2014

Lettre ouverte au président Obama et au président Thein Sein en faveur de la paix, de la réconciliation et du développement au Myanmar

OTTAWA, le 19 novembre 2012 /PRNewswire/ -- À la veille de la rencontre entre le président des États-Unis, Barack Obama et le président du Myanmar, U Thein Sein, cinq lauréates féminines du prix Nobel de la paix, membres de l'Initiative des femmes Nobel, ont envoyé une lettre ouverte encourageant les chefs d'État à s'engager pour mettre un terme à l'escalade de violences systématiques dans l'État de Rakhine. Cette lettre prescrit un accès total à l'aide humanitaire dans les zones affectées, ainsi que la création d'un processus de réconciliation conduit par les dirigeants des communautés locales.

Ci-après la copie intégrale de cette lettre ouverte :

Le 18 novembre 2012

Président Barack Obama
The White House
1600 Pennsylvania Avenue NW
Washington DC 20500 USA

Président U Thein Sein
Office of the President
Naypyidaw
Myanmar

Pour la paix, la réconciliation et le développement au Myanmar

Cher Monsieur le Président Obama,
Cher Monsieur le Président Thein Sein,

Alors que vous vous apprêtez à vous rencontrer cette semaine au Myanmar, nous vous écrivons afin d'encourager un engagement ferme de votre part à mettre un terme à l'escalade de violences systématiques dans l'État de Rakhine. Nous sommes profondément attristées par la nouvelle du récent décès de 170 personnes, et de l'exode de près de 110 000 personnes contraintes de quitter leur foyer. Nous vous invitons également à agir en faveur de l'arrêt des restrictions relatives à l'assistance humanitaire, qui empêchent les survivants des violences - parmi lesquelles femmes et enfants - de bénéficier d'une aide médicale, de nourriture et d'abris grandement nécessaires.

En tant que partisans de la paix, nous suivons les conflits des États de Kachin et de Rakhine avec une extrême inquiétude. Notre camarade lauréate et membre du parlement du Myanmar, Aung San Suu Kyi, a récemment qualifié les violences actuelles d' « immense tragédie internationale. » La présente lettre est un appel urgent vous invitant à accorder dans le cadre de vos discussions une priorité à la fin des violences dans ces deux États, ainsi qu'à la protection et à la fourniture d'une aide aux populations vulnérables.

Nous ne saurions nous prononcer en faveur d'un recours à la violence pour mettre fin aux violences. Nous pensons que la violence ne pourra apaiser les souffrances du peuple du Myanmar. L'acceptation passive de la marginalisation et de la discrimination d'un groupe minoritaire, dont il est admis communément qu'elle conduira à la paix, est une logique erronée. Elle ne doit pas être alimentée par un manque de volonté politique nationale et internationale. Par ailleurs, s'ils ne sont pas résolus, ces conflits violents continueront de retarder des réformes fortement nécessaires en matière de développement économique, et pourraient répandre agitation et violence à d'autres zones, et déstabiliser la région.

Il est nécessaire que vos priorités comprennent la création d'un processus de réconciliation intégralement inclusif dans l'État de Rakhine, ainsi que la reprise de pourparlers de paix significatifs auprès des dirigeants de l'État de Kachin. Les femmes font partie intégrante de ces efforts, et devraient être pleinement représentées et grandement impliquées dans ces deux processus. De plus, une paix durable exigera des engagements nationaux et internationaux en faveur de la fin du statut d'apatride pour les populations Rohingya, ainsi que des efforts pour le développement susceptibles d'améliorer les conditions de vie et l'éducation pour tous les peuples du Myanmar.

Nous apprécions les récentes démarches positives en faveur d'une réforme démocratique au Myanmar. Cependant, pour aboutir à un succès réel, un travail essentiel est nécessaire afin d'assurer l'inclusion véritable de tous les groupes politiques, ethniques et religieux dans le développement futur du pays. L'incapacité à gouverner un peuple hétérogène sans recourir à l'oppression ou à la violence menacera la paix et la stabilité au Myanmar. Nous sommes convaincues que le peuple du Myanmar a l'opportunité de démontrer les meilleures qualités d'une nation multi-ethnique à travers l'acceptation et la protection de toutes les religions et ethnies. Ceci est tout à fait possible, et s'inscrit en cohérence avec vos intérêts nationaux.

C'est pourquoi nous en appelons à :

  • Un plein accès à l'aide humanitaire dans les zones touchées.
  • La création d'un processus de réconciliation conduit par la communauté locale et les responsables religieux.
  • Et enfin à un engagement personnel de votre part en faveur de la fin de l'escalade des violences systématiques dans l'État de Rakhine.

Le gouvernement du Myanmar a la lourde tâche d'empêcher les griefs non résolus d'exploser pour se changer en un violent conflit à l'échelle du pays et à l'échelle régionale. Nous nous tenons à vos côtés ainsi qu'auprès du peuple du Myanmar pour travailler à la progression de la liberté humaine et à l'appui d'un développement démocratique et économique, afin que chacun au sein du pays et de la région puisse prospérer.

Respectueusement,

Jody Williams
Lauréate du prix Nobel de la paix, 1997

Leymah Gbowee
Lauréate du prix Nobel de la paix, 2011

Mairead Maguire
Lauréate du prix Nobel de la paix, 1976

Rigoberta Menchu Tum
Lauréate du prix Nobel de la paix, 1992

Shirin Ebadi
Lauréate du prix Nobel de la paix, 2003

À propos de l'Initiative des femmes Nobel
L'Initiative des femmes Nobel est une organisation rassemblant six femmes lauréates du prix Nobel de la paix : Mairead Maguire, Rigoberta Menchu Tum, Jody Williams, Shirin Ebadi, Leymah Gbowee et Tawakkol Karman. L'Initiative des femmes Nobel a été créée dans la perspective d'appuyer les efforts soutenus en faveur des droits des femmes autour du monde. L'Initiative des femmes Nobel s'appuie sur le prestige du prix Nobel de la paix et sur de courageuses femmes lauréates de la paix afin d'accroître le pouvoir et la visibilité des femmes travaillant dans les pays du monde entier en faveur de la paix, de la justice et de l'égalité. Veuillez visiter notre site Web sur http://nobelwomensinitiative.org

CONTACT :
Rachel Vincent
Directrice Médias et communication
Portable : +1.613.276.9030
rvincent@nobelwomensintiative.org

SOURCE Nobel Women’s Initiative



RELATED LINKS
http://nobelwomensinitiative.org

Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.