerbaïdjanais de ces provinces à la fin de la guerre. L'Arménie refuse de mettre fin à cette occupation décrite par les Nations Unies et par d'autres comme une violation du droit international.

SOURCE Azerbaijan Monitor




Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.