Le gouvernement de São Tomé tente de revendre une cargaison de pétrole européen confisquée illégalement

GOTHENBURG, Sweden, October 16, 2013 /PRNewswire/ --

La république ouest-africaine de São Tomé-et-Príncipe tente de revendre une cargaison d'une valeur de 7,5 millions USD qu'elle a injustement confisquée à la société suédoise Stena Oil. Il s'agit de la dernière tentative du gouvernement de São Tomé de tirer profit de la confiscation illégale plus tôt cette année des navires Marida Melissa et Duzgit Integrity affrétés par Stena Oil.

     (Photo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20131016/647544 )

Durant ces derniers jours, un navire pétrolier appartenant à un acheteur de la cargaison approchait de São Tomé, avant de changer de cap lorsque son armateur a pris connaissance de l'ensemble de la situation.

Tôt dans la matinée du vendredi 11 octobre, les forces armées de São Tomé ont eu recours à la force pour monter à bord du pétrolier maltais M/T Duzgit Integrity. Les soldats ont violemment arrêté l'équipage et enfermé l'ensemble du personnel dans ses quartiers, au cours d'une opération évoquant un acte de piraterie. Ils ont confisqué tous les téléphones et matériellement interrompu l'ensemble des communications et des mouvements en provenance et à destination du navire. Sous la menace, trois membres d'équipage ont été contraints d'entrer dans la salle des machines et de préparer le navire pour en décharger la cargaison. Depuis dimanche, nous n'avons pas pu communiquer avec le navire.

Stena Oil et l'armateur du navire ont vivement protesté contre cette opération particulièrement irrégulière, mais les représentants de São Tomé ont refusé de communiquer.

Les deux navires pétroliers ont été injustement conservés par São Tomé pendant près de huit mois. Sous la pression internationale, les deux capitaines ont été récemment libérés, après avoir bénéficié d'une grâce présidentielle. Ils ont été rapatriés dans leur pays d'origine. L'un des navires pétroliers a été restitué sans cargaison vendredi dernier, mais le pétrolier maltais M/T Duzgit Integrity, encore pourvu de sa cargaison, est toujours conservé par São Tomé. En dépit d'un recours judiciaire en cours, les hauts responsables gouvernementaux de São Tomé ont apparemment cherché à revendre celle-ci à des intérêts internationaux. Heureusement, leurs actions illicites ont jusqu'ici échoué et la cargaison d'une valeur de 7,5 millions USD est pour le moment toujours à bord.

Le recours est toujours en cours de traitement par le système judiciaire de São Tomé, mais nous avons appris que le gouvernement semble jouer un rôle important dans cette prise de décision. Stena Oil n'a jamais été avertie ou prévenue du processus ayant mené à la confiscation de la cargaison. La société n'a également pas été condamnée lors de l'audience du tribunal de synthèse qui s'est tenue en mars.

Pendant la journée du vendredi 11 octobre, nous avons été informés que le navire pétrolier M/T Anuket Emerald, battant pavillon panaméen et affrété par la société Monjasa A/S, était en route vers l'île et se préparait à transborder la cargaison de notre pétrolier. Heureusement, l'armateur du M/T Anuket Emerald a refusé de commencer l'opération de chargement après avoir appris que le M/T Duzgit Integrity ne présentait pas les certificats nécessaires à un transfert de pétrole. En outre, aucun capitaine responsable de l'opération de chargement n'était présent à son bord, ce qui aurait rendu cette opération dangereuse et contraire aux règlements internationaux. L'armateur a également été informé du fait que le pétrolier n'était pas sous le commandement de son équipage, mais de soldats de São Tomé non formés au bon fonctionnement du pétrolier. Le commandant des gardes-côtes de São Tomé a tenté d'envoyer des messages au nom du capitaine pour inciter le M/T Anuket Emerald à accoster, mais ses tentatives ont échoué.

Le gouvernement de São Tomé est en train de créer un incident international suite à son comportement illégal en violation du droit international et des règlementations douanières. Stena Oil a informé le gouvernement maltais ainsi que le gouvernement suédois et l'Union européenne des mesures prises par São Tomé.

Le gouvernement de São Tomé est bien informé sur le fait que le pétrolier M/T Duzgit Integrity nécessite impérativement une mise en cale sèche afin de renouveler ses certificats et d'effectuer les réparations indispensables à son système de manœuvre, entre autres questions particulièrement critiques.

Après huit mois de conservation illégale, le navire pétrolier n'est plus en état de mener des opérations de transbordement. De plus, São Tomé a interdit à l'armateur d'employer un capitaine à bord. En raison de l'attitude du gouvernement de São Tomé, ce navire pétrolier ne dispose plus d'aucune assurance, y compris en matière de pollution pétrolière. Un échouage ou une fuite pourrait entraîner des dommages environnementaux, dont le nettoyage coûterait plusieurs centaines de millions de dollars et dont les conséquences écologiques perdureraient longtemps.

Stena Oil a exhorté le gouvernement de São Tomé à prendre des mesures appropriées et à lever sans délai la conservation illégale de ce navire. Jusqu'à présent, cette détention injuste a coûté plus de six millions de dollars à Stena Oil et aux armateurs. Stena Oil poursuivra São Tomé en vertu de tous les recours disponibles et exigera une compensation pour ces pertes devant les tribunaux internationaux.

Chronologie : huit mois de détention illégale

15 mars La garde côtière de São Tomé arraisonne les navires et les contraint à accoster.

22 mars Première audience

29 mars Les capitaines des navires sont condamnées à trois ans de détention. Ils sont accusés de contrebande au cours d'un simulacre de procès.

15 mars-10 octobre Négociations pour la libération par São Tomé des capitaines, des navires et de la cargaison.

26 septembre Sous la pression internationale, les capitaines sont graciés par le Président de São Tomé pour des « raisons humanitaires ».

11 octobre L'un des navires, le Marida Melissa, est restitué.

11 octobre Un navire pétrolier affrété par la société danoise Monjasa s'approche de São Tomé. Il change de cap en raison de la pression qu'exerce Stena Oil sur son armateur.

Göteborg, le 16 octobre 2013

Stena est une société suédoise fondée en 1939. Figurant parmi les sociétés privées les plus importantes et respectées de Suède, les activités de Stena s'étendent de la détention, du recyclage et du forage en mer du pétrole à son expédition, pour ne citer que quelques domaines d'activité. Stena est une société internationale qui jouit d'une très grande réputation dans tous les secteurs d'activité où elle est active. Stena Oil participe activement à la distribution de combustibles marins depuis plus de 30 ans. Pour obtenir des informations détaillées, veuillez consulter le sitehttp://www.stena.com/en  et/ouhttp://stenaoil.com/en

Jonas Persson                
Directeur général de Stena Oil            
+46-10-445-80-70
               
Patrik Pettersson
Vice-président de Stena Oil
+46-10-445-14-01

SOURCE Stena Oil




Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.