2014

Les médecins appellent à une amélioration des consignes sur l'utilisation des statines chez les patients à risque élevé de développer un diabète

WOKINGHAM, Angleterre, November 14, 2012 /PRNewswire/ --

À l'occasion de la Journée mondiale du diabète, les résultats d'une consultation effectuée auprès de médecins, notamment des cardiologues et diabétologues, pendant le Congrès mondial sur la prévention du diabète et de ses complications (WCPD) à Madrid ont mis en évidence le besoin d'une amélioration des consignes concernant la gestion du risque de maladie cardiovasculaire chez les patients à risque de développer un diabète.[1]

Cette appel à de meilleures consignes intervient en réponse à la présentation de nouvelles preuves lors du WCPD qui démontrent comment les statines diffèrent quant à leur effet sur le développement du diabète.[2],[3] En outre, les médecins consultés ont indiqué que de récentes mises en garde sur l'effet diabétogène potentiel des statines chez certains patients étaient à l'origine d'une plus grande prudence de la part d'autres médecins traitants concernant la prescription de ces médicaments hypolipidémiants.[1]

« Bien que personne ne remette en cause les bénéfices significatifs des statines dans la réduction des maladies cardiovasculaires, ces résultats mettent en évidence l'importance accordée par la communauté médicale au risque diabétogène des statines, tout en soulignant le besoin de consignes et de recherches accrues sur le traitement des patients présentant un niveau élevé de cholestérol qui sont à risque de développer un diabète », a déclaré le Prof. Kausik Ray, professeur de prévention des maladies cardiovasculaires à l'Université de Londres-St. George.

Bien que l'innocuité et la tolérabilité des statines soient admises,[4] des données contradictoires existent concernant les effets de certaines statines sur le risque diabétogène. La plus grande méta-analyse de ces données comprenait 13 essais impliquant un total de 91 140 participants et a conclu que la thérapie utilisant des statines était associée à une augmentation de 9 % du risque d'apparition du diabète.[5] Ces études sont à l'origine d'une modification apportée aux étiquettes de certaines statines pour inclure une mise en garde sur ce risque.

Les mécanismes expliquant l'incidence potentiellement élevée du diabète avec la thérapie utilisant des statines n'ont pas encore été identifiés et les études sur l'effet des statines sur le métabolisme du glucose suggèrent que ce dernier peut varier en fonction des statines employées. Plusieurs marqueurs peuvent être utilisés pour mesurer les impacts sur le métabolisme du glucose, notamment l'augmentation du niveau de glucose plasmatique à jeun et du taux d'HbA1c dans le sang. Certaines statines (ex. : atorvastatine) ont été associées à une augmentation du taux d'HbA1c chez les patients suivant une thérapie intensive mais non modérée.[6],[7] D'autres statines (ex. : pitavastatine) exercent quant à elles des effets neutres ou favorables sur le contrôle glycémique chez les patients avec ou sans diabète ou syndrome métabolique.[8]-[16]

Les nouvelles données présentées pendant le WCPD ont démontré que la pitavastatine et la pravastatine n'exercent aucun effet sur le niveau de glucose plasmatique à jeun sur 12 semaines chez des patients âgés[2] et sur 6 mois dans un groupe de patients présentant un syndrome métabolique clairement défini et de multiples facteurs de risque diabétogène.[3] Ces données s'ajoutent à l'ensemble de preuves suggérant que la pitavastatine exerce un effet positif sur le métabolisme du glucose et ne représente donc pas le même risque diabétogène que d'autres statines.[8],[10]-[13] Actuellement effectué au Japon, l'essai J-PREDICT visera à clarifier ces données en évaluant les effets de la pitavastatine sur le risque diabétogène chez plus de 1 200 individus ayant une tolérance au glucose diminuée.[17] Cette étude devrait s'achever en 2015.

À propos de la consultation

La consultation a été menée lors du symposium satellite sponsorisé par KOWA qui a eu lieu pendant le Congrès mondial sur la prévention du diabète et de ses complications (WCPD), du 11 au 14 novembre 2012 à Madrid, en Espagne.

À propos de LIVAZO®

LIVAZO® (pitavastatine) est un inhibiteur de l'HMG-CoA réductase indiqué pour le traitement des patients atteints d'hyperlipidémie primaire et de dyslipidémie mixte en tant que thérapie complémentaire au régime alimentaire, en vue de réduire les taux élevés de cholestérol total (CT), de LDL-cholestérol, d'Apo B, et de triglycérides (TG) et d'augmenter le HDL-cholestérol. LIVAZO® est majoritairement métabolisé par glucuronidation et n'est que minoritairement métabolisé par le système des CYP, ce qui peut contribuer à la réduction de son potentiel d'interactions médicamenteuses induites par les CYP.

Également connu sous les noms LIVALO® et ALIPZA® sur certains marchés, LIVAZO® est disponible en Espagne, au Portugal et au Liban depuis 2011, ainsi qu'aux États-Unis (2010), au Mexique (2012), au Japon (2003), en Corée du Sud (2005), en Thaïlande (2008), en Chine (2009), en Indonésie (2012) et à Taiwan (2012).

Dans la plupart des pays européens, la pitavastatine va être commercialisée par Recordati sous le nom LIVAZO®. La pitavastatine est disponible en trois concentrations (1 mg, 2 mg et 4 mg).[18] Pour tout complément d'information sur la disponibilité géographique de la pitavastatine et les sociétés de commercialisation, veuillez consulter le site Internet de Kowa Pharmaceutical Europe à l'adresse : http://www.kowapharmaceuticals.eu

À propos de Kowa

Kowa Company, Ltd. (KCL) est une société multinationale privée basée à Nagoya, au Japon. Fondée en 1894, KCL est activement engagée dans différents secteurs d'activité, se concentrant particulièrement sur les domaines suivants : fabrication et vente de produits pharmaceutiques, équipement d'éclairage à DEL, produits écologiques et commerce de produits textiles, d'équipement, de matériaux de construction et de produits chimiques. La division pharmaceutique de KCL a été établie en 1947 et se concentre sur les traitements thérapeutiques cardiovasculaires, la pitavastatine (connue sous les noms LIVALO®, LIVAZO® et ALIPZA® sur différents marchés), le produit phare de la société, ayant totalisé des ventes de 500 millions d'euros (environ 16 % de la part de marché) au Japon pendant l'exercice financier 2011.

Kowa Research Europe Ltd. (KRE), fondée en 1999 au Royaume-Uni, est responsable des essais cliniques européens pour le développement pharmaceutique stratégique de Kowa à l'échelle mondiale.

Kowa Pharmaceutical Europe (KPE) Co. Ltd, créée en 2000, est une société pharmaceutique spécialisée basée à Wokingham, au Royaume-Uni, qui se concentre principalement sur les traitements thérapeutiques cardiométaboliques. Travaillant en harmonie avec KRE, ces divisions pharmaceutiques européennes de Japanese Kowa Company, Ltd. concentrent leurs efforts sur l'innovation en matière de recherche, de développement et de commercialisation en vue de garantir que des produits de qualité soient mis à la disposition des individus du monde entier, leur permettant de bénéficier d'un meilleur niveau de santé et d'une vie plus confortable.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre nouveau site Internet à l'adresse : http://www.Kowapharmaceuticals.eu/

Références

  1. Kowa data on file. Report from consultation at the KOWA sponsored satellite symposium held during the World Congress on Prevention of Diabetes and its Complications (WCPD) from 11-14 November 2012 in Madrid, Spain.  
  2. Sponseller CA, Stender S, Zhu B, et al. Neutral effects of pitavastatin and pravastatin on fasting plasma glucose over 12 weeks in elderly patients with primary hyperlipidemia or mixed lipidemia. Abstract 2421526. Presented at the 7th World Congress on Prevention of Diabetes and its Complications 2012. Madrid, Spain.
  3. Hounslow N, Robillard P, Suzuki M, et al. Pitavastatin is without effect on glycaemic parameters in metabolic syndrome. Abstract 7161542. Presented at the 7th World Congress on Prevention of Diabetes and its Complications 2012. Madrid, Spain.
  4. Armitage J. The safety of statins in clinical practice. Lancet. 2007;370:1781-90.
  5. Sattar N, Preiss D, Murray HM, et al. Statins and risk of incident diabetes: a collaborative meta-analysis of randomised statin trials. Lancet. 2010;375(9716):735-742.
  6. Koh KK, Quon MJ, Han SH, et al. Atorvastatin causes insulin resistance and increases ambient glycemia in hypercholesterolemic patients. J Am Coll Cardiol 2010;55:1209-1216.
  7. Sabatine MS, Wiviott SD, Morrow DA, et al. High-dose atorvastatin associated with worse glycemic control: a PROVE-IT TIMI 22 substudy. Circ. 2004;110(Suppl 3):834.
  8. Yamakawa T, Takano T, Tanaka S, et al. Influence of pitavastatin on glucose tolerance in patients with type 2 diabetes mellitus. J Atheroscler Thromb. 2008;15:269-275.
  9. Yokote K, Saito Y. Influence of statins on glucose tolerance in patients with type 2 diabetes mellitus: subanalysis of the collaborative study on hypercholesterolemia drug intervention and their benefits for atherosclerosis prevention (CHIBA study). J Atheroscler Thromb. 2009;16:297-298.
  10. Teramoto T, Urashima M, Shimano H, et al. A large-scale study on cardio-cerebrovascular events during pitavastatin (LIVALO tablet) therapy in Japanese patients with hypercholesterolemia LIVES 5-year extension study. Jpn Pharmacol Ther. 2011;39:789-803.
  11. Teramoto T, Shimano H, Yokote K, Urashima M. New evidence on pitavastatin: efficacy and safety in clinical studies. Expert Opin Pharmacother. 2010;11:817-828.
  12. Saku K, Zhang B, Noda K, et al. Randomized head-to-head comparison of pitavastatin, atorvastatin and rosuvastatin for safety and efficacy - The PATROL study. Circ J. 2011;75(6):1493-505.
  13. Kryzhanovski V, Morgan R, Sponseller C et al. Pitavastatin 4mg provides significantly greater reduction in LDL-C compared to pravastatin 40mg with neutral effects on glucose metabolism: prespecified safety analysis from the short-term phase 4 prevail UK trial in patients with primary hyperlipidemia or mixed dyslipidemia. JACC. 2012;59:E1692
  14. Baker WL, Talati R, White CM, Coleman CI. Differing effect of statins on insulin sensitivity in non-diabetics: a systematic review and meta-analysis. Diabetes Res Clin Pract. 2010;87(1):98-107.
  15. Gumprecht J, Gosho M, Budinski D, Hounslow N. Comparative long-term efficacy and tolerability of pitavastatin 4 mg and atorvastatin 20-40 mg in patients with type 2 diabetes mellitus and combined (mixed) dyslipidaemia. Diabetes Obes Metab. 2011;13(11):1047-55.
  16. Kryzhanovski V, Eriksson M, Hounslow N and Sponseller C. Short-term and long-term effects of pitavastatin and simvastatin on fasting plasma glucose in patients with primary hyperlipidemia or mixed dyslipidemia and >2 risk factors for coronary heart disease. J Am Coll Cardiol. 2012;59(13s1):E1659.
  17. Yamazaki T, Kishimoto J, Ito C et al. Japan Prevention Trial of Diabetes by Pitavastatin in Patients With Impaired Glucose Tolerance (the J-PREDICT study): rationale, study design, and clinical characteristics of 1269 patients. Diabetol Int. 2011;2:134-40.
  18. Pitavastatin Summary of Product Characteristics. Available at http://www.kowapharmaceuticals.eu/_client/pdfs/livazo_smpc.pdf Accessed Sep 2012

SOURCE Kowa Company, Ltd.




Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.