2014

Les chefs bouddhistes convoquent un sommet pour l'abolition du nucléaire à Hiroshima et Nagasaki en 2015 et exhorte le Japon à réduire sa dépendance à l'énergie nucléaire

TOKYO, January 26, 2012 /PRNewswire/ --

Dans le cadre de la 30e proposition de paix annuelle publiée le 26 janvier, M. Daisaku Ikeda, le président de l'association bouddhiste Soka Gakkai International (SGI), convoque un sommet pour l'abolition du nucléaire à Hiroshima et Nagasaki en 2015 afin de s'assurer que l'élan croissant en faveur de l'abolition des armes nucléaires devienne irréversible.

L'objectif visé en organisant ce sommet lors du 70e anniversaire du bombardement atomique de ces villes, et durant l'année de révision du Traité de non-prolifération des armes nucléaires (TNP), est de réunir les dirigeants mondiaux dans le pays pour réfléchir sur les terribles capacités de destruction des armes nucléaires et s'assurer de prendre les mesures nécessaires pour leur abolition, marquant ainsi l'arrêt définitif de l'ère des armes nucléaires.

Dans la proposition annuelle de cette année, intitulée « Human Security and Sustainability: Sharing Reverence for the Dignity of Life », M. Ikeda souligne les perspectives d'une phase plus optimiste dans la lutte pour l'instauration d'un monde dénucléarisé. Il remarque les signes d'un tournant où une « pléthore » de gouvernements soutient l'adoption d'une Convention sur les armes nucléaires (CAN) pour éliminer complètement les armes nucléaires.

M. Ikeda, qui s'est impliqué dans le mouvement antinucléaire depuis la fin des années 50, réaffirme énergiquement son endossement à l'idée d'une CAN, mentionnant par le fait même que nous devons afficher « la détermination ... que l'humanité et les armes nucléaires ne peuvent pas coexister, et mettre sur pied un accord juridiquement contraignant exprimant la conscience commune de l'humanité. »

Il réclame la formation d'un groupe d'action pour une CAN, regroupant des gouvernements solidaires et des ONG. Des arguments selon les perspectives des droits de l'homme et de durabilité combinés au droit international humanitaire alimenteront la vague de fond des initiatives populaires appuyant l'abolition des armes nucléaires.

Considérant le désastre nucléaire de Fukushima en mars 2011, M. Ikeda exhorte le Japon à effectuer une transition rapide vers des politiques énergétiques qui ne dépendent pas de la production électronucléaire, et d'intensifier sa participation dans les technologies des énergies renouvelables et la recherche, tant au niveau national qu'un soutien aux initiatives dans les pays en développement. Il préconise un renforcement du rôle mondial de l'AIEA pour faire face aux répercussions des accidents de centrales nucléaires et aux démantèlements des réacteurs obsolètes.

Compte tenu des souffrances provoquées par une prévalence croissante des catastrophes naturelles dans le monde, M. Ikeda exige des mesures centrées sur les droits humains et propose que le mandat du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) soit officiellement élargi pour inclure les programmes de secours pour les réfugiés de telles catastrophes. Il insiste également sur l'importance de la responsabilisation des femmes pour que celles-ci puissent jouer un rôle plus important dans la prévention des catastrophes naturelles, l'allègement et les initiatives de redressement.

Pour la Conférence des Nations Unies sur le développement durable qui aura lieu cette année à Rio de Janeiro, M. Ikeda appelle à un vaste débat sur le concept des Objectifs du développement durable pour faire suite aux Objectifs du millénaire pour le développement durable pour 2015. Il invite à adopter une approche globale qui abordera l'éventail complet des enjeux relatifs au développement durable et à la sécurité humaine dans les pays développés et en développement.

Consultez le sommaire de la proposition à l'adresse :

http://www.sgi.org/sgipresident/proposals/peace/2012.html

Afin de commémorer la fondation de SGI le 26 janvier 1975, à la même date, et ce, chaque année depuis 1983, Daisaku Ikeda, 84, soumet des propositions analysant les principaux enjeux auxquels l'humanité fait face. Il propose une prise de conscience avec une perspective bouddhiste et formule des suggestions concrètes pour contribuer au dialogue international centré autour des Nations Unies. Plusieurs de ces propositions ont porté fruit.

Soka Gakkai International est une association bouddhiste socialement engagée qui regroupe plus de 12 millions membres dans le monde.

Contact :
Joan Anderson
Centre des renseignements de Soka Gakkai International
Tél. : +81-80-5957-4711
Fax : +81-3-5360-9885
E-mail : janderson[at]sgi.gr.jp

SOURCE Soka Gakkai International




Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.