Le président Ianoukovitch invite l'UE et la Russie à la table des négociations avant le sommet de Vilnius

KIEV, Ukraine, November 28, 2013 /PRNewswire/ --

Kiev souhaite régler les différends concernant l'Accord d'association (AA) avec l'Union européenne en engageant des négociations entre les trois parties concernées, l'UE, la Russie et l'Ukraine avant la Sommet du Partenariat oriental à Vilnius. Telle est la déclaration faite par le président ukrainien Viktor Ianoukovitch dans une interview accordée aujourd'hui à cinq chaînes de télévision ukrainiennes. Les parties discuteront de leurs relations pour ce qui est de la zone de libre-échange avec l'UE et les pays de la CEI, ainsi que de la diminution des échanges commerciaux tout particulièrement avec la Russie et les pays de la CEI, a souligné le chef de l'État.

« Nous ne pouvons pas ignorer nos intérêts économiques, particulièrement car nous ne disposons d'aucune marge de sécurité et cela constitue une menace pour nous tous », a déclaré le président Ianoukovitch pour justifier la récente résolution du cabinet des ministres ukrainien visant l'arrêt du processus de signature des accords commerciaux avec l'UE. Étant donné les intérêts communs de l'Ukraine tant avec l'UE qu'avec la Russie, il a également insisté sur le fait que son pays devrait chercher un partenariat différent et plus équitable.

Quant à la Russie, le président a mentionné le souhait de Kiev de reprendre son accord de partenariat stratégique avec son voisin au nord. Prenant les intérêts économiques de l'Ukraine à cœur, le président a également indiqué qu'ils se situeront au centre de la prochaine présidence ukrainienne du Sommet de la CEI en 2014.

Les contrats gaziers avec la Russie restent un problème pour l'Ukraine. Le prix que l'Ukraine paie actuellement pour le gaz russe, à savoir 510 USD par mille mètres cubes, sans compter le rabais de 100 USD de 2010, ne répond pas à l'approche du marché et doit être révisé, a précisé le chef de l'État, avant de rajouter, « Nous achèterons du gaz là où les prix sont plus bas, peu importe où. Nous payons aujourd'hui entre 370 et 380 USD pour le gaz européen, donc si nous pouvons acheter du gaz russe à moindre prix, nous le ferons ».

Dans un court laps de temps, l'Ukraine a réalisé un grand bond en avant en établissant des relations étroites avec l'UE, mais cela risque de lui poser trop de problèmes, a expliqué le président, tout en soulignant que les intérêts nationaux étaient la raison qui empêche l'Ukraine de signer l'accord d'association avec l'UE.

Par conséquent, le président Ianoukovitch a affirmé que l'Ukraine comptait sur l'aide du FMI et qu'il a mené personnellement des négociations avec le Fonds, mais a reçu une réponse négative.

SOURCE Worldwide News Ukraine



More by this Source


Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.