2014

Le profilage tumoral attesté par des preuves offre aux médecins de nouvelles perspectives de traitement anticancéreux

ECCO - AMSTERDAM, Pays-Bas, September 29, 2013 /PRNewswire/ --

Les résultats de deux études présentées lors du Congrès européen de Cancer 2013 (ECC 2013), annoncés aujourd'hui via l'annonce de Caris Life Sciences, démontrent le potentiel offert par le profilage de tumeur fondé sur les preuves disponibles pour l'amélioration immédiate du traitement des patients atteints de cancers difficiles à traiter, y compris les cancers de siège primaire inconnu (CUP) et les cancers rares ou réfractaires.

Profilage moléculaire dans le carcinome de siège primaire inconnu (CUP)

Les résultats de l'étude « Biotheranostic profiling of CUP: paradigm shift in the management of CUP » (Profilage biothéranostique des cancers CUP : changement de paradigme dans la gestion des cancers CUP) indiquent que le profilage tumoral est susceptible d'influer positivement sur l'état des patients lorsque le siège primaire de la tumeur du patient est inconnu, en fournissant aux oncologues de nouvelles informations essentielles pour les aider à choisir la voie de traitement optimale[1].

À l'appui d'un certain nombre de méthodes d'évaluation des biomarqueurs associés à la réponse pénitentielle aux médicaments, les chercheurs ont mis en évidence des cibles pour lesquelles il existe des traitements anticancéreux applicables à 77 % des cas de tumeurs profilés[1].

Le Dr Zoran Gatalica, MD, DSc, directeur de recherche médicale de l'institut Caris Life Sciences de Phoenix, en Arizona, (États-Unis) et professeur-adjoint au service de pathologie de la Creighton University School of Medicine, a indiqué que les recherches menées par son équipe avaient permis de mettre en évidence la très grande efficacité d'une étude biologique des tumeurs de patients atteints d'un cancer CUP afin de mettre au point une stratégie de traitement applicable à la plupart des sujets.

« Les précédentes tentatives visant à caractériser les cancers de siège primaire inconnu (CUP) avaient seulement permis d'élaborer une probabilité statistique portant sur le siège primaire d'un organe potentiel, mais, dans la plupart des cas, sans jamais permettre d'aborder réellement la question des traitements susceptibles d'être efficaces. C'est précisément ce que nous nous sommes employés à faire avec un large groupe composé de plus de 1 350 patients atteints d'un cancer CUP. C'est le plus important groupe à ce jour dont le biomarqueur tumoral a fait l'objet d'une caractérisation par profilage », a souligné le Dr Gatalica.

« Nous estimons que nos recherches, fondées sur le service Caris Molecular Intelligence™, sont le signe d'un changement de paradigme dans le traitement des cancers à siège primaire inconnu. Cette stratégie permet aux médecins de mettre en place un plan de traitement qui repose sur les mutations à l'intérieur des cellules cancéreuses réputées comme ayant une probabilité de bénéficier de médicaments spécifiques. Nous pouvons ainsi évoluer vers une nouvelle norme de soins pour ces patients, qui réclament cruellement de nouvelles options », a ajouté le Dr Gatalica.

Cancer Research UK estime que les cancers à siège primaire inconnu comptent respectivement pour 3 % de l'ensemble des cas de pathologie cancéreuse et pour 7 % du total des décès par cancer au Royaume-Uni en 2009 et 2010 [2].

« Un diagnostic de cancer CUP est une nouvelle difficile à accepter pour le patient comme pour le clinicien. La recherche du siège primaire pour définir les options de traitement est souvent un effort pénible et vain. L'utilisation d'informations de biomarquage prédictives directement à partir de la tumeur fournit aux médecins un moyen puissant pour déterminer avec précision les meilleures options de traitement des patients concernés. Lorsqu'elle existe, cette nouvelle approche du traitement des patients diagnostiqués avec un cancer CUP est très prometteuse et démontre l'intérêt qu'il y a à adopter des techniques de profilage innovantes », estime John Symons, président de la CUP Foundation.

Comme l'attestent les progrès récents accomplis dans le domaine de la médecine translationnelle et du profilage moléculaire du cancer, il arrive que des cancers distincts empruntent des parcours moléculaires identiques, ce qui offre un fondement biologique pour l'application d'un même traitement à des types de cancer différents, quel que soit leur siège primaire respectif.

Profilage moléculaire des cancers rares et réfractaires au traitement

Un deuxième exposé présenté lors du symposium de cette année a démontré le succès de l'application clinique du service Caris Molecular Intelligence dans la sélection du traitement administré à 30 patients soumis à un prétraitement lourd et à 10 patients atteints d'un cancer rare. Dans ce groupe d'étude composé de sujets australiens, la thérapie par profilage tumoral fondé sur les preuves a permis de mettre en évidence des avantages cliniques pour les trois quarts des patients atteints de cancers rares et plus de la moitié des patients lourdement prétraités, pour lesquels une réponse complète, une réponse partielle ou une stabilisation de l'évolution pathologique ont été considérées comme constitutives d'un avantage clinique[3].

Le Dr Andrew Dean, directeur du département de recherche de l'hôpital St John of God de Subiaco et Sir Charles Gairdner, du Nedlands Hospital d'Australie occidentale, ont émis les conclusions suivantes : « Bien que nécessitant une validation clinique supplémentaire, ces données tendent à suggérer l'intérêt présenté par le profilage tumoral attesté par les preuves lors de l'identification des options thérapeutiques indiquées dans le cas de patients atteints de tumeurs solides réfractaires et rares à un stade avancé, cas pour lesquels les possibilités de traitement sont limitées et les pronostics défavorables ».

Extrait n° LBA39 par le Dr Zoran Gatalica,session relative au développement de médicaments, 9h00 (CEST), le lundi 30 septembre 2013, salle G104

Extrait n° 955 par le Dr Andrew Dean, présentation sur affiche

À propos de Caris Molecular Intelligence (MI)

Le service Caris Molecular Intelligence™ est un protocole factuel de profilage tumoral visant à aider les médecins à déterminer le meilleur traitement disponible pour chaque patient. Il consiste à examiner un large éventail de biomarqueurs établis en utilisant les meilleures technologies disponibles, ainsi qu'une base de données dédiée, en associant les médicaments qui sont plus ou moins susceptibles de bénéficier à chaque patient. Le rapport MI Profile™ permet aux médecins d'interpréter plus facilement les résultats des études cliniques publiées afin d'élaborer des plans de traitement individualisés.

Plus fréquemment, le service Caris Molecular Intelligence™ est utilisé dans le cas des pathologies métastatiques et des tumeurs primaires non résécables. Ce protocole est le plus adapté lorsque toutes les options de traitement disponibles ont été épuisées pour le patient concerné, ainsi que dans les cas de tumeurs rares ou agressives, pour lesquels les preuves de guidage des soins sont restreintes.

Le protocole Caris Molecular Intelligence™ est appliqué à des échantillons de tumeur enrobés dans de la paraffine, généralement prélevés lors d'une biopsie ou d'une résection tumorale récente. L'usage d'éprouvettes de réserve est également permis, quoiqu'en raison des mutations cancéreuses au fil du temps et au cours de la thérapie, l'usage de tels échantillons ne soit pas à privilégier.

Le rapport Caris MI Profile™ fournit aux oncologues des informations essentielles pour élaborer un plan de traitement anticancéreux individualisé destiné à chacun de leurs patients atteints de cancers difficiles à traiter. Le profilage tumoral avec Caris MI a démontré sa capacité à permettre l'identification de cibles potentiellement exploitables sur le plan clinique dans certains types de cancers communs ou rares[4].

Le service Caris Molecular Intelligence est disponible depuis 2005 et, à ce jour, plus de 50 000 patients atteints de cancer ont bénéficié du traitement associé. Au Royaume-Uni, ce service est disponible dans le cadre de la médecine privée et des négociations sont en cours avec le NHS en vue d'en permettre une adoption plus généralisée.

À propos de Caris Life Sciences

Caris Life Sciences est une société de biosciences de premier plan spécialisée dans l'accomplissement de la promesse d'une médecine personnalisée. Le laboratoire de référence pour l'oncologie spécialisée de Caris propose plus de 70 essais de profilage moléculaire cliniquement pertinents, dont son offre complète de profilage Caris Molecular Intelligence™. Caris Molecular Intelligence met en corrélation les données moléculaires générées à partir des tumeurs d'un patient avec les associations des biomarqueurs ou médicaments dérivées de la plus éminente littérature clinique sur le cancer au monde. Avec plus de 50 000 patients profilés, ce service utilise les technologies les plus avancées et les plus pertinentes sur le plan clinique afin de fournir aux médecins des informations destinées à les aider dans le choix des traitements anticancéreux personnalisés les plus susceptibles de convenir à chaque patient. Caris développe également une série de tests sanguins fondés sur sa plateforme exclusive Carisome®, une technologie de test sanguin destinée au diagnostic, au pronostic et à la théranostique du cancer et d'autres pathologies complexes. Caris Life Sciences, dont le siège est établi à Dallas (Texas) et disposant d'un bureau de représentation à Bâle (Suisse), propose des services à travers les États-Unis, l'Europe, l'Australie et les autres marchés internationaux. Pour en savoir plus, visitez le site http://www.microsofttranslator.com/bv.aspx?from=en&to=fr&a=http%3A%2F%2Fwww.carislifesciences.eu%2F.

Références

1. Gatalica Z, et al., Biotheranostic profiling of CUP: paradigm shift in the management of CUP. Présenté lors du symposium ECC 2013. Extrait n° LBA39.

2. Cancer in the UK. Cancer Research UK. Mai 2012. Consulté en septembre 2013 via : http://publications.cancerresearchuk.org/downloads/Product/CS_REPORT_TOP20INCMORT.pdf

3. Dean A et Wallace R., Clinical application of molecular profiling in selecting treatment for advanced refractory and rare solid tumours: an Australian experience. Présenté lors du symposium ECC 2013. Extrait n° 955.

4. Gatalica Z, et al., Integrating molecular profiling into cancer treatment decision making: Experience with over 35,000 cases. Présenté lors du symposium ASCO 2013.

 

Pour convenir d'un entretien lors de l'événement ECC 2013, veuillez contacter Renate Oberhoff au +49-15202070142.

Pour toute autre demande concernant les médias, veuillez contacter Stacey Pinchbeck à stacey@justhealthcomms.com ou au +44-7980910929.

 

SOURCE Caris Life Sciences




Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.