Les entreprises mondiales du secteur cacao et chocolat annoncent une stratégie de durabilité sans précédent en Côte d'Ivoire

ABIDJAN, Côte d'Ivoire, 21 mai 2014 /PRNewswire/ -- Les hauts dirigeants de douze des plus grandes entreprises de chocolat et de cacao au monde ont signé une déclaration d'intention conjointe avec l'État de Côte d'Ivoire dans le cadre d'une stratégie sans précédent visant à accélérer les efforts de durabilité dans la culture de cacao du pays. Annoncé ici aujourd'hui sous le nom de CocoaAction, le plan invite à redynamiser le secteur du cacao et à le rendre économiquement viable en améliorant la coopération entre les membres de l'industrie et le gouvernement ivoirien. Une attention particulière sera portée à la mise à disposition des cultivateurs de cacao de meilleures conditions de productivité, accompagnées d'interventions communautaires en faveur du développement. D'ici 2020, ces efforts devraient toucher non moins de 200 000 cultivateurs ivoiriens et leurs communautés. La stratégie sera coordonnée par la Fondation mondiale du cacao (World Cocoa Foundation, WCF).

Selon Barry Parkin, président depuis peu du conseil d'administration de la WCF et directeur en charge du développement durable chez Mars Chocolat, « cet accord représente l'une des mesures les plus importantes adoptées par l'industrie du cacao pour rendre sa culture durable. Cet alignement d'objectifs, d'utilisation des ressources et de partage des meilleures pratiques est le type d'initiative innovante susceptible d'aider vraiment les cultivateurs à améliorer leur production et à assurer l'avenir du cacao. L'accord découle des relations profondes qui existent déjà entre l'industrie et les pays producteurs, tout en représentant un nouveau mode de collaboration. Permettre à ces relations d'évoluer en direction d'une nouvelle étape décisive constitue pour nous un grand honneur et une source de fierté. »

En tant que représentant du gouvernement ivoirien, Sangafowa Coulibaly, ministre de l'Agriculture, ne tarit pas d'éloges pour la stratégie : « La Côte d'Ivoire se réjouit que le secteur privé ait décidé de conjuguer ses efforts en faveur de la durabilité du cacao avec ceux de l'État ivoirien. »

La stratégie CocoaAction a été soigneusement et volontairement mise en place par les entreprises, en étroite collaboration avec les gouvernements de Côte d'Ivoire et du Ghana, premiers producteurs de cacao au monde.  Outre son effet bénéfique en Côte d'Ivoire, elle profitera également à 100 000 cultivateurs au moins dans le Ghana voisin. À eux deux, ces pays fournissent environ 55 pour cent de la production mondiale de cacao. CocoaAction sera étendue par la suite à d'autres pays producteurs de cacao et est ouverte à la participation d'autres entreprises membres de la WCF ainsi que d'organismes de développement qui soutiennent la durabilité du secteur cacaoyer.    

« Le but premier de CocoaAction est d'offrir aux cultivateurs un ensemble complet composé de la formation et des contributions nécessaires à une exploitation réussie des plantations, tout en soutenant les communautés dans lesquelles ils résident », a déclaré le président de la WCF Bill Guyton.  « La stratégie rassemble les meilleurs éléments de plusieurs programmes d'entreprises individuels pour les partager et les développer. »

Selon les dires de Massandjé Touré-Litse, directrice générale du Conseil du Café-Cacao, « CocoaAction, ainsi que les ressources prévues pour sa mise en œuvre, contribueront à mettre en place le programme 2QC (Programme Quantité Qualité et Croissance), en outre au travers des axes d'action thématiques de CocoaAction déjà bien développés. » Le Conseil représente le corps gouvernemental de Côte d'Ivoire responsable de la gestion des secteurs caféier et cacaoyer. 

À travers CocoaAction, les entreprises travailleront en étroite collaboration avec le gouvernement ivoirien et d'autres institutions nationales afin d'améliorer l'offre de plants de cacao, d'engrais et de formation aux cultivateurs, tout en favorisant le développement communautaire par l'éducation, la surveillance du travail des enfants et sa remédiation, et des activités permettant l'autonomisation des femmes.  Cette stratégie sera accompagnée de plusieurs indicateurs, actuellement en cours d'élaboration par la WCF, qui permettront aux entreprises et aux gouvernements de mesurer et de gérer la progression de CocoaAction.  

À ce jour, les entreprises ayant volontairement manifesté leur soutien à CocoaAction comprennent ADM, Armajaro, Barry Callebaut, Blommer Chocolate Company, Cargill, Ecom, Ferrero, The Hershey Company, Mars, Mondelēz International, Nestlé et Olam International.

Un document recensant les questions les plus fréquentes sur CocoaAction peut être consulté à l'adresse www.worldcocoa.org.

À propos de la Fondation mondiale du cacao (WCF)
La Fondation mondiale du cacao (World Cocoa Foundation, WCF) est une fondation mutuelle internationale, qui promeut une économie du cacao durable en fournissant aux cultivateurs de cacao les outils nécessaires pour produire davantage de cacao de meilleure qualité, le commercialiser avec succès et obtenir davantage de bénéfices. Parmi les membres de la WCF, on compte des producteurs et des préparateurs de cacao et de chocolat, des gestionnaires de la chaîne logistique ainsi que d'autres sociétés internationales, représentant plus de 80 % du marché mondial du cacao. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.worldcocoa.org.

SOURCE World Cocoa Foundation




Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.