2014

Le secteur de l'énergie en Ukraine suscite l'intérêt des investisseurs étrangers

KIEV, Ukraine, November 1, 2013 /PRNewswire/ --

Les entreprises énergétiques européennes Eni (Italie) et Électricité de France (France) ont confirmé leur volonté d'investir en Ukraine lors de leur rencontre avec le président ukrainien Viktor Yanukovych. De plus, l'Ukraine et Électricité de France ont signé un protocole d'accord sur une coopération dans les domaines de l'industrie gazière et de l'électricité. Le président Yanukovych a déclaré que l'Ukraine souhaite parvenir à une indépendance énergétique grâce à l'augmentation de sa propre production énergétique.

Selon Paolo Scaroni, président-directeur général d'Eni, le groupe italien s'apprête à investir en Ukraine et à permettre le développement de l'extraction d'hydrocarbures dans ce pays d'Europe de l'Est. Président du Conseil d'administration et PDG de Électricité de France, Henri Proglio a fait savoir que sa société était prête à élargir sa coopération avec l'Ukraine dans les domaines de l'énergie nucléaire, du gaz et de l'électricité, et a également abordé la question de l'exportation d'électricité, selon Interfax-Ukraine.

Face à des différends persistants avec la Russie relatifs au prix du gaz, l'Ukraine a entrepris de manière active la mise en œuvre d'efforts en 2011 en vue de parvenir à une indépendance énergétique. Le pays a pris des mesures afin de réduire sa consommation nationale d'énergie, développer la production énergétique et diversifier les fournisseurs externes d'énergie.

En 2012, l'Ukraine est parvenue à diminuer l'importation de gaz de 26,5 %, atteignant environ 32 milliards de mètres cubes, conformément à sa stratégie cohérente visant à accroître l'indépendance énergétique.

Afin d'augmenter les ressources gazières nationales, l'Ukraine coopère avec des entreprises énergétiques mondiales qui devront développer les gisements gaziers des régions occidentales et orientales du pays, ainsi que ceux situés au niveau du plateau marin profond de la mer Noire. En effet, Shell a obtenu en mai 2012 le droit d'exploration gazière dans le champ gazier de Yuzivske dans l'est de l'Ukraine. En aout 2012, Shell, ExxonMobil, la compagnie roumaine OMV Petrom et la société publique ukrainienne Nadra ont obtenu des droits conjoints en vue du développement de gisements sous-marins sur le plateau marin profond de la mer Noire.

L'Ukraine souhaite également parvenir à la finalisation de son projet de terminal LNG d'ici 2018. Le coût du projet devrait atteindre 1 milliard de dollards US. Selon le site Internet officiel des projets nationaux, le terminal LNG permettra de réduire le prix du gaz importé de 15 à 20 %.

L'Ukraine poursuit son développement des voies d'approvisionnement inversé en gaz depuis ses pays voisins (Hongrie, Pologne, Slovaquie et Roumanie). Le volume annuel estimé de gaz pouvant être fourni par l'intermédiaire des approvisionnements inversés peut dépasser les 30 milliards de mètres cubes.

SOURCE Worldwide News Ukraine



More by this Source


Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.