Le traitement multimodal des métastases péritonéales offre de l'espoir pour de nombreux patients souffrant de cancer colorectal

BERLIN, November 1, 2012 /PRNewswire/ --



8ème Congrès mondial sur les tumeurs péritonéales de surface

Lors du 8ème Congrès mondial sur les tumeurs péritonéales de surface qui a eu lieu du 30 octobre au 2 novembre à Berlin, en Allemagne, l'accent a été mis sur un changement de paradigme qui offre de l'espoir à de nombreux malades souffrant du cancer dans le monde. Jusqu'à présent, les patients présentant des métastases péritonéales de solides tumeurs dans la région abdominale n'étaient pas considérés comme des candidats pour un traitement curatif. Ces patients avaient un pronostic extrêmement faible et étaient traités uniquement avec une chimiothérapie systémique dans le cadre de « meilleurs soins de soutien ».

À l'occasion de ce congrès international, des données définitives ont été présentées indiquant que le traitement multimodal des métastases péritonéales du cancer colorectal pouvait être une approche prometteuse et qu'il est associé à une survie sur cinq ans pouvant atteindre 30 à 50 %. Le Dr. Paul Sugarbaker (Washington, États-Unis), chirurgien et président du congrès, est considéré comme un pionnier de cette approche qui utilise une combinaison de chirurgie cyto-réductive (CRS), une chimiothérapie hyperthermique intra-péritonéale (CHIP) et une chimiothérapie systémique subséquente. Avec la CHIP, l'agent chimiothérapeutique est distribué  dans la région abdominale à 42°C pendant environ 60 à 90 minutes. « Le  tissu tumoral résiduel est exposé à un multiple de la concentration normale de l'agent cytotoxique qui est administré durant une chimiothérapie conventionnelle », a expliqué le Dr. Sugarbaker. « C'est pourquoi la méthode est efficace. Chez des patients sélectionnés, elle peut doubler le temps de survie - et devrait donc être considérée comme une option thérapeutique dans le cadre d'une approche individualisée de traitement. »

L'aspect du traitement individuel est important, car la méthode convient uniquement pour les patients souffrant d'une carcinomatose péritonéale isolée et limitée sans métastases en dehors de l'abdomen. « Cependant, ce groupe constitue tout de même jusqu'à 15 % du total des patients souffrant de cancer colorectal », a fait remarquer le Dr. Prof. Pompiliu Piso (Ratisbonne, Allemagne), co-président du congrès. « En termes simples, cela signifie qu'en Allemagne par exemple, où 70 000 nouveaux cas de cancer du colon sont recensés chaque année, le pronostic d'environ 10 000 patients pourrait être amélioré considérablement par l'utilisation de cette méthode. »

Renseignements complémentaires
http://www.peritonealconference2012.com
http://www.dgav.de
Contact auprès de la presse
Dr. Bettina Albers
albers@albersconcept.de
Tél. : + 49-174-2165629


SOURCE 8th World Congress on Peritoneal Surface Malignancies




Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.