L'Azerbaïdjan s'efforce de tisser des liens plus étroits avec l'UE

BAKOU, Azerbaïdjan, September 30, 2012 /PRNewswire/ --

Lors d'une rencontre avec l'ancien président de la Commission européenne, Jacques Santer, les députés européens et autres premiers ministres et ministres européens en marge d'une conférence internationale à Bakou, le président Ilham Aliyev a confirmé jeudi l'engagement de l'Azerbaïdjan à forger des liens plus étroits avec l'Union européenne.

« Nos efforts doivent se concentrer sur le renforcement de la confiance mutuelle », a déclaré M. Aliyev lors de l'ouverture de la conférence « Building Bridges » (Construire des ponts) qui se tenait à Bakou.

La conférence, organisée par l'Association pour le développement de la société civile (ACSDA, selon son acronyme anglais) et l'INEA (Institut des affaires européennes), a réuni plus de 200 délégués sur les rives de la mer Caspienne pour discuter des liens politiques, économiques et culturels entre l'Azerbaïdjan et l'UE.

« L'Azerbaïdjan est déterminée à édifier des ponts plus solides avec l'Union européenne et pour ce faire, le pays s'engage dans un dialogue politique étroit, harmonise son système juridique et coopère avec l'Europe dans les domaines économique, public et culturel », a précisé Elkhan Suleymanov, le chef de délégation azerbaïdjanais, qui a ouvert la réunion de l'Assemblée parlementaire EURONEST.

Il a également  souligné le rôle de partenaire stratégique que joue l'Azerbaïdjan dans la sécurité énergétique de l'Europe.

M. Suleymanov a en outre précisé qu'il était essentiel de trouver une solution durable quant au conflit du Haut-Karabagh, une région occupée par l'Arménie qui représente près de 20 % du territoire azerbaïdjanais. Il a appelé la communauté internationale à adopter une approche plus objective et impartiale envers « l'une des rares démocraties majoritairement musulmane intégrant l'UE ».

L'ancien Premier ministre turc Mesut Yilmaz a exhorté ses collègues européens à prendre des mesures concrètes concernant le conflit persistant du Haut-Karabagh. « Le rôle de la France au sein du groupe de Minsk est limité et ne reflète pas la position de l'Union européenne », a-t-il déclaré. « L'Union européenne est un acteur international et devrait agir en conséquence pour résoudre les conflits enlisés. »

Pendant ce temps, l'ancien président de la Commission européenne, le luxembourgeois Jacques Santer, a félicité l'Azerbaïdjan, soulignant le fait que l'État riverain de la mer Caspienne remplit déjà toutes les conditions requises pour intégrer l'espace européen : une infrastructure solide, une économie ouverte et une capacité d'innovation.

Selon l'ambassadeur des Pays-Bas, Arjen Uijterlinde, l'UE considère l'Azerbaïdjan comme un partenaire fiable et souhaite développer ses relations dans tous les domaines, notamment le commerce, l'économie et la communication entre les peuples.

« Amsterdam soutient l'adhésion de l'Azerbaïdjan à l'OMC et les négociations entre l'Azerbaïdjan et l'UE en vue de faciliter la délivrance des visas », a-t-il ajouté.

Ivo Vajgl, membre slovène du Parlement européen, a déclaré que la position de Bruxelles envers l'Azerbaïdjan comme « partenaire stratégique de l'Union européenne » est claire : « Nous voulons rétablir la souveraineté de l'Azerbaïdjan sur son territoire et donner aux réfugiés le droit de retourner dans leur pays d'origine ».

 


SOURCE Azerbaijan Monitor




Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.