L'épave d'un navire de Vasco de Gama découverte

Mar 15, 2016, 05:00 ET from Oman’s Ministry of Heritage & Culture (MHC) and Blue Water Recoveries Ltd

MUSCAT, Oman et LONDRES, March 15, 2016 /PRNewswire/ --

Ce navire portugais échoué sur une île lointaine dans le Sultanat d'Oman en 1503 est le premier navire de découverte trouvé et examiné scientifiquement par des archéologues  

Le ministère de l'Héritage et de la Culture (MHC) d'Oman, en collaboration avec Blue Water Recoveries Ltd (BWR), dans le West Sussex, au Royaume-Uni, annoncent la découverte et l'excavation archéologique d'un East Indiaman portugais faisant partie de l'armada indienne de Vasco de Gama, entre 1502 et 1503. Le navire, qui a fait naufrage dans une tempête en mai 1503 au large des côtes de l'île Al-Hallaniyah, dans la région de Dhofar, à Oman, est le premier navire de la période des Grandes découvertes européennes trouvé et examiné scientifiquement par une équipe d'archéologues et d'autres experts.


     (Photo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20160311/343235 )
     (Photo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20160311/343236 )

Les informations détaillées du site du naufrage, publiées aujourd'hui dans l'International Journal of Nautical Archaeology, révèlent que le navire semble être le nau Esmeralda commandé par Vicente Sodré, oncle maternel de Vasco de Gama et descendant du noble Frederick Sudley, originaire du Gloucestshire, au Royaume-Uni. Un site Web avec des images et des vidéos en haute résolution de l'excavation a également été lancé aujourd'hui : (http://esmeraldashipwreck.com)

Le site du naufrage a été initialement découvert par BWR en 1998, à l'occasion du 500e anniversaire de la découverte épique de la route maritime directe vers l'Inde par Vasco de Gama, mais le relevé archéologique à grande échelle et l'excavation par le MHC n'ont pas commencé avant 2013. Depuis, deux excavations supplémentaires ont été effectuées en 2014 et 2015, avec plus de 2 800 objets récupérés. Le projet a été géré conjointement par le MHC et David L. Mearns, de BWR, et mené dans le strict respect de la Convention de l'UNESCO sur la protection du patrimoine culturel subaquatique de 2001.

Les principaux objets qui ont permis d'identifier le site du naufrage comme étant le nau Esmeralda de Vicente Sodré comprennent :

  • un important disque en alliage de cuivre marqué avec les armoiries royales du Portugal et une esfera armilar (sphère armillaire), emblème personnel de Dom Manuel I.
  • une cloche en bronze avec une inscription qui indique que le navire date de 1498.
  • des pièces en or cruzado frappées à Lisbonne entre 1495 et 1501.
  • une pièce en argent extraordinairement rare, appelée l'Indio, spécialement commandée par Dom Manuel en 1499 pour des échanges commerciaux avec l'Inde.  L'extrême rareté de l'Indio (il n'en existe qu'un autre exemplaire connu dans le monde) est telle qu'elle a le statut légendaire de pièce « perdue » ou « fantôme » de Dom Manuel.

Son Excellence Hassan Al Lawati, conseiller du ministre du Patrimoine, a déclaré : « Ce projet est considéré comme le premier en archéologie sous-marine mené à Oman et dans la région. Par conséquent, le ministère a adopté une approche proactive pour garantir que le projet soit mené efficacement. Cela a été le cas en impliquant l'expertise en archéologie sous-marine et en travaillant dans le cadre de réglementations internationales telles que la Convention de l'UNESCO de 2001. Nous apprécions les efforts conjoints des entités et des instituts locaux et internationaux qui ont fait de ce projet un énorme succès. »

« Ce projet diffère de la plupart des projets d'archéologie maritime car nous avons décidé de trouver spécifiquement le site du naufrage des navires de Sodré, à l'aide du récit d'un rescapé et d'autres récits historiques, en raison de leur âge très avancé et du potentiel qu'ils recèlent pour de nouvelles découvertes.  Il est par conséquent extrêmement valorisant que cette stratégie ait porté ses fruits avec ces révélations intéressantes, même si nous sommes toujours à un stade relativement précoce dans l'étude du rassemblement d'objets », a déclaré David L. Mearns, directeur de projet.

La presse inscrite peut télécharger des images et des vidéos en haute résolution à l'adresse suivante : http://esmeraldashipwreck.com/press/ 

Blue Water Recoveries Ltd
David L. Mearns
Tél. :  +44-(0)1730-858-114
Portable :  +44-(0)7785-306-707
E-mail : david@bluewater.uk.com

 


SOURCE Oman’s Ministry of Heritage & Culture (MHC) and Blue Water Recoveries Ltd